Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gallo

  • Ephéméride du 14 juillet

     

    1077 : Consécration de la cathédrale de Bayeux  

    C'est Odon de Conteville, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume Le Conquérant, qui préside les cérémonies : la nouvelle cathédrale de sa ville est l'une des plus importantes de Normandie.

    La dédicace est présidée par l'archevêque de Rouen en présence de Guillaume, duc de Normandie et roi d'Angleterre.

    La tapisserie dite « de Bayeux » ou « de la Reine Mathilde » (de son vrai nom, Le Telle du Conquest), longue de 69 mètres, est étendue dans la cathédrale. Elle a été réalisée spécialement entre 1066 et 1077 pour célébrer cet événement (voir l'éphéméride du 27 septembre) : 

    http://www.panoramadelart.com/broderie-de-la-reine-mathilde-dite-tapisserie-de-bayeux 

    BAYEUX 1.jpg

    14 juillet,bayeux,tapisserie de la reine mathilde,philippe auguste,chateaubriand,talleyrand,furet,gallo,marc bloch,armee française 

    Lire la suite

  • Le roman des rois, de Max Gallo

                Max Gallo a publié en automne 2009 Le roman des rois : les Grands Capétiens, qui traite précisément des portraits et des règnes de Philippe II Auguste (1180-1223), Saint-Louis (1226-1270) et Philippe IV le Bel (1285-1314).

     

                Il s’entretient ici avec Jacques Paugam de ce livre mais, plus généralement, de l’histoire et du rôle de l’historien en pointant la naissance d’un moment essentiel : le surgissement d’une identité nationale.

     

                http://www.canalacademie.com/Le-roman-des-rois-de-Max-Gallo-de.html

     

    GALLO ROMAN DES ROIS.jpg

     Fayard, 504 Pages, 22 euros

     

    Quatrième de couverture

    Qui sont-ils Philippe auguste le conquérant, saint Louis le croisé, Philippe le bel l'énigmatique ?
    Fondateurs du royaume de France, ces grands capétiens ont composé les premières pages illustres de notre histoire en peuplant notre mémoire de légendes, de gloire et de crimes.
    Les croisades contre les infidèles, mais aussi contre les albigeois et les cathares ? l'inquisition, les persécutions, les gibets et les bûchers ? la lutte contre le pape ? les batailles où se forge le sentiment national ? ce sont eux !  

    A leur côté, Max Gallo fait revivre la lignée des Villeneuve de thorenc qui les suivent pas à pas : ils sont sur le champ de la bataille de Bouvines aux côtés de Philippe auguste, avec saint Louis agonisant à tunis, et proches de Philippe le bel quand commence le procès des templiers. ils nous ont légué, parmi les monuments innombrables qui constituent notre patrimoine,l'abbaye du Mont-Saint-Michel, la cathédrale de Chartres, la Sainte-Chapelle, le Louvre... et Paris, la plus grande ville de ce XIIeme siècle, le grand siècle du Moyen Âge.

    Max gallo raconte tout : la gloire et les turpitudes. la foi et le fanatisme. la compassion, la haine et l'injustice.
    Le roman des rois est l'histoire vivante de ces grands capétiens qui ont modelé leur siècle et fondé la France.

  • Au dernier Poilu de la Grande Guerre...

              A l'annonce de son décès, Max Gallo a rendu dans " Le Figaro " un bel et émouvant hommage à Lazare Ponticelli :

                "... Il est le fils de la misère. Entre 1880 et 1914, des millions d'Italiens quittent leur pays et se répandent dans le monde entier, et d'abord en France et aux États-Unis. La vie de Lazare Ponticelli est ainsi exemplaire de cette fin du XIXe siècle. Pas de pain. Pas de chaussures. Pas d'école. Pas de travail. La mère dans les rizières de la vallée du Pô. Riz amer. Les sept enfants faméliques.. Puis le départ de la mère pour la France, "ce paradis où l'on mange".... Lazare, enfant presque abandonné, se met seul en route pour la France et débarque à 9 ans à la Gare de Lyon...

    Lire la suite