Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

leclerc

  • Ephéméride du 28 novembre

     

    52 Avant JC : Début de la bataille de Gergovie 

    Si des doutes subsistent sur la localisation exacte du lieu de la bataille, ce qui reste acquis est qu'il s'agit de la première - et unique - véritable défaite de Jules César en personne dans sa Guerre des Gaules; ou, si l'on préfère, de la seule bataille que les Gaulois révoltés peuvent, à bon droit, considérer comme une victoire remportée sur l'envahisseur romain : 

    28 novembre,paris,vikings,capetiens,levi strauss,beauvais,louis xiii,anne d'autriche,leclerc,cern,synchrotron,lully,jules monnerot

    Le monument commémoratif, œuvre de Jean Teillard, est surmonté d'un casque gaulois 

    http://www.gergovie.fr/htmfr/bataille.html

    Lire la suite

  • Ephéméride du 23 novembre

    André Malraux (Mort le 23 novembre 1976)

     

    1654 : Le Mémorial de Pascal 

    Ce jour-là, entre dix heures et demi et minuit et demie, Pascal a une intense vision religieuse qu’il écrit immédiatement pour lui-même en une note brève, appelé le Mémorial.

    Il coud soigneusement ce document dans son manteau et le transfère toujours quand il change de vêtement.

    Un serviteur le découvrira par hasard après sa mort. 

    200px-Blaise_pascal.jpg    
    En voici le - court - texte intégral : 

    Lire la suite

  • Ephéméride du 25 août

    S.A.R. le prince Jean de France, Dauphin de France, à la Nouvelle-Orléans, lors d'un voyage officiel aux Etats-Unis (Fondation de la Nouvelle-Orléans, le 25 août 1718)

     

    218 Avant Jésus-Christ : Hannibal est sur le Rhône  

    Après avoir franchi les Pyrénées, et avant de franchir les Alpes, Hannibal franchit le Rhône, très probablement entre Arles et Avignon.

    S'agissant d'un évènement aussi lointain, on n'aura jamais de certitude absolue sur telle ou telle date précise, mais le jour du 25 août est communément retenu par plusieurs spécialistes pour le franchissement du fleuve.

    Il emmène avec lui cinquante mille hommes, neuf mille chevaux et trente-sept éléphants de guerre, sans compter ses impedimenta : Polybe, Sénèque, Tite Live, Varron (et, plus généralement, l'ensemble du monde antique) ont considéré cette marche d'Hannibal comme l'un des exploits les plus fascinants de l'Histoire. Cet épisode, qui frappa l’imagination des anciens, fut considéré comme un exploit Herculien parce que c’était la première fois qu’une armée entière le réalisait.

    Encore faut-il préciser qu’Hannibal, parti de Carthagène avec 100.000 hommes avait déjà perdu la moitié de ses effectifs en arrivant au Rhône, et qu'il allait en perdre encore la moitié puisque, sur les 50.000 hommes qui franchissent  le Rhône avec lui, seuls 26.000 entreront en Italie...

    http://ollier.pierre.free.fr/HANNIBAL.htm 

       http://hannibal-dans-les-alpes.com/ 

     HANNIBAL.pdf 

    hannibal.jpg

     Si le lieu de franchissement du Rhône est communément admis, c'est après, pour le franchissement des Alpes, qu'aucune certitude n'existe. 

    25 aout,saint louis,nouvelle orleans,becquerel,paris,liberation,leclerc,de gaulle,louisiane,napoleon,hannibal,rome,rhone

    Lire la suite

  • Gérard Leclerc et le dernier Julliard : "Les gauches françaises - 1762/2012. Histoire, politique et imaginaire"

    leclerc,julliard,lumieres,gaucheIl ouvrira, samedi, à Marseille, la Troisième saison des Cafés politiques de lafautearousseau (comme il avait d'ailleurs ouvert la seconde, l'année dernière, avec son remarquable exposé sur la Théorie du Genre, où, tout simplement, il a dit l'essentiel).

    Voici ce qu'il publie, dans le n° 1020 de Royaliste, et dans la Page Idées qu'il y anime et que nous citons régulièrement, sur le dernier Julliard, Les Gauches françaises... :

    GERARD LECLERC JULLIARD.jpg 

     

    Lire la suite

  • Jean-Jacques, l'éternel incompris, par Gérard Leclerc

    rousseau,leclerc,genève        Nous étant publiquement étonnés, courant juin, de l'absence totale de cérémonies officielles, en France, à l'occasion du tricentenaire de la naissance de Rousseau, nous avons d'abord reçu un message de la revue Eléments, que nous avons porté à la connaissance de nos lecteurs. La revue nous signalait qu'elle avait publié (dans son n° 143, Avril/Juin 2012) un dossier, effectivement fort intéressant, sur Rousseau (1).

            Aujourd'hui, dans un tout autre registre, c'est dans Royaliste que nous trouvons du grain à moudre. On y lit toujours avec profit la page "Idées", brillamment tenue par notre ami Gérard Leclerc, depuis des lustres : c'est parfois ardu, difficile; c'est toujours enrichissant et stimulant...

            Elle est consacrée, cette fois-ci à "Jean-Jacques, l'éternel incompris".

    C'est peu dire que de rappeler, comme le fait Gérard Leclerc au début de sa réflexion, combien le "climat" a changé, entre le bicentenaire de 1912 et aujourd'hui. La revue Eléments rappelle d'ailleurs, à ce propos le discours "anti-Rousseau" de Barrès à la Chambre, s'élevant contre la célébration officielle de la naissance du genevois (célébration officielle qui a eu lieu, il y a 100 ans, à la différence d'aujourd'hui) : "profondément imbécile" (pour le Contrat social) et "demi-fou" (pour Jean-Jacques), Barrès n'y était pas allé de main morte !... Comme Jules Lemaître qui, peu auparavant, en 1907, écrivait : "(Rousseau) qui, semble-t-il, ne savait pas bien ce qu'il écrivait..". Sans parler bien sûr de "Charles" (Maurras) et son "misérable Rousseau"...

               "Énigmatique" revient plusieurs fois sous la plume de Gérard Leclerc pour évoquer Jean-Jacques et son oeuvre. C'est d'ailleurs sur une question que s'achève l'article, excellent, après nous avoir invités à lire Jean Starobinsky ou Karl Barth.... :

    gerard leclerc rousseau.jpg

    (1) : Éditorial : "Rousseau, célèbre inconnu", par Robert de Herte et "Dossier Rousseau parmi nous" comprenant : "Introduction" (par Michel Marmin); "Rousseau le littéraire", par Eric Werner; "Rousseau l'anti-Lumières", par Alain de Benoist; "Rousseau le révolutionnaire conservateur", par Alain de Benoist. 

  • Gérard Leclerc et le "Sainte Russie" de Besançon...

          Dans la page "Idées" du n° 1014 de Royaliste (du 28 mai au 10 juin 2012, page 9), Gérard Leclerc s'arrête sur cet "essai de synthèse" que représente "Sainte Russie" pour Alain Besançon; lui pour qui "la Russie et le communisme soviétique auront été les deux passions de (sa) vie intellectuelle", non exclusives cependant....

    Sainte Russie - 9782877067980 - EDITIONS DE FALLOIS - Alain Besançon

     Editions de Fallois, 168 pages, 17 euros

     

            Nous en extrayons le paragraphe de conclusion (pour lire l'article entier : gerard leclerc besancon russie.jpg ) :

    Lire la suite

  • "Sortir de l'écono-mystification" : Gérard Leclerc a lu le dernier livre de Jean-Pierre Dupuy...

            ...L'avenir de l'économie.

              Et cela nous donne une réflexion dense, dans la page Idées (page 9) du numéro 1011 de Royaliste (du 16 au 29 avril) :

             "...Quand l'impérium économique a réduit à néant l'espace politique et la simple sociabilité, on perçoit l'absurdité criminelle du système. Absurdité qui éclate encore avec la panique qui s'empare de ce système, lorsque les crises s'emballent du fait de lui-même. Jean-Pierre Dupuy nous entraîne décidément très loin, en nous persuadant de l'échec patent d'une pensée économique qui se méconnaît elle-même. L'heure est venue de retrouver la dimension prophétique du politIque à l'encontre de toutes les fatalités."

             L'intgralité de l'article ici : NAR LECLERC DUPUY.jpg 

    dupuy avenir de l'economie.jpg

    Flammarion, 291 Pages, 23 euros

    Et, en prime, car l'auteur "vaut le coup", on vous "offre" ceci : 

    http://www.franceculture.fr/emission-l-invite-des-matins-jean-pierre-dupuy-2012-02-22 

    http://www.scienceshumaines.com/rencontre-avec-jean-pierre-dupuy-la-sagesse-du-pire_fr_27140.html

  • Comment faire fructifier votre argent (intellectuellement s'entend)...

            Non, ne vous méprenez pas : même si nous reprenons, ici, un titre "à la Bainville" (lui qui écrivit un Après la Guerre - Comment placer sa fortune, car il était aussi doué pour l'économie et, de fait, il était presque un touche-à-tout...), nous ne nous sommes pas transformé en Blog économique ou financier, et il n'y a pas de "trader" sur lafautearousseau, qui reste bien dans son domaine : le politique, le culturel, le Bien commun, la France....

            Nous voulons simplement donner ici un bon conseil à ceux qui ne l'auraient pas encore fait, ou qui hésiteraient, ou qui, aussi, ne sauraient tout simplement pas, car - peut-être... - ils n'en auraient pas entendu parler. On aurait tout aussi bien pu prendre comme titre : Comment dépenser intelligemment 39 euros, ou Comment s'enrichir de bien plus, avec seulement 39 euros.....

            Vous commencez à comprendre de quoi nous voulons parler : de ce superbe Cahier de l'Herne sur Maurras, bien sûr. L'acheter, c'est, aussitôt après que l'on ait "sorti" ses 39 euros, engranger intellectuellement, dès qu'on en commence la lecture, la même somme mais avec un nombre de 0 derrière, qui ne cesse d'augmenter au fur et à mesure que l'on tourne les pages.... 

    maurras cahier de l'herne.jpg 

    Une réussite; un bel outil; un beau cadeau qui nous est fait là....

    et que nous pouvons, que nous devons, en retour, faire "aux autres", à ceux qui ne savent pas, à qui l'on a menti etc...

    Lire la suite

  • D’accord avec… Gérard Leclerc : pour son hommage à Lucien JERPHAGNON

    (Le vendredi 23 septembre, Gérard Leclerc apublié dans France catholique sa chronique de la veille sur Radio Notre-Dame consacrée à "cet éternel jeune homme" qui vient de nous quitter)

    jerphagnon.jpg

            L’actualité est terriblement lourde en ce moment. Permettez-moi de m’en émanciper avec quelqu’un précisément, qui vient de s’envoler vers les cieux. Il s’appelait Lucien Jerphagnon, il était nonagénaire, mais le poids des ans ne semblait nullement alourdir cet éternel jeune homme, à l’esprit toujours aussi délié, à l’humour constant, qu’il appliquait d’abord à lui-même, craignant plus que tout de se prendre trop au sérieux.

    Lire la suite

  • Benoît XVI, Pater et magister : L'encyclique caritas in veritate.

    BENOIT XVI CARITAS.jpg

     

     

       On peut lire l’encyclique sur le site du Vatican :

              http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/encyclicals/documents/hf_ben-xvi_enc_20090629_caritas-in-veritate_fr.html

     

       Et on a une synthèse proposée par Radio Vatican ici :

              http://www.oecumene.radiovaticana.org/FR1/Articolo.asp?c=300468

       Et déjà des premiers commentaires :

             -Gerard Leclerc, dans France catholique (et le cardinal Barbarin...): http://www.france-catholique.fr/

             -Patrice de Plunkett : http://plunkett.hautetfort.com/

             -l'agence Zénit : http://www.zenit.org/rssfrench-21533 (pour qui l'encyclique révèle le secret du "renouveau authentique de l'homme et de la société...").

    BENOIT XVI 18.JPG
  • Saint Paul, prophète de la rupture ?...

     

    SAINT PAUL.JPG

              

                Depuis que le pape a décrété une année saint Paul, les publications abondent et les débats se multiplient. Les catholiques y participent, évidemment, mais aussi des  philosophes de diverses traditions – y compris des marxistes et des marxisants.

                Saint Paul n'est pas seulement au coeur de la réflexion théologique. Il  joue un rôle décisif dans l'histoire de notre civilisation car c'est l'homme de la rupture entre le judaïsme et le catholicisme. Il a également inspiré nombre de réflexions politiques au XIXeme siècle, ou il fut présenté comme un authentique révolutionnaire. Il est par ailleurs accusé d'être le premier responsable de l'antisémitisme chrétien."Saint Paul, prophète de la rupture ?" La question mérite d'être posée dans un lieu, laïque, qui se consacre a la réflexion politique.

                Dans le cadre des Mercredi de la Nar (1), Gérard Leclerc, lui-même auteur d'un livre sur saint Paul aujourd'hui épuisé, répondra à cette question et animera le débat qui n'est pas sans actualité.

    (1):  Mercredi 11 février, 17, rue des Petits-Champs, Paris 1er (4e étage).

  • Gérard Leclerc évoque Olivier Clément

                Dans le numéro 941 de Royaliste, Gérard Leclerc rend hommage à la grande figure d'Olivier Clément :

                "...Il était un des mieux à même de comprendre la décomposition des idéologies, et singulièrement du marxisme, parce que sa connaissance du monde russe, qu’il devait notamment à Berdiaev, lui avait permis de saisir l’impossibilité d’une révolution qui dès ses origines était déportée vers le nihilisme totalitaire. Celui que Dostoïevski avait génialement annoncé et dont son successeur Soljenitsyne avait décrit la trajectoire à partir de sa propre expérience de déporté du goulag. Olivier Clément était le mieux à même d’accueillir le témoignage du successeur auquel il consacrait un essai important en 1974 (L’Esprit de Soljenitsyne) qui renvoyait au titre de Berdiaev (L’Esprit de Dostoïevski)..."

    olivier clement.JPG
  • Montrer, sans cesse, la judéophobie des "modernes"...

                  Au terme d’antisémitisme,consacré par l’usage mais inexact car englobant la haine des Juifs et des Arabes, P.A. Taguieff préfère le néologisme de « judéophobie ». D'où le titre de son récent ouvrage La judéophobie des Modernes; des Lumières au Jihad mondial (1).

     
    1804353759.jpg

    Lire la suite

  • 25 Août 1944: Reddition de Von Choltitz...

              Bertrand Le Gendre, dans Le Monde du 3 Août rend un hommage mérité à quelqu'un de bien: le général Leclerc, élevé à la dignité de Maréchal de France à titre posthume.

              Comme il nous le rappelle au début de son article, ils en ont fait des choses pendant ce mois d'Août "les gars de Leclerc..." !.....

    dvd0001.jpg

    Lire la suite