UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Idées, Histoire, Culture & Civilisation

  • Rassemblement contre l’eugénisme par Gérard Leclerc

    La grève contre le projet de réforme des retraites a tendance à écraser le reste de l’information intérieure. La discussion qui se déroule au Sénat sur la nouvelle loi de bioéthique ne fait, en conséquence, pas les gros titres et occupe une place très modeste dans nos journaux et les médias en général. Pourtant, elle est d’une importance extrême pour plusieurs raisons. Celle qui touche le plus directement l’opinion concerne l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules ou aux couples de femmes.

    Lire la suite

  • Tous les jours, je lave mon cerveau avec la télé de Frédéric Winkler

    1111111111111111111111111111111111111111111111.jpgQue sont en effet ces loisirs contemporains de la société de consommation ?
    Ce sont ceux que peut offrir une société telle que nous venons d'en dénoncer les traits principaux. Ce sont ceux, bien caractéristiques, de la société de masse : la télévision, l'ordinateur, le téléphone portable qui sont entrés dans nos vies, y ont introduit un certain langage comme une évidente uniformité, une totale passivité, et nous dirons même un certain totalitarisme. Le cinéma et une littérature assez douteuse, aux thèmes mille fois répétés, constituent une autre forme de loisirs et une nouvelle phase dans l'établissement d'une société de consommation sans âme. La drogue, la pornographie, la « musique » aux rythmes étranges représentent trop souvent « l'univers de fuite » dans lequel se réfugie notre jeunesse.

    Lire la suite

  • Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : Sympathie pour le diable

    11111111111111111111111111111.jpg

     

    Art et essai : Sympathie pour le diable, un film de Guillaume de Fontenay, avec Niels Schneider et  Ella Rumpf (Paul Marchand et son amie Boba),

    d’après le livre éponyme et les entretiens du réalisateur avec le  reporter de guerre Paul Marchand, ainsi que les témoignages d’autres journalistes et de nombreux sarajéviens qui ont collaboré au « documentaire » tourné dans la ville.

    Lire la suite

  • Sur TV Libertés, l'Occident et sa crise identitaire par Gabrielle Cluzel


  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Michel Onfray : "Aujourd’hui tout doit être rentable: l’école, l’armée, la culture, la justice"

    André Bercoff a reçu le philosophe et essayiste Michel Onfray, auteur de « Grandeur du petit peuple » (éditions Albin Michel)


  • "L'Occident est à bout de souffle... Il est vieux de tous ses renoncements et de toutes ses démissions" (Cardinal Sarah)

  • Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : Lillian

    111111111111111111111111111111111111111111111111111.jpg

     

     

    Art et essaiLillian, Un film américain d’Andreas Horvath, avec Patrycja Planik (Lillian),
    d’après l’histoire vraie de Lillian Alling.

    Lire la suite

  • Bioéthique : La France confrontée à une culture de mort (6), par François Schwerer

    Le sénat va connaître dans les jours à venir le projet de loi de bioéthique. Notre ami François Schwerer nous a adressé - avec un message de sympathie - l'ensemble des textes qu'il été amené à écrire sur cette question.

    Cet ensemble constitue une véritable somme, aussi bien par son importance que par son intérêt.

    Nous en avons commencé la publication le vendredi 10 janvier, et nous la poursuivrons du lundi au vendredi inclus, comme nous l'avons fait, par exemple, pour l'étude de Pierre Debray, Une politique pour l'an 2000.

    Et, pour suivre et retrouver ces textes plus commodément, nous regrouperons la totalité de cette étude, vu son importance, dans une nouvelle Catégorie : François Schwerer - Bioéthique : culture de mort : vous pourrez donc retrouver donc l'ensemble de cette chronique en cliquant sur le lien suivant :

    François Schwerer - Bioéthique : culture de mort...

    Voici le plan de l'étude (hors Annexes et textes divers, qui viendront ensuite); nous le redonnons chaque jour, afin que le lecteur puisse correctement "situer" sa lecture dans cet ensemble :

     

    1. Les étapes de la décadence
    • Un processus téléologique

    1/. « Qui n’avance pas recule »

    2/. De la pilule à la GPA : l’asservissement des femmes

    3/. La révolte des femmes et les mouvements féministes

    4/. Le transhumanisme, stade ultime de la destruction

    • La stratégie progressiste

    1/. La campagne médiatique préalable

    2/. La modification de la loi

    3/. Le recours à une novlangue

    4/. Le discrédit de l’adversaire

    5/. La politique des petits pas

    6/. Le viol de la conscience des enfants

    1. « Pour une nouvelle croisade »

    A - Une faible résistance

    1/. Des hommes politiques sans conviction

    2/. Des manifestations apparemment inefficaces

    3/. Un refus de mettre en danger son propre confort

    4/. Un faux respect de l’apparente liberté d’autrui

    5/. Si le Seigneur ne bâtit pas, c’est en vain que s’agitent les bâtisseurs

    B – Un combat dont l’enjeu dépasse le fonctionnement de la vie sociale

    1/. Il est plus facile de descendre une pente que de la remonter

    2/. Un combat ayant une dimension eschatologique

    lfar espace.jpg

     

    Lire la suite

  • A la découverte de l'homme Maurras : La troisième stèle du jardin, dédiée au Prince de Joinville...(4)

    lafautearousseau se propose ici de vous faire découvrir Un patriote, nommé Maurras. Maurras est en effet inconnu du grand public, parce que volontairement ignoré par la conspiration du silence, entretenue par le Système pour lequel Maurras n'est pas "dangereux", mais "le seul dangereux", car il en a dénoncé les bases idéologiques et parce qu'il l'a remis en cause dans ses fondements révolutionnaires.

    C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

    Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

    Aujourd'hui : La troisième stèle du jardin, dédiée au Prince de Joinville...(4)

    Lire la suite

  • Les «Mass-médiocres» dans une société d'esclaves par Frédéric Wrinkler

    « Les peuples sans légende sont destinés à mourir de froid. Ils meurent du froid des ordinateurs. Ils meurent du froid des centrales nucléaires et des laboratoires de la biologie. Ils meurent du grand froid des robots de l'an deux mille. Ils meurent du froid glacial des banques de la géofinance ». Voilà la triste prophétie de Patrice de la Tour du Pin, notre civilisation se meurt du bourrage de crâne médiatique comme du prêt à penser…

    Lire la suite

  • Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : Les Filles du Docteur March

    image001.jpg

     

     

    A l’affiche : Les filles du Docteur March, Un film américain de Greta Gerwig, avec Meryl Streep (la tante March), Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh, Eliza Scanlen (les filles, Jo, Meg, Amy et Beth March), Laura Dern (leur mère, Marmee March) et Timothée Chalamet (Laurie),
    adapté du roman « Les quatre filles du Docteur March », de Louisa May Alcott.

    Lire la suite

  • Bioéthique : La France confrontée à une culture de mort (5), par François Schwerer

    Le sénat va connaître dans les jours à venir le projet de loi de bioéthique. Notre ami François Schwerer nous a adressé - avec un message de sympathie - l'ensemble des textes qu'il été amené à écrire sur cette question.

    Cet ensemble constitue une véritable somme, aussi bien par son importance que par son intérêt.

    Nous en avons commencé la publication le vendredi 10 janvier, et nous la poursuivrons du lundi au vendredi inclus, comme nous l'avons fait, par exemple, pour l'étude de Pierre Debray, Une politique pour l'an 2000.

    Et, pour suivre et retrouver ces textes plus commodément, nous regrouperons la totalité de cette étude, vu son importance, dans une nouvelle Catégorie : François Schwerer - Bioéthique : culture de mort : vous pourrez donc retrouver donc l'ensemble de cette chronique en cliquant sur le lien suivant :

    François Schwerer - Bioéthique : culture de mort...

    Voici le plan de l'étude (hors Annexes et textes divers, qui viendront ensuite); nous le redonnons chaque jour, afin que le lecteur puisse correctement "situer" sa lecture dans cet ensemble :

     

    1. Les étapes de la décadence
    • Un processus téléologique

    1/. « Qui n’avance pas recule »

    2/. De la pilule à la GPA : l’asservissement des femmes

    3/. La révolte des femmes et les mouvements féministes

    4/. Le transhumanisme, stade ultime de la destruction

    • La stratégie progressiste

    1/. La campagne médiatique préalable

    2/. La modification de la loi

    3/. Le recours à une novlangue

    4/. Le discrédit de l’adversaire

    5/. La politique des petits pas

    6/. Le viol de la conscience des enfants

    1. « Pour une nouvelle croisade »

    A - Une faible résistance

    1/. Des hommes politiques sans conviction

    2/. Des manifestations apparemment inefficaces

    3/. Un refus de mettre en danger son propre confort

    4/. Un faux respect de l’apparente liberté d’autrui

    5/. Si le Seigneur ne bâtit pas, c’est en vain que s’agitent les bâtisseurs

    B – Un combat dont l’enjeu dépasse le fonctionnement de la vie sociale

    1/. Il est plus facile de descendre une pente que de la remonter

    2/. Un combat ayant une dimension eschatologique

    lfar espace.jpg

     

    Lire la suite

  • Sur TV Libertés, allons-nous vers le matriarcat ? - Le Zoom - Sylvain Durain

    Dans son ouvrage "Ce sang qui nous lie", Sylvain Durain signe une véritable enquête loin de la pensée unique, de la création des civilisations à la féminisation des sociétés occidentales.
    Articulant trois niveaux d'analyse, la famille, la politique et le religieux, l'auteur remet au cœur du processus culturel la notion de violence, fondement des sociétés.
    Mais la violence est-elle inhérente au patriarcat ? Une société féminisée mènerait-elle vers plus de paix ?
    Sylvain Durain parvient à dégager deux mondes : celui de l'archaïsme indifférencié et de la violence exacerbée face à celui de la complémentarité incarné.
    "Ce sang qui nous lie", un livre novateur pour la compréhension du monde à venir.


  • Vu sur la page de l'Action française Le Mans, une Hollandaise pulvérise le féminisme en 5 minutes (version VOST)

    La charmante Eva Vlaardingerbroek

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL