Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bainville

  • Ephéméride du 13 décembre

    Décembre 2009, le Prince Jean de France, à Rome, pour l'ouverture de l'Année Henri IV (ici, à Saint Jean de Latran, devant la statue de son ancêtre)

     

    1553 : Naissance du futur Henri IV 

    Le titre du chapitre X de l'Histoire de France de Jacques Bainville, qui lui est consacré, est fort explicite : Henri IV restaure la monarchie et relève l'Etat : 

    « ...Le 25 juillet 1593, Henri IV abjura en l'église Saint-Denis, à deux pas de Paris où la Ligue résista encore huit mois, sans espoir. Du moins son obstination prouvait-elle la puissance de l'idée d'où elle était sortie : quinze ans plus tard c'est encore sa passion qui armera Ravaillac. Dans sa défaite, la Ligue restait victorieuse : elle avait arraché l'État au protestantisme. Elle avait détruit la chance qu'avait eue un moment la cause calviniste, la chance qui avait voulu que le légitime héritier de la couronne fût un protestant. Mais ce que la Ligue avait méconnu, c'est-à-dire le caractère héréditaire et national de la monarchie, prenait aussi sa revanche. La France n'avait pas voulu d'un roi hérétique, mais elle n'avait pas voulu d'un roi étranger ou d'un roi élu. Ses institutions étaient sorties intactes de la tempête. La restauration d'Henri IV, car ce fut, comme pour Charles VII, une restauration, consolidait la monarchie dont l'avenir, depuis cinquante ans, était devenu douteux.

    250px-Henry_IV.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 11 décembre

    Mariage du prince Jean de France et de la princesse Philomena, le 2 mai 2009, à Chantilly, où fut la demeure des princes de Condé

     

    1686 : Mort de Louis II de Bourbon-Condé, dit le Grand Condé 

    D'abord duc d'Enghien, Louis de Bourbon devint ensuite Prince de Condé.

    Son influence fut décisive et capitale à un moment lui aussi décisif et capital de notre Histoire. En remportant ses grandes victoires, comment ne pas voir qu'il fut le bras armé de notre politique extérieure et que c'est grâce à ses rares talents militaires que la France dût de voir couronnés les efforts de sa politique et de sa diplomatie. 

    m505204_02de221_p.jpg

    https://www.histoire-image.org/etudes/prince-conde

    Lire la suite

  • Ephéméride du 9 décembre

    L'Université d'hier, IEP aujourd'hui

     

    1409 : Fondation de l'Université d'Aix-en-Provence 

    C'est une Bulle du Pape Alexandre V qui fonde officiellement cette Université. Selon la volonté du comte de Provence,  Louis II d'Anjou, elle est sise au coeur de la ville, face à la cathédrale Saint Sauveur, dans l'hôtel actuellement occupé par l'Institut d'études politiques (IEP).

    Le comte se voit ainsi récompensé de sa fidélité, lui qui a été l'un des premiers soutiens du Pape.

    On y enseigne alors le droit civil, le droit canonique et la théologie.

    En 1679, sur ordre exprès de Louis XIV, les enseignements qui étaient dispensés jusque là en latin sont donnés en français.

    Paul Cézanne, Frédéric Mistral, Adolphe Thiers, Jean-Etienne Portalis - le corédacteur du Code civil - y ont étudié. 

     18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

    Lire la suite

  • Ephéméride du 16 novembre

    Charles Maurras (mort le 16 novembre 1952)

     

    1700 : « Messieurs, voici le roi d'Espagne » 

    Louis XIV accepte le testament de Charles II de Habsbourg, mort sans descendance, qui avait offert son royaume au Duc d'Anjou (ci-dessous, de toutes façons arrière-petit-fils de Philippe IV) en vue d'éviter la séparation de l'Espagne et de son Empire.

    Il est ainsi directement à l'origine des « Bourbons d'Espagne » (voir l'éphéméride du 5 septembre)

    Le Roi soleil avait longtemps réfléchi, et beaucoup hésité, car l'acceptation du testament impliquait une guerre certaine avec la plupart des puissances européennes, emmenées par l'Angleterre.

    Le Duc d'Anjou prendra le nom de Philippe V, fondant la dynastie des Bourbons d'Espagne, dont descend l'actuel Roi Felipe VI : 

    http://www.casareal.es/ 

    Il restera plusieurs mois en France, avant d'entrer en Espagne en 1701 : Versailles est ainsi le seul palais royal au monde à avoir abrité, et pendant un temps assez long, deux souverains régnants. 

    200px-Felipe_V%3B_Rey_de_Espa%C3%B1a.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 12 novembre

     

    994 : Premières « Ostensions limousines »  

     

    12 novembre,louis xvi,louis xv,maupeou,rappel des parlements,renvoi des parlements,bainville,bourget,air inter,jacques charles,rodin,montgolfier,gay lussacDepuis 2013, les Ostensions limousines font partie du patrimoine culturel mondial de l'humanité : ainsi en a décidé la Commission ad hoc de l'UNESCO, réunie cette année-là... en Azerbaïdjan.

    Les Ostensions limousines sont de grandes processions autour de reliques des saints limousins dans plusieurs villes et villages de la région. Elles ont lieu tous les 7 ans.

    La décision de l'UNESCO est une immense reconnaissance pour l'association qui les organise, les Confréries limousines.

    Cette inscription est venu à point nommé clôturer l'absurde et mesquine polémique sur les subventions publiques accordées en 2009 à cet événement : elles avaient été purement et simplement annulées par le conseil d'Etat à la demande du mouvement de la Libre-pensée car... contraires à la laïcité ! 

    Dans notre catégorie Racines, voir la note Tous les sept ans, les  Ostensions du Limousin 

    15 novembre,galerie des glaces,versailles,louis xiv,le brun,colbert,lucas de nehou,saint gobain

    Lire la suite

  • Ephéméride du 1er novembre.

    Le 1er novembre 1830, Louis-Philippe crée l'Ecole Navale

     

    1049 : Dédicace de l'église de l'Abbaye Saint Hilaire le Grand de Poitiers  

    Edifice millénaire, l’église Saint-Hilaire de Poitiers appartient aux sites culturels majeurs classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

    Elle est remarquable par l’équilibre de ses volumes, sa hauteur impressionnante et sa grande luminosité.  

    poitiers-sthilaire1.jpg

    1er novembre,saint hilaire,thomas becket,jean anouilh,philippe auguste,louis xiv,philippe v,bainville,boileau,levi strauss,la boëtie,folco de baroncelli

    Lire la suite

  • Ephéméride du 31 octobre

    1793, la République naît au rythme de la guillotine et de la guerre

     

    Vers 290 : Martyre de Saint Quentin  

    Le 31 octobre est la date traditionnellement admise pour le martyre de Quentin - apôtre originaire de Rome - qui eut lieu sous le règne des empereurs Dioclétien et Maximien.

    Quentin s'était rendu dans le nord de la Gaule, durant la seconde moitié du IIIème siècle, pour l’évangéliser, en compagnie de Lucien, futur martyr de Beauvais.

    28 octobre,henri ii,dassault,la rochelle,louis xiii,richelieu,maurice de saxe,alphonse allais,urbain v,saint victor,marseille

    Manuscrit du XIVe siècle, Le martyre de Saint Quentin 

    http://www.histoire-compiegne.com/imageProvider.asp?private_resource=10157&fn=racinet-christianisation.pdf 

    http://www.vpah.culture.fr/picardie/squen-vi.htm  

    Est-ce de « la petite histoire » ? Bien involontairement, et très indirectement, saint Quentin se trouve être à l'origine... de l'Escorial, le Palais-monastère des Rois d'Espagne, bâti après le désastre militaire subi par les Français, face aux troupes de Philippe II, roi d'Espagne, aux alentours de la ville de Saint Quentin : voir l'éphéméride du 10 août.

    brissot,bainville,révolution,girondins

    Lire la suite

  • Ephéméride du 30 octobre

    Ariane V, tir 502, le 30 octobre 1997 à Kourou

     

    1757 : Naissance de Jean Cottereau, dit Jean Chouan  

    De Michel Mourre :

    « Chef royaliste français. Ancien faux-saunier, il avait reçu le surnom de Jean Chouan parce que, la nuit, il imitait le cri du chat-huant pour avertir ses hommes de l'approche des agents de la gabelle. Reconnaissant à Louis XVI de lui avoir accordé une grâce, il proclama ouvertement sa fidélité au roi, peu après le 10 août 1792, alors que les fonctionnaires du gouvernement révolutionnaire tentaient de procéder à un enrôlement militaire, à Saint-Ouen-des-Toits, près de Laval.

    L'année suivante, il fut, avec ses frères Pierre, François et René, l'un des premiers chefs du soulèvement populaire qui prit le nom de chouannerie. Il fit sa jonction avec l'armée vendéenne et fut tué au combat, ainsi que son frère François; l'aîné, Pierre, fut fait prisonnier par les Bleus et fut guillotiné à Laval en 1794. Seul René, le cadet, surnommé Faraud, survécut à la période révolutionnaire. Il mourut en 1846. »  

    30 octobre,ariane,chouan,jean cottereau,chenier,jean rostand,valéry,faizant,bainville

    http://www.musee-vendee-chouannerie.com

    Lire la suite

  • Ephéméride du 30 septembre

    Maurice Barrès par Jacques-Emile Blanche (mort le 30 septembre 1942)
     
     
    1567 : Michelade de Nîmes 

    Lire la suite

  • Ephéméride du 16 septembre

     Louis XVIII (qui mourut le 16 septembre 1824) assiste depuis le balcon des Tuileries au retour de l’armée d’Espagne

     

    1380 : Mort de Charles V, le Sage 

    De Jacques Bainville (Histoire de France, chapitre VI) : 

    « ...Un grand règne de réparation et de restauration commençait. Charles V, qui fut surnommé le Sage, c'est-à-dire le savant, celui qui sait, n'est pas un personnage de Froissart. Il est dépourvu de panache. Il vit comme vivra Louis XI, renfermé. Il calcule, médite, thésaurise, il suit un plan, c'est un constructeur, l'homme dont la France a besoin. Il pansera ses plaies, il la remettra à son rang en moins de vingt années.   

    CHARLES V.JPG

    Lire la suite

  • Ephéméride du 3 septembre

    Déclaration de guerre à l'Allemagne, le 3 septembre 1939

     

    1120 : Mort de Gérard Tenque

     

    3 septembre,seconde guerre mondiale,independance americaine,bainville,france,allemagne,hitler,nazisme,front populaire,petain,1939,tourguenievGérard Tenque est le fondateur de l'Ordre de Malte, dont le nom complet est Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte.

    Natif de Martigues (où il est né en 1040) Gérard fonda son Ordre en Palestine, en 1113.

    Celui-ci devait connaître l'immense essor que l'on sait : 

     http://www.ordredemaltefrance.org/  

    Le 11 Août 1891, Martigues, sa ville, organisa une grande fête en son honneur : ce jour-là, Frédéric Mistral et des représentants de tout le Félibrige inaugurèrent une plaque en marbre, apposée au premier étage de la Mairie, l'Hôtel Colla de Pradines, pour rendre l'hommage qu'il méritait au fondateur de l'Ordre de Malte. 

    La plaque porte ces mots :

    L'AN DOU SAN CRIST MXL
    DINS NOSTO CIEUTA DOU MARTEGUE
    NASQUE LOUS BENUROUS
    GERARD TENQUE
    FOUNDATOUR DI MOUNGE ESPITALIE
    DE SAN JAN DE JERUSALEN
    E
    LOU XI D'AVOUST
    MDCCCXI
    LI CIGALIE ME LI FELIBRE
    AN OUNOURA PER AQUEST MABRE
    LA MEMORI
    DOU GRAND PROUVENCAU PIETADOUS

    L'an du saint Christ 1.040
    Dans notre ville de Martigues
    Naquit le Bienheureux Gérard Tenque
    Fondateurs des Moines Hospitaliers
    De Saint Jean de Jérusalem
    Et
    Le 11 Août
    1.891
    Les Majoraux (1) et les Félibres
    Ont honoré par ce marbre
    La mémoire
    Du grand provençal miséricordieux 

    3 septembre,seconde guerre mondiale,independance americaine,bainville,france,allemagne,hitler,nazisme,front populaire,petain,1939,tourgueniev

    Charles Maurras, l'autre gloire de Martigues, a également honoré la mémoire de Gérard Tenque. Il le fit dans le jardin de sa maison du Chemin de Paradis, à Martigues, quartier de Ferrières : voir notre album Une visite chez Charles Maurras  

    5 septembre,peguy,fouquet,vaux,louis xiv,cartier,percier et fontaine,auguste comte,lorraine,conscription,jourdan,sabatier

    Lire la suite

  • Ephéméride du 31 juillet

    Antoine de Saint Exupéry, disparu le 31 juillet 1944

     

    49 Avant J.C. : Seconde victoire de la flotte de César - qui assiège Massalia - sur la flotte Massaliète 

    C'est l'amiral Decimus Junius Brutus Albinus qui commande la flotte de César. Il a établi un blocus maritime de la ville, en prenant position à quelques encablures de l'île de Ratonneau, sur l'archipel du Frioul. La flotte des Massaliotes est pourtant supérieure en nombre (17 navires) et en expérience, et cherche à forcer le blocus; mais après un affrontement extrêmement violent, trois des navires de Massalia sont coulés, et six capturés. 

    31 juillet,albi,jacques coeur,etienne marcel,saint exupery,le petit prince,diderot,hachette,jaurès,bainville

    L'archipel du Frioul - où s'était installée la flotte romaine - peut à la fois bloquer et protéger la rade de Marseille. Il se compose de trois îles : Ratonneau, à gauche sur la photo, qui est la première que l'on rencontre en venant du large et que les Grecs appelèrent donc, tout naturellement, « Proté » (qui signifie « premier », en grec); Pomègues, (du grec « Mésé », qui signifie « moyenne »), ici à droite; et If, la plus petite des trois (petit se disant « Hypea », en grec) que l'on voit devant les deux autres.
     
    La première des deux batailles navales du siège de Massalia - le 27 juin - eut lieu dans la rade même, à quelques encablures des murailles de la ville; la seconde - le 31 juillet - eut lieu un peu plus loin, à Saint-Cyr/Les Lecques, à une vingtaine de kilomètres, les Massaliotes ayant réussi à percer le blocus maritime, « profitant d'un vent favorable », dit César...
     
    • Sur les raisons de la guerre que mena César contre Massalia, voir notre éphéméride du 19 avril ;
    • sur la première victoire navale remportée par la flotte de César sur celle de Massalia, voir notre éphéméride du 27 juin ;
     

    Lire la suite

  • Ephémeride du 19 juillet

    Dans Le Figaro du 19 juillet 1919, Jacques Bainville et Henri Massis publient un manifeste « Pour un parti de l'intelligence ». La Revue universelle verra le jour l'année suivante 

     

    1799 : Découverte de la Pierre de Rosette 

    Exhumée lors de l'expédition de Bonaparte en Egypte, et aujourd'hui exposée au British Muséum, elle est l'un des documents qui permirent à Jean-François Champollion de percer le mystère de l'écriture des anciens Egyptiens. 

    pierre de rosette.jpg
     

    Voici ce qu'en dit Jean Leclant, secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et Belles-lettres :        

    Lire la suite

  • Ephéméride du 8 juillet

     

    1621 : Naissance de Jean de La Fontaine 

    1. Biographie par Charles Perrault, et nombreux renseignements sur une foule de sujets : 

    http://17emesiecle.free.fr/La_Fontaine.php 

    2. Les Fables, les Contes et autres choses intéressantes : 

    http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/fables.htm 

    la fontaine.JPG
     
    C'est lui qui a composé l'épitaphe du tombeau de son ami Molière, auprès de qui il repose au Père Lachaise :  
    Sous ce tombeau gisent Plaute et Térence
    Et cependant le seul Molière y gît.
    Leurs trois talents ne formaient qu'un esprit
    Dont le bel art réjouissait la France.
    Ils sont partis ! et j'ai peu d'espérance
    De les revoir. Malgré tous nos efforts,
    Pour un long temps, selon toute apparence,
    Térence, et Plaute, et Molière sont morts.
      

    8 juillet,bainville,louis xviii,charte de 1814,talleyrand,chateaubriand,restauration,la fontaine,fables,vitrolles,huygens

    Lire la suite

  • Ephéméride du 1er juillet

    L'Université d'Avignon, aujourd'hui (fondée le 1er juillet 1303)

     

    802 : Charlemagne reçoit l'éléphant blanc offert par Haroun-al-Rachid

    1er juillet,léon daudet,maurras,bainville,martigues,provence,chemin de paradis,action française,kleber haedens

    Fresque romane, Musée du Prado, Madrid

    C'est évidemment, dans la perspective d'une vision géopolitique ambitieuse qu'il faut replacer les contacts noués entre Charlemagne et le lointain sultan; tout comme la tentative - avortée... - d'épouser l'Impératrice Irène de Constantinople : en réalité - et comme l'a très bien montré Jacques Bainville - les deux premières dynasties franques - la Mérovingienne (Clovis...) et la Carolingienne (Charlemagne...) - souhaitaient restaurer l'Empire romain, et se sont - en partie - épuisées à courir après cette chimère. A quoi il faut ajouter la terrible plaie des partages du royaume, à chaque décès du souverain. Voilà pourquoi les deux premières dynasties, malgré des débuts brillants, ont toutes deux échoué : c'est à la troisième - celle des Capétiens - qu'il reviendra de réussir, dans la tâche plus modeste, certes, mais plus réaliste, qu'elle s'était fixée : construire la France. 

    http://lesitedelhistoire.blogspot.fr/2011/03/abul-abbas-lelephant-blanc-de.html  

    1er juillet,léon daudet,maurras,bainville,martigues,provence,chemin de paradis,action française,kleber haedens

    Lire la suite