Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paris

  • Ephéméride du 22 mars

    Pont de Normandie reliant Le Havre à Hofleur  [Pose de la première pierre en 1988] 

    1421 : Victoire franco-écossaise de Baugé 

    22 mars,henri iv,paris,saint denis,chartres,reims,lully,louis xiv,frères lumière,l'arroseur arrosé,la sortie des usines lumière,pont de normandie,montalembert,hubert robert

    La bataille du Vieil Baugé, par Martial d'Auvergne, enluminure issue de l'ouvrage « Vigiles de Charles VII », Paris, XVème siècle 

    http://www.france-histoire-esperance.com/22-mars-1421-victoire-franco-ecossaise-de-bauge/ 

     22 mars,henri iv,paris,saint denis,chartres,reims,lully,louis xiv,frères lumière,l'arroseur arrosé,la sortie des usines lumière,pont de normandie,montalembert,hubert robert

    Lire la suite

  • Ephéméride du 18 mars

    Georges Bernanos  (A propos du « Parti républicain ») : « Lorsque (...) ils se trouvèrent face à face, devant les barricades de la Commune, avec ce même peuple qu’une prodigieuse mise en scène avait fini par prendre aux entrailles, ils le rafraîchirent avec du plomb ».  [Début de la Commune de Paris, 1871]    

     

    1314 : Supplice de Jacques de Molay        

    Vingt-deuxième et dernier Grand Maître de l'Ordre du Temple (fondé par Hugues de Payns, voir l'éphéméride du 13 janvier) Jacques de Molay est brûlé vif avec ses compagnons à Paris, sur l'île aux Juifs, plus tard rattaché à l'Île de la Cité.

    7 ans auparavant, le 13 octobre 1307, l'arrestation générale des Templiers avait été menée, sur ordre du roi, dans tout le Royaume de France : ce fut l'opération de police la plus importante jamais réalisée jusqu'alors (voir l'éphéméride du 13 octobre).

     

    jacques de molay.JPG
     
     
    18 mars,jacques de molay,templiers,philippe le bel,paris,pascal,commune de paris,bainville,bismarck,thiers,communards,versaillais,louise michel
     
     

    Lire la suite

  • Epéhéméride du 13 février

    Benvenuto Cellini, la célèbre salière de François Ier

     

    1571 : Mort de Benvenuto Cellini 

    Natif de Florence, Cellini ne vécut que cinq années en France, de 1540 à 1545.

    Il fait partie de cette cohorte d'artistes italiens que François premier, ébloui par toutes les beautés qu'il avait vues lors de ses expéditions en Italie, fit venir en France afin d'y donner une impulsion définitive non pas à « la Renaissance », mais à la Renaissance française : car, comme plus tard Lully ou Le Bernin - italiens eux aussi - tous ces artistes travaillèrent, avec les artistes locaux, non à la simple importation d'un art extérieur, mais à la création d'une façon française de vivre et penser la Renaissance : Léonard de Vinci, bien sûr, mais aussi Andrea del Sarto - ancêtre direct de Maxime Real del Sarte, fondateur des Camelots du Roi en 1908 - Le Boccador, Luca Penni, Rosso, Le Primatice...

    Si Léonard de Vinci et Le Boccador travaillèrent à Chambord (et Le Boccador à l'Hôtel de ville de Paris), Benvenuto Cellini, avec Luca Penni, Rosso et Le Primatice, fut essentiellement actif à Fontainebleau, à tel point qu'on a pu parler de l'Italie à Fontainebleau, ou de l'école de Fontainebleau : 

    http://www.italieaparis.net/ecolefontainebleau.php 

    Tout à la fois dessinateur, orfèvre, fondeur, médailleur, sculpteur, Cellini appliqua les techniques et la précision de l'orfèvrerie à son travail de sculpteur. On aura dans les trois liens suivants un aperçu de son travail à Fontainebleau :  

    http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/la-nymphe-de-fontainebleau 

    http://www.panoramadelart.com/galerie-francois-1er-chateau-de-fontainebleau 

    http://expositions.bnf.fr/renais/arret/4/index2.htm 

    13 fevrier,henri iii,bainville,valois,charles ix,saint barthelemy,ligue,fronde,paris,henri iv,bourbons,duc de berry,louis xviii

    La nymphe de Fontainebleau, au Musée du Louvre

    Pour en savoir un peu plus sur le travail des Italiens au Château de Fontainebleau, voir notre éphéméride du 7 août :

    Louis VII pose la première pierre du château de Fontainebleau

     

    13 fevrier,henri iii,bainville,valois,charles ix,saint barthelemy,ligue,fronde,paris,henri iv,bourbons,duc de berry,louis xviii

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 3 février

     

    1190 : Philippe Auguste désigne les 6 membres du premier conseil municipal de Paris 

    Ces échevins, pour rappeler la dépendance de leurs activités au trafic fluvial de la Seine, adoptent pour devise « Fluctuat nec mergitur » (« il est balloté, mais non submergé »), ainsi qu'un blason orné d'un bateau aux couleurs rouge et bleu.

     

    BlasonParis.gif

    3 fevrier,philippe auguste,paris,esther,racine,boileau,lully,phedre,louis xiv,simone weil,thibon,mauriac,stofflet

    Lire la suite

  • Ephéméride du 28 janvier

    Buste-reliquaire de Charlemagne dans la chambre des trésors de la crypte de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle.

     

    814 : Mort de Charlemagne 

    « Sous cette pierre gît le corps de Charles, grand et orthodoxe empereur qui agrandit noblement le royaume des Francs ». 

    CHARLEMAGNE 1.JPG
    La Chapelle palatine, Aix-la-Chapelle 

    Lire la suite

  • Ephéméride du 3 Janvier

     Le Panthéon vu depuis la rue de la Montagne Sainte-Geneviève.

     

    512 : Célébration de Sainte Geneviève, patronne de Paris 

    Née en 422, à Nanterre, c'est elle qui fait édifier la première église sur l'emplacement de ce qui deviendra la basilique de Saint-Denis.

    Elle a 29 ans lorsque, en 451, Attila franchit le Rhin et envahit la Gaule. Les Parisiens prennent peur et veulent fuir. Geneviève les convainc de demeurer dans la ville. Elle rassemble les femmes dans l'église-baptistère près de Notre-Dame et leur demande de supplier le Ciel d'épargner leur ville. 

    http://pagesperso-orange.fr/damien.jullemier/sts/ste-genevieve.htm 

    3 janvier,sainte geneviève,paris,pantheon,attila,gaule,puvis de chavannes,huns,saint etienne du mont,larousse,joffre

     Pierre Puvis de Chavannes - Sainte Geneviève veillant sur Paris
    Huile sur carton - 31,7 x 18,8 cm
     

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo « La fin de la Gaule romaine (II) : Attila »

    Lire la suite

  • Ephéméride du 28 novembre

     

    52 Avant JC : Début de la bataille de Gergovie 

    Si des doutes subsistent sur la localisation exacte du lieu de la bataille, ce qui reste acquis est qu'il s'agit de la première - et unique - véritable défaite de Jules César en personne dans sa Guerre des Gaules; ou, si l'on préfère, de la seule bataille que les Gaulois révoltés peuvent, à bon droit, considérer comme une victoire remportée sur l'envahisseur romain :  

    http://www.gergovie.fr/htmfr/bataille.html  

    28 novembre,paris,vikings,capetiens,levi strauss,beauvais,louis xiii,anne d'autriche,leclerc,cern,synchrotron,lully,jules monnerot

    Le monument commémoratif, œuvre de Jean Teillard, est surmonté d'un casque gaulois 

    30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

    Lire la suite

  • Ephéméride du 27 août

    Jules César, buste découvert en Arles, dans le Rhône, le 27 août 2007 

     

    543 : Mort de Saint Césaire d'Arles 

     

    Il fut le premier des évêques à recevoir du Pape (Symmaque) le "pallium", écharpe de laine blanche, symbole du Bon pasteur et attestant de l'union avec l'église de Rome. Jusqu'alors, seul le Pape portait le pallium.

    Ce pallium du 6ème siècle est le plus ancien vêtement liturgique de France.  

    Evêque durant quarante ans, son corps repose aujourd'hui dans l'église Saint Césaire d'Arles.   

    http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1740/Saint-Cesaire-d-Arles.html 

     

    27 aout,philippe auguste,bouvines,paris,jacques charles,colbert,louis xiv,compagnie des indes orientales,césar,luc long

    Les reliques de Saint Césaire 

    http://www.patrimoine.ville-arles.fr/arles/ville.cfm?action=edifice&id=22

     

    27 aout,philippe auguste,bouvines,paris,jacques charles,colbert,louis xiv,compagnie des indes orientales,césar,luc long

    Lire la suite

  • Ephéméride du 25 août

    S.A.R. le prince Jean de France, Dauphin de France, à la Nouvelle-Orléans, lors d'un voyage officiel aux Etats-Unis [Fondation de la Nouvelle-Orléans, le 25 août 1718]

     

    218 Avant Jésus-Christ : Hannibal est sur le Rhône  

     

    Après avoir franchi les Pyrénées, et avant de franchir les Alpes, Hannibal franchit le Rhône, très probablement entre Arles et Avignon.

    S'agissant d'un évènement aussi lointain, on n'aura jamais de certitude absolue sur telle ou telle date précise, mais le jour du 25 août est communément retenu par plusieurs spécialistes pour le franchissement du fleuve.

    Il emmène avec lui cinquante mille hommes, neuf mille chevaux et trente-sept éléphants de guerre, sans compter ses impedimenta: Polybe, Sénèque, Tite Live, Varron (et, plus généralement, l'ensemble du monde antique) ont considéré cette marche d'Hannibal comme l'un des exploits les plus fascinants de l'Histoire. Cet épisode, qui frappa l’imagination des anciens, fut considéré comme un exploit Herculien parce que c’était la première fois qu’une armée entière le réalisait.

    Encore faut-il préciser qu’Hannibal, parti de Carthagène avec 100.000 hommes avait déjà perdu la moitié de ses effectifs en arrivant au Rhône, et qu'il allait en perdre encore la moitié puisque, sur les 50.000 hommes qui franchissent  le Rhône avec lui, seuls 26.000 entreront en Italie...


    http://ollier.pierre.free.fr/HANNIBAL.htm

     

       http://hannibal-dans-les-alpes.com/

     

     HANNIBAL.pdf

     

    hannibal.jpg

     Si le lieu de franchissement du Rhône est communément admis, c'est après, pour le franchissement des Alpes, qu'aucune certitude n'existe...
     
     

    25 aout,saint louis,nouvelle orleans,becquerel,paris,liberation,leclerc,de gaulle,louisiane,napoleon,hannibal,rome,rhone

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 juillet

    Napoléon à Sainte-Hélène après s'être livré aux Anglais le 15 juillet 1815  

     

    1099 : Les Croisés s'emparent de Jérusalem  

    Partis de France en 1096, à l'appel du pape Urbain II, qui avait prêché la Croisade à Clermont (voir l'éhéméride du 27 novembre), les Croisés, emmenés par Godefroy de Bouillon et le comte de Toulouse, font leur entrée dans la ville (enluminure d'époque ci-dessous) : c'est la naissance du Royaume latin de Jérusalem, Godefroy de Bouillon prenant en charge l'administration du lieu, au titre d'Avoué du Saint-Sépulcre.  

    Ecouter : Chanson de Croisade, de Thibaut IV, Comte de Champagne et Roi de Navarre : THIBAUT CHANSON 4.mp3

    Dans notre album L'Aventure France racontée par les cartes, voir les deux photos "La route des Croisades (I/II)" et "...et les Etats latins d'Orient (II/II)" 

    prise de jerusalem.jpg
     
    Les Croisades, une agression de l'Occident chrétien contre les musulmans  ? Contrairement à cette "idée" (?) répandue par certains, les Croisades visèrent simplement à libérer des lieux saints, interdits d'accès par un Islam fanatique.
    "J'ai décidé de tuer Jean-Paul II, commandant suprême des croisés" avait déclaré Ali Agca avant de tirer sur la pape le 13 mai 1981.
    Et, dans Les croisades vues par les Arabes, l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf écrit : "Au-delà de cet acte individuel, il est clair que l'Orient arabe voit toujours dans l'Occident un ennemi naturel. Contre lui, tout acte hostile, qu'il soit politique, militaire ou pétrolier, n'est que revanche légitime. Et l'on ne peut douter que la cassure entre ces deux mondes date des croisades, ressenties par les Arabes, aujourd'hui encore, comme un viol...'
     
    Fort bien, sauf que...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 25 juin

    La Monnaie de Paris aujourd'hui [créée le 25 juin 864]  

     

    841 : Bataille de Fontenay en Puisaye 

     

    Elle se déroule en Bourgogne, entre les petits-fils de Charlemagne.

    Charles le Chauve et Louis le Germanique, alliés pour la circonstance, battent leur frère aîné, Lothaire, et se partagent son royaume, la Lotharingie (de Lorthringen, Lothaire).

    Il faut voir dans ces partages incessants des royaumes, à la mort de chaque souverain, l'une des deux causes majeures de l'échec des deux premières dynasties franques, la Mérovingienne et la Carolingienne, malgré leurs débuts brillants et prometteurs : "Les partages étaient l'erreur inguérissable de ces dynasties d'origine franque.", dit Jacques Bainville.

     

    La deuxième raison fut la poursuite de la chimère impériale.     

     

    C'est essentiellement parce qu'ils bornèrent leur action au territoire de la seule France, et parce qu'ils supprimèrent la règle du partage des territoires à chaque décès du roi, que la troisième dynastie, celle des Capétiens, fut la bonne.

     

    Et qu'elle réussit (sur huit siècles tout de même...,) à construire la France. 

    25 juin,lotharingie,charlemagne,capétiens,mérovingiens,carolingiens,cadoudal,chouans,terreur,paris

    La victoire des deux frères alliés contre le troisième se concrétisera, huit mois plus tard, par le Serment de Strasbourg (voir l'Ephéméride du 14 février)...

     

    24 juin,loi d'exil,orléans,du pont de nemours

    Lire la suite

  • Ephéméride du 5 juin

    Les Rois maudits, adaptation de Josée Dayan diffusée sur France 2 en 2005

     

    1305 : Clément V est élu Pape

     

    D'une famille noble d'Aquitaine, archevêque de Bordeaux en 1299, Bertrand de Got fut élu Pape par les cardinaux réunis en conclave à Pérouse, grâce à l'appui du roi de France, Philippe le Bel.

    C'est lui qui installa la Papauté en Avignon, et c'est lui également qui fut "maudit" par Jacques de Molay, sur son bûcher : "Pape Clément, Roi Philippe, Chevalier Guillaume de Nogaret, avant un an, je vous cite à comparaître au Tribunal de Dieu... Maudits, vous serez maudits...".

    Maurice Druon a fait du drame des Templiers la trame de son excellente fresque historique Les Rois maudits :

     

    www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=13050605

     

    5 juin,louis xiv,arc de triomphe du carrousel,napoléon,henri iv,fontaine française,sacré coeur,montmartre,paris,camargue,orient express,versailles,clement v

    Portrait de Clément V par Henri Ségur - Palais des papes, Avignon
     
    4 juin,molière,misanthrope,alceste,montgolfière,annonay,louis xviii,charte constitutionnelle de 1814,bainville,napoléon,république,révolution,louis xvi
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 1er juin

    C'est à Senlis que le prince Jean de France et la princesse Philomena se sont mariés, le 2 mai 2009

     

    987 : Élection d'Hugues Capet, à Senlis

     

    Après des débuts brillants, la première dynastie franque, celle de Clovis et de ses successeurs, les Mérovingiens, sombra dans la décadence et laissa la place à la deuxième dynastie, celle de Charlemagne, et de ses successeurs, les Carolingiens.

    Comme la première, cette deuxième dynastie eut des débuts brillants, mais, comme elle également, elle finit par sombrer dans la décadence (les "rois fainéants"...), à une époque où les invasions des vikings rendaient nécessaire un pouvoir fort.

    Là sont les origines lointaines de la troisième dynastie, celle des Capétiens, qui va recevoir le pouvoir en 987, avec Hugues Capet.

     

    drakkars_1.jpg
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 mai

    Musée des navires vikings d'Oslo

     

    841 : Début des raids vikings

     

     Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo "I/III Les invasions normandes"

     

    Les Vikings commencent à faire de fréquentes incursions dans la vallée de la Seine : ils ravagent une première fois Rouen et pillent les abbayes de Saint-Ouen et Jumièges.

    On trouve dans ces raids des hommes du nord (les "north men", normands) l'origine directe de l'installation de la dynastie Capétienne. Les Carolingiens, en effet, après les débuts brillants de leur dynastie, se révèleront incapables de protéger les populations contre ces envahisseurs. Et ce sont les Robertiens - ancêtres des Capétiens... - qui, défendant une population abandonnée par ses chefs, trouveront à la longue, dans ce service rendu, la source de leur légitimité.

     

    drakkars_1.jpg     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 12 mai

    Parc naturel régional de Corse (Créé le 2 mai 1972) 

     

    1003 : Mort de Sylvestre II, le pape de l'an mil

     

    Surnommé "l'érudit", Gerbert d'Aurillac, né en Auvergne, vers 938, fut le premier pape français, et régna sous le nom de Sylvestre II (de 999 à 1003) :  

    www.yrub.com/histoire/gerbertaurillac.htm  


    Philosophe et mathématicien, il est l'un des plus grand esprit de son temps, et un acteur scientifique et politique majeur du renouveau de l'Occident médiéval de l'an mil, se distinguant par son érudition notamment dans le domaine scientifique.

    Ecolâtre de Reims, c'est-à-dire Maître des études, il y eut un temps Hugues Capet comme élève. Ami de l'archevêque Adalbéron, il prendra comme lui parti pour Hugues Capet, au détriment du dernier descendant des Carolingiens, lors de l'élection houleuse de 987 à Senlis...

    Ci dessous sa statue à Aurillac, oeuvre de David d'Angers :

     

    12 mai,sylvestre ii,gerbert d'aurillac,hugues capet,henri iii,ligue,paris,mermoz,reims,carolingiens,fauré

    12 mai,sylvestre ii,gerbert d'aurillac,hugues capet,henri iii,ligue,paris,mermoz,reims,carolingiens,fauré

    Lire la suite