UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autour du Prince Jean ! Elle a marié l'Héritier des siècles....

Copie de Timbre bis RVB.png            Nous n'allons pas avoir le mauvais goût de tenter de faire de la récupération, ou de mettre des préoccupations de politque politicienne là où elles n'ont que faire, ou des choses de ce genre . Nous nous contenterons simplement de dire que les quelques mots prononcés par la Ministre, Maire du VII° arrondissement de Paris, nous ont paru, tout simplement, positifs dans l'ensemble.

            Essentiellement dans cette vision raisonnable et apaisée des choses : il n'y a qu'une seule France, il n'y a q'une Histoire de France, et elle ne commence pas en 1789. Elle a mille ans, et la Famille de France est indissociable de cette Histoire. Dans le cadre qui est le sien, et dans les circonstances où elle se trouvait, Rachida Dati ne pouvait probablement pas dire mieux.... 

           

Mairie du VIIe arrondissement de Paris

Discours de Madame le Maire

Mariage de Jean d’Orléans et Philomena de Tornos y Steinhart

Jeudi 19 mars 2009 à 16 h

 

Mademoiselle Philomena de Tornos y Steinhart,

Monsieur Jean d’Orléans, Monseigneur,

Mesdames et Messieurs,

 

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous accueille aujourd’hui à la Mairie du VIIe arrondissement pour y célébrer votre mariage.

Vous avez souhaité que je le célèbre moi-même. J’ai été très honorée par votre demande. Je vais vous faire une confidence : je l’ai trouvé

très naturelle. Qui d’autre que le Ministre installé place Vendôme était mieux à même de marier Jean d’Orléans, duc de Vendôme ?

 

Habituellement, pour un mariage, il est d’usage d’évoquer en quelques mots l’histoire des familles des jeunes époux.

Aujourd’hui, c’est une chose impossible. Comment pourrais-je « évoquer » l’histoire d’une famille qui, depuis plus de mille ans, est indissociable de l’histoire de la France ? Cette histoire est celle de tous les Français. Il n’y a qu’une seule histoire de France, car il n’y a qu’une seule France, avec sa tradition, sa diversité et sa modernité.

 

Notre rencontre était improbable. Elle a pourtant lieu aujourd’hui dans cette mairie. Même si nos parcours sont différents, nous partageons les mêmes valeurs : la volonté de servir notre pays et ses habitants, la fidélité à nos convictions et à nos engagements. Nos histoires personnelles se retrouvent aujourd’hui dans celle de la France. Nos destins sont un peu liés désormais.

 

Votre union est un symbole important : celui de l’ouverture traditionnelle de notre pays vers le monde. Votre mariage est la rencontre de la France, de l’Autriche, de l’Espagne et de toute l’Europe. Vous connaissez mon attachement à l’Europe. Depuis toujours vous vivez à l’heure internationale ! Mademoiselle de Tornos y Steinhart, votre passion à vous c’est le domaine de la mer, qu’il s’agisse de suivre les marins pécheurs ou de vous lancer dans de grandes courses à travers les océans. Monseigneur, vous parcourez le monde pour votre association Gens de France pour la défense et la promotion du patrimoine artistique et culturel français, la protection de l'environnement dans ses dimensions matérielles, humaines et spirituelles, le développement de la francophonie et la promotion d'une économie plus humaine. Vous avez construit votre union sur l’ouverture aux autres et sur la générosité. Ce sont des vertus précieuses que votre mariage ne fera que grandir.

Commentaires

  • Quand notre blogmestre nous dit qu'"il n'y a qu'une seule France", il prend ses désirs pour des réalités. Il y a bel et bien deux France, comme 'écrit Jean de Viguerie, et elles ne sont pas compatibles. Trop longtemps cette affirmation a servi de justification pour mettre notre France au service de l'autre France. Il est temps que cela change.

  • Mais qui est donc aujourd'hui le Bourbon-Habsbourg, héritier légitime du fils de Louis XVI et de la Reine Marie-Antointte, qu'il plaira peut-être à la Divine Providence de faire sacrer Roi de France à Reims, avec la bénédiction de l'Eglise et le consentement du Peuple ?

  • L'idée que nous nous faisons de la personne et de sa liberté, du bien commun, de la justice comme recherche de l'équité ( c'est à dire le contraire de la vengeance), de l'éthique de la science et du respect des données empiriques, de l'esprit de distance et de la capacité d'autocritique, s'oppose frontalement à l'universalisme, ainsi qu'au subjectivisme qui en découle.
    L'idéologie des droits de l'homme qui conjugue l'une et l'autre de ces erreurs (tout se vaut, tous se valent), est à l'opposé de la notion de liberté, de vérité, de justice et de bien commun.
    C'est en cela que je soutiens la position d'Antiquus.

  • Je ne reconnais pas le duc de venöme comme hértier des rois de France, mais son cousin Louis de Bourbon, duc d'Anjou dit Louis XX.

    Mais cependant étant une fidèle royaliste, je souhaite simplement le retour de la monarchie dans notre pays et avec à sa tête un roi au dessus de tous les partis, prés et à l'écoute de son peuple. Un souverain à l'image du roi Juan-Carlos qui a su si bien rassembler la majorité des espagnols derrière la couronne.
    La famille de France comprend des princes et princesses capables de faire retrouver sa fierté à notre beau pays, mais ily a tellement de division entre les orléanistes et les légitimistes, qu'il faudrait d'abord commencer par trouver touts et toutes un terrain d'entente, et ne pas "s'entre-tuer" comme le font la gauche et la droite en politique.

    En tout cas je suis heureuse de venir sur ce blog pour la première fois et je vous dis à bientôt j'espère.....

  • Bien entendu il fallait lire Vendôme et tous et toutes...
    Excusez faute de frappe.....

  • et bien moi je reconnais uniquement le comte de paris,et aprés lui Jean,duc de vendôme comme unique heritier des rois de france.
    le soit-disant Louis xx,je ne le reconnais que comme un prince espagnol,non dynaste en espagne et pas plus en france car il ne suffit pas de dire je suis français.
    ce Luis-Alphonso de Borbon ne peut prétendre à devenir souverain de ce pays car ses ancêtres ont renoncés à ce droit avec Philippe v.
    Comme le titre de duc d'anjou ne peut appartenir à un prince étranger mais à un prince de la maison de france.

  • Pour la querelle légitimistes/Orléanistes.
    Croyez vous que les partisants de Luis-Alphonso de Borbon
    soient trés nombreux dans ce pays,moi je vous dit non.
    Nous entendions plus parlé de ce prince car il y avait des querelles au sein de la famille france.
    Mais les choses se remettent à leurs places et l'annonce d'un grand prince comme le duc de Vendôme va surement rétablir la confiance des fidèles royalistes.
    pourquoi ce prince espagnol réclame t-il des droits sur la couronne de france ,les droits sont à la famille d'Orléans depuis la disparition du comte de chambord en 1883.
    Si la monarchie devait -être rétablie,nul doute que les français feront le choix d'un prince français.

  • luis-Alfonso a juré fdélité au drapeau espagnol.
    Sans commentaire !

Les commentaires sont fermés.