UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

République ou Royauté ?

  • À la bonne vote !

    1A.jpg

     
    À la vote… Président !
     
    Un  Chouan ne saurait déjà pas voter pour élire un Président ; 
    de la République encore moins !
    Leur drapeau n’est pas le nôtre, c’est le drapeau des Bleus, il a beau y rajouter un peu de bleu-roi, la ficelle est grosse, c’est bien le drapeau des républicains…à l’arrêt ou En-marche !
    Les Bleus de ce tonneau là, on les connaît : ils deviennent Vert de rage, puis Rouge communard !
    Pour nous, on ne va garder que le blanc fleur de lys…
    Et pour voter, on mettra un bulletin blanc !
    On ne peut pas se compromettre à voter pour la République, et à voter pour élire son Président ?
    Notre devoir est donc clair, il nous faut voter, puisque comme les « malgré-nous », nous sommes citoyens.
    Chacun des candidats veut nous faire rêver en nous promettons monts et merveilles, mais ne voient-ils pas que les monts nous les avons déjà et les merveilles sont sous nos pieds.
    Oui la France est riche… de ses Sujets, les Français sont un grand peuple.
    Les Français ne désirent pas mettre à leur tête ces faiseurs d’entourloupes, ces bonimenteurs, ces marchands de « lendemains qui chantent », ces maîtres-chanteurs qui au son de leur flûte veulent nous entraîner  vers le fleuve pour nous y noyer comme les rats de « Hans le joueur de flûte ».
    Tout ce qu’ils nous promettent, nous l’avons déjà, tout ce qu’ils disent qu’ils vont faire, nous pouvons en douter gravement…
    Nous savons bien, nous les Gens de France qu’un Roi ne parlerait pas ainsi : notre Roi ne promettrait rien ! 
    A la différence des « Docteur Folamour »,  des barbiers qui rasent gratis, des braillards fort en gueule, notre Roi nous dirait comme le Laboureur à ses enfants : 
     
    Travaillez, prenez de la peine :
    C’est le fonds qui manque le moins.
     
    Qui oserait dire : moi, je ne suis rien, c’est vous qui pouvez tout, c’est le Sujet qui compte dans l’histoire, c’est lui l’âme de la phrase, l’âme de la France !
    Regardez, étudiez ces candidats à l’aune de l’Ancien Régime, vous n’y verrez que des sans-culottes avides de pouvoir, des « Moi-je ».
     
    Notre Roi, n’est rien sans ses Sujets, les Sujets sont la France, et le corps et les membres du Royaume. L’âme de la France habite le Roi, le royaume et chacun de ses Sujets ; intemporelle, transparente, invisible, essentielle !
    Alors, ne votez ni bleu ni rouge. 
    Votez blanc !
    Faites que la France redevienne un Royaume de 67 millions d’âmes et non pas un territoire en déshérence de millions de consommateurs !
    Les Français valent mieux que ceux qui ne convoitent leurs voix qu’à des fins personnelles.
    Les uns ne nous voient que comme une marche à gravir pour tutoyer et séduire la fille d’Agénor… Europa !
    Les autres moins ambitieux se verraient bien comme Roi de Thunes pour une décennie…
     
    Bon appétit Messieurs !
     
    Mais vous n’entendrez pas notre voix, et pour l’heure, vous ne verrez que notre drapeau… notre bulletin BLANC !
     
    Vive le Roi !
    Vive la France !
  • Surtout : le mot qui fâche...Oh !

    Surtout : le mot qui fâche...Oh !
     
     
    Vive la République et « surtout » Vive la France !
    Ce « Surtout » déplaît !
    Il invite à penser que la France serait supérieure à la République !
    Inacceptable bien sûr !
    Vive la République  et « Surtout » Vive la France, ce cache-misère de la République est inacceptable pour les sans-culottes, un « Surtout » survêtement assombrirait les Lumières de la République !
    « Surtout », Vive la France serait admettre que la France même sans République pourrait exister…
    Les Lumières brilleraient-elles autant que les rayons du Roi Soleil ?
    La République n’est pas indissociable de la France !
    Partout dans le Monde il y a des Républiques, mais :
    il n’y a qu’une seule France !
    La France a vécu 1000 ans sans République et s’en est pas si mal tirée, et ne l’oublions pas : c’est la France qui a fait la République, pas le contraire !
    Il y a bien des Français et des Républicains !
    Des Français d’hier et d’aujourd’hui, des Français de toujours sacrément culottés, et des républicains sans chemise et sans pantalon…
    Quand la République devient bananière, la France ressurgit de plus belle. N’importe qui peut devenir républicain, mais pour être  Français il faut vouloir aimer la France !
    La République n’est qu’une option de gouvernement : le Système !
    La France est un Royaume et mérite une Royauté !
    La Royauté n’est pas un système ni un mode  d’administration.
    La Royauté, c’est une Famille !
    Une Famille avec ses joies ses peines ; des saints et des pêcheurs ; du sang et des larmes ; des mariages, des divorces et tous les accidents de la vie…C’est l’inverse d’un contrat à  durée déterminée de cinq ans.
    Oui, la Royauté c’est La Famille que les Républicains rêvent de détruire.
    Alors oui, disons-le :
    Vive la Famille,
    Vive le Roi,
     
    ET SURTOUT :
     
    VIVE LA FRANCE !!!

  • "Scandale Lagarde" : l'assourdissant silence complice d'une caste médiatique pourrie, représentative de ce Système lui aussi pourri...

    LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpgDimanche soir, sur la 2 (avec Delahousse) : rien, même pas un mot, même pas une allusion...

    Hier matin, lundi, sur BFM, un journaliste "balai-brosse", plus qu'archi-super-ultra complaisant, offrait à Lagarde l'occasion de justifier son propos totalement inacceptable : la chaîne est même allé chercher/retrouver trois bribes de déclarations de ce pauvre Pasqua, mort en 2015, dans lesquels il parlait de son amitié pour Zemmour "écornée" et d'une prise de distance avec certaine de ses positions. 

    Eu égard à l'énormité du propos de Lagarde, c'est tout de même bien peu : entre dire que votre amitié pour quelqu'un est "écornée" et parler d' "une balle dans la tête", on nous permettra de penser qu'il y a comme une très légère différence...

    Et, puis, faire parler les morts est un exercice peu digne d'un journaliste...

    Si c'était Zemmour qui avait tenu les propos de Lagarde, ou Marine Le Pen, on peut être certain que les Champs-Élysées auraient été brûlés du haut en bas, que toutes les boutiques de vêtements, motos, luxe, alimentaire... auraient été pillées par des hordes de cagoules noires et que les mêmes scènes se seraient reproduites partout en France...

    On peut être certain aussi que la même caste médiatique frappée intégralement, pour un temps, d'une extinction de voix aussi généralisée qu'invalidante, se serait succédé sur les antennes pour dénoncer pêle-mêle, "peste brune", "dérapages nauséabonds", "heures les plus sombres de notre Histoire", "bruits de botte et tout le toutim...

    Là, c'est silence radio !

    Un homme de gauche a proféré une énormité himalayenne : pour lui, c'est bienveillance et compréhension, tout le temps pour expliquer et justifier l'inexplicable et l'injustifiable. La Fontaine ne s'est pas trompé : "Selon que vous serez..." mais, aujourd'hui, il faudrait le compléter par "Selon que vous serez de gôche ou bien d'en face..."

    Ainsi va, vit, raisonne et se comporte une caste médiatique indigne et pourrie jusqu'à l'os; parfaitement représentative de ce Système dont elle est issue, lui-même pourri jusqu'à l'os.

    On en revient toujours à Léon Daudet : la seule action qui vaille est "une action réellement d'opposition, c'est-à-dire prêchant ouvertement la subversion du Régime"

    lafautearousseau logo definitif.jpg

  • Les jeunes sans politique ?, par Jean-Philippe Chauvin.

    La question du pouvoir d’achat s’invite dans la campagne présidentielle qui semblait, jusqu’alors, se focaliser sur les questions d’identité, de mémoire et de grandeur de la France, thèmes majeurs mais dont il n’est pas certain qu’une campagne électorale soit le meilleur moment pour en parler sérieusement, au-delà des slogans et des coups de menton d’une surenchère toute « populiste », ce dernier terme n’étant pas, pour mon compte, forcément péjoratif.

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : Plaidoyer pour la Monarchie royale. Partie 2 : L'unité royale plutôt que l'urne qui divise....

    En ces temps de crises, de trouble et de présidentielle permanente qui occupe tous les médias sans discontinuer, la Monarchie royale « à la française » ne serait pourtant pas si choquante et, même, elle pourrait bien conjuguer espérance et nécessité, tout en renouant avec le fil d’une histoire qui, tranché violemment hier, pourrait à nouveau réunir des Français aujourd’hui soucieux de concorde et de tranquillité, y compris politique…

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : Présidentielle ? Voici notre réponse royaliste !!

    Sources : http://www.actionroyaliste.fr/

    https://www.facebook.com/GroupeDActionRoyaliste

  • Sur le blog ami du Courrier Royal : Bruno Le Maire sur Europe 1 : « Les Français pensent, souverain, monarchie et roi ».

    Invité ce lundi 18 octobre dans la matinale d’Europe 1, le Ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a répondu aux questions des journalistes Sonia Mabrouk et Dimitri Pavlenko. 

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : plaidoyer pour la Monarchie. Partie 1 : la persistance d'un courant d'opinion favorable à la Monarchie en France.

    Un récent sondage nous apprenait que 17 % des Français étaient favorables à l’établissement d’une Monarchie en France, et cela plus de deux siècles après la fracture révolutionnaire et plus d’un siècle et demi après le départ en exil du dernier roi ayant effectivement régné. 

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : le jour où le drapeau blanc eut pu sauver la France.

    Tout est dit !

    En réponse à La Petite Histoire de TVL

    Par l’abbé Olivier Rioult

    Sources : http://www.actionroyaliste.fr/

    https://www.facebook.com/GroupeDActionRoyaliste

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : la société de consommation et de croissance est en train de rendre notre monde invivable, si nous n’y prenons garde !

    Est-ce ce monde-là, masqué, stérilisé et si peu naturel, que nous souhaitons pour les générations à venir ? (dessin paru dans La Croix hebdo du samedi 9 octobre). Pour éviter cela, promouvons l’écologie intégrale, celle qui n’oublie aucun aspect de l’environnement ni la personne humaine elle-même, personne enracinée et responsable, soucieuse d’elle-même, de son prochain et de sa descendance ! 

    Lire la suite

  • Sur le blog ami du Courrier Royal : « La Royauté est-elle de gauche ? ».

    « La Monarchie est-elle de gauche ? » : cette question m’a été posée il y a peu par un interlocuteur inquiet d’entendre le vieux royaliste que je suis parler de justice sociale, et il croyait y discerner une dérive gauchiste qui, je le garantis ici une fois de plus, n’existe pas, ni en théorie ni en pratique.

    Lire la suite

  • Manuel du royaliste de Firmin Bacconnier - Cambo Costa.


    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : Hommage de l'Action Royaliste Rennaise à Pierre Boutang.

    Pierre Boutang est né il y a 105 ans, le 20 septembre 1916. Ce philosophe brillant et cet intellectuel qui est le symbole même de la fidélité royaliste consciente, reste un de nos maîtres.
    Voici un extrait d'un de ses textes qui fondent, d'une certaine manière, notre combat royaliste :

    Lire la suite

  • Candidat vs Non-candidat !, par Guy Adain.

    C’est un « Non-candidat » qu’il nous faut !

    Un « Non-candidat », nullement intéressé par le fauteuil de Président, et à la manière de Jean Raspail : « Tête haute sans se cacher, au contraire de tous ceux qui avaient quitté la ville, car il ne fuyait pas, il ne trahissait rien, espérait moins encore et se gardait d’imaginer ! »

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis de l'Action Royaliste Rennaise : le combat pour les charmes de l’avenue Janvier n’est pas fini !

    Source : https://www.facebook.com/actionroyalisterennaise