Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voltaire

  • Ephéméride du 7 juin

    Sanctuaire des Grottes de Saint Antoine, étape du chemin de Compostelle, aujourd'hui rénové et ouvert à tous

     

    1226 : Antoine de Padoue est nommé Custode du Limousin 

    Le 7 juin 1226, Antoine est nommé Custode du Limousin, c'est-à-dire supérieur des couvents des frères mineurs de cette région, au chapitre provincial d'Arles.

    Il fonde en août 1226 le couvent de Brive, puis part pour Limoges, où il prononcera son premier sermon le 2 novembre suivant.

    C'est à Brive-la-Gaillarde qu'il retrouve miraculeusement un manuscrit dérobé, aventure qui lui vaudra sa « spécialité » de saint à qui l'on s'adresse pour retrouver des objets perdus.

    7 juin,camp du drap d'or,francois premier,henri viii,louis xiv,bainville,bossuet,voltaire,molière,mazarin,louis xv,louis xvi

    L'hôtellerie des Grottes de Saint Antoine, bâtie juste au-dessus des grottes a accueilli Saint Antoine de Padoue au XIIIe siècle. Devenues très vite un lieu de culte, les moines franciscains s'y installent pour recevoir les pèlerins : la grotte principale est alors transformée en oratoire.
    Après maints pillages, destructions, reconstructions, changement de propriétaires et d'occupants, le sanctuaire, étape du chemin de Compostelle, est aujourd'hui rénové et ouvert à tous. 

    grandmont.pagesperso-orange.fr/franciscains_les.html 

    7 juin,camp du drap d'or,francois premier,henri viii,louis xiv,bainville,bossuet,voltaire,molière,mazarin,louis xv,louis xvi

    Lire la suite

  • Ephéméride du 30 mai

    Des Hommes et des Dieux : Le 30 mai 1996, découverte des têtes des moines de Tibhirine

     

     1431 : Martyre de Jeanne d'Arc

     

    30 mai,jeanne d'arc,rouen,cauchon,malraux,gazette de france,théophraste renaudot,tibehirine,voltaire,louis xiii,ricard,son et lumiere,chambord

    Dans notre catégorie Grands Textes, lire les deux hommages à Jeanne d'Arc de Raymond Poincaré, président de la République, et d'André Malraux : 

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 21 novembre

     

    1430  : Jeanne d'Arc livrée aux Anglais

     

    Jean de Luxembourg, qui l'avait capturée à Compiègne, remet Jeanne d'Arc aux Anglais pour la somme de 10.000 livres : 

     

    http://www.1000questions.net/fr/jeanne/

              

    jeanne d'arc.jpg
     
    Du point de vue humain, c'est pour elle le commencement de la fin, et de l'échec apparent : elle fut jugée à Rouen, au cours d'un procès instruit par Pierre Cauchon (évêque de Beauvais, car Jeanne avait été prise dans son diocèse) et par Jean Lemaître, vice-inquisiteur de France.
     
    Condamnée, elle sera brûlée vive le 30 mai 1431 sur la Place du Vieux-Marché, à Rouen.

    Et pourtant !...

    Du chapitre VI de l' Histoire de France, de Jacques Bainville :

    Lire la suite

  • Ephéméride du 30 août

    Drapeau de La Rochejaquelein (né le 30 août 1772) 

     

    1483 : Mort de Louis XI   

     

    Au château de Plessis-lez-Tours, le roi, frappé d'une attaque d'apoplexie, fait venir son jeune fils, âgé de treize ans - le futur Charles VIII - et, avec difficulté, lui donne ses dernières recommandations.

     

    Tout d'abord, nous dit Commynes, de "ne changer aucun officier" de sa maison, puis de respecter ses devoirs envers Dieu et envers la Couronne : 

    « L'honneur et le droit de laquelle vous savez, sommes tenus de garder ainsi que nous l'avons juré et promis pour le bien et soulagement de nos bons et loyaux sujets. » 

    Il n'appela plus son fils que le roi, et rendit l'âme à 7 heures du soir. C'était un samedi...    

     

     

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes voir les trois photos « La France face à la Maison de Bourgogne », « Acquisitions de Louis XI » et « A Royaume nouveau, "outils" nouveaux : la Poste ».

     

     

    PLESSIS LES TOURS.jpg
    Il ne reste qu'une très faible partie des bâtiments du château de Louis XI à Plessis...
     

    30 aout,voltaire,rousseau,louis xi,bourse,lyon,la rochejacquelein

    Lire la suite

  • Ephéméride du 11 juillet

    La statue de Voltaire au Panthéon, où il est entré le 11 juillet 1791  © France 3 / Culturebox 

    911 : Traité de Saint Clair sur Epte 

    Il scelle l'entente entre Charles III et Rollon (date imprécise, on donne aussi le 20 juillet...).

    Charles sut ainsi mettre un terme aux dévastations des vikings venus du nord (les north men, d'où dérive normands) en les implantant dans ce qui allait devenir la Normandie: tout le pays de Caux fut donné en fief héréditaire à Rollon, qui devait, en échange, se convertir au catholicisme (ce qu'il fit, en prenant comme nom de baptême Robert) et reconnaître la suzeraineté de Charles, dont il épousa la fille.

    Il devait en outre, et surtout, protéger le royaume contre toute nouvelle invasion des vikings. D'ennemis, impossibles à réduire, les futurs normands devenaient donc, ainsi, des alliés précieux, se chargeant eux-mêmes de défendre le royaume... 

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo "L'invention de la Normandie". 

    SAINT CLAIR SUR EPTE.gif
    Écu de Saint Clair sur Epte, sur lequel sont posées les armes de Normandie et celles de l'Île de France. Elles sont séparées au milieu du blason par un symbole représentant la rivière Epte

    Lire la suite

  • Ephéméride du 4 juillet

     La tombe de Chateaubriand, sur l'ilôt du Grand-Bé, à Saint Malo

     

    1848 : Mort de Chateaubriand, l' "Enchanteur"     

        

    "Quand la mort baissera la toile entre moi et le monde, on trouvera que mon drame se divise en trois actes... Dans mes trois carrières successives, je me suis toujours proposé une grand tâche : voyageur, j'ai aspiré à la découverte du monde polaire; littérateur, j'ai essayé de rétablir la religion sur ses ruines; homme d'Etat, je me suis efforcé de donner aux peuples le vrai système monarchique représentatif avec ses diverses libertés.

    Des auteurs modernes français de ma date, je suis quasi le seul dont la vie ressemble à ses ouvrages : voyageur, soldat, poète, publiciste, c'est dans les bois que j'ai chanté les bois, sur les vaisseaux que j'ai peint la mer, dans les camps que j'ai parlé des armes, dans l'exil que j'ai appris l'exil, dans les cours, dans les affaires, dans les assemblées que j'ai étudié les princes, la politique, les lois et l'histoire...

    Si j'ai assez souffert dans ce monde pour être dans l'autre une Ombre heureuse, un peu de lumière des Champs-Elysées, venant éclairer mon dernier tableau, servira à rendre moins saillants les défauts du peintre : la vie me sied mal; la mort m'ira peut-être mieux..."

     

    Sur la tombe, "Point d’inscription, ni nom, ni date, la croix dira que l’homme reposant à ses pieds était un chrétien : cela suffira à ma mémoire"

     

    http://www.maison-de-chateaubriand.fr/

     

    http://www.saint-malo.net/saint-malo-rues.htm#chateaubriand

     

    Voir notre album (68 photos), Ecrivains royalistes (I), Chateaubriand

    Lire la suite

  • 16 Octobre 1793, Assassinat de Marie-Antoinette : Acte fondateur des Totalitarismes modernes, scène II....

    marie-antoinette,napoléon,voltaire,carnot        Comme Louis XVI, le 21 janvier, la Reine n'est pas assassinée pour ce qu'elle a fait, mais pour ce qu'elle est.

            Elle l'est au cri de "Mort à l'Autrichienne", dans un déferlement de xénophobie indéniable, que l'on peut considérer comme étant l'une des sources lointaines du racisme.

            Les mêmes xénophobes, par ailleurs, n'hésitant pas à souhaiter "qu'un sang impur" abreuve leurs sillons, on est bien là dans ce qui est peut-être la première manifestation "moderne" du racisme authentique...

           Xénophobie et racisme dûment condamnés et flétris par les héritiers de la Révolution aujourd'hui, alors que leurs "grands ancêtres" en sont donc, pour une bonne part, à l'origine !.....

           Il est vrai que la République idéologique n'en est plus à un paradoxe près : elle accueille, dans le Panthéon ("Aux grands hommes, la patrie reconnaissante"), Lazare Carnot, l'organisateur du Génocide vendéen, et Voltaire, furieusement antisémite et joyeusement raciste; et elle laisse Napoléon aux Invalides, dans son monument d'orgueil, à l'admiration des foules, lui qui déclarait les juifs "des sauterelles et des chenilles qui ravagent la France".... 

    marie-antoinette,napoléon,voltaire,carnot

    Âgée de trente-huit ans (Louis XVI en avait 39, le 21 janvier), la Reine en paraissait alors soixante : depuis le retour de Varennes, ses cheveux étaient devenus blancs.....

           Un témoin oculaire, un nommé Lapierre, écrit à la société populaire de Carentan que la reine, qu’il appelle d’une injure qui ne déshonore que lui et que nous ne répéterons pas ici "a été à l’échafaud avec une fermeté incroyable, sans broncher".

  • Joyeusetés ministérielles...

    napoleon invalides.jpg1. Ce serait une nouvelle sensationnelle : Montebourg et Moscovici vont-ils demander l'expulsion de Napoléon des Invalides et la dé-panthéonisation de Voltaire ?

    Croyant peut-être faire du "neuf", ou se croyant (qui sait ?) "modernes"; pensant sans doute apporter un sang frais au débat politique, ils se sont en effet succédé, sur France info, pour lancer des imprécations contre... le "racisme" et "l'anti-sémitisme".

    Oui, mais sans dire que cela ne les gênait pas le moins du monde de savoir Napoléon grandiosement enterré aux Invalides, lui qui disait des juifs qu'ils étaient "des sauterelles et des chenilles qui ravagent la France".

    (Illustration : dans un monument grandiose, un monument d'orgueil, en l'honneur d'un antisémite notoire... Mais le reproche d'antisémitisme semble quasi "reservé" par certains au seul Maurras : n'est-ce pas étrange ?...)

    Lire la suite

  • L'hommage de François à Jules, raciste assumé et sûr de lui : symbole éclatant de l'hypocrisie et de la tartufferie ambiante et officielle, triomphe éclatant du "deux poids deux mesures"...

    jules_ferry.jpg        Même Luc Ferry, son descendant en ligne directe, ne trouve pas cela très fut/fut : Jules Ferry fut "non seulement un grand colonisateur, mais c'est quelqu'un qui fonde la colonisation sur une vraie théorie raciste. De même qu'il faut éduquer les enfants, il faut éduquer les Africains, c'est ça l'idée", a déclaré Luc Ferry, rappelant les propos de l'aïeul : "Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures".

              Mais allons un peu plus loin, et récapitulons (oh, juste un peu...) quelques uns des "fastes" de ce régime qui donne si volontiers des leçons de morale, et qui, par exemple, se permet de condamner l'affreux Maurras, l'horrible Maurras, pour antisémitisme : si ce n'était tragique, ce serait à mourir de rire, avec Coluche, en se tapant et retapant sur le ventre, et répétant sans cesse : "Je me marre !..."

    Lire la suite

  • Maurras ? CQFD (Celui qu'il faut détruire) ! Histoire d'un emprunt.....

            Lafautearousseau étant un Blog politique, la religion en tant que telle n'est pas de son ressort. Certes, tout étant politique, on peut bien évidemment, et on doit, y parler, aussi, de religion, mais sans jamais perdre de vue cette distinction préalable.

            Voilà pourquoi nous insistons et nous revenons régulièrement, par exemple, sur les racines chrétiennes de la France, en particulier, et de l'Europe, en général, car la place particulière et essentielle du christianisme comme élément constitutif majeur de notre Être profond, en tant que Nation et Civilisation, ne saurait être mise en doute, ou remise en cause.....

    Lire la suite

  • L' "affaire" Céline : l'objection faite à Frédéric Mitterand...

            A proprement parler, il n’y a rien à reprocher ni à objecter à Serge Klarsfeld, qui défend simplement la mémoire et le sentiment des Juifs de sa génération, victimes de l’antisémitisme des années de guerre et d’avant-guerre. Klarsfeld fait, après tout, son travail, avec une conscience de son appartenance à la communauté juive, une fidélité, qui n’est pas blâmable. On aimerait même que les Français en général prennent son exemple et en fassent autant. Qu’il ait fait pression sur les pouvoirs publics, notamment sur Frédéric Mitterrand, pour que Louis-Ferdinand Céline soit retiré de la liste des personnalités qui seraient nationalement célébrées en 2011, est dans l’ordre des choses.

            L’on n’était, en revanche, nullement obligé de lui donner satisfaction, l’on avait même de bonnes raisons de ne pas le faire, alors que c’est, comme chacun sait, ce que Frédéric Mitterrand a pourtant fait sous la forme d’une décision ainsi rédigée :

    Lire la suite

  • Pour en finir avec ceux qui veulent en finir avec Maurras : réponse à un Dieu le père de seconde zone, qui a fait un Jugement dernier sans coeur, et sans esprit....

            C'est vraiment par le plus grand des hasards, en faisant des recherches pour un prochain Album sur Maurras poète - et juste après avoir répondu à Alain-Gérard Slama - que nous sommes tombés sur un texte haineux contre Maurras, à qui l'auteur (?) promet le néant et l'oubli du tombeau.

            Ceux qui le souhaitent pourront lire cette prose ici : bien que consternante, il faut bien citer ses sources.... Le titre du texte est à lui seul révélateur : Pour en finir avec Charles Maurras !... :

            On y verra que, prenant prétexte de la légèreté et de l'insignifiance du Mar e lono de Maurras, l'auteur conclut à la nullité de l'ensemble de l'oeuvre de Maurras ! C'est un peu rapide, et un peu léger...

            Au risque d'en surprendre quelques uns, nous admettons tout à fait qu'effectivement Mar e lono (sorte de recueil dans lequel Maurras a réuni ses productions en provençal) n'est certes ni le meilleur ouvrage de lui, ni un ouvrage en quoi que ce soit impérissable. De là à en tirer la conclusion (?) qu'en tire ce monsieur !.....

             Qu'une part de l'oeuvre de Maurras ait effectivement fait naufrage - ou, dans le cas de ce fameux Mar e lono, ne soit pas à la hauteur du reste - n'est-ce pas le cas commun à tous les écrivains ? Qui lit aujourd'hui le théâtre de Voltaire, ou le Moïse de Chateaubriand ? Et qui affirmerait que la Henriade vaut les Contes ou que Moïse vaut les Mémoires d'Outre-Tombe ? Peut-on déduire de la faiblesse d'un livre que c'est tout un auteur - en l'occurence tout Maurras - qui a disparu, et à bon droit ?

              Mais il y a plus, et c'est la raison pour laquelle nous nous sommes arrêtés sur la prose de ce monsieur : in cauda venenum, notre auteur noie tout cela dans le reproche qu'il croit suprême : Maurras est un antisémite, un collabo (tant qu'on y est, on fait bon poids !...), c'est donc une bonne chose qu'il ait disparu.

            Mais, dira-t-on, répondre à un tel flot de bêtise(s) et de méchanceté(s), cela n'est-il pas perdre son temps ? D'une certaine façon, oui, bien sûr, mais en même temps, on ne peut pas - et on ne doit pas... - toujours tout laisser passer...

           On va donc répondre, une deuxième fois, quand même, mais assez rapidement - car on a mieux à faire...- et d'une façon peut-être un peu originale. On se contentera d'éclairer la lanterne de ce pauvre monsieur en lui rappelant quelques perles, qu'il semble ignorer.....

              Et en lui demandant juste si, lui, censeur impitoyable de Maurras, et qui ne lui passe rien, au mot près, à la virgule près; si, lui, donc, est aussi sévère avec les personnes dont nous lui communiquons quelques pensées ci-après ? Condamne-t-il avec la même fermeté et du même mouvement Jules Ferry, Léon Blum, Jean Jaurès, Voltaire ? Et comment pourra-t-il nous expliquer, lui qui est si sourcilleux vis à vis de Maurras, que la république idéologique, le Système, ait mis Voltaire au Panthéon ?...

    Lire la suite

  • Alain-Gérard Slama connaît-il Voltaire ? Oui, évidemment, mais …

              Alain-Gérard Slama vient de faire un peu comme la Justice, qui a condamné un coupable unique, Jérôme Kerviel, slama.jpgalors que le moindre quidam, même éloigné des subtilités de l’économie ou de la finance, sait bien qu’à ce stade là il est tout à fait impossible qu’un seul individu soit responsable – et coupable – de ce qui s’est passé….

              Et que, en fait, c’est tout un système qui est responsable et coupable

              Oui, Alain-Gérard Slama vient de faire un peu la même chose, dans son billet du Figaro Magazine du 9 octobre (page 129). Avec un sens (?) stupéfiant du raccourci et de la synthèse (on parlera plutôt de simplification outrancière, virant au simplisme…) il « condamne » Maurras, coupable unique de l’antisémitisme, bouc émissaire tout trouvé, responsable de tout, pour tout et pour tous. Et, même, d’avoir inspiré Pétain dans son antisémitisme !

               Slama écrit :

    Lire la suite

  • " Faux prophètes : Voltaire, Rousseau, Marx et Freud", par Yvan Blot

     

    Mardi 13 avril à 20h, à la Salle Henry de Seilhac de l'ASIEM,

      6, rue Albert de Lapparent, Paris 7ème.

    Conférence du Cercle " Histoire, Culture et Patrimoine"
    " Faux prophètes: Voltaire, Rousseau, Marx et Freud".

        par Yvan Blot, chroniqueur à "Politique Magazine" et à la "Nouvelle Revue Universelle" 

    yvan blot 1.jpg
    A noter: le livre d'Yvan Blot Les faux prophètes : Voltaire, Rousseau, Marx et Freud doit paraître avant l'été aux Editions Picollec...
  • Une lecture toujours agréable: les billets de Basile de Koch...

                 C'est toujours un bon moment, la lecture de Basile de Koch; un moment de vraie détente, intelligente et divertissante. Cette fois-ci (dans le Valeurs actuelles du 17 décembre 2009), on le trouve deux fois : pour son habituelle chronique Télé (que nous reproduisons ci-après) et aussi pour une présentation de son très drôle Manuel d'inculture générale.

                 On y trouvera plusieurs perles, mais rien que pour celle-ci - réellement savoureuse - l'ouvrage vaudrait d'être lu:

                 Voltaire ? ..."a dénoncé courageusement toutes les injustices dont il n'était pas complice" !.....

    basile de koch.JPG

                                                                                          253 pages, 24 euros

                Voici sa chronique télé sur le "Péril tradi", dans laquelle il envoie à Canal Plus - avec beaucoup d'esprit - la volée de bois vert qu'elle a bien méritée...

                img166.jpg