UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique et Religion

  • A propos d'Eric Zemmour, que d'aucuns voudraient faire taire : lafautearousseau d'accord avec... Gérard Leclerc

    La société de vigilance qu’Emmanuel Macron souhaite susciter face aux périls qui nous menacent est très loin d’avoir trouvé sa formule adéquate. On cherche avec difficulté ce qui pourra la distinguer de la société du soupçon rejetée par le président, sans qu’il nous indique ce qui les oppose vraiment. Ce qui est sûr, c’est que « l’hydre islamiste » dénoncée porte à une sorte d’incandescence le débat public avec des questions inflammables. Parler d’immigration, tenter de comprendre la nature de l’islam et celle de ses désinences variées, c’est risquer l’explosion.

    1252845-eric-zemmour-le-16-mars-2019-a-paris.jpg

    Lire la suite

  • Migrants : l'abbé de Tanouärn contre la dérive de l'Eglise vers une sorte d'ONG...

    À l’occasion de la 105ème Journée mondiale du migrant et du réfugié, une structure en bronze a été érigée, place Saint-Pierre, représentant des migrants sur une embarcation.

    Très beau signe de charité ou geste démagogique ?

    Réponse de l’abbé de Tanoüarn au micro de Boulevard Voltaire :

     

    https://soundcloud.com/bvoltaire/abbe-guillaume-de-tanouarn-4

     

     

    Lire la suite

  • Terrorisme islamiste : Macron nomme enfin l'ennemi, mais n'en fait que mieux ressortir le "deux poids deux mesures" du Système...

    NRR 2.jpgEmmanuel Macron a nommé le "terrorisme islamiste" et "l'hydre islamiste" lors de l'hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l'attaque à la préfecture de police de Paris.

    Enfin !

    C'est un peu peu, c'est un peu tard, c'est très affaibli par le fait que l'aveu était obligatoire, étant donné l'énormité de l'événement, mais on pourrait penser que c'est quand même mieux que rien...

    Sauf qu'il a bien pris soin d'ajouter aussitôt :

    Lire la suite

  • La Messe pour Chirac à Saint Sulpice : impressions...

    Sous la Restauration, quand on rendit le Panthéon au culte, certains voulurent expulser les restes de Voltaire : "Laissez ! dit Louis XVIII. Il sera bien assez puni d'entendre la messe chaque matin."

    Il est bon qu'une très belle Messe ait été dite par l'excellent archevêque de Paris, Monseigneur Aupetit, pour Jacques Chirac.

    Chirac, Grand Prêtre temporaire de la Nouvelle Religion Républicaine, gardien farouche et sectaire des "Colonnes du Temple", qui est donc venu, dans son cercueil, recevoir les prières de la religion traditionnelle de la France, la religion chrétienne.

    Oui, cela est bon. 

    Comme il est bon qu'un beau Salve Regina ait été magnifiquement chanté pour lui : c'était le triomphe de la vraie religion sur la fausse.

    La présence des Baroin, Schiappa, Larcher, Debré et autres tenants de la haine anti-chrétienne fut bien comme un hommage que le vice rend à la vertu...

    On notera que personne n'est venu communier, sauf... Giscard, le président de l'avortement ! Et que, comme pour Johnny Hallyday, Macron n'a pas béni le cercueil : il a posé la main dessus, geste ridicule et sans aucun sens. Quand il va dans une synagogue, il met une kippa sans problème, mais un signe de croix, vous n'y pensez pas !...

    Paix aux morts, surtout à ceux d'en face : ils ont assez à faire, maintenant que c'est l'apocalypse, pour eux, c'est-à-dire la révélation de ce qui était caché : ils savent maintenant...

    L'Eglise catholique a été dans son rôle en accueillant son ennemi déclaré, l'ancien chef de la Nouvelle Religion Républicaine : "Laissez ! dit Louis XVIII. Il sera bien assez puni d'entendre la messe chaque matin."

  • Bioéthique : l'évêque de Grenoble dit “non” à la PMA et appelle à marcher avec La Manif pour tous

    L'évêque de Grenoble-Vienne (Isère) Guy de Kerimel a affiché son opposition à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules ce mardi. Il appelle également les fidèles à manifester le 6 octobre aux côtés du collectif catholique conservateur La Manif pour tous.

    Lire la suite

  • Contre la PMA : la valse hésitation de l'Episcopat...

    Manifestement, il y a du flottement dans l'épiscopat français, et, à l'occasion de la PMA et de la prochaine manifestation du 6 octobre à Paris, on entend le meilleur comme le pire... 

    Lire la suite

  • Dans le numéro de septembre de Politique magazine (II/II) : Deviser le monde, par Philippe Mesnard

    Pour s'informer, pour s'abonner :

    http://www.politiquemagazine.fr/

     

    Le numéro de septembre de Politique magazine est paru. Aujourd'hui, nous vous invitons - à la demande de son rédacteur en chef, Philippe Mesnard - à en découvrir un deuxième article d'importance : après celui d'Hilaire de Crémiers, vendredi, intitulé "Du multilatéralisme au monocentrisme", voici aujourd'hui l'éditorial de Philippe Mesnard : "Deviser le monde"...

    https://www.politiquemagazine.fr/editoriaux/deviser-le-monde-les-silences-du-pape/

  • Réaction juste d'une lectrice : "Face à l'Islam, il faudrait un catholicisme fort..."

    C'est le court commentaire qu'envoie, sur notre page facebook, Ergolline Porscavou, après lecture de la lettre du Père de Foucauld, que nous proposions hier.

    1. Un catholicisme fort, qui oserait proposer la conversion aux musulmans - comme le demandait Boutang dans sa conférence de Marseille, en 88 - serait en effet la seule façon d'avoir avec l'Islam un authentique dialogue (ce que l'on appelle aujourd'hui "dialogue avec l'Islam" n'étant qu'un aplatissement perpétuel devant ses exigences de plus en plus nombreuses et fortes de sens... ).

    2. Il est à noter que la lutte jusqu'à l'extermination (dont parlait Viviani) contre l'Eglise catholique menée par la Révolution, sa République idéologique et sa Nouvelle Religion Républicaine n'a pas tué l'Eglise, mais l'a considérablement affaiblie, et a réussi à déchristianiser la France, en tant qu'entité. Résultat : lorsqu'arrive une nouvelle religion conquérante - "sûre d'elle et dominatrice" comme aurait pu dire de Gaulle... - elle ne trouve pas de force réelle en face d'elle : les pauvres "lumières" révolutionnaires sont bien pâlichonnes, et le Système porte ainsi une très lourde responsabilité dans les actuelles apparences de succès de cette conquête de l'Europe par l'Islam...

  • Organiser l'Islam en France (III/III) : notre contribution au débat, avec un PDF de huit intervenants...

    Nous le disions hier : ce n'est évidemment pas d'aujourd'hui que date le problème de l'Islam en France, et ce n'est pas aujourd'hui que lafautearousseau le découvre : voici un PDF, que nous avons réalisé à l'intention de nos lecteurs, le 23 juin 2010; il regroupe huit interventions diverse, de huit personnalités très différentes (hommes/femmes, européens/orientaux...) et, si l'on en retire les quelques éléments mineurs liés à l'actualité immédiate d'il y a neuf ans, il n'y a rien à y changer, sur le fond...

    Bonne lecture !

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/list/documents/1075689133.pdf

  • Organiser l'Islam en France (II/III) : la "réponse" d'Outre-Tombe du Père de Foucauld aux nuées de Macron...

    Ce n'est évidemment pas d'aujourd'hui que date le problème de l'Islam en France, et ce n'est pas aujourd'hui que lafautearousseau le découvre : lisez ce que nous écrivions ici-même, le 6 mai 2010 :

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2010/05/04/x.html

    (à suivre, demain)

  • Organiser l'Islam en France (I/III) : attention, danger ! Comment Macron veut procéder...

    Comment Macron feint d'ignorer le danger des Frères musulmans, et comment il s'imagine qu'il pourra - là où Sarkozy a échoué - organiser l'Islam chez nous, le prenant, comme dit Zemmour, comme une sorte de christianisme des arabes : ce en quoi il se trompe lourdement, évidemment

    (à suivre, demain et mercredi)

  • Non, Thierry Lentz, l'ancêtre de la laïcité n'est pas... Napoléon !

    téléchargement.jpgThierry Lentz est un homme de grande culture et, assurément, une personne fort estimable. Disciple de Jean Tulard, il dirige, depuis une vingtaine d'années, la Fondation Napoléon.

    "Chacun son truc", comme on dit dans le "langage jeunes" : pour Thierry Lentz, c'est la doxa officielle sur Napoléon, pour nous c'est Bainville, et son immortel raccourci : "Trois invasions, deux pour l'oncle, une pour le neveu : voilà une famille qui a coûté cher à la France..."

    Lire la suite

  • France info, Pâques et une fête d'une autre religion...

    C'est évidemment à dessein que nous commençons cette courte note par une illustration de Pâques, la Fête centrale des chrétiens, donc du pays de France, dont l'un des piliers porteurs fondamentaux est la religion chrétienne.

    Pourtant, Pâques - dans l'immédiat - n'est pas d'actualité : mais nous en avons assez d'entendre sur des chaînes d'information publiques, donc payées par les impôts de tous les Français - la palme revenant à France info - une information quasiment toujours à sens unique, orientée, montrant bien de quel côté penche le coeur des journalistes de ces chaînes, qui confondent carte de journaliste et carte de parti...

    Lire la suite

  • Le Cardinal Sarah nous renvoie aux origines de la crise du Christianisme en France et en Europe

    De l'incendie de Notre-Dame de Paris à la Nouvelle religion républicaine, qui s'est fixé comme but unique d'abattre le christianisme : le Cardinal Sarah nous renvoie aux Encyclopédistes et aux racines révolutionnaires de la décadence de l'Eglise, de la France et de l'Europe...

    "...Il y a quelques heures j’étais à la cathédrale Notre-Dame de Paris. En entrant dans cette église éventrée, en contemplant ses voûtes effondrées, je n’ai pu m’empêcher d’y voir un symbole de la situation de la civilisation occidentale et de l’Eglise en Europe. Oui, aujourd’hui de tout côté, l’Eglise semble être en flamme. Elle semble ravagée par un incendie bien plus destructeur que celui de la cathédrale Notre-Dame. Quel est ce feu ? Il faut avoir le courage de lui donner son nom. Car, « mal nommer les choses, c’est augmenter le malheur du monde. »

    Ce feu, cet incendie qui ravage l’Eglise tout particulièrement en Europe, c’est la confusion intellectuelle, doctrinale et morale ; c’est la couardise de proclamer la vérité sur Dieu et sur l’homme et de défendre et transmettre les valeurs morales et éthiques de la tradition chrétienne ; c’est la perte de la foi, de l’esprit de foi, la perte du sens de l’objectivité de la foi et donc la perte du sens de Dieu. 
    ...Une Eglise qui ne serait pas orientée vers Dieu est une Eglise qui meurt et s’effondre. La flèche de la cathédrale de Paris s’est effondrée : ce n’est pas un hasard ! Notre-Dame de Paris symbolise tout l’Occident. A force de se détourner de Dieu, l’Occident s’effondre. Elle symbolise la grande tentation des chrétiens d’Occident : à force de ne plus être tournés vers Dieu, à force de se tourner vers eux-mêmes, ils meurent.
    Je suis persuadé que cette civilisation vit une crise mortelle. Comme à l’époque de la chute de Rome, les élites d’aujourd’hui ne se soucient que d’augmenter le luxe de leur vie quotidienne et les peuples sont anesthésiés par des divertissements de plus en plus vulgaires. Comme évêque, je me dois de prévenir l’Occident ! L’incendie de la barbarie vous menace ! Et qui sont les barbares ? Les barbares sont ceux qui haïssent la nature humaine, Les barbares sont ceux qui bafouent le sens du sacré, Les barbares sont ceux qui méprisent et manipulent la vie et veulent « augmenter l’homme » ! 
    ...La civilisation occidentale est en profonde décadence et en ruine, malgré ses succès scientifiques et technologiques fantastiques et les apparences de prospérité ! Comme la cathédrale Notre-Dame : elle vacille. Elle a perdu sa raison d’être : montrer Dieu et conduire à Dieu. 
    ...Si Dieu perd son caractère central et son primat, l’homme perd sa juste place : il ne trouve plus sa place dans la création, dans les relations avec les autres. Le refus moderne de Dieu nous enferme dans un nouveau totalitarisme : celui du relativisme qui n’admet aucune loi si ce n’est celle du profit. Il faut briser les chaînes que cette nouvelle idéologie totalitaire veut nous imposer ! Si l’homme refuse et se coupe de Dieu, il ressemble à un fleuve immense et majestueux, mais coupé de sa source, tôt ou tard, il sèchera et disparaîtra.
    ...La crise spirituelle que je décris concerne le monde entier. Mais elle a sa source en Europe. Le rejet de Dieu est né dans les consciences occidentales. L’effondrement spirituel a donc des traits proprement occidentaux. […] »

    (extraits de la conférence prononcée le 25 mai à Paris par le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements).

     

    NRR 2.jpg