UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Idées, Histoire, Culture & Civilisation

  • MARTIGUES/MAISON MAURRAS : NON ASSISTANCE À MONUMENT EN DANGER !

     

    AUJOURD'HUI, APRÈS PLUSIEURS ANNÉES DE FERMETURE,  2.166ème JOUR "D'ABANDON DE FAIT" DE LA BASTIDE MALGRÉ LE VOTE "POUDRE AUX YEUX" DU CONSEIL MUNICIPAL PROMETTANT DES TRAVAUX...

     

    Jamais ouverte, aérée, ventilée; jamais chauffée depuis plusieurs hivers; exposée sans aucun entretien aux intempéries et à l'humidité, ici plus qu'ailleurs, dans cette ville "bâtie non pas au bord de l'eau mais dans l'eau" (Alexandre Dumas) : tel est l'état pitoyable dans lequel la très riche Mairie de Martigues laisse la très belle bastide de Maurras, au Chemin de Paradis, l'un des deux seuls édifices civils du XVIIème siècle que possède la Ville, et que celle-ci, par sectarisme haineux, laisse littéralement, pourrir sur pied...

    Lire la suite

  • L'Assomption : Fête nationale du Royaume, toujours élan de spiritualité intense et majeur dans le désert d'aujourd'hui ...

    1A.jpg

    22 secondes, à Lourdes :

    https://twitter.com/lourdes_france/status/1558938399288991745?s=20&t=whXhJRYVfvlyPconZQ4mmw

     

  • Ni Dieu, ni maître ! par Guy Adain

    1A.jpg

     
    NI DIEU,  NI MAÎTRE ! (disent-ils.)
     
    Les pauvres, ils ont bien du malheur, et aucun espoir ! 
    Comment vivre sans l’Essentiel, (invisible pour les yeux mais indispensable pour la vie) ?
    Malgré tout, Dieu règne sur le Monde, ordonne l’Univers et il pourvoira au besoin de maîtres. 
    L’insupportable et vaniteuse devise qui affirme ne vouloir ni Ciel ni Roi, est sotte et présomptueuse ; l’un et l’autre nous sont imposés d’office et d’autorité : le Monde est créé ainsi ! 
    L’ordre règne dans le Cosmos selon une merveilleuse et divine horlogerie céleste. Dieu donne aussi des maîtres, et quoique l’on puisse en penser, le Monde ne va pas si mal ; certes il pourrait aller bien mieux si nous consentions à être plus sages et plus confiants.
     
    Si Dieu n’était pas, ou si le Monde était posé là sans queue ni tête, il tournerait complètement au hasard et réussirait cette performance totalement extraordinaire de fonctionner seul, intelligemment, sans intelligence animatrice, comme un corps sans tête ?
    Seuls les adorateurs de la machine du Docteur Guillotin peuvent croire cela !
     
    Sur Terre, qu’est-ce qui fonctionne sans maître ? 
    De la Famille, cellule de base de la Société, au Berger et son Troupeau, de l’École à l’Entreprise… Les maîtres sont partout et ce sont eux qui garantissent le fonctionnement et la survie de toute la société humaine.
     
    • Par Maître, nous, nous entendons le Roi.
    • Par Roi, nous entendons Serviteur ! (car le Roi est le serviteur de son Peuple, entre les deux, il y a l’Amour !)
    Comme dit l’adage ancien : une Foi, une Loi, un Roi !
    • Une Foi, c’est Dieu.
    • Une Loi, c’est l’Amour.
    • Un Roi, c’est le Maître-Serviteur.
    Voilà les trois piliers du temple France que nous voulons reconstruire pour notre pays :
    -   Notre Prince n’aspire qu’à servir, 
    • l’Amour est le carburant, 
    • Quant à Dieu, il fait vivre les âmes.
     
    • Nous, qui avons un Dieu,
    • Nous que l’Amour anime,
    • Nous qui avons pour Prince (Jean de France, Comte de Paris.)
    • Nous qui sommes fidèles Sujets et fiers de l’être,
     
    Relevons ce défi, ramassons ce gant, pour rendre à la France, son Honneur et sa Gloire, avec : 

                                      Un Dieu, un Maître et l’Amour !

     
    À l’inverse de la devise anarchique !
    1A.jpg
  • Dans notre Éphéméride de ce jour : Sociaux parce que royalistes !

    1784 : Naissance d'Alban de Villeneuve Bargemon

    1A.jpg

     

     

    Il est sans conteste l'un des pionniers du magnifique mouvement des royalistes sociaux au XIXème siècle :

     

     (le scripte de cette vidéo ici : https://www.actionroyaliste.fr/le-precurseur-de-la-justice-sociale-alban-de-villeneuve-bargemont/)

     

     

    Avec Albert de Mun, voir l'Éphéméride du 6 octobre), La Tour du Pin (voir l'Éphéméride du 1er avril), Le Play (voir l'Éphéméride du 5 avril) et d'autres, il fait partie de ces Légitimistes trop souvent ignorés aujourd'hui, et injustement traités, à qui Michel Mourre a rendu justice, dans son Dictionnaire encyclopédique d’Histoire, article Légitimistes (page 2624, extrait) :

    "…Ce serait faire une caricature que de représenter tous les légitimistes comme des nostalgiques du passé, fermés aux problèmes de leur temps ; bien au contraire, ils furent les premiers, avec les socialistes, à dénoncer les méfaits du capitalisme sauvage. Villeneuve-Bargemon, dans son Traité d’économie politique chrétienne (1834) et Villermé, dans sa grande enquête de 1840 sur la condition ouvrière, furent les précurseurs du catholicisme social. Bénéficiant de la confiance d’une grande partie des masses rurales, les légitimistes firent campagne, souvent en liaison avec les républicains, contre le régime électoral censitaire de la Monarchie de Juillet. Leur force électorale se manifesta après la Révolution de 1848, avec 100 élus à l’Assemblée constituante (avril 1848) et 200 à l’Assemblée législative (mai 1849). Cédant à l’affolement suscité par l’émeute socialiste de juin 1848, la plupart des députés légitimistes se réunirent avec les orléanistes dans le "parti de l’Ordre" . Fermement hostiles au coup d’Etat du 2 décembre et au second Empire, ils apparurent, après les défaites de 1870, comme les hommes de l’ordre et de la paix et eurent de nouveau près de 200 élus à l’Assemblée nationale élue en février 1871.

    Ils incarnaient toujours la vieille France rurale, mais, avec Albert de Mun et La Tour du Pin, ils continuaient aussi à affirmer leurs préoccupations sociales et leur soucis de défendre les ouvriers contre les abus du capitalisme..."

  • Communiqué

    CAS.jpg

    Lundi 1er août, sur Radio Courtoisie, dans le cadre d’une émission sur la Bretagne interviendront notre ami le général Patrick JARDIN, président du club de Bretagne, et Olivier de ROHAN. L’émission sera diffusée le lundi 1 août à midi sur 95.6 accessible seulement en région parisienne, retransmise le mardi 2 août à 16 h puis à minuit.

     

    On peut la voir sur www.radiocourtoisie.fr  en direct ou en différé.

     

    Patrick JARDIN interviendra sur l’histoire et la politique et Olivier de Rohan, frère du duc, sur la culture et le patrimoine bretons.

  • Les Huns et les Autres, par Guy Adain

    1A.jpg

    Nous, les Autres, sommes bien plus nombreux, mais les Huns font la loi !  Et pire encore, nous, les Autres, faisons des lois favorables aux Huns ! Notre Justice est Hune.

    Nous tremblons devant les Huns ! Les Huns envahissent notre pays avec notre complicité apeurée et y installent leurs us et coutumes, leur mode de vie… Notre République est Hune et indivisible comme se plaisent à l’affirmer nos « Socialhuns » !

    Les Huns ont colonisé des territoires, des pans entiers de notre pays devenus terre étrangère pour nous les Autres.

    En revanche, les Huns deviennent Autres pour tous les avantages, garanties, soins, entretien, logement… L’ Hun chez l’Autre, ils connaissent !

    Nous venons de traverser la Covid, les incendies, la canicule, et l’on tente de nous cacher l’ Hun derrière l’autre et encore derrière, le Pouvoir d’achat et autres billevesées ; mais le vrai danger, danger mortel qui nous menace le plus sérieusement, bien plus que le réchauffement climatique ou la nouvelle pandémie, la vérole simiesque ; l’Hunique catastrophe imminente et inévitable si nous ne changeons rien dans notre aveuglement obstiné :

    « C’est la fin des Autres. »

    Il est temps de réagir, les Huns ont déjà tenté par le passé d’instaurer leur empire hunnique et nous les avons écarté. Ils se croyaient :

    « Le fléau de Dieu » et Sainte Geneviève par sa foi les a repoussé.

    Dieu ne pactise pas avec les Barbares !

    1AA.jpg

    Paris est en danger, la Patrie est en danger, les Huns s’amalgament en Cours des Miracles d’où ils ne sortent que pour assaillir, détruire, désagréger, dépecer, souvent tuer ! Il répandent la haine, la violence et signent de leur marque : « derrière eux, le pavé ne repousse plus ! »

    Ils transforment la Beauté en hideur. La Nature ayant horreur du laid refleurira « plus belle aujourd’hui qu’hier et bien moins que demain. »

    Aujourd’hui ces barbares nous terrorisent, mais finalement sont moins à craindre que ceux d’entre-nous qui les cautionnent  et n’osent les affronter

    Ceux-là les installent à notre place, et demain, c’est nous qui devront partir !

    A la lueur de ces lendemains qui déchantent, nous devrions réfléchir à une autre manière d’envisager l’avenir et songer à bouter les Barbares en Barbarie !
  • Pourquoi Macron et la pensée unique nieront leurs erreurs jusqu’à l’explosion finale ! par Marc Rousset

     

    La dissonance cognitive, vous connaissez, braves gens ? Un concept psychologique abstrait grandiloquent qui fait peur, qui paraît terriblement compliqué et qui est pourtant simple comme bonjour ! Comme monsieur Jourdain pratiquait la prose sans le savoir, tout le monde ou presque a pratiqué ou sera amené à pratiquer la dissonance cognitive dans son existence ! Ce concept va nous permettre d’expliquer pourquoi le politiquement correct ne veut pas reconnaître les réalités qui conduisent la France à l’abîme (invasion migratoire, insécurité, violences, Grand Remplacement nié par la pensée unique.

    Tout va très bien, selon Renaissance et Macron, alors que la faillite économique est inéluctable, que l’invasion continue, que des erreurs grossières suicidaires ont été commises dans la politique des sanctions économiques envers la Russie, qu’il faut l’arrêter immédiatement sans plus tarder, à moins de ruiner les Français et de faire grossir les bataillons de Gilets jaunes excédés. Les Français et les Européens assujettis à l’Amérique et à l’OTAN sont en voie de paupérisation, suite aux rationnements à venir et à l’augmentation exponentielle des prix de l’énergie !

    Lire la suite

  • LA GRANDE D’ÂME, par Guy Adain

    1A.jpg

    Une France sans Reine, c’est comme un Adam sans Ève. 
    Une France sans Reine, c’est un pays sans âme ! Grâce à Dieu, le 21 Janvier 1793 les Sans-culottes voulaient tuer le Roi, ils n'ont réussi qu’à faire déserter l’âme royale du corps sacré, martyrisé. Les bonnes âmes de Marie-Antoinette et de Louis du ciel nous contemplent et nous protègent autant que faire se peut. La très Sainte Vierge Marie veille sur la France comme toutes les Femmes de France veillent sur leur Famille de France. Notre Dame de France, la Princesse Comtesse de Paris Philomena veille sur la Famille Royale de France et sur toutes les Familles Françaises ; notre Princesse est une « Grande d’âme », c’est par elle que reviendra le Roi.
    De la Bonne Mère de Marseille à la Bonne Lorraine de Domremy, toujours les Dames ont sauvé la France, toujours les grands hommes sont nés à l’ombre d’une Femme, Mère et Épouse.
    Il en sera ainsi prochainement, la France est Fille aînée de l’Église ; ce n’est pas l’Homme providentiel qu’il faut chercher, c’est la femme ordinairement surnaturelle et féérique, (car toutes les femmes sont fées…) Et notre Dame est déjà là !
    Comme dans toutes les familles de France, les françaises font vivre et exister les coeurs de France ! Tout part de l’amour d’une mère, et la France survivra grâce à un dévouement permanent et naturel pour : La Famille !
    Certes il faut protéger la planète Terre, le pays de France mais d’abord et avant tout le coeur aimant du foyer familial : La Famille !
    Remercions la Famille de France d’être si belle et si Royale. Elle est notre modèle et notre reflet dans le miroir…
    - Miroir, Miroir ?
    - Dis-moi qui est la plus belle Dame dans le Royaume ?
    - C’est vous ma Reine…et toutes les Femmes de France !
  • Un couple merveilleusement normal... qui fait irrésisitiblement penser à notre Famille de France

    Notre rédacteur Guy Adain nous fait parvenir le document suivant, qui nous a amenés à la réflexion que vous allez lire après ce document...

    https://opusdei.org/fr/article/un-couple-merveilleusement-normal-documentaire/

    Ci dessous, voici une belle photo de l'anniversaire de la princesse Antoinette, dans le foyer du Comte et de la Comtesse de Paris :

    1A.jpg

    Photo, on en conviendra, en parfaite cohérence avec le texte du témoignage : il s’agit d’une famille nombreuse, très religieuse, très chrétienne, c’est une apologie du mariage et de l’amour. Parfait exemple d'une famille comme celle de Thomas et Paquita, symbole d’une famille unie, aimante, amoureuse et qui répand la joie et l’amour autour d’elle…
     
    Voilà notre Famille Royale de France : la beauté, l’amour…un modèle royal. 
    Notre Dame de France Philoména est notre icône et forme avec notre Prince Jean de France un couple merveilleusement Royal
     
  • Un Royaume, des Sujets, un Roi !, par Guy Adain

    1A.jpg

     

    Messire le Roi, 

    savez-vous bien que vous avez un Royaume et des Sujets ?

    Il y a la France, certains en parlent…

    Il y a les Français, certains en causent…

    Il y a le Peuple de France…dont tout le monde politique se moque et  devant qui, il tremble de peur quand il se fait « grand électeur » et menace de s’abstenir…

    Un fier et vieux pays de Cocagne habité par des Gens de France cocardiers et chauvins ; voilà bien là un beau Royaume et ses Sujets !

    Messire le Roi, 

    « nous les petits, les obscurs, les sans-grades… » nous les Sujets qui sommes le Peuple, les Français, les Électeurs, nous attendons,  nous espérons, nous rêvons d’autre chose qu’à une assemblée disparate, et d’un Président-factotum !

    Messire le Roi, 

    Osez régner, nous n’en pouvons plus d’être présidés et de laisser le pouvoir à « Achat » !

    Toutes les conditions sont réunies pour redonner à La France son rang et son rôle, il ne manque que la tête…

    Encore que,  nous l’avons, mais elle est…Ailleurs !

    Osez Messire Roi ! 

    Reprenez la tête du Royaume, les Français n’espèrent que cette grâce que seul vous pouvez lui accorder !

    Si vous ne le faites pas : eux oseront n’en doutez point, car : 

    « ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît » …

    À quand votre « geste » : 

    « Ralliez-vous à mon panache blanc, vous le trouverez toujours sur le chemin de la victoire et de l’honneur ! »

  • Le sort des chrétiens en Turquie, par Annie Laurent

    1A.jpg

    LE SORT DES CHRÉTIENS EN TURQUIE

     

    Il y a une volonté politique d’éradiquer les chrétiens de Turquie présents pourtant bien avant les Turcs, cette région étant l’un des berceaux du christianisme. Encore aujourd’hui, ils subissent dans ce pays persécutions et humiliations dans une large indifférence internationale.

    Lire la suite

  • D'Atatürk à Erdogan, par Annie Laurent

                       1A.jpg

       

    LA RÉALITÉ DE LA « LAÏCITÉ » TURQUE

    Si Atatürk a bien fondé une république « laïque » sur les ruines de l’Empire ottoman, il s’agit d’une « laïcité » en réalité bien différente de la conception que nous en avons en France.

    En 2005, au moment où s’ouvraient les négociations officielles en vue de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne (UE), de nombreuses voix autorisées justifiaient ce projet par la « laïcité »de la République fondée par Moustafa Kemal, passé à l’histoire sous le nom d’Atatürk (« Père des Turcs »). Ainsi, disait-on, la nouvelle Turquie était prédisposée à adopter les valeurs démocratiques du Vieux Continent. Mais cela revenait à négliger la particularité de cette laïcité sui generis, qui ignore le principe de neutralité publique en matière religieuse. Loin de proclamer la séparation entre les domaines temporel et spirituel, le kémalisme a placé la religion sous la tutelle de l’État, avec les implications importantes qui en résultent dans de nombreux domaines tels que le droit et l’organisation des cultes. En outre, seul l’islam sunnite, religion de la majorité des Turcs, était concerné par ce programme (1).

    Lire la suite

  • Saint Charles de Foucauld, une claire intention missionnaire, par Annie Laurent

    L’exceptionnel retentissement religieux et médiatique qui a accompagné la canonisation de saint Charles de Foucauld, célébrée à Rome le 15 mai dernier en présence de 5 000 Français dont plusieurs évêques, confère à cet événement une significationéloquente pour notre temps. L’histoire chrétienne montre d’ailleurs comment la Providence suscite les saints dont l’Eglise a besoin à chaque étape de son pèlerinage terrestre. Or, la sainteté de celui qui se faisait appeler « frère universel » s’est manifestée dans un contexte précurseur de celui que nous vivons aujourd’hui : une mondialisation qui favorise plus que jamais le mélange des peuples, des cultures et des religions, notamment du christianisme et de l’islam, avec les risques d’indifférentisme et de confusions doctrinales susceptibles d’en résulter ; mais aussi une laïcisation qui, du moins en Occident, engendre une sécularisation entraînant l’oubli, l’incompréhension, voire le rejet, du devoir missionnaire auquel les catholiques sont appelés par leur baptême.

    Lire la suite

  • Versailles, Chambord, Chenonceaux : c’était avant, sous l’Ancien Régime… Aujourd’hui ce serait : "Châteaux de sable"

     

    1AA.jpg

    Versailles, Chambord, Chenonceaux…

    C’était avant, sous l’Ancien Régime…

    Aujourd’hui ce serait :

    « Châteaux de sable ».

    Voilà une pépite littéraire que plus personne n’oserait écrire désormais.

    L’auteur, Louis-Henri de la Rochefoucauld nous donne après ses deux livres précédents, La révolution française, et le Club des vieux garçons, un magnifique ouvrage sur la vie du fantôme de Louis XVI.

    Le pauvre Roi martyr condamné à errer dans les limbes, se confie et livre ses états d’âme au héros de notre histoire, qui pourrait bien être l’auteur…

    Diffusons ce livre, il y en a peu de cette eau là ! Qui parle encore de Louis XVI ? Qui en dirait du bien ?

    1A.jpg

    Je viens de regarder le reportage diffusé par TF1 sur le Jubilé de la Reine du Royaume Uni, et je me félicite d’être royaliste, c’est véritablement bien mieux qu’une chance, c’est une grâce !

    Voir ce Peuple Anglais respectueux et aimant quel exemple !

    Quand nous avons en mémoire les sinistres images du stade de France et ses débordements…

    C’est une grâce également, d’avoir un auteur tel que Louis-Henri.

    Nous lui devons notre affection et notre dévouement.

  • Hubert Védrine a parlé des "vieilles Lumières" : voici "Le crépuscule des Lumières", de Michel Geoffroy...

     

    1A.jpg

    Le cycle des Lumières, ouvert au XVIIIe siècle, a détruit l’Ancien Régime, combattu la religion catholique et triomphé au XXe siècle.
    Le progressisme des Lumières a formaté le monde occidental, accumulant les révolutions : égalitarisme, socialisme, révolution communiste, révolution des mœurs, révolution libérale/libertaire. Nous subissons de nos jours une nouvelle révolution « éclairée » : la révolution arc-en-ciel, sociétale et indigéniste, mélange détonnant de Lumières, de déconstruction et de puritanisme américain.
    Les Lumières n’ont pas libéré l’homme pour autant : au contraire, elles l’ont transformé en matière première pour un système économique désormais totalement indifférent au bien commun. Elles ont rendu l’homme, esclave de ses pulsions égoïstes. La post-démocratie despotique a détruit la démocratie en Occident. Et les Lumières de la raison n’ont pas débouché sur le progrès des mœurs mais sur le nihilisme, l’obscurantisme politiquement correct, et la guerre de tous contre tous.
    Pour cette raison nous vivons le crépuscule des Lumières.
    L’Occident est devenu au XXIe siècle la Nef des Fous. Des fous qui donnent aux étrangers les mêmes droits qu’à leurs citoyens et qui pourchassent ceux qui veulent défendre leurs frontières. Des fous qui incitent les hommes à se transformer en femmes ou inversement. Des fous qui promettent de déconstruire la famille. Des fous qui abandonnent leur souveraineté et leur indépendance aux autres pays. Des fous qui croient qu’allumer des bougies suffit à arrêter les criminels. Des fous qui conchient leur propre culture et leur religion et qui n’enseignent plus rien à leur progéniture sinon sa propre détestation.
    Les Lumières du XXIe siècle, tel le joueur de flûte de Hamelin, nous entraînent vers la catastrophe civilisationnelle au son du pipeau des « valeurs » inversées.
    Il est donc temps de combattre frontalement cette idéologie car, comme l’islamisme, dont elle est d’ailleurs le fourrier en Europe, elle menace la survie de notre civilisation, dans un monde polycentrique de plus en plus instable. Cela signifie qu’il faut avoir le courage de dénoncer sa supercherie et ses fausses évidences."