UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Idées, Histoire, Culture & Civilisation

  • Martigues : le feu au pays de Maurras...

    1A.jpeg

    Le feu de Martigues vu depuis la plage de la Pointe Rouge, à Marseille...

     

    Cinq départs de feu ont été recensés hier, à Martigues, Port-de-Bouc, Aubagne, Gignac et Carnoux-en-Provence, attisés par les rafales de vent jusqu'à 90 km/h, un vent qui a heureusement faibli hier soir et dans la nuit, et s'est quasiment arrêté ce matin...

    Plus de mille hectares ont brûlé à Martigues, particulièrement dans le quartier de La Gacharelle et celui de Bargemont, au sud de la ville. Le feu s'est ensuite déplacé vers Sausset-les-Pins, Carry-le-Rouet et la Côte bleue, donc en direction de Marseille, par le littoral : plus de deux cents hectares y ont déjà brûlés...

    Sausset-les-Pins, la Côte bleue, l'Estaque : l'une des "patries" des Impressionnistes !...

    A lafautearousseau, Maurras "nous est à coeur"; aujourd'hui, ce coeur est serré devant ce désastre qui frappe - une fois de plus, la cité de Gérard Tenque, de Joseph Boze, de Charles Maurras, pour l'instant toujours rejeté dans sa propre ville, refusé par la partie des siens qui, malheureusement, préside aux destinées de sa commune qu'il aimait tant ("mon Martigues plus beau que tout"...) et à laquelle il a généreusement, mais imprudemment, offert sa Bastide...

    Passons quelques instants avec lui, en esprit, et relisons ce très beau prologue des Quatre nuits de Provence, dans lequel il est chez lui, à sa fenêtre, sur sa terrasse...

    1A.jpg

    Prologue des Quatre nuits de Provence...

    "La journée va finir sans flammes, j’ai prié qu’on n’allumât point.
    Que le soir monte avec ses fumées incertaines : le détail, l’accident, l’inutile y seront noyés, il me restera l’essentiel.
    Ai-je rien demandé d’autre à la vie ?

    Donc, çà et là, dans ses transparences divines, traversées de soudaines opacités, le Soir léger et pur se rend, peu à peu, à la Nuit. Sur la pente gauche du ciel, le croissant couleur de perle s’élève, glisse, coule à l’autre versant, pareil aux concessions d’une rêverie fatiguée qui se replie sans hâte et ne faiblit pas sans honneur. Cette face souffrante pourrait décliner en silence. Mais l’accent de sa flamme morte insiste, de très haut, et m’impose, en quelque manière, le ressouvenir du refrain d’un beau chant entendu, il y a de longues années, et qui n’a rien perdu de sa force sur ma pensée. Ses délices renaissent, leur voix remplit mon ciel, devenu tout entier musical et sonore :


    Va, mon ami, va,
    La lune se lève !
    Va, mon ami, va.
    La lune s’en va !



    L’astre, étonné, a fait une halte apparente. Ma veille est suspendue aussi, mais non le cours de mes pensées qui se précipitent, et les petits flots qu’elles roulent valent en nombre et en vertu les parcelles étincelantes dont l’éther est criblé.

    Le glissement lunaire reprend. J’ai quitté la fenêtre d’où je le regardais, et m’éveille sur ma terrasse provençale, un peu scandalisé du temps que je dissipe à subir la révolution nocturne des songes : car je les reconnais pour de simples échos du passé.

    Qu’on leur pardonne, ainsi qu’à moi ! Ces hôtes anciens d’une mémoire minutieuse et tenace ont d’abord été convoqués, s’il m’en souvient, comme les témoins du mouvement originaire de ma pensée : ils comparaissent devant moi pour m’aider à écrire un Mémorial intellectuel. Mais je vois bien qu’ils se moquent des témoignages et ne sont animés d’aucun désir étranger à leur joie de vivre ou plutôt de survivre.

    N’étant plus rien que ce qu’ils sont et ne voulant rien d’autre, ils marchent et ils parlent, ils pleurent et ils rient sur le théâtre intérieur sans autre objet que de reparaître tels qu’ils furent, non sans se retourner de temps en temps, pour me dire qu’il ne m’est pas permis de les laisser mourir.

    Pas plus que moi, ils ne s’étonnent de leur étrange résistance aux forces de ruine. Ils sont fidèles, étant vivaces, et me remplissent à mon tour de l’horreur d’un oubli qui doit les coucher avec moi. C’est pour cela que je redis à mes homuncules si vifs, en les dévisageant et en les nommant un par un :

    Va, mon ami, va.



    Un seul point me surprend, le charme que je trouve au jeu de mes ombres heureuses.

    Mais rien n’en délivre mon cœur, il est le prisonnier de ces figurines d’enfance que durant un demi-siècle je me suis montrées, racontées et presque chantonnées, à moi, il est vrai, pour moi seul…



    Va, mon ami, va,
    La lune s’en va !



    Qu’elle aille ! Seulement ne la suivez pas, vous autres, vieux amis, condamnés à passer comme elle ! Restez, attendez, revenez, pour revivre et briller, pour me baigner encore, pendant ces quelques nuits, d’un rayon du jour éternel."

    maurras maison se delabrant.jpg

    La Bastide de Maurras, au Chemin de Paradis...

  • COVID-19 : Où en sommes-nous ?, par Hildegarde.

    Source : https://www.actionfrancaise.net/

    Voici une question à laquelle, il est bien difficile de répondre aujourd’hui !

    Si l’on se fie aux grands médias, la situation serait inquiétante… En raison de l’irresponsabilité des Français et de la jeunesse en particulier, la COVID effectuerait un rebond alarmant… Nous avons 151 foyers de 15 personnes atteintes en moyenne, 10 de plus en 24 h ! Soit si nous comptons bien 2265 malades ? Non ! 2265 cas positifs (le nombre de malades n’est pas précisé) !

    Lire la suite

  • EN MARCHE POUR LA VIE ! Paris, 17 janvier 2021...

    1A.jpg

    https://enmarchepourlavie.fr/2020/07/23/rendez-vous-le-17-janvier-2021-pour-le-plus-grand-evenement-provie-de-france/

  • Rire ou sourire un peu, malgré tout ! : évolution, évolutions...

    (Communiqué par Jacques Davin)

     

    L'évolution dans le sport

        

    Alors que les jeunes de l’époque jouaient à des jeux populistes et primitifs tels que le football, les choses ont changé.

    Sans doute inspirés par Tiger Woods, les jeunes de la "diversité" se passionnent aujourd’hui pour des sports plus élitistes.

    Leur passion et leur dévouement sont tels qu'ils se baladent même en ville avec leurs clubs de golf. Des exemples à suivre.

    Lire la suite

  • Sur Sacr TV, chroniques de la Monarchie populaire - Être Serf au Moyen âge ; la réalité du servage - 4.


    Lire la suite

  • Céline Pina : "La République est incapable d’imposer ses principes et ses lois".

    Céline Pina dénonce l’ensauvagement progressif de notre société: une réalité particulièrement visible et perceptible en France depuis plusieurs semaines.

  • MARTIGUES/MAISON MAURRAS : NON ASSISTANCE A MONUMENT EN DANGER !

    AUJOURD'HUI, APRES PLUSIEURS ANNEES DE FERMETURE,  1.441ème JOUR "D'ABANDON DE FAIT" DE LA BASTIDE MALGRE LE VOTE "POUDRE AUX YEUX" DU CONSEIL MUNICIPAL PROMETTANT DES TRAVAUX...

     

    Jamais ouverte, aérée, ventilée; jamais chauffée depuis plusieurs hivers; exposée sans aucun entretien aux intempéries et à l'humidité, ici plus qu'ailleurs, dans cette ville "bâtie non pas au bord de l'eau mais dans l'eau" (Alexandre Dumas) : tel est l'état pitoyable dans lequel la très riche Mairie de Martigues laisse la très belle bastide de Maurras, au Chemin de Paradis, l'un des deux seuls édifices civils du XVIIème siècle que possède la Ville, et que celle-ci, par sectarisme haineux, laisse littéralement, pourrir sur pied...

    Lire la suite

  • Le legs d’Action française, par Gérard Leclerc.

    Source : https://www.actionfrancaise.net/

    Après l’éditorial du n° 58 de la Nouvelle Revue Universelle publié en quatre rubriques, le blog quotidien de l’Action française poursuit son été militant 2020 avec la publication par morceaux de la conférence de Gérard Leclerc, donnée au Camp Maxime Réal Del Sarte de 2019.

    Cette seconde série est à mettre en relation avec le quatre rubriques de Christian Franchet d’Esperey sur « Le nouvel âge du maurrassisme ».

    Lire la suite

  • Tugdual Derville : « C’est un alibi trouvé par le législateur pour permettre des avortements très tardifs ».

    Source : https://www.bvoltaire.fr/

    Les femmes pourraient bientôt avorter jusqu’au terme de leur grossesse. Sans que personne n’ait été prévenu, cet amendement transgressif a été voté en pleine nuit. Tugdual Derville nous alerte et décrypte les enjeux de cette nouvelle disposition voulue par les féministes, et aggravant une fois de plus la situation des personnes les plus fragiles au lieu de les protéger.

    Lire la suite

  • Cosmos, par Guy Adain.

    Avec nos yeux humains : Tout est perdu…l’Honneur avec !

    L’Humain, est la maladie de la Terre, pire que « Cancer, Covid et autre Sida ». L’Humain, depuis son apparition sur la planète Terre, l’Humain ne fait que la polluer, la dégrader, l’empoisonner, la détruire !

    D’aucuns disent, Dieu n’existe pas !

    Lire la suite

  • Identité française: un sursaut est-il encore possible ?, par Nicolas Lévine.

    Incendie de Notre-Dame le 15 avril 2019 © Diana Ayanna/AP/SIPA Numéro de reportage: AP22325038_000006

    Source : https://www.causeur.fr/

    Il y a coïncidence entre l’écroulement de notre culture et celui de l’Église.

    A un an d’intervalle, des incendies ont ravagé Notre-Dame de Paris puis la cathédrale de Nantes. Les réactions à ces drames ont démontré notre profond malaise identitaire. Alors qu’un changement de peuple est en train de s’opérer, le catholicisme peut-il renaître de ses cendres?

    Lire la suite

  • Face à l’ensauvagement : de l’indignation à la conversion, par Jean-Michel Lavoizard.

    Source : https://www.bvoltaire.fr/

    Le terme « » est controversé. Il dérange les bien-pensants, dont notre nouvel apprenti ministre de la Justice, encore tout émoustillé par sa nomination inattendue qui l’a amené à renier sa parole publique de ne jamais accepter ce poste ministériel. Le mot ne date, pourtant, pas de la multiplication récente des actes exutoires de barbarie perpétrés par des factions de frustrés et d’illuminés sur des innocents et des monuments.

    Lire la suite

  • Sur TV Libertés, Covid-19 : L’heure des comptes a sonné - Me Fabrice di Vizio - Le Zoom.


    Lire la suite

  • Aux Mercredis de la NAR : #28 - Jean-Robert Raviot sur le thème "Pouvoir politique en Russie".


    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL