UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Patrimoine, Racines, Traditions

  • Puisqu'on parle beaucoup d'Ukraine en ce moment, et d'Odessa en particulier...

    ...voici l'ajout de notre toute dernière "entrée" de nos Éphémérides, porté au 22 avril. 
     
    1828 : La ville d'Odessa inaugure la statue de son "Duc en or"...
     
    1A.jpg
     
    L'établissement d'Odessa n'avait pas dix ans lorsque Armand-Emmanuel du Plessis de Richelieu se vit confier la mission de fonder une véritable ville sur la mer Noire, là où ne s'élevait alors qu'un embrion, un désir de ville...
    Il réussit tant et si bien que, aujourd'hui encore, Odessa révère toujours son "Duc en or"...
    Michel Mourre dit de lui qu'il "fut nommé gouverneur de la province d'Odessa (1803/14), qui lui dut son premier essor" (Dictionnaire encyclopédique d'Histoire, page 3883).

    1A.jpg

    Statue en bronze du duc de Richelieu, appelée aussi "statue du duc", représenté en pied, en toge romaine. 

    Ultra royaliste, le duc de Richelieu quitta provisoirement la France aux mains des terroristes révolutionnaires, pour s'installer en Russie. Il devint maire en 1803 du tout nouvel établissement d'Odessa, fondé très peu de temps auparavant (en 1794) dans ce qui était alors la province de Nouvelle-Russie, mais n'était en rien une ville véritable; il en devint deux ans plus tard Gouverneur-général (de 1805 à 1814). Les Odessites - francophiles et francophones - l'appelaient "notre duc" et le considèrent à juste titre comme l'un des fondateurs de la ville, puisqu'il en a fait dessiner certains plans et, surtout, construire le port, qu'il imagina et voulut tout de suite "libre", affranchi de toute douane, ce qui permit immédiatement un véritable essor du commerce, le port d’Odessa s’enrichissant particulièrement dans l’exportation des céréales et du blé...

    Au retour des Bourbons, le duc de Richelieu retourna en France, où il devint Pair, puis président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères. Il mourut en 1822 à Paris à l'âge de 56 ans.

    Sur cette statue, le duc de Richelieu, en toge romaine, est représenté sur un piédestal de granite rose poli avec trois bas-reliefs de laiton figurant l'agriculture, le commerce et la justice. La plaque que l'on distingue ici porte l'inscription suivante :

    "Au duc Emmanuel de Richelieu Gouverneur de 1803 à 1814 de la Nouvelle-Russie qui fut à la base du bien-être d'Odessa, ses habitants reconnaissants de toute condition, en souvenir de ses œuvres, issus de cette ville, ainsi que des gouvernements d'Ekaterinoslav, de Chersonèse et de Tauride ont érigé ce monument en 1826, sous le gouverneur-général de Nouvelle-Russie, le comte Vorontsov"

  • Visitez au moins le jardin de Charles Maurras, et au moins en vidéo, puisque la Mairie vous interdit tout "en vrai" : et de visiter la maison, et de flâner dans le Jardin

    MAURRAS MAISON 2.jpg

    C'est le dimanche 28 septembre 2014 que nous vous proposions sur lafautearousseau, une visite guidée du jardin de Maurras, à Martigues...

    En ce jour anniversaire de la naissance du Maître, c'est l'occasion, pour ceux qui ne l'ont pas visionnée, de regarder la vidéo de cette visite :

    Aujourd'hui, dimanche, visite chez Charles Maurras, dans son jardin qui s'est souvenu

    Nous vous emmenons aujourd'hui, dans le jardin de la maison de Charles Maurras, à Martigues, Chemin de Paradis. Les cigales nous ont accompagnés, par une superbe matinée d'été, durant toute cette visite. A partir des indications Maurras lui-même, vous allez découvrir ce qu'il a paru bon au maître de ces lieux de faire « entre les murs de son jardin ».

    Comme Louis XIV qui a rédigé lui-même une Manière de montrer les jardins de Versailles, Maurras - toutes proportions gardées, évidemment ! - a expliqué ce qu'il avait voulu faire dans son jardin, et a donné toutes les indications necéssaires à une visite intelligente. Ainsi est-elle réalisée comme il lui a plu qu'elle se déroulât : cela se trouve au Tome IV des Oeuvres Capitales (Le Berceau et les Muses /  Suite Provençale, § VII Mon jardin qui s'est souvenu, pages 249 à 268).

    Et maintenant que vous savez tout, suivez le guide !   u

    Visite guidée du jardin, par François DAVIN (sur fond sonore de cigales) : 

    Vous pouvez consulter également notre album Une visite chez Charles Maurras... (103 photos).

  • Honneur à ces héros, dont les noms devraient être gravés sur les murs de la cathédrale rénovée

    1A.jpg

    lafautearousseau approuve la suggestion de Guilhem de Tarlé : oui, le nom des magnifiques sauveurs de Notre-Dame, qui ont été le bras choisi par la Providence et qui ont lucidement et pleinement accepté ce choix, avec les périls qu'il impliquait, devrait être gravé sur les murs de la cathédrale restaurée.

    De toutes façons, ils sont déjà gravés dans le coeur des Français...

  • "Monsieur Henri : le pardon de La Rochejaquelein"

    Très beau film de vingt-huit minutes, à regarder et partager sans modération...

     

    Découvrez les Guerres de Vendée au travers le courage de ce jeune de 20 ans.

    Le film retrace le début et la fin de l'épopée d'Henri de La Rochejaquelein.

    Court-métrage réalisé par l'équipe Ermonia, une association de jeunes vendéens passionnés.

  • Notre-Dame de Paris : Un point de situation des travaux de reconstruction de la cathédrale, œuvre titanesque...

    En ce mercredi qui voit la sortie du film de Jean-Jacques Annaud, Notre-Dame brûle, voici l'excellent article de Stéphane Compoint, pour Le Pèlerin.
    Merci à Pierre de nous l'avoir transmis...

    1A.jpg

    La croisée du transept vue depuis le toit du transept nord à l’automne 2021. On distingue les cintres qui soutiennent les voûtes endommagées. Deux plates-formes et des planchers à différents étages permettent désormais de travailler à hauteur d’homme. 


     

    Notre-Dame, le chantier de la renaissance 

    Dernières photos exclusives du chantier de restauration signées Stéphane Compoint.

    Un violent incendie, le 15 avril 2019, l’avait partiellement détruite, sidérant le monde entier. La cathédrale de Paris, pour de longs mois encore convalescente, panse peu à peu ses plaies avec le concours d’architectes, d’artisans d’art, de compagnons du devoir… À son chevet jour après jour, inlassablement, ils l’aident à se relever, concourant à lui rendre son intégrité et sa beauté.

    Lire la suite

  • "L'Élu", ce lundi soir et lundi prochain, sur C8...

    Pour la toute première fois, l’Évangile et la vie de Jésus-Christ sont portés à l’écran sous forme de série.

    TheChosen, les lundis 20 et 27 décembre à 21h15 sur C8...

    1A.png

     

  • Notre-Dame de Paris (2/2) : Dans Le Point, "Notre-Dame redeviendra Notre-Dame : j'en prends l'engagement", la Tribune d'Éric Zemmour

    Le candidat à l’élection présidentielle se montre très critique vis-à-vis du projet de reconstruction de la cathédrale parisienne.

     

    Lire la suite

  • Notre-Dame de Paris (1/2) : Restitution ou dé-naturation ? Dans la Nef : "C’est comme si Disneyland entrait dans Notre-Dame" »

    Ces mots prononcés par l'architecte Maurice Culot auprès du Telegraph, fin novembre dernier ont été le premier coup d'alarme sur la situation actuelle de Notre-Dame de Paris.
     
    Depuis le tragique incendie du 15 avril 2019, les débats autour de la restauration de la flèche de la cathédrale ont été houleux, certaines des propositions étant surprenantes, voire inquiétantes. Mais la conclusion d'une rénovation à l'identique a rassuré les amoureux du patrimoine.
    La flèche néogothique de Notre-Dame de Paris s'élancera toujours vers le ciel, tel que l'avait voulu Viollet-le-Duc.

    Lire la suite

  • Ce soir, sur France 3, Stéphane Bern présente...

     La basilique Sainte-Thérèse de Lisieux a été entièrement financée par des fonds privés venus du monde entier !  Ce lundi, à 21h05 sur France3, Stéphane Bern nous fera visiter cet édifice lors de l'émission consacrée à Sainte Thérèse de Lisieux.

    https://twitter.com/secretshistoire/status/1461967556218998784?s=20

  • La disparition programmée des métiers rares est-elle inéluctable ?, par Marie-Odile VALOT-DEGUEURCE (Doreur d'orgues).

    OPINION. Doreur d’orgues, notre lectrice déplore la disparition progressive de nombreux métiers artisanaux. Mais avec le regain d’intérêt des Français pour la préservation de leur patrimoine, cette dynamique n’est pas forcément inexorable.

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du Courrier Royal : magnifique photo du Château de Villandry, prise de nuit!

    Ce samedi c'est La Nuit des Châteaux. Partout en France, pour la 3ème édition, des centaines de châteaux vous ouvrent en même temps leurs portes, pour une expérience nocturne hors du commun. Plus d'infos: https://www.nuitdeschateaux.com/
    Frederic Paillet Photographe

    Lire la suite

  • Sur le blog ami du Courrier Royal : compositions de l’atelier floral du château Chenonceau.

    L’atelier floral du château de Chenonceau, réalise chaque jours de merveilleux bouquets qui font de Chenonceau le plus raffiné des châteaux. Ces compositions sont réalisées, pour que les visiteurs se sentent comme les « hôtes » d’une demeure habitée, qui n’attend plus que leur venue.

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du Courrier Royal : La France des lys en images : Créteil.

    Les armes de France au dessus d'un portail bleu royal, dans le centre ville de Créteil.
     

  • Sur le blog ami du Courrier Royal : le château d'Amboise se pare de rose pour la bonne cause.

    Pendant tout le mois d’octobre,  le château d’Amboise se pare de la couleur rose en soirée, pour s’associer à la campagne « Octobre Rose » lancée en faveur de la recherche du cancer du sein. Le château et la mairie d’Amboise, sont partie prenante de ce mouvement qui sensibilise les femmes au dépistage et qui incite les personnes à faire des dons, pour soutenir la recherche. Un spectacle magnifique à voir absolument si vous passez à Amboise.

    Lire la suite

  • Sur le blog ami du Courrier Royal : découvrez la nouvelle exposition du Château de Versailles: «Les animaux du Roi».


    Chiens de chasse et nobles destriers, poules et moutons, oiseaux et lapins… Le Château de Versailles pouvait abriter plus d’animaux que d’humains ! Découvrez “Les animaux du Roi”, une exposition inédite à voir du 12 octobre 2021 au 13 février 2022

    Lire la suite