UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephémérides

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    4087435919.jpgElle vous parlera - entre autres choses... - de la plus grande escroquerie "démocratique" de tous les temps avec la pseudo élection" de la Convention par dix pour cent de la population, seulement masculine, les femmes ne votant pas, ce qui nous donne... à peine cinq pour cent de la population totale du pays !

    Mais aussi elle rappelle la naissance de Philippe, titré duc d'Orléans, second fils de Louis XIII : il est à l'origine des actuels représentants de la Famille de France : le prince Jean, Comte de Paris et son frère, le prince Eudes.

    Une bonne occasion pour ceux qui mélangent tout - ou qui sont dans l'ignorance, tout simplement... - de présenter au public le descendant direct d'Henri IV et de Louis XIII...

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 20 septembre

    2014 : Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

     

     

     

     

     

    2 Avant Jésus-Christ : L'armée de secours gauloise échoue devant Alésia 

     

    Vercingétorix capitulera sept jours plus tard...

    Ci-dessous, l'oppidum vu d'avion :

             

    alesia.jpg

     http://historyweb.fr/vercingetorix/ 

     

    Et, dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir les trois photos "Campagnes de César", "I : La Gaule et la conquête de César", et "II : Alésia, conséquences heureuses d'une défaite"

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    boutang.jpgBainville.jpgD'Alesia au Millénaire de la cathédrale de Strasbourg elle vous parlera - entre autres choses encore... - de Jacques Bainville, élevé au grade de Chevalier de la Légion d'honneur, et de Pierre Boutang, à l'occasion de l'anniversaire de sa naissance... 

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 19 septembre

    1996 : Jean-Paul II aux cérémonies du 1.500ème anniversaire du baptême de Clovis

     

     

     

     

     

    1356 : Désastre de Poitiers  

     

    Vaincu par les Anglais, le roi Jean II le Bon est encerclé, dans les plaines de Maupertuis, en compagnie de son troisième fils, Philippe le Hardi ("Père, gardez-vous à droite; père, gardez-vous à gauche...").

    Emmené prisonnier à Londres, le roi y restera quatre années. Il sera ainsi, après Saint Louis, le deuxième roi de France à être fait prisonnier (voir l'Ephéméride du 11 février).

    C'est pendant la lieutenance de son premier fils, le Dauphin Charles (futur Charles V), qu'aura lieu la tentative révolutionnaire d'Etienne Marcel : le Dauphin, prisonnier de fait des révolutionnaires,  se résoudra à quitter la ville, pour mieux y revenir, en vainqueur, cette fois (voir l'Ephéméride du 21 mars).  

     

    19 septembre,poitiers,jean le bon,limoges,prince noir,pascal,montgolfier,louis xvi,la salette,clovis,reims,jean paul ii

     
     
     
     
    20 septembre,alesia,santos dumont,festival de cannes,saint john perse,cesar,vercingetorix,boutang,ile maurice,ile de france
     

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    3216691909.jpgEn plus de tout le reste, elle vous parlera de la visite de Jean-Paul II en France, pour le 1.500ème anniversaire du baptême de Clovis, et de la façon discourtoise et honteuse dont Chirac, premier personnage de la Nouvelle Religion Républicaine hélas au pouvoir en France, reçut le Souverain Pontife.

    On vit sur les écrans le visage navré de celui-ci alors que le président - laïcard jusqu'au bout des ongles - débitait sa litanie partisane et sectaire à l'extrême...

    Mais elle vous racontera aussi la "vengeance" de Jean-Paul II un peu plus tard : une "vengeance" toute en humour et spiritualité, puisqu'elle consista... à revenir en France, un an après, pour les Journées mondiales de la jeunesse, et à réunir un million et demi de jeunes à Longchamp !

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 18 septembre

    1914 : Début du martyre de la cathédrale de Reims

     

     

     

     

     

    1180 : Mort de Louis VII, Philippe Auguste roi de France  

     

    Louis VII avait accédé au pouvoir à l'âge de 16 ans, et était un homme extrêmement religieux : sa femme, Aliénor d'Aquitaine, le surnommait "le moine".

    Il démontra sa foi en participant activement à la deuxième croisade et en s'affirmant tout au long de sa vie comme le protecteur de l'Église. Mais il n'oublia pas pour autant les intérêts de la dynastie capétienne.

    En prenant systématiquement le parti de l'Église contre les seigneurs abusifs, il réussit à affermir son autorité dans tout le royaume et même à agrandir le domaine en direction de la Bourgogne et de l'Auvergne. Comme ses prédécesseurs, Louis VII a contribué à l'affaiblissement du pouvoir féodal. 

    La France s'enrichit sous son règne, l'agriculture se transforme et gagne en productivité, la population augmente, le commerce et l'industrie se développent, une véritable renaissance intellectuelle apparaît, et le territoire se couve de châteaux forts construits en pierre.    

    18 septembre,henri iv,pendule de foucault,panthéon,sully,louis vii,alienor d'aquitaine,reims,deneux

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo « La France avant et après Philippe Auguste »

     

    Pourtant, problèmes et difficultés diverses ne manquaient pas au début du règne, comme le montrent les deux extraits suivants :

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    prince jean.jpgEntre autres choses, elle vous parlera du début du martyre de la cathédrale de Reims, en 1914, avec des témoignages de Jacques Bainville et d'Anatole France...

    Mais aussi du onzième centenaire de la famille de Bourbon : l'occasion de repréciser tout ce qu'il est indispensable de savoir sur les représentants actuels de notre Famille de France, le Comte de Paris et son fils, le Dauphin Gaston; sur les origines de cette famille de Bourbon; sur les Bourbons partis régner à l'étranger...

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 17 septembre

    1226 : La crue du Rhône emporte le Pont Saint Bénezet, "le pont d'Avignon" 

     

    Le pont est détruit aux trois quarts.

    Constamment reconstruit, de 1177 à 1185, et toujours démoli, soit par les hommes, soit par les éléments, il ne reste aujourd’hui que quatre arches de ce pont qui reliait, à l'origine, Avignon à Villeneuve-lès-Avignon sur 920 mètres, possédait 22 arches mais n'avait que 4 mètres de largeur.        

    Cette destruction intervient dans un contexte tragique : celui de la Croisade contre les Albigeois. Huit ans auparavant, en 1218, Simon de Monfort a perdu la vie durant le siège de Toulouse, laissant son fils, Amaury, avec une armée insuffisante, affronter les barons méridionaux qui, peu à peu, reconquièrent toutes les possessions du Comte de Toulouse, qui se révoltent l'une après l'autre contre les « barons du Nord ».

    En janvier 1224, il ne reste que Carcassonne à Amaury de Montfort : aussi conclut-il une trêve avec le nouveau Comte de Toulouse, Raymond VII; il repart vers l’Île-de-France, cédant tous ses droits sur le Languedoc au roi de France, Louis VIII. 

    Deux ans plus tard, en 1226, le roi réunit son armée (l' « Ost ») à Bourges le 17 mai : celle-ci arrive à Lyon le 28 mai et devant Avignon le 6 juin, le roi lui-même n'arrivant que le 10 juin. Le siège sera long et difficile, et Louis VIII n'entrera dans la ville que le 12 septembre.

    La forte crue du Rhône, et l'inondation qui s'ensuivit, se produisant le 17 septembre, soit huit jours après la reddition de la ville, à quelques jours près, les assaillants auraient été noyés et la cité sauvée...  

    Ensuite, l'histoire du pont n'est que celle de destructions et de réparations sans fin, leur coût finissant par décourager les autorités de le reconstruire encore : en 1479, à cause des inondations, deux arches furent entièrement détruites, et Louis XI ordonna de les relever; puis une première arche s'effondra en 1603, ensuite trois autres en 1605 : toutes furent rebâties en 1628. En 1633, deux nouvelles arches s'effondrèrent et, en 1669, une nouvelle crue du Rhône emporta plusieurs autres arches, ne laisser subsister que celles que l'on voit aujourd'hui...

     

    http://www.chartreuse.org/documents/pdf/patrimoine/chartreuse3d/projet-numerisation-pont.pdf  

     

     

    20 septembre,alesia,santos dumont,festival de cannes,saint john perse,cesar,vercingetorix,boutang,ile maurice,ile de france

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 16 septembre

    16 septembre,louis xviii,charles x,chateaubriand,restauration,bourbons,charcot,charles v,pourquoi pas,convention,sainte ampoule,bainville,robespierre,pont canal de briare

    1824 : Mort de Louis XVIII (ici, la Charte, "octroyée la dix-neuvième année de mon règne")

     

     

     

     

     

    1380 : Mort de Charles V, le Sage De Jacques Bainville (Histoire de France, chapitre VI) : 

     

    "...Un grand règne de réparation et de restauration commençait. Charles V, qui fut surnommé le Sage, c'est-à-dire le savant, celui qui sait, n'est pas un personnage de Froissart. Il est dépourvu de panache. Il vit comme vivra Louis XI, renfermé. Il calcule, médite, thésaurise, il suit un plan, c'est un constructeur, l'homme dont la France a besoin. Il pansera ses plaies, il la remettra à son rang en moins de vingt années.   

    16 septembre,louis xviii,charles x,chateaubriand,restauration,bourbons,charcot,charles v,pourquoi pas,convention,sainte ampoule,bainville,robespierre,pont canal de briare

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 septembre

    1613 : Naissance de La Rochefoucauld 

     

    Auteur des Sentences et Maximes morales, La Bruyère lui décerne ce bel éloge :

    "(La Rochefoucauld)...est la production d'un esprit instruit par le commerce du monde, et dont la délicatesse était égale à la pénétration...; observant que l'amour-propre est dans l'homme la cause de tous ses faibles, l'attaque sans relâche quelque part où il le trouve ; et cette unique pensée, comme multipliée en mille autres, a toujours, par le choix des mots et par la variété de l'expression, la grâce de la nouveauté." » (Discours sur Théophraste) 

    LA ROCHEFOUCAULD.jpg

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    foucauld.jpgEntre autres choses, elle vous parlera du Père de Foucauld, et donne le document si précieux que l'on devrait mettre entre toutes les mains de ceux qui parlent de l'Islam "sans savoir" : sa Lettre à René Bazin, document éclairant s'il en est, écrit par quelqu'un qui était "au contact" de l'Islam, et qui savait de quoi il parlait...

    A la différence de tant de gens qui se croient savants alors que leur ignorance n'a d'égale que leur naïveté, et qui ne cessent de nous rebattre les oreilles avec un Islam fantasmé, qui n'a jamais existé nulle part, alors qu'ils évitent soigneusement de nous parler de l'Islam réel et persécuteur dans la plupart des pays où il règne en maître : les chrétiens le savent bien, eux qui forment la première communauté persécutée au monde, et qui n'ont le choix qu'entre l'exil, la mort ou la conversion à l'Islam, alors qu'ils étaient les premiers habitants de tant de pays aujourd'hui "musulmans par le cimeterre"...

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 14 septembre

    2005 : Mort de Vladimir Volkoff (ici, au rassemblement royaliste des Baux de Provence

     

     

     

     

     

    1419 : A Sartène, naissance d'une tradition : le Catenacciu 

     

    Chaque Vendredi saint, le catenacciu (de "catena", qui signifie chaîne, en latin) effectue un Chemin de croix en pente à travers la ville, symbolisant la montée du Christ au Calvaire.

    catenacciu chaîne.jpgLe pénitent est vêtu d'une aube écarlate et d'une cagoule rouge; seul le curé de la paroisse connaît son identité.

    Il porte une croix de 37 kilos en chêne massif, des chaînes d'un poids de 17 kilos aux pieds, sur un parcours de 1,8 km et doit tomber trois fois sur son chemin, à l'image du Christ.

    Cette procession du Catenacciu date de l'arrivée sur l'île des moines franciscains  et des Aragonais, en 1419, qui ont introduit les Chemins de croix dans la culture insulaire : aux XIVème et XVème siècles, le pape avait "confié", en effet, la Corse (et la Sardaigne) aux Aragonais, dans la lutte pour la Reconquête des terres chrétiennes sur l'Islam (voir l'Ephéméride du 15 mai sur l'origine du blason de la Corse).

    La procession  - conduite par la Confrérie de la Sainte-Croix - se déroulait jadis le 14 septembre, puis elle fut déplacée à la nuit du Vendredi saint, son caractère n'ayant pas été altéré et l'itinéraire à travers la ville étant demeuré le même.  

    CATENACCIU 3.jpg

    CATENACCIU CIRCUIT.jpg

      La première chute a lieu devant l'oratoire Sainte-Anne;

      la deuxième, Place Porta, devant l'église Sainte-Marie;

      la troisième, à l'intérieur de l'église Saint-Sébastien 

    CATENACCIU 1.jpg

     

    CATENACCIU 2.JPG

     

    http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/cefpaques/rjcpqprocor.html 

     

    10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

     

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    VOLKOFF.jpgEntre autres choses, elle parle du grand martégal Gérard Tenque, fondateur de l'Ordre de Malte, à qui Charles Maurras, empêché par la mairie communiste d'honorer son compatriote sur une place ou rue de sa ville, résolut de le faire... dans son propre jardin, celui de sa "vieille maison que nul âge ne ride..."

    Elle évoque aussi notre cher ami Vladimir Volkoff, que nous avons eu la chance d'écouter si souvent aux Baux de Provence, lors de nos Rassemblements royalistes, partageant avec lui non seulement la journée et les discours, mais aussi les chants de nos veillées du samedi soir, dans les grottes, autour des feux, auxquelles il participait avec un plaisir évident...

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 13 septembre

    1968 : Création du Parc Naturel régional Scarpe Escaut

     

     

     

     

     

    1077 : Consécration de l'Abbaye aux Hommes de Caen  

     

    Fondée par Guillaume le Conquérant en 1059, en même temps que l'Abbaye aux Femmes (les deux appartenant à l'ordre bénédictin), la construction avait débuté en 1066. Les ressources apportées par la conquête de l'Angleterre expliquent la rapidité de la construction.  

    CAEN ABBAYE AUX HOMMES.jpg 
     
     
    guillaume.JPG
     Guillaume le Conquérant y est enterré (ci-dessus) 
     
     
    10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi
     

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    3970070651.jpgEntre autres choses, elle rappelle ce fait méconnu : en 1915, le vice-amiral Louis Dartige du Fournet a sauvé 4.085 Arméniens du génocide...

    Pendant la première Guerre mondiale, l'Empire Ottoman est l'allié de l'Allemagne et de l'Autriche. Il en profite pour régler ses comptes, à l'intérieur, avec sa très importante communauté arménienne, qu'il accuse de prendre part pour les Russes - chrétiens comme elle - dont elle serait, en quelque sorte, une cinquième colonne. Au moment des revers, l'accusation s'amplifie et les Jeunes Turcs - qui dirigent alors l'Empire - décident de faire d'une pierre deux coup : détourner la colère de l'opinion, face aux défaites, sur la minorité arménienne, et procéder ainsi à une purification ethno-religieuse...

    lafautearousseau

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL