UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique et Religion

  • SOS chrétiens du Nigeria par Gérard Leclerc

    En dépit de l’actualité du mouvement social qui paralyse le pays, on ne sait encore pour combien de temps, je me permets aujourd’hui de sortir de France pour donner écho à une actualité tragique, qui devrait retenir notre attention et provoquer notre compassion, faute que nous puissions y porter remède. Bernard-Henri Lévy m’a recommandé le reportage qu’il vient de publier dans Paris Match sur la situation du Nigeria, qui est épouvantable, avec des islamistes qui tuent des chrétiens, précise-t-il, « sur une échelle que même les chrétiens d’Orient n’ont pas connue ». Son récit est proprement hallucinant. Il faut le lire intégralement pour prendre conscience du drame.

    Lire la suite

  • Processions mariales : en Bretagne, la Traditon bien vivante...

    Lire la suite

  • Sur Figaro Vox, Gérard Leclerc: «Ne faisons pas de Mgr Barbarin un bouc-émissaire»

    L’avocat général a demandé la relaxe du Cardinal Barbarin, condamné en première instance pour non-dénonciation d’agressions sexuelles. Le journaliste Gérard Leclerc décrypte les enjeux de ce procès hautement symbolique.

    Lire la suite

  • « Un grand procès pour le droit » par Gérard Leclerc

    « Le premier procès Barbarin fut un grand procès pour les victimes du Père Preynat. Celui en appel pourrait être un grand procès pour le droit. » C’est Pascale Robert-Diard, de la rédaction du Monde, qui émet cette appréciation fondée sur une analyse précise de l’intervention de Joël Sollier, représentant du ministère public au Palais de justice de Lyon. Pour l’avocat général, l’archevêque de Lyon ne saurait être condamné pour non dénonciation d’agressions sexuelles, comme le voulait un certain nombre de victimes du Père Preynat. Ainsi dément-il le verdict du précédent procès, où le cardinal Barbarin avait été condamné à six mois de prison avec sursis. Pascale Robert-Diard affirme même que Joël Sollier s’est montré sévère à l’adresse des juges de première instance. N’a-t-il pas parlé d’une « chimère » juridique « qui ne répondrait qu’à un impératif idéologique dont les conséquences dévastatrices n’ont, à l’évidence, pas été suffisamment pesées » ?

    Lire la suite

  • Lorsque Bachar donne, hélas, une leçon à la France… par Christian Vanneste

    Le long entretien accordé par le Président syrien Bachar Al-Assad à Paris-Match produit un redoutable effet de miroir. Il n’apprend rien de vraiment nouveau sur la Syrie dès lors qu’on s’est intéressé sérieusement au sujet depuis le début de la crise. Une armée étrangère, appelée à l’aide, ne peut à elle seule, surtout lorsqu’elle est essentiellement aérienne, assurer la victoire d’un gouvernement rejeté par une large majorité de sa population, et confronté à un soulèvement armé. Depuis 2011, le « régime » baasiste a toujours bénéficié du soutien d’une large partie du peuple syrien. L’image tronquée donnée par les médias français de la bataille d’Alep était révélatrice. Dans cette grande ville syrienne proche de la Turquie, alors qu’on se battait dans la moitié la plus ancienne de la cité que des bandes armées avaient occupée, dans l’autre, la plus moderne et la plus peuplée, le gouvernement légal et son armée sont toujours restés maîtres de la situation, même lorsque leur encerclement était complet. Lorsque la partie orientale a été libérée, ce fut une vague de liesse à l’ouest.

    Lire la suite

  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Pierre Vermeren - "L'objectif est de parvenir à une sanctuarisation de l'islam de France"


  • 2 morts à Londres : la cinquième colonne islamo-terroriste a encore frappé...

    Les gouvernements européens qui pratiquent depuis des décennies une politique folle d'immigration incontrôlée ont obtenu ce qu'ils ont cherché : l'insécurité est devenue aussi habituelle qu'aléatoire.

    C'est la pire des situations que des gouvernements inconscients ou idéologues - maintenant appuyés par un Pape lui aussi "migrantophile" - pouvaient nous léguer...

    Il ne s'agit pas de dire que tous les immigrés sont des assassins islamistes en puissance. Il s'agit de reconnaître les réalités, et, là, c'est Zemmour qui a raison : la violence est le fruit pourri des sociétés multi-etniques, multi-culturelles.

    Les pays comme le Japon, l'Australie, la Hongrie... qui rejettent l'immigration sont ceux qui ne connaissent pas, ou quasiment pas, ou plus de violence(s).

    Alors ?

    lafautearousseau

  • Des dizaines de personnes assistent aux funérailles du prêtre tué par l'EIIS au nord-est de la Syrie

    Un prêtre mène la prière lors des funérailles du Père Joseph Hanna Ibrahim et son père à l'église St. Joseph dans la ville de Qamishli dans la province de Hassakeh le 12 novembre. L'Oeuvre d'Orient, qui soutient les communautés minoritaires chrétiennes dans la région a identifié le prêtre et a dénoncé son meurtre et celui de son père comme une "attaque terroriste"... 

     

    Mercredi dernier, la chronique Moyen-Orientale d'Antoine de Lacoste était consacrée à l'assassinat du Père Joseph-Ibrahim Bedoyan, et s'achevait par ces mots : "Il était juste de lui rendre hommage"

    (pour mémoire, l'article dans son intégralité : Le père Joseph-Ibrahim Bedoyan, prêtre syrien assassiné par Daech par Antoine de Lacoste)

    Voici quelques informations sur la cérémonie des funérailles du Père Bedoyan :

    Lire la suite

  • Il est une fois encore une occasion de scandale...

    Le pape François a déjeuné avec 1.500 pauvres à l’intérieur de la salle Paul VI, donc à l'intérieur du Vatican, chez lui pourrait-on dire : il n'était pas en visite dans un pays musulman, donc contraint, ne serait-ce que par le protocole et la courtoisie, à accepter certaines choses spécifiques à l'Islam.

    Pourquoi donc, dans le menu offert, l’absence de viande de porc fut-elle mise en avant ? Pourquoi fut-elle soulignée comme une décision précise souhaité par le pontife ?

    Pourquoi ne pas avoir proposé un choix à ses convives, leur offrant diverses préparations ?

    Depuis quand le refus du porc fait-il partie de l'enseignement et des pratiques de l'Eglise catholique ?

    Le Pape François finira-t-il par oser reprocher à Dieu d'avoir créé le cochon ?

    Ira-t-il jusqu'à publier une Lettre encyclique pour condamner cette création ?

    lafautearousseau

  • Le père Joseph-Ibrahim Bedoyan, prêtre syrien assassiné par Daech par Antoine de Lacoste

    Le 11 novembre dernier, un prêtre catholique arménien, le père Joseph-Ibrahim Bedoyan, a été assassiné avec son père. Ils circulaient sur une route située à l’est de la Syrie, reliant Qamishli à Deir ez-Zor. Une moto s’est approchée et a fait feu, les tuant sur le coup. Un diacre, à l’arrière de la voiture, n’a été que blessé.

    Daech a aussitôt revendiqué l’attentat et l’authenticité de cette revendication ne fait aucun doute puisqu’elle a diffusé l’identité du prêtre avec précision.

    Lire la suite

  • L'Islam en crise, par Annie Laurent

    « C’est d’une sorte de révolution culturelle dont le monde musulman a besoin aujourd’hui pour stopper le déviationnisme destructeur enclenché au nom de la religion. À défaut, nul n’ose imaginer quelles pourraient être les retombées du cycle de violence démentielle qui va crescendo un peu partout dans le monde » (Michel Touma, L’Orient-Le-Jour, 9 août 2016).

    Ce constat, signé par un chrétien libanais, rédacteur en chef du quotidien francophone de Beyrouth, fait écho à la crise dans laquelle se débat l’Oumma (la Communauté mondiale des musulmans).

    Il invite à s’interroger sur l’état actuel de la réflexion intellectuelle et religieuse au sein des institutions et élites musulmanes.

    Lire la suite

  • Rois de France : excommunication et laicité par François-Marin Fleutot

    Nous vous présentons ici la très intéressante vidéo du Café histoire de Toulon, le Mardi 29 Octobre 2019 dont l'animateur fut François-Marin Fleutot.


  • Islamophobie : le nouveau chantage victimaire ? avec Philippe d'Iribarne

    Alors que la question de l’Islam est au cœur de l’actualité de ces dernières semaines, et à la veille d'une nouvelle marche contre l'islamophobie, Philippe d’Iribarne, directeur de recherches au CNRS et auteur de "Islamophobie, intoxication idéologique" (Ed Albin Michel), revient sur cette notion où les musulmans seraient victimes de discrimination en raison de leur religion.

    Entre quête de victimisation, communautarisme et revendications, des associations se sont désormais spécialisées dans la lutte contre l’islamophobie. Que cache ce nouveau combat ? Est-il légitime en France ?


  • Sur LCI, André Bercoff : "Pourquoi rapatrions-nous ces djihadistes? C'est obscène"


  • Retour sur la manif soi-disant anti islamophobe : Une manifestation qui prend les Français pour des idiots ! par Christian Vanneste

    Une fois n’est pas coutume, ce dimanche, les Français avaient raison d’avoir honte, honte de la manifestation qui a éclaboussé Paris. Tous les mensonges dont les Français sont abreuvés et qu’ils se répètent à force de les entendre, étaient dans la rue, remplie d’islamistes rigolards, qui ont osé crier « Allah Akbar », ce cri qu’ont entendu beaucoup de ceux que le fanatisme islamique a assassinés. Ils étaient entourés de politiciens à l’électoralisme cynique et d’idiots utiles. Ces trois composantes s’étaient donné rendez-vous contre « l’islamophobie ».
    Qu’ils soient pour les uns des manipulateurs, et pour les autres des dupes, ce qui les réunit est, d’abord, dans un pays, qui a brillé par le niveau de sa pensée, une chute vertigineuse dans le crétinisme, au sein de la nation qui a cru être le flambeau de la liberté, un exemple caricatural de servitude volontaire. Pour un Français digne de ce nom, ce cortège provocateur et bêlant de bêtise tout à la fois, était une humiliation nationale, une insulte à notre intelligence, et une injure lancée aux victimes de l’islamisme, notamment celles du Bataclan, massacrées un 15 Novembre, dont on célébrera la mémoire quelques jours après l’indécent défilé.

    Lire la suite