Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alger

  • Ephéméride du 5 juillet

    Prise d'Alger, le 5 juillet 1830, par Théodore Gudin, peintre de marines et scènes militaires : Les hauteurs d’Alger, avec à l’arrière, en contrebas, la rade depuis laquelle la flotte française bombarde la ville 

     

    1709 : Naissance d'Étienne de Silhouette

     

    Tout le monde sait ce qu'est une silhouette. Beaucoup moins savent d'où vient ce mot, exemple parfait d'antonomase...

    Étienne de Silhouette, commissaire pour la fixation des limites en Acadie, puis commissaire du roi auprès de la Compagnie des Indes, réussit à devenir Contrôleur général des finances, le 4 mars 1759. Commençant bien, il finit mal, et, surtout, très vite. Il réussit, dans un premier temps, à faire rentrer 72 millions de livres dans le Trésor, ce qui lui valut une popularité réelle; mais, poursuivies, ses réformes auraient heurté les privilégiés, possédants et rentiers, qui se liguèrent contre lui, et le firent tomber, au bout d'à peine huit mois.

    La guerre entre le désir de réformes du pouvoir royal et les privilégiés - qui allait si mal se terminer pour la Royauté, et pour la France... - était bel et bien commencée. Et, malgré ses réels talents, le pauvre Silhouette en fut l'une des victimes :

     "...Après sa chute, on s'acharna à le ridiculiser - dit Michel Mourre - et le nom de Silhouette resta à une manière de faire les portraits de profil en suivant l'ombre projetée par la figure...".

    Silhouette est donc, en un certain sens, une illustration plaisante des blocages de la situation en France, à son époque, du fait de la résistance acharnée des privilégiés égoïstes à toute tentative de réforme; et, donc, des évènements tragiques qui allaient se dérouler dans le royaume, alors, le plus heureux et le plus insouciant de la terre... 

    5 juillet,charles x,alger,conquete de l'algerie,bourmont,abd el kader,duc d'aumale,bugeaud,sidi ferruch,bernanos,maurras,action française,gide,silhouette

    Etienne de Silhouette fut le propriétaire le plus célèbre du château de Chevilly, près d'Orléans

     

    5 juillet,charles x,alger,conquete de l'algerie,bourmont,abd el kader,duc d'aumale,bugeaud,sidi ferruch,bernanos,maurras,action française,gide,silhouette

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 juin

    Le bosquet des Trois fontaines, à Versailles, restitué le 14 juin 2004 

     

    1658 : Turenne remporte la bataille des Dunes  

    En battant ainsi les Espagnols et l'armée du prince de Condé, près de Dunkerque, le maréchal met fin à 24 ans de guerre entre la dynastie française des Bourbons et la dynastie espagnole des Habsbourg.

    La paix sera signée dans les Pyrénées en 1659 et Turenne obtiendra le titre exceptionnel de Maréchal général des camps et armées du roi en 1660. 

    www.histoire-pour-tous.fr/batailles/2844-la-bataille-des-dunes-1658.html

     

    TURENNE.jpg
     
    C'est avec Turenne que, par deux fois... "Ils ont traversé le Rhin, les fiers Dragons de Noailles..." : voir l'Ephéméride du 12 Juin
     

    14 juin,turenne,condé,bataille des dunes,sidi ferruch,alger,algerie,charles x,chateaubriand,cervantès,trinitaires,loi le chapelier,bosquet des trois fontaines,american friends of versailles

    Lire la suite

  • Barbaresques et esclavage des Blancs...

            Merci à Ariane, qui nous a transmis ce document...

            Comme pour tout fichier de ce type, que l'on ne peut modifier, il y a toujours une phrase ou deux, une pensée ou une réflexion dont on se passerait; ou que l'on exprimerait d'une autre façon, si on tenait absolument à la placer là...

           Mais nos lecteurs sont adultes, et savent faire la part des choses : c'est l'ensemble de ce genre de documents qu'il faut voir, et non telle phrase ou tel mot, éventuellement ambigu ou mal venu.

           Malgré, donc, un ou deux points, ce document vaut largement  peine d'être regardé....          

           Barbaresques et esclavage des Blancs.pps

  • La conception algérienne de la "diversité", ou : Camus est-il un "étranger" en Algérie ?...

                Nous en rebattent-ils les oreilles, ici, les bobos/gauchos/trotskos, de leur diversité bidon, qui n'est rien d'autre qu'une arme de guerre contre la spécifité française qui, elle, est bien l'une de ces diversités qui enrichissent le monde; et dont le résultat le plus assuré de leur action, si elle triomphait, serait de la faire disparaître, sous couvert d'un pseudo combat pour ... la diversité ! N'est-ce pas stupéfiant ?

                Ils feraient bien de s'inquiéter plutôt un peu (beaucoup...) de ce qui se passe en Algérie, où, là, on n'a pas ces états d'âme, à propos de la diversité: là-bas, la diversité, c'était "avant"....

                On en a encore un exemple ces derniers temps, pour ceux qui en douteraient encore, avec le cinquantenaire de la mort d'Albert Camus :

                http://nadorculture.unblog.fr/2010/02/26/algerie-lannee-camus-naura-pas-lieu/

    CAMUS ETRANGER EN ALGERIE.jpg
    La réponse est claire:
    dans l'Algérie de Boutef, qui se fiche comme d'une guigne de la Culture,
    et pour qui la "diversité", manifestement, c'est bon pour "les autres"
    Camus , c'est ... "L'Etranger" !...
  • Voilà que ça le reprend ! Bouteflika "remet ça", et veut "criminaliser" l'action de la France en Algérie.....

                Le procédé est courant, et bien connu: dans toutes les dictatures et tyrannies -et l'Algérie en est une...- dès qu'il y a trop de problèmes à l'intérieur, créés par la corruption, la gabegie, l'incompétence... des dirigeants, on distraie l'opinion publique en agitant des chiffons rouges. La ficelle est très, très grosse, mais, bon... C'est ce qui se passe avec Bouteflika, qui nous refait donc, pour la énième fois, le coup de la demande d'excuses pour la colonisation....

                Mérite-t-il la palme de l'ignorance ou celle de la mauvaise foi ? Et pourquoi pas les deux ? Lui qui n'est pas gêné de venir se faire soigner chez nous, mais qui ne ne recule devant aucune outrance verbale, devant aucune contre-vérité historique pour nourrir son propos haineux, et -au sens propre du terme- ab-errant (du latin "ab", loin de, et "errare", divaguer: se dit de celui ou celle, ou du propos, qui divague loin de la raison, du bon sens...).

    ALDO BOUTEF.JPG
    croqué par Aldo

    Lire la suite

  • Une drôle d'initiative d'Alger.....

                L'Algérie, jusqu'à présent, ne s'était guère interéssé aux algériens habitant en Europe. Les choses vont-elles changer ? Du 22 au 31 juillet, Alger organise une Université d'été, dans le but de profiter de l'expérience d'une cinquantaine d'algériens "ayant réussi en Europe".

                Et cela, dans le but de "multiplier des passerelles" entre Europe et Algérie. Il est demandé à ces algériens de se faire les "promoteurs d'un autre regard porté sur l'Algérie", mais aussi de représenter les intérêts algériens dans les pays dans lesquels ils vivent.

    Lire la suite