Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chateaubriand

  • Ephéméride du 23 juin

    Hitler à Paris, le 23 juin 1940

     

    1336 : Consécration de la première tranche des travaux du Palais des Papes 

    En avril 1335, l'architecte Pierre Peysson, sur l'ordre du pape Benoît XII, avait commencé la construction de la Tour des Anges et de la chapelle pontificale nord. Ce sera la Palais vieux (ci dessous).

    PALAIS DES PAPES 6.jpg

    www.horizon-provence.com/palais-des-papes-avignon/palais-vieux.htm

    Lire la suite

  • Ephéméride du 22 juin

    Québec, aujourd'hui

     

    1763 : Naissance d'Etienne Méhul  

     

    22 juin,napoléon,cent jours,waterloo,québec,niemen,1812,russie,grande armee,bonaparte,chateaubriandSi le grand public le connaît essentiellement pour son Chant du Départ, l'ensemble de l'oeuvre de Méhul - qui fut l'un des premiers musiciens dits « romantiques » - mérite d'être découverte.

    Comme en témoigne par exemple sa Symphonie n° 1 : 

     

     

    https://www.musicologie.org/Biographies/mehul.html 

    22 juin,napoléon,cent jours,waterloo,québec,niemen,1812,russie,grande armee,bonaparte,chateaubriand

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 juin

    Le bosquet des Trois fontaines, à Versailles, restitué le 14 juin 2004 

     

    1658 : Turenne remporte la bataille des Dunes 

    En battant ainsi les Espagnols et l'armée du prince de Condé, près de Dunkerque, le maréchal met fin à 24 ans de guerre entre la dynastie française des Bourbons et la dynastie espagnole des Habsbourgs.

    La paix sera signée dans les Pyrénées en 1659 et Turenne obtiendra le titre exceptionnel de Maréchal général des camps et armées du roi en 1660. 

    TURENNE.jpg
     
     

    C'est avec ce même Turenne que, par deux fois... « Ils ont traversé le Rhin, les fiers Dragons de Noailles » : voir l'éphéméride du 12 Juin 

    Dans notre Album Drapeau des Régiments du Royaume de France, voir les deux photos de drapeau du Régiment de Turenne (devenu Régiment du Maine), le régiment d'Henri de La Tour d’Auvergne de Bouillon, vicomte de Turenne puis maréchal de Turenne, maréchal de camp le 21 juin 1635, lieutenant général des armées du roi le 11 mars 1642, maréchal de France le 16 mai 1643, maréchal général des camps et armées du roi le 5 avril 1660; mort le 27 juillet 1675.

    14 juin,turenne,condé,bataille des dunes,sidi ferruch,alger,algerie,charles x,chateaubriand,cervantès,trinitaires,loi le chapelier,bosquet des trois fontaines,american friends of versailles

    Lire la suite

  • Ephéméride du 29 mai

    Au CNAM est aujourd'hui exposé le pendule de Foucault dont il est fait la démonstration : l'on est solennellement « invité à venir voir tourner la Terre » !

     

    1067 : Philippe premier fait procéder à la dédicace de l'église Saint Martin des Champs  

    C'est sur ce site, et après un lent processus, que s'élèvera le premier musée de technologie. Il fut voulu et organisé par Louis XVI, en 1782 - un an avant qu'il ne fonde l'Ecole des Mines -  sous le nom de Musée des Sciences et Techniques, avant de devenir le Conservatoire national des Arts et métiers. Les collections initiales du Musée provenaient de l'Académie des Sciences.

    En 1819, le CNAM fut chargé de délivrer un enseignement en sciences de l'ingénieur, et le gouvernement de la Restauration calqua son organisation sur celle du Collège de France. Toujours en 1819, Charles Dupin y créa la première Chaire d'enseignement de mécanique appliquée, et Jean-Baptiste Say la Chaire d'économie industrielle.

    On y présente la machine à calculer de Pascal, la marmite de Papin, les métiers à tisser de Vaucanson et Jacquard, les instruments de laboratoire de Lavoisier, les premières machines électriques de Gramme, les avions d'Ader et de Blériot... 

    cnam.jpg

       www.arts-et-metiers.net/musee.php?P=122&id=9&lang=fra&flash=f 

     29 mai,charles x,reims,chateaubriand,normandie,ruban bleu,etoile jaune,barbentane,restauration,royauté,cnam,arts et metiers

    Lire la suite

  • Ephéméride du 5 mai

    De 1492 à aujourd'hui, le Golfe d'Ajaccio 

     

    1492 : Fondation d'Ajaccio, achèvement de la construction du bastion fortifié 

    (Source : Corse Matin) « La citadelle est une silhouette familière aux Ajacciens. À l'heure, où elle semble n'être qu'une coquille quasiment vide, il n'est pas inutile de rappeler son histoire. La fondation de cette fortification, qui n'était à l'origine qu'un modeste château, fut l'élément déterminant qui, à partir de 1492, permit à la jeune cité d'Ajaccio de s'imposer comme la principale ville du Delà des Monts. De nombreux documents d'époque, pour la plupart édités par Jean Cancellieri, Noël Pinzuti et Antoine-Marie Graziani, permettent de reconstituer le contexte historique. 

    5 mai,états généraux,louis xv,louis xvi,versailles,parlements,napoléon,bonaparte,bainville,sainte héléne,chateaubriand,rousseau

    www.ajaccio.fr/Histoire-de-la-ville-d-Ajaccio_a12.html  

    Lire la suite

  • Ephéméride du 8 avril

    Le Krak des Chevaliers 

     

    819 : Louis le Pieux signe la Charte de fondation de l'Abbaye de Conques 

    Conques.jpg

    http://www.mondaye.com/les-prieures/sainte-foy-de-conques/bienvenue

    L'abbaye est, par ailleurs, au coeur d'un village qui fait partie du réseau des Plus beaux villages de France :

    http://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/conques-0 

    8 avril,françois villon,versailles,louis xiii,louis xiv,chateaubriand,invalides,saint simon,cour de marbre,le vau

    Lire la suite

  • Ephéméride du 6 avril

    La grande galerie de l'évolution, musée d'histoire naturelle de Paris - Jardin des plantes

     

    1199 : Richard Coeur de Lion est tué au siège de Châlus 

    Bien conseillé par le sage et avisé Suger, qui « arrangea » ce mariage, le roi Louis VII (plus tard, père de Philippe Auguste) épousa Aliénor d'Aquitaine, alors qu'elle n'avait que quinze ans. Sans guerre et sans dépense, le roi agrandissait ainsi le royaume de la Guyenne, de la Gascogne, de la Saintonge, du Limousin, du Périgord, de l'Angoumois, de la Marche et du Poitou ! Mais la reine avait un très mauvais caractère et, surtout - la chose est avérée - était très volage : tant que Suger vécut, le couple royal résista malgré tout, mais, Suger disparu, Louis VII fit annuler son mariage en 1152, au concile de Beaugency, pour cause d'infidélité(s).

    Un mois et demi après, Aliénor se remariait avec Henri Plantagenêt, comte d'Anjou et duc de Normandie, qui devint roi d'Angleterre deux ans plus tard. Le nouveau couple fut aussi « malheureux » que le premier, mais il eut deux enfants mâles : Richard Cœur de Lion (roi d'Angleterre à la mort de son père, en 1189), preux chevalier mais piètre politique, et son cadet Jean sans Terre, lui ni preux ni politique, et qui devint roi d'Angleterre à la mort de son frère.

    Ce fut la tâche de Philippe Auguste, fils de Louis VII et de sa troisième épouse, Adèle de Champagne, que de « réparer » les conséquences désastreuses de l'annulation du magnifique « mariage aquitain » de son père, voulu et « arrangé» par Suger. 

    Il y parvint au-delà de toute espérance, puisqu'il devait quadrupler le territoire national, aucun roi n'ayant agrandi le pays comme lui. 

    6 avril,bougainville,louis xv,tahiti,napoleon,chateaubriand,diderot,bonaparte,pierre de coubertin,charles maurras,jeux olympiques,gazette de france

    Le château de Châlus, d'où fut tirée la flèche qui tua le roi Richard 

    www.richardcoeurdelion.fr/  

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir les deux photos Aliénor d'Aquitaine et « La puissance des Plantagenêts » 

     6 avril,bougainville,louis xv,tahiti,napoleon,chateaubriand,diderot,bonaparte,pierre de coubertin,charles maurras,jeux olympiques,gazette de france

    Lire la suite

  • Ephéméride du 2 avril

    Aéroplane de Clément Ader, dit avion III, 1897, Musée des Arts et Métiers. (Clément Ader est né le 2 avril 1841)
     
     
    1715 : Aux origines du Haras du Pin 

    Dès 1665, Colbert et Louis XIV créèrent l’administration des haras, afin d’y élever des étalons et de pouvoir travailler à l’amélioration des races chevalines.

    En 1714, la région de l'actuel Haras fut retenue pour la qualité de ses pâturages et les facilités d’approvisionnement en eau.

    Le 2 avril 1715, on procéda au déménagement de l’ancien haras royal de Saint-Léger vers le Buisson d'Exmes. Enfin, le domaine du Pin fut acheté à Louis de Bechameil.

    Les bâtiments actuels (écuries et château) furent construits sous le règne de Louis XV, entre 1715 et 1730, par Pierre Le Mousseux, sur des plans de Robert de Cotte, le parc ayant été imaginé par Le Nôtre, qui y montra une fois de plus ses dons dans la création des jardins à la françaises

    2 avril,francophonie,senghor,de gaulle,mirabeau,chateaubriand,napoleon

    C'est Jean de la Varende qui a parfaitement nommé cette merveille, qui s'étend sur 1.000 hectares : « le Versailles du cheval » 

    http://www.haras-national-du-pin.com/ 

    Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, l'a admirablement exprimé :
     
    « La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats; aussi intrépide que son maître, le cheval voit le péril et l'affronte; il se fait au bruit des armes, il l'aime, il le cherche et s'anime de la même ardeur: il partage aussi ses plaisirs; à la chasse, aux tournois, à la course, il brille, il étincelle. Mais docile autant que courageux, il ne se laisse point emporter à son feu; il sait réprimer ses mouvements. non seulement il fléchit sous la main de celui qui le guide, mais il semble consulter ses désirs, et, obéissant toujours aux impressions qu'il en reçoit, il se précipite, se modère ou s'arrête: c'est une créature qui renonce à son être pour n'exister que par la volonté d'un autre, qui sait môme la prévenir; qui par la promptitude et la précision de ses mouvements, l'exprime et l'exécute; qui sent autant qu'on le désire, et se rend autant qu'on veut; qui, se livrant sans réserve, ne se refuse à rien, sert de toutes ses forces, s'excède, et même meurt pour obéir...»

    1er fevrier,charles iv,capetiens,capetiens directs,philippe auguste,hugues capet,bainville,georges mathieu,tartuffe,abbe pierre,littré

    Le cheval tient une place éminente dans la culture et la civilisation française : en plus de celle-ci, deux autres de nos éphémérides lui rendent l'hommage qu'il mérite : l'éphéméride du 3 juin (sur l'ouverture du Musée du Cheval à Chantilly) et l'éphéméride du 20 juin (« Première présentation au public du Cadre noir »). 

    2 avril,francophonie,senghor,de gaulle,mirabeau,chateaubriand,napoleon

    Lire la suite

  • Ephéméride du 31 mars

    Palerme, de nos jours

     

    1282 : Massacre des Français à Palerme, lors des « Vêpres siciliennes » 

    Les « Vêpres siciliennes » désignent le soulèvement populaire de la Sicile contre la domination du roi français Charles d’Anjou, frère de Louis IX (futur Saint Louis), survenu le mardi de Pâques. À la suite de ce soulèvement et du massacre des Français, les Siciliens passent sous la protection du roi d’Aragon, Pierre III.

    A cette époque, l’Italie est le théâtre de la lutte entre les partisans du pape (les «Guelfes ») et ceux de l'empereur (les « Gibelins »). En 1250, l'empereur Frédéric II de Hohenstauffen, roi de Sicile et ennemi déclaré de la papauté, décède. Son fils, Conrad IV, lui succède mais ne règne que quatre ans, et meurt en 1254 :  le pape Innocent IV, suzerain nominal de la Sicile, veut profiter de la minorité de son fils Conradin pour évincer les Hohenstaufen d’Italie. Le régent de Conradin, Manfred de Hohenstauffen, fils bâtard de Frédéric II, se proclame roi en 1258, au détriment de son neveu. Il est alors excommunié et privé de son royaume par le pape, qui investit Charles d’Anjou (frère du roi de France, Louis IX, le futur saint Louis) roi de Sicile, en 1266.

    Charles envahit le sud de la péninsule italienne et tue Manfred à la bataille de Bénévent, le 26 février 1266, mais il doit, alors, faire face par la suite aux attaques de Conradin, dorénavant assez âgé pour faire valoir ses droits. Conradin, vaincu, est fait prisonnier en1268, et décapité.

    Mais les ambitieux projets de Charles d’Anjou (une nouvelle Croisade contre les musulmans mais aussi la guerre aux Byzantins pour les contraindre à l’union religieuse avec Rome) et, surtout, les exactions des seigneurs qui entourent Charles entraînent dans l'aristocratie et les classes urbaines siciliennes un rejet des Français.

    Le roi Pierre III d’Aragon (une grande puissance maritime, à l’époque) est très intéressé par la Sicile ; de son côté, l’empereur Byzantin Michel VIII Paléologue, inquiet des visées sur l'Orient qu'entretient Charles d'Anjou, est également approché par des émissaires siciliens.

    henri ii,claude de france,francois premier,saint denis,chateaubriand,bourbons,bonaparte,napoléon,tour eiffel,saint john perseLe soulèvement des « Vêpres siciliennes » débute le 30 mars – lundi de Pâques - à Palerme et à Messine à l’heure des vêpres, au son des cloches. Le 31 mars - mardi de Pâques – lors du pèlerinage habituel des familles palermitaines de la porte Sainte-Agathe à l'église du Saint-Esprit (Santo Spirito) hors les murs, c’est l'embrasement : les Français ont-ils recherché des armes sur les jeunes gens et sur les femmes, ont-il offensé une jeune fille, ou bien des enfants - qu’ils auraient insultés - leur auraient-ils jeté des pierres ? Quel que soit la cause, difficile à établir avec certitude, l’ensemble des Français et des Italiens qui les soutiennent est massacré, au cri de « Mort aux Français ! ».

    Une seule commune ne participe pas à la rébellion, et donc au massacre des Français : celle de Sperlinga, dont le château (ci-dessous) porte encore, sur l’arc en ogive de sa première chambre, la devise gravée sur deux pierres :  

    Quod Siculis Placuit Sola Sperlinga Negavit : ce que les Siciliens ont aimé, seulement Sperlinga l’a nié 

    henri ii,claude de france,francois premier,saint denis,chateaubriand,bourbons,bonaparte,napoléon,tour eiffel,saint john perse

    henri ii,claude de france,francois premier,saint denis,chateaubriand,bourbons,bonaparte,napoléon,tour eiffel,saint john perse

    Lire la suite

  • Ephéméride du 21 mars

    Premier numéro de L’Action française quotidienne (21 mars 1908)

     

    1098 : Fondation de l'Abbaye de Cîteaux           

    Robert, de l'Abbaye de Molesme, avec une vingtaine de compagnons, veut en revenir à une observance plus stricte que celle qui était pratiquée dans les monastères de l'époque... 

    citeaux.JPGPour bien mesurer l'importance que devait revêtir cette fondation, de Michel Mourre (Dictionnaire Encyclopédique d'Histoire, pages 980/981) :

    «...Cîteaux.... ne prit vraiment son essor qu'avec l'arrivée au monastère (printemps 1112) du jeune Saint Bernard, accompagné d'une trentaine de parents et d'amis...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 20 février

    Centre européen du volcanisme, Vulcania (ouvert le 20 février 2002)

     

    197 : Fin de la Bataille de Lyon  

    Elle a duré deux jours : les 19 et 20 février.

    Victorieux, Septime Sévère assoit définitivement son pouvoir, en mettant en déroute les 40.000 hommes de son dernier adversaire, Clodius Albinus, légat de Bretagne, qui meurt dans l'affrontement.

    La guerre civile s'achève dans l'Empire et, pour la première fois, la famille du nouvel Empereur n'a pas d'attaches italiennes : elle vient de Leptis magna, en Libye. 

    septime_severe_musee_louvre.JPG 
    Buste de Septime Sévère, 204 après Jésus Christ, musée du Louvre, Paris
     

    20 fevrier,chateaubriand,napoleon,academie française,moissan,fluor,guadeloupe,bernanos

    Lire la suite

  • Ephéméride du 27 janvier

    La Cité de Carcassonne

     

    1814 : Naissance d'Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc 

     27 janvier,viollet le duc,saint denis,sainte chapelle,saint sernin,carcassonne,vezelay,notre-dame de paris,lassus,victor hugo,chateaubriand,louis philippe,merimee 
    Félix Nadar, Goupil & Cie, Viollet-le-Duc, vers 1879, Paris, musée d’Orsay

    Lire la suite

  • Ephéméride du 27 novembre

     

    511 : Mort de Clovis, à l'âge approximatif de 46 ans 

    Il faudra attendre encore presque cinq cents ans pour que les Capétiens, inaugurant la troisième dynastie (après celle des Mérovingiens - fondée par Clovis - et celle des Carolingiens - à partir de Pépin le Bref -) posent les bases de "la France", dans l'acception actuelle du terme.   

    Pourtant le rôle, l'oeuvre et l'action de Clovis sont immenses, et à cet égard, celui qui s'est fait baptiser à Reims le 25 décembre 498 est bien le premier Roi de France :  

    « Pour moi, l'histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L'élément décisif pour moi, c'est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l'histoire de France à partir de l'accession d'un roi chrétien qui porte le nom des Francs » (Charles de Gaulle). 

    Sur Clovis, et l'importance capitale de son règne, voir : l'éphéméride du 25 décembre (baptême de Clovis); sur le sens véritable de l'épisode du vase de Soissons, voir l'éphéméride du 1er mars; et, sur les batailles décisives de Tolbiac et Vouillé, l'éphémeride du 10 novembre (bataille de Tolbiac), et l'éphémeride du 25 mars (bataille de Vouillé) 

    CLOVIS.JPG

    Lire la suite

  • Ephéméride du 21 novembre

     

    1430  : Jeanne d'Arc livrée aux Anglais 

    Jean de Luxembourg, qui l'avait capturée à Compiègne, remet Jeanne d'Arc aux Anglais pour la somme de 10.000 livres.          

    jeanne d'arc.jpg
     
    Du point de vue humain, c'est pour elle le commencement de la fin, et de l'échec apparent : elle fut jugée à Rouen, au cours d'un procès instruit par Pierre Cauchon (évêque de Beauvais, car Jeanne avait été prise dans son diocèse) et par Jean Lemaître, vice-inquisiteur de France.
     
    Condamnée, elle sera brûlée vive le 30 mai 1431 sur la Place du Vieux-Marché, à Rouen.

    Et pourtant !...

    Du chapitre VI de l' Histoire de France, de Jacques Bainville :

    Lire la suite

  • Ephéméride du 6 novembre

    Moissac de nos jours

     

    1063 : Consécration de l'abbatiale Saint-Pierre de Moissac 

    6 novembre,charles x,napoleon iii,laveran,bourbons,louis xvi,louis xviii,chateaubriand,paludisme,javel,berthollet,stendhal

    http://950moissac.blogspot.fr/

     http://tourisme.moissac.fr/abbaye-moissac/ 

    3 novembre,azincourt,charles d'orléans,liège,charles le temeraire,perron,tour eiffel,malraux,olympe de gouges,saint hubert

    Lire la suite