UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Montrer, sans cesse, la judéophobie des "modernes"...

              Au terme d’antisémitisme,consacré par l’usage mais inexact car englobant la haine des Juifs et des Arabes, P.A. Taguieff préfère le néologisme de « judéophobie ». D'où le titre de son récent ouvrage La judéophobie des Modernes; des Lumières au Jihad mondial (1).

 
1804353759.jpg

            Il y consacre un chapitre à l'antisémitisme des Lumières, avec des auteurs comme Voltaire ( "...ces ennemis du genre humain...", un "peuple barbare, superstitieux, ignorant, absurde") et le baron d'Holbach ( "...ce peuple de brigands et de tueurs..."), lequel a présenté une vision très particulière (!) et très édifiante du récit biblique de l'Exode.....

            Ainsi "la responsabilité des philosophes dans la formation de l'antisémitisme en tant que forme moderne de judéophobie, culminant dans le racisme antijuif, apparaît immense"; Taguieff montre aussi la connexion entre le scientisme et l'antisémitisme moderne, notamment nazi....

            Il y évoque également le "multiculturalisme", cheval de Troie de l'islamisme. Il montre que les politiques dites multiculturelles, menées par exemple en Angleterre, ont échoué à pacifier les relations entre citoyens de souche et immigrés musulmans : 40% des musulmans anglais voudraient adopter la charia, et 20% disent comprendre les terroristes ! Taguieff cite le sociologue états-unien Putnam : "...Plus la diversité ethnique s'accroît, plus la confiance entre les individus s'affaiblit; dans les communautés les plus diversifiées, les individus ont moins confiance en leurs voisins..... la diversité ethnique conduit à l'anomie (2) et à l'isolement social...".

            Taguieff commente ainsi Putnam : si ces thèses sont justes, "le surgissement de sociétés multiraciales et multiculturelles que favorise l'ouverture démocratique aura pour conséquence majeure le déclin de l'engagement civique et le délitement du lien social... Dès lors, l'offre islamiste centrée sur l'identité et la solidarité de groupe deviendrait particulièrement attractive aux yeux des communautés diverses de culture musulmane..."

            Inquiétant, non ? Lucide, certainement !.....

taguieff.JPG

(1) : La Judéophobie des Modernes; des Lumières au Jihad mondial, de Pierre-André Taguieff. Editions Odile Jacob, 681 pages, 35 euros. Pierre-André Taguieff est directeur de recherches au CNRS.

(2) : anomie : mot grec formé du préfixe a (« absence de ») et nómos (« loi, ordre, structure »); l'anomie est ainsi l'état d'une société caractérisée par une désintégration des normes qui règlent la conduite des hommes et assurent l'ordre social.....

Commentaires

  • Prenant le contre-pieds du discours convenu, Jean Robin écrivain d'origine juive, dans son essai "La Judéomanie" (définie comme l'admiration outrée pour ce qui appartient aux juifs ou à leur communauté) se demande dans quelle mesure l'attitude des "judéomanes" ne favorise pas l'antisémitisme.

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL