Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fronde

  • Epéhéméride du 13 février

    Benvenuto Cellini, la célèbre salière de François Ier

     

    1571 : Mort de Benvenuto Cellini 

    Natif de Florence, Cellini ne vécut que cinq années en France, de 1540 à 1545.

    Il fait partie de cette cohorte d'artistes italiens que François premier, ébloui par toutes les beautés qu'il avait vues lors de ses expéditions en Italie, fit venir en France afin d'y donner une impulsion définitive non pas à « la Renaissance », mais à la Renaissance française : car, comme plus tard Lully ou Le Bernin - italiens eux aussi - tous ces artistes travaillèrent, avec les artistes locaux, non à la simple importation d'un art extérieur, mais à la création d'une façon française de vivre et penser la Renaissance : Léonard de Vinci, bien sûr, mais aussi Andrea del Sarto - ancêtre direct de Maxime Real del Sarte, fondateur des Camelots du Roi en 1908 - Le Boccador, Luca Penni, Rosso, Le Primatice...

    Si Léonard de Vinci et Le Boccador travaillèrent à Chambord (et Le Boccador à l'Hôtel de ville de Paris), Benvenuto Cellini, avec Luca Penni, Rosso et Le Primatice, fut essentiellement actif à Fontainebleau, à tel point qu'on a pu parler de l'Italie à Fontainebleau, ou de l'école de Fontainebleau : 

    http://www.italieaparis.net/ecolefontainebleau.php 

    Tout à la fois dessinateur, orfèvre, fondeur, médailleur, sculpteur, Cellini appliqua les techniques et la précision de l'orfèvrerie à son travail de sculpteur. On aura dans les trois liens suivants un aperçu de son travail à Fontainebleau :  

    http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/la-nymphe-de-fontainebleau 

    http://www.panoramadelart.com/galerie-francois-1er-chateau-de-fontainebleau 

    http://expositions.bnf.fr/renais/arret/4/index2.htm 

    13 fevrier,henri iii,bainville,valois,charles ix,saint barthelemy,ligue,fronde,paris,henri iv,bourbons,duc de berry,louis xviii

    La nymphe de Fontainebleau, au Musée du Louvre

    Pour en savoir un peu plus sur le travail des Italiens au Château de Fontainebleau, voir notre éphéméride du 7 août :

    Louis VII pose la première pierre du château de Fontainebleau

     

    13 fevrier,henri iii,bainville,valois,charles ix,saint barthelemy,ligue,fronde,paris,henri iv,bourbons,duc de berry,louis xviii

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 18 janvier

     Les Hospices de Beaune aujourd'hui

     

    1462 : Mort du Chancelier Nicolas Rolin 

    Grande figure politique de la Bourgogne et de la France du XVème siècle, il fut chancelier de Philippe le Bon, duc de Bourgogne durant 40 ans.

    Fondateur du célèbre Hospice de Beaune, il fut un homme politique clairvoyant et iintelligent : il sut gagner la confiance du duc de Bourgogne, Jean sans Peur, qui lui décerna le titre de conseiller et fit de lui son avocat au parlement de Paris. Après l'assassinat de Jean sans Peur, par des Armagnacs, en 1419, il se mit au service de Philippe le Bon, qui le nomma chancelier de Bourgogne en 1422.

    Après l'épopée de Jeanne d'Arc, Rolin jugea la cause anglaise perdue et incita Philippe le Bon à quitter la famille des Lancastre pour celle des Valois et à obtenir les faveurs de Charles VII, ce que fit Philippe le Bon lors du congrès d'Arras (1435), où le chancelier Rolin était le porte-parole du duc et de la duchesse de Bourgogne.

    C'est lui qui commanda la célébrissime Vierge du Chancelier Rolin, aujourd'hui unique oeuvre de Jan Van Eyck que possède la Louvre : 

    18 janvier,fronde,bainville,louis xiv,banque de france,napoleon,louvois,pontmain,becquerel 

    Sur la fondation des Hospices de Beaune, le 4 août 1443, voir notre éhéméride du 4 août; et l'éhéméride du 1er janvier, jour où ces Hospices ont reçu leur premier patient...

     

    18 janvier,fronde,bainville,louis xiv,banque de france,napoleon,louvois,pontmain,becquerel

    Lire la suite

  • Ephéméride du 6 Janvier

    Cathédrale Notre-Dame de Paris (clôture du choeur, partie nord, XIVe siècle) : La Visitation, L'Annonce aux bergers, La Nativité, L'Adoration des Mages.

     

    6 janvier : Date traditionnelle de la célébration de l'Epiphanie 

     

    La Marche des Rois, composée - et toujours jouée - à cette occasion fait incontestablement partie de ce très important fond de traditions populaires qui, par leur richesse et leur variété, sont l'une des sources de la culture et de la civilisation française.

    On l'écoute ici dans la version élégante et raffinée qu'en propose Lully (et qui servit également de marche au Régiment de Turenne) : 

     

    Lully Marche des Rois Marche pour le Régiment de Turenne.mp3

     

    C'est en Provence que furent composées les paroles de la Marche des rois, reprise par Georges Bizet pour son Arlésienne : la tradition les attribuent à Joseph-François Domergue, curé-doyen d'Aramon, dans le Gard, entre 1724 et 1728; le texte en fut publié pour la première fois dans un Recueil de cantiques spirituels provençaux et françois, publié en 1749.

     

     
     

    6 janvier,philippe le bel,braille,croisades,louis xiv,calais,fronde,vaugelas,montgolfier,riesener

     

    Lire la suite

  • A propos de "La Reine et le Cardinal", sur France 5...

            Le premier épisode d'hier soir est un exemple supplémentaire de la nouvelle façon qui prévaut maintenant d'aborder notre Histoire. Si l'on y prend pour argent comptant certaines choses qui ne sont pas aussi assurées qu'elles l'apparaissent dans la fiction, s'il y a deux ou trois libertés prises, ce sont des libertés sans grande malfaisance : plus de trace d'idéologie ni de regard haineux et condamnateur sur un passé forcément ténébreux dont nous serions sortis pour aller vers la lumière.....

           Décidemment, la roue tourne, les choses changent, elles ont changé, et c'est tant mieux. La première partie de la fiction d'hier montre que se poursuit et se banalise le processus de réappropriation par les Français de leur Histoire telle qu'elle fut, et non telle qu'une vérité officielle l'a si longtemps déformée, truquée, denaturée.... 

           Une pierre de plus, blanche, dans le processus de dé-révolution des esprits, qui passe aussi - qui ne peut que passer.. - par une redécouverte de notre véritable Histoire....  Attendons la deuxième partie....

    la reine et le cardinal.jpg

    avec, en prime, une excellente prestation des deux acteurs "titre"...