Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

liberation

  • Ephéméride du 25 août

    S.A.R. le prince Jean de France, Dauphin de France, à la Nouvelle-Orléans, lors d'un voyage officiel aux Etats-Unis (Fondation de la Nouvelle-Orléans, le 25 août 1718)

     

    218 Avant Jésus-Christ : Hannibal est sur le Rhône  

    Après avoir franchi les Pyrénées, et avant de franchir les Alpes, Hannibal franchit le Rhône, très probablement entre Arles et Avignon.

    S'agissant d'un évènement aussi lointain, on n'aura jamais de certitude absolue sur telle ou telle date précise, mais le jour du 25 août est communément retenu par plusieurs spécialistes pour le franchissement du fleuve.

    Il emmène avec lui cinquante mille hommes, neuf mille chevaux et trente-sept éléphants de guerre, sans compter ses impedimenta : Polybe, Sénèque, Tite Live, Varron (et, plus généralement, l'ensemble du monde antique) ont considéré cette marche d'Hannibal comme l'un des exploits les plus fascinants de l'Histoire. Cet épisode, qui frappa l’imagination des anciens, fut considéré comme un exploit Herculien parce que c’était la première fois qu’une armée entière le réalisait.

    Encore faut-il préciser qu’Hannibal, parti de Carthagène avec 100.000 hommes avait déjà perdu la moitié de ses effectifs en arrivant au Rhône, et qu'il allait en perdre encore la moitié puisque, sur les 50.000 hommes qui franchissent  le Rhône avec lui, seuls 26.000 entreront en Italie...

    http://ollier.pierre.free.fr/HANNIBAL.htm 

       http://hannibal-dans-les-alpes.com/ 

     HANNIBAL.pdf 

    hannibal.jpg

     Si le lieu de franchissement du Rhône est communément admis, c'est après, pour le franchissement des Alpes, qu'aucune certitude n'existe. 

    25 aout,saint louis,nouvelle orleans,becquerel,paris,liberation,leclerc,de gaulle,louisiane,napoleon,hannibal,rome,rhone

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 août

    Tunnel du Mont-Blanc, dont le percement s'est achevé le 14 août 1962

     

    1714 : Naissance de Claude-Joseph Vernet  

    Il fut Peintre du roi, membre de l'académie royale de peinture, peintre de marine.

    Ci dessous, son Port de Toulon en 1755 : 

    VERNET TOULON 1755.jpg

     https://www.histoire-image.org/etudes/ports-xviiie-siecle  

    14 aout,petain,de gaulle,liberation,epuration,vernet,tunnel du mont blanc,lepine,sauvy,tiers monde,sabatier,joliot curie

    Lire la suite

  • Ephéméride du 9 juillet

    La Victoire de Samothrace au Louvre, où elle reprend sa place le 9 juillet 2014, après 10 mois de restauration

     

    1665 : Établissement définitif des Français sur l'Île Bourbon 

    L'île avait déjà été découverte depuis longtemps (par les Arabes, les Portugais...), mais elle était restée inhabitée, et des marins de passage, de diverses nationalités, n'y avaient fait que des séjours temporaires, sans y laisser aucun établissement durable.

    Des navigateurs français avaient déjà pris possession de cette île - inhabitée, donc - au nom du Roi de France, en 1642. Ils lui avaient alors donné le nom de la dynastie régnante : Île Bourbon.

    Vingt-trois ans plus tard, c'est à bord du navire Le Taureau que vingt premiers colons débarquent sur l'île, pour y rester et pour s'y installer : «...Ils amènent avec eux des semences des plantes et des outils ».

    L'histoire de l'île - comme celle de l'Île Maurice - est, alors, inséparable de celle de la Compagnie Française des Indes Orientales, créée par Colbert en 1664 (voir l'éphéméride du 27 août). Il est décidé en effet, dés 1665, d'entreprendre le peuplement de l'île, son défrichement et sa mise en valeur afin de fournir aux navires croisant vers les Indes, les vivres nécessaires à leurs périples ainsi qu'un lieu d'escale et de réparation.

    Son histoire sera fortement marquée par la personnalité du Gouverneur général Mahé de la Bourdonnais, qui entreprendra d'importants chantiers tant à l'île Bourbon qu'à l'île de France (Maurice) pour en faire de véritables bases navales sur la route des Indes. 

    La Convention changera son nom par un décret du 19 mars 1793. 

    9 juillet,caen,debarquement,liberation,seconde guerre mondiale,normandie,reunion,île bourbon

    http://www.mi-aime-a-ou.com/histoire_decouverte_de_la_reunion.php

     

    9 juillet,caen,debarquement,liberation,seconde guerre mondiale,normandie,reunion,île bourbon

    Lire la suite

  • "Affaire Arnault" : Y a-t-il une continuité de Fouquier-Tinville à Nicolas Demorand ?

    libération,arnault,demorand,vronski,agirc,arco(Il n’est question, ici, que de la réaction de Nicolas DEMORAND et de Libération à l’affaire ARNAUD ; sur l’attitude de ceux qui choisissent, en quelque sorte, l’émigration, nous dirons notre point de vue dans de prochaines notes).

     

    Y a-t-il une continuité de Fouquier-Tinville à Nicolas Demorand ? On peut le redouter avec la Une de Libération, hier matin, en visant la décision de Bernard Arnault :

    « Casse toi riche con !»

    Et l’accroche de Demorand :

    Lire la suite

  • Affligeant : la "Une" de Libération, honteuse, mais peut-être pire encore, carrément débile...

            On connaît le mot célèbre de Fouché, apprenant l'assassinat du duc d'Enghien : "C'est pire qu'un crime, c'est une faute...". Que dire d'autre en voyant cette consternante "Une" de Libé : c'est pire que honteux, c'est carrément débile...

            On ne partage bien sur pas toujours - loin s'en faut.. - l'esprit qui préside aux articles de Libération. Mais il est vrai que souvent, et même très souvent, on y lit des choses intelligentes, bien documentées, bien informées; bref, d'un bon niveau, même si, encore une fois, on n'en partage pas toujours les idées.

            Or, là, que vient-il de se passer ? Est-ce la totalité des rédacteurs ? Quoi qu'il en soit, quelqu'un parmi la rédaction (ou quelques uns, ou peut-être tous les journalistes, on ne sait pas), quelqu'un a cru bon de nous apprendre cette chose : pour un journaliste au moins de Libé (et, sans doute, plus d'un...) "l'horloge cérébrale et intellectuelle" s'est arrêtée en 1945.... C'est affligeant, c'est consternant, que dire de plus ?...

            Dans le petit monde de Marcel Pagnol, quand quelqu'un dit une énorme "hénaurmité", les autres, comme accablés pour lui par sa bêtise, haussent les épaules, accompagnant leur geste d'un "peuchère" attristé, qui veut tout dire...

            Rien d'autre à faire dans ce cas-là : la "Une" de Libé ? Peuchère...

            On peut intervertir les termes :

            Peuchère, la "Une" de Libé...

  • La réponse de Barbier à DSK : c'était couru d'avance !....

            DSK n'a pas été "bon" sur TF1, dimanche soir. Pourtant le spectacle était taillé sur mesure ("Un acteur interviewé par une copine", écrit Plunkett). Et ce n'est pas en accusant L'Express et ses journalistes qu'il s'en sortira : il croit peut-être se défausser, botter en touche, comme en dit en sport, se faire oublier en parlant des autres, mais c'est nul....

             Prendre violemment à parti l'Express, comme il l'a fait, le qualifiant de "tabloïd" ne pouvait avoir qu'un seul résultat : la réponse - il était évident que celui-ci la lui ferait... - de Christophe Barbier: "Le vrai sujet n'est pas l'attitude de la presse, c'est la vôtre".

            Un enfant de sixième se serait méfié et n'aurait pas commis une bourde pareille. Eh, oui, il semble bien que DSK a, au moins en partie, perdu la main..... Certes, France info a recueilli les témoignages unanimes d'un quarteron de Sarcellois pros-Strauss-Kahn-perinde-ac-cadaver, jusqu'auboutistes aveuglés, prêts à dire et à jurer qu'il fait jour à minuit, ou nuit à midi, comme on voudra, pourvu qu'on ne touche pas à leur "saint" Dominique, leur chevalier blanc, leur ange, leur héros...

            Il n'empêche : que ceux qui refusent de voir et d'entendre le fassent; qu'ils persistent dans leur déni de réalité : c'est Barbier qui a raison : le problème, c'est Strauss-Kahn.

             Et on ne peut qu'être d'accord avec Libération : après l'esquisse d'une repentance biaisée, "la maestria retrouvée et virevoltante d'un DSK maître en économie, expliquant la crise grecque, semblait soudain aussi anachronique que déplacée."

              La chute de la Maison Strauss-Kahn, avons-nous écrit, le dimanche 15 mai, dès le début de cette "affaire"... : LA CHUTE DE LA MAISON STRAUSS.pdf

     

    Ariane EXPLOSION.jpg

     

    explosion en vol, désintégration.... 

     

  • Dans Libération : les juteux/sordides agissements de Macaq...

            Mais sont-ils les seuls, "les Macaq", dans la nébuleuse des Associations naviguant allègrement de l'association sans but lucratif à l'association lucrative sans but(s) ?...

            A lire aussi :

           http://www.lavieimmo.com/divers-immobilier/macaq-une-nouvelle-fois-sous-le-feu-des-critiques-12609.html

  • Ils sont les nouveaux privilégiés du nouvel Ancien Régime, et veulent tout bloquer, comme en 1789, pour défendre leurs intérêts personnels : Archaïsme + égoïsme = Syndicats !

                Il est inutile d'ajouter quoi que ce soit à ces deux documents que publie Le Figaro à propos du déclin annoncé des ports français en général, et du blocage de celui de Marseille en particulier.

                Le Président Sarkozy a beaucoup parlé de rupture, avant de se faire élire et depuis qu'il est élu. Il tient là une occasion inesperée de rompre avec l'héritage empoisonné de 1945, lorsque le pouvoir politique céda aux révolutionnaires l'Enseignement, les Ports, EDF, les Transports... obligé qu'il était de compter avec la puissance immense - à l'intérieur - des révolutionnaires français, aidés - à l'extérieur - par la puissance non moins immense de Staline...

                 Il est juste de reconnaître que ces deux puissances, associées et additionnées, contraignaient de Gaulle à manoeuvrer, à la Libération. Il ne pouvait donc probablement pas faire autre chose que ce qu'il a fait, en 45. Mais il aurait pu - et dû... - supprimer en 58 les privilèges exorbitants qu'il avait été contraint d'accorder 13 ans auparavant : le contexte était radicalement différent, et lui était beaucoup moins défavorable....

                Et, en tout état de cause, on ne voit vraiment pas aujourd'hui pourquoi, 65 ans après 45, un gouvernement - de droite qui plus est... - continue à tolérer une telle anomalie.

                Alors, vous avez dit rupture ?.....

    marseille ports bloques.jpg

    Port bloqué, économie asphyxiée... : désolant !

    Lire la suite

  • Les Préfets courageux, ça existe !...

                Gérard Moisselin, préfet du Loiret, a décrit de façon non consensuelle la situation des demandeurs d’asile sur France Bleu Orléans.

                Un discours qui a, bien évidemment, scandalisé, du côté de Libération et aussi des Verts, qui ont publié le communiqué furibard suivant :

    GERARD MOISSELIN.jpg

    Lire la suite

  • A propos de l'article de Libé sur le Prince Jean....

    La dernière page de Libération, toute entière consacrée au Prince Jean, le 14 juillet dernier, a suscité de nombreux commentaires et réflexions.

    Parmi ceux-ci, l’article, particulièrement bienvenu, pour donner une exacte définition du positionnement des Princes par rapport à la pensée maurrassienne, de Michel FROMENTOUX, dans Action Française 2000 d’août 2010.

    Nous croyons utile de le publier ici :

    prince jean libération.jpg
    La photo qui illustre l'article de Libé

    Lire la suite

  • Jamais deux sans trois.... ou : le Prince Jean dans Libération (2/2).

                Bon, donc, soyons francs, cet article dans Libé, ça commence mal….

                Et pourtant, ce n’est pas le plus important, disions-nous en commençant ; parce que, heureusement, il y a quelque chose dans l’article. Et ce quelque chose est essentiel, et ce quelque chose est l’essentiel....

    prince jean libération.jpg

    Lire la suite

  • Jamais deux sans trois.... ou : le Prince Jean dans Libération (1/2).

                Inlassablement, et avec sérieux, le prince creuse son sillon; il va à la rencontre des Français de tous horizons et de tous bords, et cela commence à faire du monde; sa notoriété grandit : une preuve supplémentaire en est donné par le fait que Libération vient de lui consacrer une pleine page...

                Mercredi 14 juillet 2010, la dernière page (24) de Libération est toute entière consacrée au Prince Jean.

                La grande photo est très originale, loin des clichés habituels ou compassés. Elle donne une image sympathique et positive du Prince, qui correspond bien à la réalité.

                Par contre....

    prince jean libération.jpg

    Lire la suite

  • La crise va repartir: aux inconscients, la douche froide !....

                Les appeler optimistes, ceux qui croient que tout est fini, que le plus dur est derrière nous, et que maintenant tout baigne et tout va baigner ?

                Inconscients, pratiquants insensés de la politique de l'autruche, dangers publics etc: voilà qui leur conviendrait mieux. Libération publie un très bon dossier sur ce sujet: le mieux est de le lire, et de le faire lire:

                http://www.liberation.fr/economie/0101614286-les-marches-repris-de-frenesie

    Lire la suite

  • "Défense européenne, la grande illusion ": Jean-Dominique Merchet aux Mercredi de la Nar...

                Journaliste à Libération, auteur du blog Secret défense qui fait autorité en la matière, Jean-Dominique MERCHET sera l'invité des mercredi de la NAR, ce mercredi 11 novembre. Il s’était récemment déclaré partisan du retrait des troupes françaises d’Afghanistan: il revient avec un nouvel essai sur un thème qui fait consensus dans le milieu dirigeant : ce qu’on appelle la « défense européenne », dont on nous parle comme si elle était en train de devenir une réalité alors qu’elle n’est qu’une succession de tentatives avortées.
     
    MERCHET.jpg
     
                Annoncée à la fin du siècle dernier, la « force de réaction rapide » n’a jamais vu le jour et les programmes d’armement (Eurofighter) sont des échecs coûteux alors que les programmes nationaux (Rafale) et binationaux (Transall) sont des réussites. « Défense européenne, la grande illusion » : ce constat en tous points négatif s’explique par l’ambiguïté de l’Union européenne, qui se conçoit comme une grande Suisse paisible tout en rêvant à une Europe puissance qui suppose une grande armée qu’elle ne parvient pas à se donner. D’où le recours, pitoyable et dangereux, à l’Otan...
     

    Le service librairie de la NAR vous propose le livre de Jean-Dominique Merchet "Défense européenne, la grande illusion " au prix promotionnel de 11,50 euros (frais de port inclus). Commande et cheque a adresser a Royaliste, 17 rue des Petits-Champs, 75001 Paris 

    ou bien commande en ligne (paiement securise) en cliquant sur ce lien.

    merchet 1.JPG
  • Quand "la crise" fait surgir des convergences inattendues. Et prometteuses ?...

                Jean-Marie Harribey, 61 ans, est Professeur de sciences économiques et sociales et Maître de conférences d’économie à l’Université Bordeaux IV.

    harribey trouvé.jpg
    Avec Aurélie Trouvé, qui assure comme lui la co-présidence d'Attac



                Pendant la première moitié de sa vie professionnelle, il a enseigné en lycée, et, pendant la seconde, à l‘Université où ses recherches portent sur la critique de l’économie politique, les concepts de valeur et de richesse, le travail, la protection sociale et le développement soutenable.

                Il a publié notamment L’économie économe, Le développement soutenable par la réduction du temps de travail (L’Harmattan, 1997), Le développement soutenable (Economica, 1998), La démence sénile du capital (Le Passant Ordinaire, 2002), Raconte-moi la crise (Le Bord de l'eau, 2009). Il a dirigé Le développement a-t-il un avenir ? (Mille et une nuits, 2004), Le Petit Alter, dictionnaire altermondialiste (Mille et une nuits, 2006). Et il a co-dirigé Capital contre nature (PUF, 2003), Le développement en question(s) (PUB, 2006), et Sortir de la crise globale, vers un monde solidaire et écologique (La Découverte, 2009)

                Jean-Marie Harribey est chroniqueur à Politis et co-président d’Attac France depuis 2006.

     

                Voilà ce que l'on peut lire dans Libération du 14 septembre, en guise de petit texte de présentation du très intéressant article qu'il y publie, sous le titre « La crise financière est le fruit des “trente mortifères” ». Ne voit-on pas, dans cet article, un auteur lucide et sans parti pris qui, même s'il s'en étonnerait au cas où on le lui ferait remarquer, n'est pas loin du tout de la doctrine sociale de l'Eglise, d'une part, et, d'autre part, du Maurras annonciateur de l'Âge de fer, dont il a prédit la survenue en en analysant les causes dans L'Avenir de l'Intelligence. Jean-Marie Harribey veut "en sortir", et nous avec lui, et -on peut le penser- tous les gens de bonne volonté, dans quelque camp qu'ils se trouvent. Mais où trouvera-t-on la "force" qui permettrra d'en sortir, face à l'Argent devenu roi ?.....

                 A coup sûr, Jean-Marie Harribey, par delà tous les clivages et toutes les pesanteurs, est bien quelqu'un avec il serait bon d'ouvrir un débat. Qu'on en juge, voici son texte (intégral)....

    Lire la suite