Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Barbaresques et esclavage des Blancs...

        Merci à Ariane, qui nous a transmis ce document...

        Comme pour tout fichier de ce type, que l'on ne peut modifier, il y a toujours une phrase ou deux, une pensée ou une réflexion dont on se passerait; ou que l'on exprimerait d'une autre façon, si on tenait absolument à la placer là...

       Mais nos lecteurs sont adultes, et savent faire la part des choses : c'est l'ensemble de ce genre de documents qu'il faut voir, et non telle phrase ou tel mot, éventuellement ambigu ou mal venu.

       Malgré, donc, un ou deux points, ce document vaut largement  peine d'être regardé....          

       Barbaresques et esclavage des Blancs.pps

Commentaires

  • Vraiment ce diaporama est très bien fait et indiscutable sur le plan des faits et des références.Il dit ce qui est vrai sur le débarquement des troupes de Charles X sous les ordres du Maréchal comte de Bourmont (héros de la Chouannerie entre 1793 et 1799) ; ce débarquement eut lieu non pour des raisons de colonialisme mais pour essayer d'en finir avec cette peste de l'insécurité sur le pourtour méditerranéen.
    A Nantes, le gauleiter local, Jean-Marc Ayrault fait construire un monument-musée en souvenir de l'esclavage pour la modique somme de 7 millions d'€ (47 millions de Francs) ! Si Nantes fut un des ports les plus importants de la traite des esclaves, il n'y eut jamais un esclave dans le Royaume de France, cela étant interdit par le Code Noir de Louis XIV.Chiche que Boutéflika en construise un, lui, pour une Histoire véritable, elle!
    Il faut rappeler que les seuls noirs qui auraient pu se noyer en Loire seraient ceux qui, faisant partie de la terrible compagnie des Américains, sous les ordres de Lamberty, se chargeaient férocement des Noyades de Nantes-16 novembre 1793 juin 1794- Carrier étant, jusqu'au 15 février 1794 le représentant de la Convention dont les descendants n'ont jamais exprimé la moindre repentance, eux !

Les commentaires sont fermés.