Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Documents Audios

  • Eric Brunet sur RMC : « Et si on essayait la monarchie parlementaire pour rassembler le pays ? »

    Illustration La Couronne 

     

    Dans son émission « Carrément Brunet », diffusée sur RMC lundi 20 novembre, le journaliste Eric Brunet évoque la question d’un éventuel retour de la monarchie parlementaire en France, dans une émission intitulée : « Et si on essayait la monarchie parlementaire pour rassembler le pays ? ». 

    Durant cette émission, Eric Brunet expose les avantages d’une monarchie parlementaire, ses inconvénients, ainsi que le comportement monarchique des présidents de la République. La France conserverait une tradition monarchique indéniable mais souffrirait du syndrome de Louis XVI. Durant cette émission, un extrait d’une récente intervention de S. A. R. le prince Jean de France fût diffusée, l’Alliance royale fut interviewée, la Nouvelle action royaliste citée, et l’Action Française évoquée.

    Notre avis : Eric Brunet a le mérite de soulever la question, sur une radio de grande écoute. Preuve que le problème du régime politique continue d'exister en France. Sur la formulation même de la question posée qui prédéfinit la forme que pourrait prendre une future monarchie française comme sur les réponses apportées, au demeurant fort diverses, l'on peut bien-sûr être réservés ou en désaccord. En tout cas, le débat ne manque pas d'intérêt.  Lafautearousseau 

  • Médias & Société • Le grand gâchis ! A écouter ! Histoire d'une déconfiture ...

     

     Sans besoin de commentaire, n'est-ce pas ? Ecoutez !

     

     

  • Éric Zemmour : « Comment Donald Trump cherche à mobiliser l'Asie contre la Chine »

    Port de guerre chinois à Djibouti

    BILLET - Le président américain tente de fédérer tous les pays d'Asie qui ont peur de la domination chinoise. Une situation dangereuse, selon Eric Zemmour, lucide comme toujouyrs ! [RTL 9.11].  Sur ce même sujet, on lira avec profit le analyses de Lafautearousseau [Liens ci-dessous].  LFAR 

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge

    Donald Trump a débuté un voyage officiel en Asie qui durera onze jours. Ce n'est pas un voyage, mais un périple. Pas du spectacle, mais de la grande politique. L'Asie est devenue le cœur des préoccupations américaines. Loin, très loin de l'Europe. Après avoir longtemps joué les modestes, pour mieux attirer les grands groupes américains, la Chine assume désormais son ambition hégémonique : placer la Chine au cœur du libre-échange mondial.

    Comme les Américains après 1945, les Chinois multiplient les institutions financières qui attirent le reste du monde. Mais il n'y a pas que l'économie : ils veulent faire de la mer de Chine un lac chinois et en expulser la marine américaine. Alors Donald Trump tente de fédérer tous les pays d'Asie qui ont peur de la domination chinoise. Mais sur le plan économique, les Américains ont déjà perdu la bataille. Il ne leur reste que l'arme militaire.
      

    Éric Zemmour

    Lecture recommandée : Les analyse de Lafautearousseau sur le sujet ...

    Notre avant-guerre ?

    A quoi tient la renaissance de la puissance chinoise ?

    La Chine construit un port de guerre à Djibouti

  • André Bercoff : USA - « une élection aux rebondissements incroyables »

     

    A la veille de l’élection présidentielle américaine, André Bercoff a donné son analyse de la situation à Boulevard Voltaire. Une analyse intéressante venant d'un observateur très informé.

    André Bercoff fut journaliste à l'Express, directeur de la rédaction de France Soir et directeur littéraire dans plusieurs maisons d'édition, dont Belfond et Robert Laffont. Auteur d'une quarantaine de livres. 

     

     
  • 1936-2016 : Retour avec paroles & images sur le 80e anniversaire de la Guerre d'Espagne

     

    Nous avons rappelé lundi dernier, 18 juillet, le 80ème anniversaire du Soulèvement National du 18 juillet 1936 qui marque le début de la guerre d'Espagne.

    Nous complétons aujourd'hui cette évocation par la mise en ligne suivante :

    Un discours de guerre du général Franco (1892-1975) prononcé en avril 1937 à Salamanque qui a été dans les premiers temps des combats capitale de l'Espagne nationaliste. Nous avons trouvé préférable d'en donner le texte espagnol, plutôt qu'une traduction qui l'aurait affadi. Comprenne qui pourra !

    Et les deux grands hymnes de la guerre dans le camp nationaliste : Le Cara al Sol, chant de la phalange de José Antonio Primo de Rivera (1903-1936), et l'Oriamendi, hymne traditionnel des requetes, remontant aux guerres carlistes. 

     

    Franco à Salamanca, le 19 avril 1937

    Los hombres más heroicos del mundo, los más grandes de Europa, son los hijos de España.

    Cuando se lucha en las trincheras, como se lucha, cuando se muere en el frente como se muere, cuando se defiende a España como la defienden Falangistas, requetés y soldados, hay una raza y hay un pueblo.

    A esta lucha, a esta sangre generosa, a este heroísmo, tiene que corresponder la retaguardia vibrando, animando al centinela, animando al comhatiente, llevándoles ánimos de España para acabar pronto con la paz y con el triunfo de la justicia en nuestro pueblo, con los ideales que están grabados en el corazón de todos los Españoles de justicia, fraternidad, de amor a España, de grandeza de la Patria; qué este Movimiento ? Todo grandeza y por ello la unión ha de ser sagrada, un abrazo de todos, porque hemos de recorrer juntos un glorioso camino, llevando sobre hombros españoles el Imperio legendario y tradicional que la juventud española forjará, y la forjarà porque lo está fraguando con su sangre pródiga que está vertiendo en los campos de España y porque está en el corazón de todos los españoles que gritan :
    ¡ ARRIBA ESPAÑA ! ¡ VIVA ESPAÑA !

     

     Cara al Sol, l'hymne de la Phalange

     

    Oriamendi, hymne carliste traditionnel

    Lire aussi sur Lafautearousseau ...

    C'est le 18 juillet 1936, il y a 80 ans aujourd'hui, que « le soulèvement national » éclatait en Espagne. Mémoire !

  • Heurts et malheurs de la société multiculturelle

     

    On écoutera avec intérêt ces 52,30  minutes de l'excellente émission Répliques de samedi 14.05.

    Cette dernière en date de la série Répliques qu'Alain Finkielkraut anime sur France Culture traite en effet d'un sujet devenu capital, le multiculturalisme.  

    L'un des deux invités d'Alain Finkielkraut est ici Mathieu Bock-Côté dont nous avons signalé depuis de longs mois les analyses, leur pertinence et leur profondeur. Nombre de ses articles, repris de son blog ou de Figarovox, ont été publiés et commentés dans Lafautearousseau. Nous avons dit aussi notre proximité avec sa réflexion, l'une des plus sérieuses et des plus talentueuses de cette nouvelle génération d'intellectuels en réaction de fond vis à vis de la postmodernité.

    On découvrira, par la même occasion, le philosophe Alain Renault dont, jusqu'ici, les travaux ne nous étaient pas familiers.

    Ecoute sérieuse, donc, et, à notre sens, à ne pas manquer, même s'il faut lui consacrer une petite heure.  LFAR  • 

     

     Répliques : Samedi 14 mai 2016

    L'extension des mouvements migratoires en Europe a eu, pour effet, d'accroître l’hétérogénéité des sociétés d'accueil et de relancer le problème de l'intégration. Faut-il d'ailleurs  parler encore d'intégration ? Le mot lui-même est devenu problématique.

    Substitué au terme d'assimilation jugé niveleur et même colonial, il est à son tour contesté. Les plus ardents défenseurs de la diversité lui préfèrent aujourd'hui l'expression de société inclusive.

    Avec nos invités, nous verrons ce que recouvre cette querelle sémantique.Comment vivre ensemble avec nos différences culturelles, religieuses, ethniques ou sexuées ?,

    Intervenants

    Alain Renaut : professeur de philosophie politique et d'éthique à la Sorbonne
     
    Mathieu Bock-Côté : sociologue et chargé de cours à HEC Montréal et à l'Université de Sherbrooke. Il est aussi chroniqueur au Journal de Montréal et collaborateur au Figaro Vox.

    Bibliographie 

    xrenaut.jpg.pagespeed.ic.Wegyph5oKQ.jpg

    L'injustifiable et l'extrême : manifeste pour une philosophie appliquée Le Pommier, 2015 Alain Renaut
     

    xbock.jpg.pagespeed.ic.xL2afLEZ2m.jpg

    Le multiculturalisme comme religion politique Le Cerf, 2016 Mathieu Bock -Côté

  • Marie-France Garaud : « L'Etat français n'existe plus, nous sommes une province »

     

    Jeudi dernier, 20 août, Marie-France Garaud était l'invitée de la matinale de France Culture. Comme toujours, ses analyses méritent d'être écoutées et méditées. Elle pose une question préalable autour de quoi tout le reste s'ordonne : « Sommes-nous encore un Etat ? La réponse est non. » Suit une heure d'entretien remarquablement intéressante où Marie-France Garaud analyse avec l'extrême lucidité qu'on lui connaît, la crise grecque, la situation de l'Europe, le rôle de la diplomatie française au Moyen-Orient, la politique russe de la France, sa dépendance à l'égard des Etats-Unis. Sans négliger la situation intérieure du pays. A vrai dire, il n'y a guère de sujets où nous risquions d'être en désaccord avec ses points de vue. Elle a aussi le mérite de préciser que rien de ce qu'elle constate de très négatif dans la situation de la France n'est irréversible.   

     

    (A partir de la 34e minute)

     

  • Globalisation ou confusion ? Une table ronde passionnante, au Collège des Bernardins

     

    Il nous est arrivé d'exprimer notre désaccord avec les orientations actuelles de l'Eglise catholique en certains domaines politiques précis. Précis et de grande importance pour l'avenir de nos sociétés. Par exemple, en matière d'immigration. Par exemple, encore, sur la vision qu'a l'Eglise de la mondialisation. Orientations, analyses, exhortations qui, parfois, nous sont apparues comme  de dangereuses illusions. Dangereuses, en tout cas, pour notre pays et notre civilisation - ou ce qu'il en reste.

    Y-a-t-il aussi, dans la mouvance catholique, tout près du Saint-Siège, tout près du Pape, des cercles d'influence, des communautés, des institutions, des intelligences, en qui l'on puisse reconnaître réalisme, lucidité, sagesse politiques, ampleur des vues et des idées ? Sans aucun doute si l'on se réfère à l'exemple de ce colloque, organisé au Collège des Bernardins et régulièrement diffusé par KTO, la chaîne de télévision catholique. On l'aura compris, il s'agit en grande partie de géopolitique.    

    La vidéo est longue; elle dure 1h40. Mais elle nous paraît importante. Et tous ceux que la réflexion géopolitique passionne devraient l'écouter avec intérêt et, même, avec un vrai plaisir. 

    Une recommandation, un souhait : que l'on ne se hasarde pas à écrire un commentaire sans l'avoir écoutée ! Les idées générales - toujours les mêmes - devraient céder la place, en l'occurrence, à la réflexion que peut susciter chez nous tous, les analyses réalistes et lucides de ce remarquable colloque.

    Nous signalerons, en particulier, les interventions de Lucio Caracciolo, directeur de la revue italienne Limes et celle de Jean-David Levitte, ambassadeur de France, membre de l'Académie des Sciences morales et politiques, l'une et l'autre empreintes, à notre avis, d'une remarquable lucidité.    

     

    Lafautearousseau

     

     

    Diffusé le 08.07.2014 - Durée 100 mn

    La géopolitique de la globalisation. Etat des lieux, Lucio Caracciolo, directeur de la revue Limes ; un monde en transition accélérée mais sans pilote, Jean-David Levitte, ambassadeur de France, membre de l'Académie des Sciences morales et politiques ; Que peut-on faire ? Quel chemin pour l'Europe dans la globalisation ?, Mario Giro, sous-secrétaire d'État aux affaires étrangères du gouvernement Matteo Renzi. Répondant : Andrea Riccardi, ancien ministre italien, fondateur de la Communauté de Sant'Egidio ; Modérateur: Antoine de Romanet, codirecteur du département Société Liberté Paix, Collège des Bernardins.

  • Vers une lame de fond d'une "vraie France" qui serait "réactionnaire" ?

    Ce matin, excellente émission sur France Culture. Excellente en elle-même et excellente parce qu'elle cadre parfaitement avec le thème des cafés politiques de Lafautearousseau, à Marseille : Enquête sur la République.

    Les deux auteurs invités, à propos de leurs derniers livres respectifs (voir pièces jointes, ci-dessous) et Alain Finkielkraut ont souligné que le vrai clivage est entre une France totalement oubliée (en fait, la "vraie") et celle des bobos-idéologues de Paris et des médias comme Canal + qui confondent volontairement peuple et banlieue, ricanent de tout ce qui, pour eux, n'est que "franchouillatrdise", prônent le métissage non comme un droit mais comme un devoir et favorisent une hyper-réglementation (normes d'hygiène, de construction, etc.) destructrice et paralysante; ils remarquent que le rejet de la seconde (celle des idéologues) par la première (celle des "pays") est fort, qu'il va en s'accroissant au point d'être dominant dans certains "territoires" et ils semblent penser qu'à l'actuel sentiment de révolte pourrait bien succéder une sorte de lame de fond (qu'on pourrait, en l'occurence, qualifier à juste titre de "réactionnaire").

    A notre avis, il faut écouter cette emission. Et si ce que nous venons d'écrire parait fondé, l'on y trouvera un grand intérêt. Sinon, que les commentaires nous corrigent !

    Gens de Campagnol

    La fin du village

     

  • Réflechir sur - et à partir de - l'art contemporain : cela donne 52 minutes chez Finkielkraut : Qu'est-ce que l'hubris ? Invités : Jean Clair et Jean-François Mattéi...

    (émission Réplique du 16 juin 2012, sur l'art contemporain....)


    http://www.franceculture.fr/emission-repliques-qu-est-ce-que-l-hubris-2012-06-16

     

    hubris,jean clair,mattei

    Gallimard, 189 pages, 27 euros

     

    hubris,jean clair,mattei,finkielkraut

     Sulliver, 210 pages, 18 euros

  • Ivan LEVAI, aujourd'hui : HABEMUS PAPAM !

            France Inter est une station de radio scandaleusement orientée, mais (presque) toujours intelligente. habemus-papam-dvd-10637775qzbdv.jpg

            Avec élégance, humour, un style, un français parfait, des analyses toujours subtiles, une certaine indépendance d'esprit, Ivan LEVAI y assure la revue de presse du samedi et du dimanche. Il y ajoute très régulièrement une touche de poésie française toujours bienvenue.

            Ecoutez donc ce qu'il a dit aujourd'hui, sous ce titre évocateur du contexte où nous nous trouvons : Habemus Papam !

            Le film dont il est question, évoque un Souverain Pontife qui, sitôt élu, s'enfuit par peur de la tâche qui devrait être la sienne !   

            Suit l'évocation, peu flatteuse, des 25 présidents de la République qui, de fait, de Louis-Napoléon BONAPARTE à Nicolas SARKOZY, ont abaissé la France.

    Ecoutez donc !

    La revue de presse d'Yvan Levaï du dimanche 6 mai 2012

  • Remarquable : Franck Ferrand , sur Europe I, a reçu Reynald Sécher sur le Génocide vendéen...

     franck ferrand,génocide,génocide vendéen,mémoricide,révolution française,reynald secher,vendée,vendée militaire

    Vitrail des Lucs sur Boulogne.....

    http://www.reynald-secher-editions.com/

     

            Brillante émission, de 36’13", à faire écouter partout et par tous, sans aucune modération, à temps et à contre-temps.... :

            http://www.ndf.fr/nos-breves/31-10-2011/reynald-secher-explique-le-genocide-vendeen-et-le-memoricide-sur-europe-1

            Au minimum 117.000 victimes, peut-être jusqu'à 250.000, sur une population d'un peu plus de 800.000 habitants....

            On a retrouvé l'ordre écrit, signé de Robespierre et de Carnot... : aux Archives nationales, tout simplement !

            Ce sont tous des déments : comme Hitler, Mao, Pol Pot, Staline..... Robespierre, Carnot et les autres sont des déments...

  • Avec l'aimable autorisation de Radio Courtoisie, le lien -temporaire - permettant d'écouter l'émission sur le "Cahier de L'Herne - Charles Maurrras"

    RADIO COURTOISIE 

    "LES MARDIS DE LA MÉMOIRE"  D'ANNE COLLIN ET DOMINIQUE PAOLI

    EMISSION DIRIGÉE PAR DOMINIQUE PAOLI

    ET DIFFUSÉE POUR LA PREMIÈRE FOIS LE MARDI 11 OCTOBRE 2011

    INTERVENANTS : STEPHANE GIOCANTI, AXEL TISSERAND ET NICOLE MAURRAS 

     

    http://www.radiocourtoisie.net/dp/MARDIS%20DE%20LA%20MEMOIRE%20-%2018%20OCT%2011%20.mp3

  • Lafautearousseau sur Radio Ville Marie, Québec

            Le mercredi  16 février, Lafautearousseau est passé sur Radio Ville Marie, reçu et interrogé fort amicalement par Jean-Philippe Trottier, un admirateur de Gustave Thibon.

            Voici l'adresse de cette sympathique radio Canadienne, qui touche près de six cent mille auditeurs : http://www.radiovm.com/ .

            Et voici la vingtaine de minutes de l'entretien :

  • Lundi 7 mars, sur France Culture : l'éloge de Bainville, par Philippe Meyer...

            Et une pierre de plus - et d'importance !... - apportée au processus de dé-révolution !

            Ce lundi 7 mars, à 7h58, Philippe Meyer consacre sa chronique à Jacques Bainville. Elle est élogieuse. Elle est surtout un très sérieux coup de canif à cette conspiration du silence entretenue par le Système contre tout ce qui vient du seul mouvement d'idée vraiment dangereux pour lui : le nôtre, parce qu'il remet en cause les fondements même du Système, et non son fonctionnement ou le choix de son personnel. "Pendant longtemps, une grande pudeur universitaire - c'est une litote - enveloppa les livres de Bainville d'un linceul qu'il ne faisait pas bon de lever, si l'on voulait faire carrière..." dit Philippe Meyer :

    Nouveau Document Microsoft Office Publisher.jpg

            En dehors de l'estime que porte Philippe Meyer à Jacques Bainville, cette chronique est motivée - on l'a entendu... - par le fait que Christophe Dickès, dans la collection Bouquins, publie courant mars, chez Laffont, La monarchie des Lettres, ouvrage composé de quatre parties, qui illustre les différentes facettes de l'académicien Jacques Bainville. La première revient sur son parcours d'historien et ses publications dans de nombreux journaux, les deux suivantes le montrent dans une posture d'écrivain et de conteur au gré de ses voyages. Enfin, la dernière situe l'homme dans son époque, celle de l'affaire Dreyfus. 

    bainville dickes BOUQUINS.jpg 

    1152 pages, 30 euros

    Lire la suite