Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

epuration

  • Ephéméride du 14 août

    Tunnel du Mont-Blanc, dont le percement s'est achevé le 14 août 1962

     

    1714 : Naissance de Claude-Joseph Vernet  

    Il fut Peintre du roi, membre de l'académie royale de peinture, peintre de marine.

    Ci dessous, son Port de Toulon en 1755 : 

    VERNET TOULON 1755.jpg

     https://www.histoire-image.org/etudes/ports-xviiie-siecle  

    14 aout,petain,de gaulle,liberation,epuration,vernet,tunnel du mont blanc,lepine,sauvy,tiers monde,sabatier,joliot curie

    Lire la suite

  • Lu, vu, entendu : A propos de Renault, un Foucault très honnête sur la période de la Seconde Guerre...

    Beaucoup ne voient en lui que l'animateur télé, un amuseur public. Jean-Pierre Foucauld est plus que cela, et il vaut mieux que cette simple image. Ainsi, il vient d'écrire un livre sur l'histoire de la marque Renault.

    Les amateurs d'automobile apprécieront, mais aussi ceux qui aiment la vérité, et les gens qui pensent et osent parler en dehors du politiquement/historiquement correct.

    Interrogé sur France info, il n'élude aucune question : les erreurs de Renault, certes, mais aussi les injustices, et sa mort ignominieuse, qu'il ne méritait pas. Il prend aussi un autre exemple : un ami de son père, qui n'avait absolument rien à se reprocher, et qui a été fusillé lors de l'Epuration (!). Dans cette période, dit courageusement Foucault, il y a eu "du bon et du très mauvais..."

  • Quelques réflexions, après le "de Gaulle" de France 2, à l'occasion du 18 juin (1) : les coupables...

                On pourrait dire bien des choses sur ce téléfilm. On s'en tiendra ici, comme nous le disons chaque fois, non à la critique cinématographique traditionnelle -qui n'est pas de notre ressort- mais aux leçons politiques.....

                Et la principale d'entre elles est cette évidence hallucinante, dès les premières images, dès les premiers instants, de "débâcle", de "débandade", de catastrophe "pire que toutes les précédentes" de notre histoire; cette impréparation manifeste de la France et de son armée au conflit, qui happe littéralement le spectateur, sans fioritures, dès le début du film.

                Et la question vient d'elle même, s'impose d'évidence: Mais qui est responsable de tout cela ? Qui est coupable ? Qui était au pouvoir, "avant", et porte donc la responsabilité de cette impréparation et des catastrophes infinies qui s'en sont ensuivies, tant civiles que militaires ?

    l-appel-du-18-juin.jpg

    Lire la suite