UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Patrimoine, Racines, Traditions

  • Découvrez les coulisses de la restauration du bureau de Louis XIV...

    Découvrez les coulisses de la restauration du bureau de Louis XIV. Il rejoint les collections du château de Versailles après presque 2 siècles. Aujourd’hui restauré dans son état de 1685, il est exposé dans le Salon de l’Abondance.

    (Vidéo complète - 4'26) : youtu.be/OXWPV4GH-oY

    (extrait vidéo 2'20)

    https://twitter.com/maurrassiferien/status/1595345643534536705?s=20&t=qq3QIPv3v5Tazq3T-PWitg

    1A.jpg

    http://www.lescarnetsdeversailles.fr/2016/04/un-tresor-decailles-et-de-cuivre/

  • Maurras, Charles (1868/1952)... parti depuis 70 ans, et toujours présent !

    Témoignage d'estime et d'affection réciproques d'un martégal royaliste, "blanc du midi" à un autre martégal royaliste et "blanc du midi"...

    Copie d'un portrait de Maurras, réalisé à la plume et à l'encre de Chine, sur un papier velin, présenté à Maurras - qui le lui a dédicacé - par le jeune Camelot du Roi Pierre Davin, fils du Camelot Émile Davin, l'un des neuf fondateurs de la section d'Action française de Martigues (la section de Charles Maurras...), dans les années 1910...

    Né le 23 janvier 1906, Pierre Davin a alors 21 ans. Apprenant que Maurras va venir passer quelques jours chez lui, à Martigues, dans sa Bastide du Chemin de Paradis, il part aussitôt chez lui, pour lui présenter ce portrait. Maurras le reçoit fort aimablement, connaissant bien son père, "voisin de trois cent mètres", d'une famille établie depuis plusieurs générations sur "l'Île", le quartier central de Martigues, le quartier natal de Maurras; de la fenêtre de la maison familiale, au premier étage, où est né mon père, on a une vue imprenable sur la bastide du Chemin de Paradis, à Ferrières, le quartier de Maurras.

    Leur discussion porta (entre autres...) sur les origines grecques des villes de Marseille et Martigues (ce qui explique la dédicace) et elle a duré "une bonne partie de l'après-midi", me disait mon père, à chaque fois que nous en parlions...

    MAURRAS PAPA 1.png

    D'abord "carrossier" (mais, d'avant les véhicules automobiles !) mon grand-père Émile devint pêcheur, et fut membre de la Prudhommie des Pêcheurs de Martigues, et l'était toujours dans les années terribles de l'épuration, sinistre re-Terreur, en 45; lorsque le président de cette Prudhommie, Dimille, écrivit la juste, belle et surtout très courageuse lettre en défense de Maurras, lue lors de son inique procès :

    Communauté des Patrons-Pêcheurs de Martigues.

    Martigues, le 16 Octobre 1944.

    Nous, Conseil des Prud'hommes pêcheurs des quartiers maritimes de Martigues, représentant 700 pêcheurs, attestons que notre concitoyen Charles Maurras a, depuis toujours et jusqu'à son incarcération, faisant abstraction de toute opinion politique, fait entendre sa grande voix pour la défense des intérêts de notre corporation.
    Par la presse, il a attaqué les trusts et les autres grands profiteurs, ainsi que certaines administrations qui voulaient nous brimer.

    Pour le Conseil des Prud'hommes, le Président Dimille. 

     27 janvier,viollet le duc,saint denis,sainte chapelle,saint sernin,carcassonne,vezelay,notre-dame de paris,lassus,victor hugo,chateaubriand,louis philippe,merimee

    Face au théâtre, la Prudhommie des Pêcheurs de Martigues

     

    François Davin

  • Visite guidée du Jardin de la Maison de Maurras, à Martigues, au Chemin de Paradis...

    Bonjour à tous !

    Des amis me signalent que la vidéo de la visite du jardin de Maurras, dans laquelle j'explique ce qu'a souhaité faire le Maître chez lui, a "sauté".

    Bizarre, mais pas grave : je la rétablis ici, en deux parties.

    Bien entendu, j'autorise tout le monde à partager et diffuser cette vidéo : je ne cherche, évidemment, aucun profit personnel et n'ai comme but que de servir, modestement, à faire connaître et, si possible, aimer, notre Maître à tous...

    François Davin

     

  • À l'occasion des Journées du Patrimoine 2022 : À Pékin, il y a la Cité interdite, à Martigues, "la" Maison interdite...


    maurras.jpg
    La "Cité interdite" de Pékin, c'était la résidence des Empereurs de Chine. "La" maison interdite de Martigues, c'était la résidence du Prince des penseurs, du phénix des grands esprits, de celui qui a critiqué et démoli les bases même du Système qui nous ruine et nous déclasse inexorablement : Charles Maurras.

    Et, dans sa critique imparable du Système - qui repose sur l'Argent, devenu Argent-Roi à la place du Roi légitime - Charles Maurras n'est pas "dangereux pour le Système", il est "LE SEUL DANGEREUX", celui que le Système a transformé en M. le Maudit; celui que le Système entoure depuis 45 d'une conspiration du silence qu'il veut totale mais qui a de plus en plus de mal à se maintenir; et cela afin de l'effacer, de le gommer des mémoires, et de l'Histoire...

    Et, à Martigues même, dans "sa" ville, à laquelle il a généreusement légué sa1A.jpg très belle Bastide du Chemin de Paradis (l'un des plus beaux monuments civils de Martigues) Maurras est ostracisé et comme enfermé dans une sorte d'invisible Mur de Berlin, traduction, sur place, de cette conspiration du silence d'État. Ce Mur de Berlin est tombé après 33 ans (de 61 à 94) : quand tombera le Mur de Martigues ?

    Le Pays légal, désireux de se faire pardonner ses erreurs monumentales qui nous ont amené la Seconde guerre mondiale et le nazisme a voulu faire disparaître Maurras en 45, car il était un reproche permanent pour lui, et comme la mauvaise conscience d'un Système failli et anti-national. Il a pour ce faire inventé deux reproches, faux et archi-faux pour l'ostraciser :

    le premier était celui de "collaborationnisme" et "intelligence avec l'ennemi", dont même un François Mauriac, pourtant loin d'être un "ami" politique de Maurras et de l'Action française disait que c'était la seule forme d'intelligence qu'il n'avait jamais eue... Mauriac, comme tout un chacun, connaissait la célèbe phrase d'Otto Abbetz, Ambassadeur d'Allemagne à Paris jusqu'en 44 : "...L’Action Française est l’élément moteur, derrière les coulisses d’une politique anti-collaborationniste, qui a pour objet, de rendre la France mûre le plus rapidement possible, pour une résistance militaire contre l’Allemagne..."

    1A.jpg

    si ce premier reproche, ahurissant, ne trompa personne, c'est pourtant lui qui fut retenu pour l'inique condamnation de Maurras, en 45. Mais plus personne n'ose s'y référer aujourd'hui, tant il est grotesque. Les menteurs qui ont construit une Histoire nationale faussée et tronquée préfèrent justifier l'ostracisme et l'interdit jeté sur Maurras par l'accusation... d'antisémitisme. Et, sur place, à Martigues, la Mairie moralisatrice/moralinisatrice se drape derrière ce mensonge pour, on l'a dit, ostraciser, interdire, effacer Maurras.

    1A.jpg

    Sauf que, empêtrée dans une très grave affaire de corruption sur fond de trafic de drogue, touchant directement l'équipe municipale, on renverra cette dernière au conseil fameux de regarder la poutre qui est dans son oeil avant de regarder l'oeil des voisins; et sauf que le Maire, officiellement PCF, est donc, volens nolens, associé dans la NUPES a une espèce de coalition hétéroclite, menée, de fait par LFI et Mélenchon, qui a capté 70% du vote musulman (dont on ne connaît que trop l'antisémitisme de fait dans nos rues et notre actualité...) et dont les amies députées reçoivent, par exemple, et en grande pompe, Jérémy Corbyn, l'ex travailliste anglais exclu, justement, de son parti pour... antisémitisme virulent ! Comment, dans ces conditions, une Mairie peut-elle oser prétendre interdire Maurras sous prétexte d'antisémitisme, alors qu'elle est embarqueé dans la galère antisémite de fait, de paroles et d'actes d'un grand nombre de membres de la NUPES ?

    Soyons sérieux ! Il faut en finir avec ce mauvais carnaval des Tartufes et réhabiliter Maurras, ré-ouvrir sa maison et son jardin, et leur faire intégrer le réseau des Maisons des Illustres.

    1A.png

     

    En attendant ces jours heureux de libération, mentale et pratique, qui viendront, n'en doutons pas, bravez l'interdit, choisissez la liberté de pensée, venez juger sur pièce, pour vous faire, ensuite, votre propre opinion, non celle qu'on veut vous imposer, et embarquez-vous en vous laissant guider : je vous emmène - au nez et à la barbe d'une Mairie stupidement sectaire - à la visite du Jardin de la Maison de Maurras...

    François Davin

  • À l'occasion des Journées du Patrimoine 2022 : À Pékin, il y a la Cité interdite, à Martigues, "la" Maison interdite...

    maurras.jpgLa "Cité interdite" de Pékin, c'était la résidence des Empereurs de Chine. "La" maison interdite de Martigues, c'était la résidence du Prince des penseurs, du phénix des grands esprits, de celui qui a critiqué et démoli les bases même du Système qui nous ruine et nous déclasse inexorablement : Charles Maurras.

    Et, dans sa critique imparable du Système - qui repose sur l'Argent, devenu Argent-Roi à la place du Roi légitime - Charles Maurras n'est pas "dangereux pour le Système", il est "LE SEUL DANGEREUX", celui que le Système a transformé en M. le Maudit; celui que le Système entoure depuis 45 d'une conspiration du silence qu'il veut totale mais qui a de plus en plus de mal à se maintenir; et cela afin de l'effacer, de le gommer des mémoires, et de l'Histoire...

    Et, à Martigues même, dans "sa" ville, à laquelle il a généreusement légué sa1A.jpg très belle Bastide du Chemin de Paradis (l'un des plus beaux monuments civils de Martigues) Maurras est ostracisé et comme enfermé dans une sorte d'invisible Mur de Berlin, traduction, sur place, de cette conspiration du silence d'État. Ce Mur de Berlin est tombé après 33 ans (de 61 à 94) : quand tombera le Mur de Martigues ?

    Le Pays légal, désireux de se faire pardonner ses erreurs monumentales qui nous ont amené la Seconde guerre mondiale et le nazisme a voulu faire disparaître Maurras en 45, car il était un reproche permanent pour lui, et comme la mauvaise conscience d'un Système failli et anti-national. Il a pour ce faire inventé deux reproches, faux et archi-faux pour l'ostraciser :

    le premier était celui de "collaborationnisme" et "intelligence avec l'ennemi", dont même un François Mauriac, pourtant loin d'être un "ami" politique de Maurras et de l'Action française disait que c'était la seule forme d'intelligence qu'il n'avait jamais eue... Mauriac, comme tout un chacun, connaissait la célèbe phrase d'Otto Abbetz, Ambassadeur d'Allemagne à Paris jusqu'en 44 : "...L’Action Française est l’élément moteur, derrière les coulisses d’une politique anti-collaborationniste, qui a pour objet, de rendre la France mûre le plus rapidement possible, pour une résistance militaire contre l’Allemagne..."

    1A.jpg

    si ce premier reproche, ahurissant, ne trompa personne, c'est pourtant lui qui fut retenu pour l'inique condamnation de Maurras, en 45. Mais plus personne n'ose s'y référer aujourd'hui, tant il est grotesque. Les menteurs qui ont construit une Histoire nationale faussée et tronquée préfèrent justifier l'ostracisme et l'interdit jeté sur Maurras par l'accusation... d'antisémitisme. Et, sur place, à Martigues, la Mairie moralisatrice/moralinisatrice se drape derrière ce mensonge pour, on l'a dit, ostraciser, interdire, effacer Maurras.

    1A.jpg

    Sauf que, empêtrée dans une très grave affaire de corruption sur fond de trafic de drogue, touchant directement l'équipe municipale, on renverra cette dernière au conseil fameux de regarder la poutre qui est dans son oeil avant de regarder l'oeil des voisins; et sauf que le Maire, officiellement PCF, est donc, volens nolens, associé dans la NUPES a une espèce de coalition hétéroclite, menée, de fait par LFI et Mélenchon, qui a capté 70% du vote musulman (dont on ne connaît que trop l'antisémitisme de fait dans nos rues et notre actualité...) et dont les amies députées reçoivent, par exemple, et en grande pompe, Jérémy Corbyn, l'ex travailliste anglais exclu, justement, de son parti pour... antisémitisme virulent ! Comment, dans ces conditions, une Mairie peut-elle oser prétendre interdire Maurras sous prétexte d'antisémitisme, alors qu'elle est embarqueé dans la galère antisémite de fait, de paroles et d'actes d'un grand nombre de membres de la NUPES ?

    Soyons sérieux ! Il faut en finir avec ce mauvais carnaval des Tartufes et réhabiliter Maurras, ré-ouvrir sa maison et son jardin, et leur faire intégrer le réseau des Maisons des Illustres.

    1A.png

     

    En attendant ces jours heureux de libération, mentale et pratique, qui viendront, n'en doutons pas, bravez l'interdit, choisissez la liberté de pensée, venez juger sur pièce, pour vous faire, ensuite, votre propre opinion, non celle qu'on veut vous imposer, et embarquez-vous en vous laissant guider : je vous emmène - au nez et à la barbe d'une Mairie stupidement sectaire - à la visite du Jardin de la Maison de Maurras (vidéo en deux parties)...

    François Davin

  • Puisqu'on parle beaucoup d'Ukraine en ce moment, et d'Odessa en particulier...

    ...voici l'ajout de notre toute dernière "entrée" de nos Éphémérides, porté au 22 avril. 
     
    1828 : La ville d'Odessa inaugure la statue de son "Duc en or"...
     
    1A.jpg
     
    L'établissement d'Odessa n'avait pas dix ans lorsque Armand-Emmanuel du Plessis de Richelieu se vit confier la mission de fonder une véritable ville sur la mer Noire, là où ne s'élevait alors qu'un embrion, un désir de ville...
    Il réussit tant et si bien que, aujourd'hui encore, Odessa révère toujours son "Duc en or"...
    Michel Mourre dit de lui qu'il "fut nommé gouverneur de la province d'Odessa (1803/14), qui lui dut son premier essor" (Dictionnaire encyclopédique d'Histoire, page 3883).

    1A.jpg

    Statue en bronze du duc de Richelieu, appelée aussi "statue du duc", représenté en pied, en toge romaine. 

    Ultra royaliste, le duc de Richelieu quitta provisoirement la France aux mains des terroristes révolutionnaires, pour s'installer en Russie. Il devint maire en 1803 du tout nouvel établissement d'Odessa, fondé très peu de temps auparavant (en 1794) dans ce qui était alors la province de Nouvelle-Russie, mais n'était en rien une ville véritable; il en devint deux ans plus tard Gouverneur-général (de 1805 à 1814). Les Odessites - francophiles et francophones - l'appelaient "notre duc" et le considèrent à juste titre comme l'un des fondateurs de la ville, puisqu'il en a fait dessiner certains plans et, surtout, construire le port, qu'il imagina et voulut tout de suite "libre", affranchi de toute douane, ce qui permit immédiatement un véritable essor du commerce, le port d’Odessa s’enrichissant particulièrement dans l’exportation des céréales et du blé...

    Au retour des Bourbons, le duc de Richelieu retourna en France, où il devint Pair, puis président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères. Il mourut en 1822 à Paris à l'âge de 56 ans.

    Sur cette statue, le duc de Richelieu, en toge romaine, est représenté sur un piédestal de granite rose poli avec trois bas-reliefs de laiton figurant l'agriculture, le commerce et la justice. La plaque que l'on distingue ici porte l'inscription suivante :

    "Au duc Emmanuel de Richelieu Gouverneur de 1803 à 1814 de la Nouvelle-Russie qui fut à la base du bien-être d'Odessa, ses habitants reconnaissants de toute condition, en souvenir de ses œuvres, issus de cette ville, ainsi que des gouvernements d'Ekaterinoslav, de Chersonèse et de Tauride ont érigé ce monument en 1826, sous le gouverneur-général de Nouvelle-Russie, le comte Vorontsov"

  • Visitez au moins le jardin de Charles Maurras, et au moins en vidéo, puisque la Mairie vous interdit tout "en vrai" : et de visiter la maison, et de flâner dans le Jardin

    MAURRAS MAISON 2.jpg

    C'est le dimanche 28 septembre 2014 que nous vous proposions sur lafautearousseau, une visite guidée du jardin de Maurras, à Martigues...

    En ce jour anniversaire de la naissance du Maître, c'est l'occasion, pour ceux qui ne l'ont pas visionnée, de regarder la vidéo de cette visite.

    Nous vous emmenons aujourd'hui, dans le jardin de la maison de Charles Maurras, à Martigues, Chemin de Paradis. Les cigales nous ont accompagnés, par une superbe matinée d'été, durant toute cette visite. A partir des indications Maurras lui-même, vous allez découvrir ce qu'il a paru bon au maître de ces lieux de faire « entre les murs de son jardin ».

    Comme Louis XIV qui a rédigé lui-même une Manière de montrer les jardins de Versailles, Maurras - toutes proportions gardées, évidemment ! - a expliqué ce qu'il avait voulu faire dans son jardin, et a donné toutes les indications necéssaires à une visite intelligente. Ainsi est-elle réalisée comme il lui a plu qu'elle se déroulât : cela se trouve au Tome IV des Oeuvres Capitales (Le Berceau et les Muses /  Suite Provençale,  VII Mon jardin qui s'est souvenu, pages 249 à 268).

    Et maintenant que vous savez tout, suivez le guide !   

    Visite guidée du jardin, par François DAVIN (sur fond sonore de cigales, vidéo en deux parties) : 

    Vous pouvez consulter également notre album Une visite chez Charles Maurras... (103 photos).

  • Honneur à ces héros, dont les noms devraient être gravés sur les murs de la cathédrale rénovée

    1A.jpg

    lafautearousseau approuve la suggestion de Guilhem de Tarlé : oui, le nom des magnifiques sauveurs de Notre-Dame, qui ont été le bras choisi par la Providence et qui ont lucidement et pleinement accepté ce choix, avec les périls qu'il impliquait, devrait être gravé sur les murs de la cathédrale restaurée.

    De toutes façons, ils sont déjà gravés dans le coeur des Français...

  • "Monsieur Henri : le pardon de La Rochejaquelein"

    Très beau film de vingt-huit minutes, à regarder et partager sans modération...

     

    Découvrez les Guerres de Vendée au travers le courage de ce jeune de 20 ans.

    Le film retrace le début et la fin de l'épopée d'Henri de La Rochejaquelein.

    Court-métrage réalisé par l'équipe Ermonia, une association de jeunes vendéens passionnés.

  • Notre-Dame de Paris : Un point de situation des travaux de reconstruction de la cathédrale, œuvre titanesque...

    En ce mercredi qui voit la sortie du film de Jean-Jacques Annaud, Notre-Dame brûle, voici l'excellent article de Stéphane Compoint, pour Le Pèlerin.
    Merci à Pierre de nous l'avoir transmis...

    1A.jpg

    La croisée du transept vue depuis le toit du transept nord à l’automne 2021. On distingue les cintres qui soutiennent les voûtes endommagées. Deux plates-formes et des planchers à différents étages permettent désormais de travailler à hauteur d’homme. 


     

    Notre-Dame, le chantier de la renaissance 

    Dernières photos exclusives du chantier de restauration signées Stéphane Compoint.

    Un violent incendie, le 15 avril 2019, l’avait partiellement détruite, sidérant le monde entier. La cathédrale de Paris, pour de longs mois encore convalescente, panse peu à peu ses plaies avec le concours d’architectes, d’artisans d’art, de compagnons du devoir… À son chevet jour après jour, inlassablement, ils l’aident à se relever, concourant à lui rendre son intégrité et sa beauté.

    Lire la suite

  • "L'Élu", ce lundi soir et lundi prochain, sur C8...

    Pour la toute première fois, l’Évangile et la vie de Jésus-Christ sont portés à l’écran sous forme de série.

    TheChosen, les lundis 20 et 27 décembre à 21h15 sur C8...

    1A.png

     

  • Notre-Dame de Paris (2/2) : Dans Le Point, "Notre-Dame redeviendra Notre-Dame : j'en prends l'engagement", la Tribune d'Éric Zemmour

    Le candidat à l’élection présidentielle se montre très critique vis-à-vis du projet de reconstruction de la cathédrale parisienne.

     

    Lire la suite

  • Notre-Dame de Paris (1/2) : Restitution ou dé-naturation ? Dans la Nef : "C’est comme si Disneyland entrait dans Notre-Dame" »

    Ces mots prononcés par l'architecte Maurice Culot auprès du Telegraph, fin novembre dernier ont été le premier coup d'alarme sur la situation actuelle de Notre-Dame de Paris.
     
    Depuis le tragique incendie du 15 avril 2019, les débats autour de la restauration de la flèche de la cathédrale ont été houleux, certaines des propositions étant surprenantes, voire inquiétantes. Mais la conclusion d'une rénovation à l'identique a rassuré les amoureux du patrimoine.
    La flèche néogothique de Notre-Dame de Paris s'élancera toujours vers le ciel, tel que l'avait voulu Viollet-le-Duc.

    Lire la suite

  • Ce soir, sur France 3, Stéphane Bern présente...

     La basilique Sainte-Thérèse de Lisieux a été entièrement financée par des fonds privés venus du monde entier !  Ce lundi, à 21h05 sur France3, Stéphane Bern nous fera visiter cet édifice lors de l'émission consacrée à Sainte Thérèse de Lisieux.

    https://twitter.com/secretshistoire/status/1461967556218998784?s=20

  • La disparition programmée des métiers rares est-elle inéluctable ?, par Marie-Odile VALOT-DEGUEURCE (Doreur d'orgues).

    OPINION. Doreur d’orgues, notre lectrice déplore la disparition progressive de nombreux métiers artisanaux. Mais avec le regain d’intérêt des Français pour la préservation de leur patrimoine, cette dynamique n’est pas forcément inexorable.

    Lire la suite