Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

armee française

  • Ephéméride du 14 juillet

     

    1077 : Consécration de la cathédrale de Bayeux  

    C'est Odon de Conteville, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume Le Conquérant, qui préside les cérémonies : la nouvelle cathédrale de sa ville est l'une des plus importantes de Normandie.

    La dédicace est présidée par l'archevêque de Rouen en présence de Guillaume, duc de Normandie et roi d'Angleterre.

    La tapisserie dite « de Bayeux » ou « de la Reine Mathilde » (de son vrai nom, Le Telle du Conquest), longue de 69 mètres, est étendue dans la cathédrale. Elle a été réalisée spécialement entre 1066 et 1077 pour célébrer cet événement (voir l'éphéméride du 27 septembre) : 

    http://www.panoramadelart.com/broderie-de-la-reine-mathilde-dite-tapisserie-de-bayeux 

    BAYEUX 1.jpg

    14 juillet,bayeux,tapisserie de la reine mathilde,philippe auguste,chateaubriand,talleyrand,furet,gallo,marc bloch,armee française 

    Lire la suite

  • Ephéméride du 26 mai

    Le prince Jean, lors de son service militaire, est passé par l’Ecole d’officiers de Saumur, avant de prendre le commandement d’un peloton de chars de combat au 7e Régiment de Chasseurs à Arras. Le prince est colonel de réserve de l'Armée Française. Les princes de France sont aussi des militaires

     

    1445 : Aux origines de l'Armée permanente  

    Le roi Charles VII crée les Compagnies d'Ordonnance : bien plus que d'une simple réforme dans le domaine militaire, il s'agit en réalité de la première Armée permanente en France. 

    CHARLES VII.jpg

    Lire la suite

  • Défilé de l'Armée française : Cela nous a changés, de voir des gens qui "servent"

                On avait pu voir circuler sur Internet, il ya quelques temps, un message disant en substance qu "on" ne nous parlait quasiment jamais, ou si peu, d'authentiques héros qui vivaient pour servir, et qui - trop souvent, hélas... - mouraient, dans l'indifférence quasi complète des médias. Qui, en revanche, nous abreuvaient, jusqu'à la nausée, des faits et gestes de personnes bien moins recommandables...

                Hier, comme à chaque Défilé, on a pu prendre une sorte de revanche, mais un jour seulement par an, c'est peu...

                Une lectrice nous a envoyé, juste après, ce tout petit texte :

                lettre.jpg

    ARMEE FRANCAISE 14 JUILLET 2010.jpg
    Un courage certain, une maîtrise technique non moins certaine...
    ça change !...
  • Troisième tué en trois jours: un 39ème soldat français meurt en Afghanistan.....

                (Dépêche d'agence)

                Un sous-officier, victime de l'explosion d'une mine artisanale, est décédé le mercredi 13 janvier. Deux autres soldats français ont été blessés dans cette explosion mais sans que le "pronostic vital ne soit engagé pour eux", a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Jackie Fouquereau, porte-parole des forces françaises en Afghanistan.

                L'explosion s'est produite vers 11h45 locales entre Bagram et Nijrab (est) sur le passage d'un convoi logistique de l'armée afghane accompagné de militaires français. Elle a frappé le véhicule de tête, un blindé de transport de troupes. "Le convoi de 14 véhicules comptait 34 militaires afghans et 20 militaires français qui devaient ravitailler les bases et les postes de combat avancés de l'Armée nationale afghane en Kapisa (est)", a encore précisé le porte-parole.

                Le sous-officier tué et les deux autres soldats blessés, qui venaient du 517e régiment du train de Châteauroux (Indre) et du 3e régiment médical de La Valbonne (Ain), appartenaient à une équipe de 32 instructeurs français, formée de logisticiens et placée auprès d'un bataillon de soutien de l'armée afghane, stationnée sur la base de Pol-e-Charki, un camp situé à une douzaine de kilomètres à l'est de Kaboul.

    AFGHANISTAN ARMEE FRANCAISE PROVINCE KAPISA.jpg
    Dans la province de la Kapisa...
  • 38ème soldat français tué en Afghanistan....

                 Comme on pouvait le craindre, l'officier "très grièvement blessé" dans l'attaque que nous rapportions hier est décédé, des suites de ses blessures. Le lundi 11 janvier (dépêche d'agence), un sous-officier affecté au service de santé des armées avait été été tué lors d'une attaque contre des militaires français, survenue dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul.. Ce décès portait à 37 le nombre de soldats français tués dans le pays depuis 2001. Un officier, très grièvement blessé lors de cette attaque, a donc succombé à son tour: il est le 38ème....

                Ces soldats font partie de la première Brigade mécanisée et du 402e régiment d'artillerie de Châlons-en-Champagne.

    afghanistan sous-off français tué 2010, 37ème.jpg
  • 37ème soldat français tué en Afghanistan...

                Lundi 11 janvier (dépêche d'agence): Un sous-officier affecté au service de santé des armées a été tué lors d'une attaque contre des militaires français en Afghanistan. Ce décès porte à 37 le nombre de soldats français tués dans le pays depuis 2001. Un officier a également été très grièvement blessé lors de cette attaque, survenue dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul.

                Ces soldats font partie de la première Brigade mécanisée et du 402e régiment d'artillerie de Châlons-en-Champagne.

    afghanistan sous-off français tué 2010, 37ème.jpg
  • Avec l'Armée française en Afghanistan: trentième soldat tué.....

                Un soldat français a été tué vendredi dans l'est de l'Afghanistan et neuf autres blessés, dont quatre grièvement, par l'explosion sous leur blindé de l'une de ces bombes artisanales devenues la première cause de mortalité et la grande hantise des soldats de la coalition.

                Le décès de ce caporal du 3e Régiment d'infanterie de Marine (3e RIMa) de Vannes (Morbihan), dont l'identité et l'âge n'ont pas été divulgués, porte à 30 le nombre de soldats français morts en Afghanistan depuis le déploiement du contingent français fin 2001.

                Quelque 3.700 militaires français sont engagés dans le conflit afghan, dont 3.000 en Afghanistan même.

    armee francaise afghanistan1.jpg
    Un soldat français du 3ème RIMA (Régiment d'Infanterie de Marine)
    patrouille dans le secteur de Sayed Abad (est de l'Afghanistan)
    le 17 décembre 2008.
  • Le moment sans ambigüité de la Fête nationale : l'hommage à l'Armée française....

    PATROUILLE DE FRANCE 1.jpg
     
    La Patrouille de France ouvre chaque année le défilé : elle célèbre cette année son cinquantième anniversaire (voir éphéméride du 17 mai)
     
     
     

  • Avec l'armée française en Afghanistan....

    ARMEE AFGHANISTAN.jpg

                 Un caporal du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) a été tué samedi par un tir de roquette contre son blindé lors d'un accrochage avec des insurgés dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'état-major des armées à Paris.

  • Un soldat français tué en Afghanistan...

    20081122090499369795705.jpg
      Un soldat français en mission dans la vallée de Sarubi, près de Kaboul, le 8 novembre 2008.

                    Un militaire français a été tué et un autre grièvement blessé par l'explosion d'une mine, samedi matin 22 novembre, à une dizaine de kilomètres au sud de Kaboul, dans un piège meurtrier tendu à une patrouille française.

                   "L'explosion s'est produite à proximité du camp de Darulaman, au sud de Kaboul, au cours d'une reconnaissance à pied", a précisé le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major des armées à Paris.

                   Les deux soldats "spécialistes du déminage progressaient dans une zone menant à des champs de tir" lorsque la mine a explosé...

  • "Qui Ose Gagne": 8° R.P.I.Ma.....

     

    Insigne_r%C3%A9gimentaire_du_8e_R_P_I_Ma.jpg

    Damien Buil, 8e RPIMa (8ème régiment parachutiste d'infanterie de marine)
    Kevin Chassaing, 8e RPIMa
    Sébastien Devez, 8e RPIMa
    Damien Gaillet, 8e RPIMa
    Nicolas Grégoire, 8e RPIMa
    Julien Le Pahun, 8e RPIMa
    Rodolphe Penon, 2e REP (Régiment étranger parachutiste)
    Anthony Rivière, 8e RPIMa
    Alexis Taani, 8e RPIMa
    Melan Baouma, RMT (Régiment de marche du Tchad)

     

  • F-16 contre Rafales: 6 à 2 pour les Rafales !...

    RAFALE.JPG

              ...Ou: la qualité des hommes et des matériels de l'Armée Française.

    Lire la suite

  • Vertus militaires...

    23b75692-3bef-11dd-820d-dc85252e30f7.jpg

               Alexis Brezet a trouvé des mots très justes pour saluer la haute qualité morale du général Cuche , qui a immédiatement démissionné, après le drame de Carcassonne (1) .

    Lire la suite

  • Pourquoi nous ne sommes pas racistes...

              Nous ne sommes pas racistes, et nous ne le serons jamais, tout simplement parce-que nous ne pouvons pas l'être: cela nous est strictement impossible, car les fondements même de notre Culture et de notre Héritage sont aux antipodes de ce fléau. Un fléau dont il est du reste piquant de constater que l'implantation en France a été, au contraire, largement facilité et favorisé par.... les torrents de haine, de xénophobie et de fureur hystérique libérés et exploités par la Révolution et la République ( l' "autrichienne..", "qu'un sang impur abreuve nos sillons !..." ).

               Ce sont en fait quatre Traditions majeures qui structurent à tout jamais notre pensée sur ce sujet: la première étant notre Christianisme, consubstantiel à la Royauté depuis le sacre de Clovis à Reims: depuis cet évènement fondateur, Catholicisme et Royauté ont toujours cheminé ensemble, s'appuyant l'un l'autre et guidant de conserve le Peuple Français, chacun dans son ordre, distingués mais non séparés; est-il besoin de redire en quoi - et pourquoi - le message libérateur universel de Jésus Christ contredit et exclut radicalement le racisme, et le mot et la chose ? 

              Notre deuxième tradition majeure est notre Romanité: pour notre plus grand bien, et notre plus grand bonheur, nous avons fait partie pendant 500 ans de cette merveille que fut -malgré ses parts d'ombre...- l'Empire Romain (Jacques Bainville aimait à rappeler qu'un quart de notre Histoire est romaine); or l'Empire Romain c'est la Patrie Humaine, le rêve utopique devenu réalité, réunissant sous les mêmes lois bénéfiques et la même bienheureuse Pax Romana le Gaulois et l'Egyptien, le Maure et le Grec, l'Hispanique et le Roumain; nous regrettons toujours cette "plage brillante", selon Pierre Grimal, que fut notre grand Empire Romain, et ce n'est pas à nous qu'il faut venir expliquer l'interêt de la diversité dans l'Unité...

              Notre troisième tradition majeure nous vient de notre Famille de France elle même, de la façon dont les Rois ont vécu et gouverné: la famille royale a toujours été très internationale, par les mariages qui ont été conclus avec des princesses de presque toutes les régions d'Europe, et la politiques des Rois a toujours été une politique d'accueil envers tous ceux qui souhaitaient servir la France (ministres, chefs de guerre, artistes: Lulli et Léonard de Vinci, le maréchal de Saxe, Anne d'Autriche et Blanche de Castille, Mazarin...qui oserait accuser la Royauté de frilosité ou de fermeture envers "l'autre" ?)...

              Enfin, une dernière tradition majeure, mais non la moindre, nous vient de notre passé militaire: grâce à Louis Philippe, et à sa géniale intuition qui lui a fait creer la "Légion Étrangère", la France est le seul pays au monde a accueillir une si grande quantité d'étrangers qui viennent, avec une constance qui ne se dément pas, la servir et l'aimer, au point de répandre leur sang pour elle: Louis Philippe, avec cette Légion unique au monde, récapitulait magnifiquement la grande tradition de la Royauté qui a toujours accueilli des étrangers au service de la France ("Royal Allemand", "Royal Irlandais"...); l'Armée Française ne dit-elle pas:

    "Qui sait si l'Inconnu, qui dort sous l'arche immense,

     Mêlant sa gloire épique aux orgueils du passé,

     N'est pas cet étranger devenu fils de France 

     Non par le sang reçu, mais par le sang versé ?"   

              On rappellera juste, pour conclure et pour mémoire, qu'avec pas loin de 1000 ans d'avance sur la république, la Royauté a, six fois dans son histoire, donné tout le pouvoir à des femmes (à l'occasion des Régences); et, qui plus est, quatre fois à des femmes étrangères !: Blanche de Castille (régente, deux fois, pour Saint Louis); Anne de Beaujeu (pour Charles VIII); Louise de Savoie (pour François Ier); Catherine de Médicis (pour Charles IX); Marie de Médicis (pour Louis XIII); Anne d'Autriche (pour Louis XIV).

               Anti racisme et promotion de la femme : où est la modernité ? Dans le match République/Royauté, n'y a-t-il pas quatre/zéro, six/zéro pour la Royauté ?....