Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robertiens

  • Ephéméride du 1er juin

    C'est à Senlis que le prince Jean de France et la princesse Philomena se sont mariés le 2 mai 2009

     

    987 : Élection d'Hugues Capet, à Senlis 

    Après des débuts brillants, la première dynastie franque, celle de Clovis et de ses successeurs, les Mérovingiens, sombra dans la décadence et laissa la place à la deuxième dynastie, celle de Charlemagne, et de ses successeurs, les Carolingiens.

    Comme la première, cette deuxième dynastie eut des débuts brillants, mais, comme elle également, elle finit par sombrer dans la décadence (les rois fainéants), à une époque où les invasions des vikings rendaient nécessaire un pouvoir fort.

    De plus, note Jacques Bainville, ces deux dynasties - malgré les indéniables services rendus à ce qui deviendra la France - portaient en elles deux tares mortelles :

    - la funeste coutume des partages du royaume à la mort de chaque roi;

    - et surtout l'illusion de la chimère impériale : mérovingiens et carolingiens se sont épuisés à tenter de reconstituer un Empire romain unanimement regretté, chez nous, mais qui ne pouvait plus être relevé...

    Là sont les origines lointaines de la troisième dynastie, celle des Capétiens, qui va recevoir le pouvoir en 987, avec Hugues Capet. 

    drakkars_1.jpg
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 mai

    Drakkar, Musée des navires vikings d'Oslo

     

    841 : Début des raids vikings 

    Les Vikings commencent à faire de fréquentes incursions dans la vallée de la Seine : ils ravagent une première fois Rouen et pillent les abbayes de Saint-Ouen et Jumièges.

    On trouve dans ces raids des hommes du nord (les « north men », normands) l'origine directe de l'installation de la dynastie Capétienne. Les Carolingiens, en effet, après les débuts brillants de leur dynastie, se révèleront incapables de protéger les populations contre ces envahisseurs. Et ce sont les Robertiens - ancêtres des Capétiens... - qui, défendant une population abandonnée par ses chefs, trouveront à la longue, dans ce service rendu, la source de leur légitimité. 

    drakkars_1.jpg   

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo « I/III Les invasions normandes »

    Lire la suite

  • Ephéméride du 28 décembre

    Drakkar « proue d'ours »

     

    856 : Raid des vikings sur Paris. La ville est incendiée 

    En fait, c'est dès la mort de Charlemagne, et après l'effondrement de son Empire que, passée cette parenthèse de force et de puissance, la Francia occidentalis de Charles le Chauve, faible et désorganisée, se retrouve la proie de ces hommes du nord (« north men », d'ou dérive « normands ») venus sur leurs drakkars. 

    drakkars_1.jpg 

    Lire la suite