Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chateaubriand - Page 3

  • Le hallal ? Non merci ! Non à l'importation en France de la souffrance animale !.....

                Récemment, nous avons brièvement exposé pourquoi nous étions opposés aux projets de construction de grande mosquée (à Marseille (et ailleurs...) et nous en profitions pour dénoncer l'horreur de l'école coranique, qui ne porte ce beau nom d'école que par une époustouflante et hideuse antiphrase (1)...

                Peu de temps après cette note (que nous remettons ici en PDF: Question sondage du Figaro.pdf) et bien que les deux sujets ne soient pas exactement de la même nature, l'actualité est venue mettre sur la sellette une autre pratique qui relève de l'horreur, puisqu'elle institutionnalise la souffrance animale, et que nous rejetons en tant que telle: le hallal.

                Il s'agit là aussi de moeurs, pratiques et coutumes que l'on prétendrait imposer chez nous aujourd'hui, alors qu'elles n'ont jamais été nôtres, et qu'elles contredisent même radicalement nos ancestrales façons de faire et de voir les choses....

    caricature hallal.jpg

    Lire la suite

  • GRANDS TEXTES XIX : De l'égalitarisme au Goulag, par Chateaubriand.

                Ou: Quand Chateaubriand -et Lamennais- démontent, dès 1840, le mécanisme qui mène logiquement et nécessairement de l'idéologie égalitaire à l'Etat totalitaire.

                Un siècle avant Staline, vingt ans avant Le Capital, et Le Manifeste du Parti communiste n'étant pas encore publié, ces lignes sur l'égalité -ou plutôt l'idéologie égalitaire, l'égalitarisme- ne sont-elles pas prémonitoires ?

                N'y voit-on pas une description saisissante de ce que sera, précisément, le marxisme-léninisme, instituant le Goulag par la dictature du prolétariat ? Et n'y voit-on pas apparaître, en filigrane, Soljénitsyne qui se dressera contre ce Goulag, et Jean-Paul II, avec son libérateur "N'ayez pas peur !"

                Et n'y défend-on pas ces inégalités naturelles auxquelles il suffira à Maurras -qui emploiera le mot au singulier- d'accoler l'épithète "protectrice" ?

                Dans cette prémonition manifestée ici par Chateaubriand et Lamennais, dans ce démontage clinique du mécanisme de l'oppression, on est au coeur des drames et des monstruosités du XXème siècle. Et "d'une servitude à laquelle l'histoire, si haut qu'on remonte dans le passé, n'offre rien de comparable".....

    CHATEAUBRIAND.JPG

    Lire la suite

  • Déficit record: on était plus critique et plus sévère, "avant"...

                Le déficit du budget de l'Etat français a plus que doublé au cours des douze derniers mois, atteignant 109 milliards d'euros au 31 juillet contre 51,4 milliards un an plus tôt, sur fond d'effondrement des recettes fiscales. Le chiffre est tombé, sinon dans l'indifférence générale, du moins dans une absence quasi complète de remise en cause et d'interrogations.

                Il fut un temps où l'opinion publique, en France, était largement plus remuante qu'aujourd'hui. Moins anesthésiée, moins conditionnée ? Probablement. Nous vivons dans une époque de conformisme triomphant, ce qui n'a pas toujours été le cas...

    deficit 1.jpg

    Lire la suite

  • Du Brésil à... "Kiel et Tanger".

                Sarkozy se démène comme un beau diable pour vendre le Rafale. Excellent avion, très certainement l'un des tous meilleurs du monde -et, dans certains domaines, le meilleur- celui-ci n'a encore pas trouvé preneur à l'exportation. Le dernier ratage, on s'en souvient, est celui du Maroc, où une vente disons possible, a été perdue pour des raisons, disons techniques, ne portant pas, de fait, sur les qualités -ou les défauts- de l'appareil.

                 Aujourd'hui c'est le Brésil qui est visé, pour devenir le premier acquéreur de ce petit bijou. On ne peut que souhaiter voir les efforts du Président couronnés de succès, car un succès du Rafale, c'est un succès pour la France, et de la France 

    RAFALE 17 JUIN 2009 LE BOURGET.jpg
    Le Rafale effectue une démonstration,
    le 17 juin 2009 au Salon du Bourget 

    Lire la suite

  • L'Enchanteur revisité...

    chateaubriand tillinac.jpg
     
    Sur les pas de Chateaubriand, de Denis Tillinac. Presses de la Renaissance, 96 pages, 24 euros.
     

                « C'est l'histoire véridique d'un homme assez fou d'orgueil pour avoir défié Napoléon Ier avec une plume en guise de sabre. Sans Chateaubriand, la mélancolie n'aurait pas ces parfums d'automne qui insinuent dans la tristesse des effluves de félicité. Sans lui, je n'aurais pas été le même. C'est dans les miroirs de sa thaumaturgie que j'ai connu après tant d'autres ma vocation d'écrivain. Comme lui je suis l'héritier navré d'un monde en perdition, gardien à mon coeur défendant de ruines ennoblies par son art ; comme lui j'ai vu émerger un autre monde qui n'a rien pour me plaire. Comme lui je traîne par le fait une cohorte de regrets dont ma plume fait son miel et son fiel.

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?...": Une défense des Croisades, par Chateaubriand...(6/6)

    "Ce qui fait la complexité de l'Histoire c'est que les évènement sortent sans fin les uns des autres". Cette remarque de Jacques Bainville peut s'appliquer aussi, de toute évidence, aux idées, et notre débat ouvert à partir de la question d'Ariane en est une nouvelle preuve. Elle a suscité une telle réflexion, laquelle a nécessité à son tour de telles mises au point, que nous en sommes maintenant à la sixième note sur ce sujet et ses extensions ! 

    Nous allons donc - temporairement...  - conclure cette première série de réflexions, la réunir en un Pdf pour la commodité de la consultation, et livrer le tout au(x) lecteur(s)...

    Nous le ferons en donnant la parole à Chateaubriand, pour un texte qui semble écrit aujourd'hui, à d'infimes détails près, ce qui montre bien que les problématiques actuelles ne sont pas nouvelles, et que le(s) problème(s) que nous avons aujourd'hui date(nt) de fort longtemps...

    Nous en étions, dans notre prise de recul, au rappel des deux agressions militaires de l'Islam contre l'Europe (la première à partir de 711 par l'Espagne, et la seconde à partir de 1353 par la Grèce).

    Entre ces deux assauts s'intercalent ce que l'on peut considérer comme une contre attaque des Européens.

    C'est du moins ainsi que le voit Chateaubriand. Encore une fois, on croirait le texte écrit d'hier. A vos réactions.....

    Lire la suite

  • Après "l'affaire Kouchner", "l'affaire Burgaud": ou, la Révolution pour rien.....

                Retour sur la condamnation "a minima" du juge Burgaud, lequel -comme on sait- n'a été condamné qu'à la plus faible des sanctions possibles, alors qu'il a tout de même fait faire vingt-cinq ans de prison (cumulés..) à une quinzaine de personnes, finalement innocentées; et brisé plus d'une vie.....

                On laissera aux blogs spécialisés et aux personnes compétentes le soin de faire des commentaires techniques -comme cela a du reste déja largement été fait....- sur la très extraordinaire bienveillance dont a bénéficié le juge de la part d'autres juges. Nous ne sommes pas des charognards, ni des moralisateurs ou des donneurs de leçons; et nous n'allons donc pas nous acharner sur lui...

                Nous nous permettrons par contre de tirer une leçon politique de cette désolante affaire; et elle sera comparable à celle que nous avons déjà tirée lors de l'affaire Kouchner, dans la note "L'affaire Kouchner, ou la révolution pour rien..." (Catégorie "République ou Royauté ?")....

    BURGAUD.jpg

    Lire la suite

  • 8 juin 1795 : Un petit enfant martyrisé cesse enfin de souffrir. Ou : les Rois Martyrs...

                8 juin 1795 : Isolé, en proie aux terreurs nocturnes sans que jamais personne ne vienne répondre à ses détresses, rongé par la maladie dûe à ses conditions inhumaines de détention, le martyr d'un enfant de dix ans cesse enfin. La mort libère le petit Louis-Charles, duc de Normandie, devenu Louis XVII -et deuxième roi martyr- à la mort de son père, Louis XVI, premier roi martyr....

               "L'enfant emmuré tel un cadavre au sépulcre, tenu dans un total isolement affectif et social, rongé par la vermine, ses articulations déformées et semées de tumeurs, passa seul sa dernière nuit en ce monde, sans avoir jamais cessé de croire que sa mère était encore présente à l'étage au-dessus de lui."... (Edmonde Charles-Roux, de l'Académie Goncourt).

    GREUZE LOUIS XVII.jpg

               Portrait de Louis XVII, par Greuze, premiers mois de 1795 (peinture à l'huile, 466 mm x 368).

               Le portrait où l'enflure du visage, le teint blafard, l'attitude affaissée, trahissent un état de maladie avancée, date, selon toute vraisemblance, de 1795. Il ne peut avoir été exécuté que d'après une impression directe.

               Greuze essaie une dernière fois d'idéaliser cette loque humaine que Laurent -le nouveau gardien, créole, que lui a affecté la Convention- a décrassée et revêtue de linge blanc. Mais il devra le peindre enflé, jaune, dos courbé, poitrine rentrée, yeux injectés de sang, assis semble-t-il sur son lit, avec une chemise et des bretelles, manquant de force pour se lever. Comme on n'a jamais retrouvé le profil tracé par Belanger le 31 mai 1795, le portrait de Greuze, où l'on sent une impression directe, est le dernier portrait certain de Louis XVII.

    Lire la suite

  • "Anges et démons": Où sont, qui sont les vrais illuminés ?... (2/2).

                  Et, puisque l’on a parlé de Galilée, faisons d'une pierre deux coups : profitons-en pour communiquer à ceux qui ne l'auraient pas lu l’excellente note qu’a proposée Patrice de Plunkett le 30 avril sur son blog (toujours aussi intéressant)

                  http://plunkett.hautetfort.com/            

                  Il s'agit d'une bonne et solide mise au point qui, à n'en pas douter, est à mettre entre toutes les mains, et à diffuser au maximum. Nous pensons donc qu'il ne nous en voudra pas si, une fois de plus, nous pillons son blog : c’est pour la bonne cause !... 

    Lire la suite

  • "Anges et démons ": Où sont, qui sont les vrais illuminés ?… (1/2)

                 On remet ça ! Après Da Vinci Code, voici Anges et Démons. Tout est bon pour faire du fric, le filon est juteux, pourquoi ne pas en profiter ?.... Pour le tournage du film, la Piazza de la Conciliazione était illuminée. Mais il n'y avait pas qu'elle qui l'était, illuminée....

                L'Église Catholique a choisi cette fois de ne pas tomber dans le panneau, et de ne pas faire de pub aux producteurs. Giovanni Maria Vian, directeur de l’Osservatore Romano a donc lancé une sorte de défi aux producteurs et, en choisissant l'humour plutôt que la polémique, il leur a proposé le marché suivant : il parlera du film si ses producteurs achetaient « 1000 abonnements pour dix ans » de son quotidien, pour les offrir à toute l’équipe, aux acteurs, aux critiques. Sous entendu, pour les informer, car ils ne connaissent pas grand’chose, si ce n’est rien du tout, aux sujets religieux dont ils parlent et font commerce…. C’est bien dit.

                On notera que Victor Loupan et Alain Noël ont présenté un essai , Anges et Démons, l’enquête (1), sur le sujet .

    anges et demons.jpg

    Lire la suite

  • Autour du Prince Jean ! Le déplacement en Dauphiné et le discours de Vizille (2/2).

    TimbrebisRVB.jpg             Après avoir lu attentivement le discours du Prince tenu à Vizille, voici donc maintenant, en laissant divaguer librement notre réflexion, quelques propos inspirés par cette grande occasion manquée, ou ratée, ou dénaturée (qu'on prenne les mots que l'on voudra...) que fut 1789, ce "grand mouvement" dont parlait le Comte de Chambord, et qui est à la base de ce qu'a développé le Prince devant les mebres du Coseil général de l'Isère.. 

                On ne forcerait pas beaucoup le trait en affirmant que Louis XVI n'aurait peut-être pas été renversé, et encore moins assassiné, s'il avait agi comme les Rois d'Angleterre face à leurs opposants : à partir de 1215, lorsque leurs barons se soulèvent contre eux et leur arrachent la Grande Charte, ils ont peu à peu cédé la réalité du pouvoir, en échange de quoi ils ont gardé leur place, et les honneurs qui s'y rattachaient...

                Louis XVI n'aurait peut-être pas été renversé, non plus, s'il s'était agi seulement d'un simple transfert de pouvoirs politiques. L'immense majorité des Français étaient royalistes en 1789, comme d'ailleurs la plupart des penseurs et des élites (Montesquieu, Voltaire, Mirabeau...), et le Roi avait d'ailleurs accepté un important partage des pouvoirs, ouvrant la porte à la représentation nationale, devenue indispensable comme - en son temps - la représentation communale.

                En plein Moyen Âge féodal, la Royauté, une première fois, avait déjà bien su parfaitement s'adapter au mouvement communal, véritable révolte anti féodale, véritable "révolution" dans les esprits, les moeurs et le partage concret des pouvoirs. Pourquoi cela ne s'est-il pas passé, re-passé, six siècles après ? Que s'est-il passé ?.....

    Lire la suite

  • Autour du Prince Jean ! Nos rendez-vous d'avril.

    TimbrebisRVB.jpg            Maintenant que nous savons mieux, grâce aux précisions fournies par Jean Gugliotta, comment se passent les voyages du Prince, et que nous avons même, en quelque sorte, pénétré quelque peu dans les coulisses de ces voyages (encore ne peut-on pas tout dire et tout raconter...), nous allons nous intéresser un peu plus, au moyen de photos et d'extraits de ses discours, que nous consulterons alternativement, à certains des déplacements du Prince, en France et à l'étranger.

                Nous commencerons, mercredi huit, vendredi 10 et lundi 13 par nous intéresser aux visites que le Prince a effectuées en Provence. Le 8, nous le suivrons à Cadarache, en compagnie de scientifiques de haut niveau, au Commissariat à l'Energie atomique. Le dix, toujours avec des scientifiques de haut niveau, mais cette fois piloté par la sommité mondiale qu'est Henri de Lumley, assisté de son épouse. Et, le 13, aux Baux de Provence, coeur historique de cette Provincia à la si riche histoire, saluant la Nation Gardianne et salué par elle, et venant également au Rassemblement Royaliste des Baux, se mêler à celles et ceux qui ont maintenu...

    Lire la suite

  • Autour du Prince Jean ! Le Prince à la rencontre du monde: Entretien avec Jean Gugliotta.

     _MG_0441.JPG

     Jean Gugliotta est le principal responsable et organisateur des voyages du Prince à l'étranger. 

    Lire la suite

  • Autour du Prince Jean ! : Dans un mois, Chantilly !

    Copie de Timbre bis RVB.png            Depuis trois semaines maintenant nous préparons à notre façon le mariage du Prince Jean et de Philomena.

                Nous avons commencé, le 2 mars, en tâchant de montrer pourquoi, et en quoi, cet évènement était prometteur et porteur d’espoir. Non seulement pour les royalistes, mais aussi, et peut-être même surtout, pour tous les français, pour la France, car le Prince représente le recours dont le pays aura sans nul doute besoin dans un avenir pas forcément si éloigné.

                Et ce recours se construit, se prépare, se renforce sous nos yeux…..

    Lire la suite

  • Autour du Prince Jean ! Elle a marié l'Héritier des siècles....

    Copie de Timbre bis RVB.png            Nous n'allons pas avoir le mauvais goût de tenter de faire de la récupération, ou de mettre des préoccupations de politque politicienne là où elles n'ont que faire, ou des choses de ce genre . Nous nous contenterons simplement de dire que les quelques mots prononcés par la Ministre, Maire du VII° arrondissement de Paris, nous ont paru, tout simplement, positifs dans l'ensemble.

                Essentiellement dans cette vision raisonnable et apaisée des choses : il n'y a qu'une seule France, il n'y a q'une Histoire de France, et elle ne commence pas en 1789. Elle a mille ans, et la Famille de France est indissociable de cette Histoire. Dans le cadre qui est le sien, et dans les circonstances où elle se trouvait, Rachida Dati ne pouvait probablement pas dire mieux.... 

               

    Lire la suite