UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LAFAUTEAROUSSEAU

  • Sur la page facebook de notre ami Frédéric de Natal : Le chef de la maison royale de France invité par la Marine nationale

    Le chef de la maison royale de France invité par la Marine nationale*. Le prince Jean d'Orléans, comte de Paris, prétendant au trône de France, invité aujourd'hui* à la cérémonie de remise de fanion de la promotion "Amiral de Joinville" suite à l'invitation de la "Royale", surnom que l'on donne à la Marine nationale .

    Fils de Louis-Philippe Ier d'Orléans, prince du sang, François Ferdinand Philippe Louis Marie d’Orléans (1818-1900) fera ses classes respectivement à Toulon, avant de rejoindre brièvement la Corse, la Toscane, Naples et enfin Alger. Passionné par la Marine, il participera à la conquête des côtes barbaresques, future Algérie française. Voyageur infatigable, très populaire parmi les marins, le fils du roi des français s'illustre encore au Mexique et conduira le retour des cendres de l'empereur Napoléon Ier en 1840.

    Marié à la princesse impériale du Brésil, Françoise de Bragance, il devient contre-amiral en 1843. Volontiers politique, il est un des rares princes à s'opposer à la politique du président François Guizot, président du Conseil jusqu'à la chute de la monarchie. Exilé, on pense alors à lui en 1852 afin qu'il prenne la présidence de la seconde république.Il faisait consensus face à Louis-Napoléon Bonaparte qui finit par s'emparer du pouvoir et proclamer le second empire.

    Il participe à la guerre de sécession du côté du nord anti-esclavagiste et rejoint le duc de Chartres et le comte de Paris, Philippe (VII) d'Orléans, tous deux ses neveux engagés dans l'armée yankee. Il a d'ailleurs été croqué dans le n"53 des "Tuniques bleues", principal personnage de l'album intitulé "Sang bleu chez les Bleus ".

    A la chute du second empire, il est élu député de Seine et Marne en 1871. La loi d'exil en 1886 le forcera à l'exil une nouvelle fois, entamant le dernier chapitre d'une vie qui aura été tumultueuse.

    Le maire de Neuilly et le commandant de la Marine à Paris ont tenu à inviter le chef de la maison royale de France et honorer ainsi une dynastie qui a contribué à l'essor de sa marine durant la monarchie de juillet.

    LES PHOTOS ET LE DISCOURS DU PRINCE :

    Lire la suite

  • Alain de Benoist versus Pierre Boutang : les idées à l'endroit (n° 25) sur TV Libertés

     

    Cette passionnante émission des "Idées à l'endroit" était attendue : le philosophe Alain de Benoist se penche sur l'œuvre et la personnalité d'un géant : Pierre Boutang.

    Ce dernier suscite toujours une très grande admiration littéraire, philosophique mais aussi politique voire spirituelle.

    Pour évoquer celui qui a marqué, par ses engagements, de nombreux écrivains et penseurs, Alain de Benoist s'est entouré de plusieurs personnalités : le philosophe d'origine libanaise Antoine Assaf, le biographe de Boutang, Rémi Soulié, Jean-Luc Pinson, qui fut son élève et son ami, jusqu'à la fin, et le petit-fils de Pierre Boutang, Emmanuel.

    Une émission de haute tenue, d'une petite heure (53'30")

    (lafautearousseau est fier de compter Emmanuel Boutang au nombre des "amis" de sa page facebook...)

    lafautearousseau

  • Grève générale par Gérard Leclerc

    Au matin d’une grève générale qui s’annonce de grande ampleur, bien malin qui pourrait établir un pronostic sur ses résultats, d’autant plus que les règles du jeu social ont été modifiées ces derniers mois avec le phénomène des Gilets jaunes. Il y a d’abord la crainte immédiate : comment va se dérouler cette journée ? Y aura-t-il les débordements que l’on redoute ? Le ministre de l’Intérieur lui-même annoncé la venue de plusieurs centaines de casseurs, ceux que l’on a vu à l’œuvre encore récemment. Est-il exact qu’on ne saurait les maîtriser alors qu’ils se fondent dans les cortèges ?

    Lire la suite

  • Laideur de la peinture dite moderne, beauté de la peinture classique, par Gilles Lenormand

    EUSTACHE LE SUEUR (Paris 19 novembre 1616, décédé le 30 avril 1655). Ci dessus, L'enlèvement de Ganymède par Jupiter (Collection de Louis XVI, 1776, Louvre, Département des peintures)

    Eustache Le Sueur est un peintre et dessinateur français de style baroque, considéré comme l'un des fondateurs de la peinture française classique et parfois surnommé  "le Raphael français".

    On a dit que le compositeur Jean-François Le Sueur (1760-1837) était son petit-neveu.

    Lire la suite

  • Sur Sud Radio, "Il y a une dictature du capitalisme" - Michel Onfray chez André Bercoff


    Michel Onfray auteur de « Théorie de la dictature » (éditions @robert_laffont) était l'invité d’André Bercoff

  • Sur CNews, Eric Zemmour VS Jean-Christophe Lagarde (président de l'UDI) sur L'Europe


  • Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : It Must Be Heaven

    001.jpg

     

     

     

    A l’affiche : It Must Be Heaven, un film de Elia Suleiman, avec Elia Suleiman.

    Lire la suite

  • Tous les articles parus sur lafautearousseau depuis le début de notre campagne "Défendez Maurras ! Sauvez sa maison !"

    "Lanceurs d'alerte" : si la chose est vieille comme le monde, la formulation fait fureur en ce moment. Va donc pour "lancer l'alerte" à propos de la maison de Maurras à Martigues, et pour demander publiquement : que se passe-t-il, au Chemin de Paradis ? Ou : que s'est-il passé ? S'est-il passé quelque chose de grave pour que la Mairie interdise la visite de la maison et même le simple accès au jardin ? Y a-t-il eu vol(s) ou dégradation(s) que la Mairie voudrait ou devrait cacher ? Mais un vol arrive partout : on a même volé la Joconde au Louvre au début du siècle dernier...

    Lire la suite

  • L'Action française Toulouse rend hommage à Latécoère fleuron aéronautique désormais sous pavillon américain

    78886912_892284437833547_9085552759733747712_o.jpg

    Lire la suite

  • SOUTENEZ, PARTICIPEZ ! ACTIVITES DES ROYALISTES ET/OU DU PAYS REEL DANS TOUTE LA FRANCE...

    lfar flamme.jpg

     

    Cette page est ouverte à tous, lafautearousseau se voulant "la maison commune" de tous les royalistes, de toute obédience (RN/CRAF, NAR, GAR, DEXTRA, indépendants/"électrons libres"...)

    Aux deux seules conditions que l'on soit dans la double fidélité à l'école de pensée de l'Action française et à notre Famille de France, à laquelle nous sommes particulièrement attachés...

    Envoyez-nous les annonces et/ou les visuels de réunions de rentrée, Cercles d'études et de formation, Cafés politique/actualité/histoire, manifestations diverses etc...

    Lire la suite

  • Pas facile de trouver ce que vous cherchez sur Lafautearousseau ? Voici un moyen utile !

    3053309136.3.jpgMalgré les diverses classifications et moyens de recherche prévus sur Lafautearousseau, il n'est pas toujours facile de trouver ce que l'on recherche sur le blog. 

    Voici un moyen supplémentaire qui pourra vous aider :

    Quoi que vous cherchiez – un article, un sujet, un nom - il vous suffit de taper dans votre barre de navigation – ou dans la barre de navigation Google - le titre de l’article (si vous vous en souvenez) ou quelques mots résumant l'essentiel, voire un nom propre, et de faire suivre votre texte tout simplement par lafautearousseau : neuf fois sur dix, vous verrez apparaître ce que vous cherchez.

    Par exemple, si vous vous intéressez à Kiel et Tanger ou à L'Avenir de l'Intelligence, de Maurras, vous tapez Kiel et Tanger ou bien L'Avenir de l'Intelligence lafautearousseau, et vous voyez apparaître les articles consacrés au sujet. Si c'est le Napoléon de Bainville qui vous intéresse, même procédé : vous tapez Napoléon Bainville lafautearousseau et le même résultat suivra ! Vous aurez trois pages, soit trente références, d’articles de Lafautearousseau sur l'ouvrage et l'auteur...

    Dans le cas particulier des éphémérides, même processus, sauf qu'au lieu de taper seulement lafautearousseau vous taperez éphéméride de lafautearousseau. Si, par exemple, vous voulez connaître la date de fondation du journal L'Action française, vous tapez l'Action française éphéméride de Lafautearousseau : suivront tous les liens menant à chaque éphéméride où l'on parle de L'Action française, depuis sa création...

    En espérant que ce petit rappel vous sera utile ... à vos claviers !  •

    lafautearousseau.jpg

  • Inscrivez-vous ! La Lettre de Lafautearousseau est gratuite, vous pouvez la recevoir tous les matins

    La lettre de Lafautearousseau est gratuite. Elle est adressée tous les matins  à la totalité des inscrits. Si ce n'est déjà fait, inscrivez-vous !

    Pour s'inscrire, il vous suffit de vous reporter à la rubrique AUJOURD'HUI SUR LAFAUTEAROUSSEAU.../LES TITRES DU JOUR de notre page d'accueil, puis d'inscrire votre adresse de messagerie dans la case au-dessous et de cliquer sur OK. (Colonne de droite, en partie haute).

    Ainsi, vous ne pourrez pas oublier de lire chaque jour nos nouvelles publications.

    Saisissons l'occasion pour remercier ici BAYARD, qui, tous les matins, à 8 heures lance le processus d'envoi de La lettre de Lafautearousseau qui vous est destinée. Vous la recevrez ainsi assez tôt dans la matinée...

    Bien-sûr, il vous est de toute façon possible de lire Lafautearousseau au quotidien, quand vous le souhaitez, en l'intégrant à vos favoris ou en le recherchant sur Google.

    Bonne lecture à tous !   

    Lafautearousseau   

    lfar lettre.jpg

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    lfar flamme.jpg1905 : Séparation de l'Eglise et de l'Etat. La République idéologique, issue de la Révolution - et qui n'est pas une république, mais une nouvelle religion messianique - montre son vrai visage : celui du sectarisme haineux contre nos Racine set Traditions religieuses, celui de la guerre d'extermination menée contre l'Eglise catholique, l'un des fondements de la France que nous avons reçue en héritage, et qui lui est consubstantiel.

    "Ils nous ont bien eu !" devait déclarer, mais en privé, le très naïf Pape Léon XIII qui, quelques années auparavant avait demandé aux catholiques français d'abandonner leur royalisme pour accepter la "nouvelle forme de gouvernement" ! Ce fut le "Ralliement" : le ralliement, pour "ça" !...

  • Ephéméride du 8 décembre

     1852 : Création de la Fête des Lumières à Lyon

     

     

    1554 : Ambroise Paré reçoit le titre de Docteur en chirurgie

     

    8 décembre,ambroise paré,lyon,fête des lumières,bergson,camille claudel,bailli de suffren,salomon de brosse,luxembourg,melies

    Cet autodidacte a appris la chirurgie sur les champs de bataille.

    Il est célèbre aussi bien pour ses qualités humaines que pour son habileté de praticien.

    Considéré comme l'un des fondateurs de la chirurgie moderne, Ambroise Paré fut notamment le premier à pratiquer la ligature des artères avant une amputation.

     

    Lire la suite

  • Sur la page facebook de notre ami Frédéric de Natal : Le chef de la maison royale de France invité par la Marine nationale

    Le chef de la maison royale de France invité par la Marine nationale*. Le prince Jean d'Orléans, comte de Paris, prétendant au trône de France, invité aujourd'hui* à la cérémonie de remise de fanion de la promotion "Amiral de Joinville" suite à l'invitation de la "Royale", surnom que l'on donne à la Marine nationale .

    Fils de Louis-Philippe Ier d'Orléans, prince du sang, François Ferdinand Philippe Louis Marie d’Orléans (1818-1900) fera ses classes respectivement à Toulon, avant de rejoindre brièvement la Corse, la Toscane, Naples et enfin Alger. Passionné par la Marine, il participera à la conquête des côtes barbaresques, future Algérie française. Voyageur infatigable, très populaire parmi les marins, le fils du roi des français s'illustre encore au Mexique et conduira le retour des cendres de l'empereur Napoléon Ier en 1840.

    Marié à la princesse impériale du Brésil, Françoise de Bragance, il devient contre-amiral en 1843. Volontiers politique, il est un des rares princes à s'opposer à la politique du président François Guizot, président du Conseil jusqu'à la chute de la monarchie. Exilé, on pense alors à lui en 1852 afin qu'il prenne la présidence de la seconde république.Il faisait consensus face à Louis-Napoléon Bonaparte qui finit par s'emparer du pouvoir et proclamer le second empire.

    Il participe à la guerre de sécession du côté du nord anti-esclavagiste et rejoint le duc de Chartres et le comte de Paris, Philippe (VII) d'Orléans, tous deux ses neveux engagés dans l'armée yankee. Il a d'ailleurs été croqué dans le n"53 des "Tuniques bleues", principal personnage de l'album intitulé "Sang bleu chez les Bleus ".

    A la chute du second empire, il est élu député de Seine et Marne en 1871. La loi d'exil en 1886 le forcera à l'exil une nouvelle fois, entamant le dernier chapitre d'une vie qui aura été tumultueuse.

    Le maire de Neuilly et le commandant de la Marine à Paris ont tenu à inviter le chef de la maison royale de France et honorer ainsi une dynastie qui a contribué à l'essor de sa marine durant la monarchie de juillet.

    Copyright@Frederic de Natal

    *Photos suivront dans la journée.