UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Affligeant : la "Une" de Libération, honteuse, mais peut-être pire encore, carrément débile...

        On connaît le mot célèbre de Fouché, apprenant l'assassinat du duc d'Enghien : "C'est pire qu'un crime, c'est une faute...". Que dire d'autre en voyant cette consternante "Une" de Libé : c'est pire que honteux, c'est carrément débile...

        On ne partage bien sur pas toujours - loin s'en faut.. - l'esprit qui préside aux articles de Libération. Mais il est vrai que souvent, et même très souvent, on y lit des choses intelligentes, bien documentées, bien informées; bref, d'un bon niveau, même si, encore une fois, on n'en partage pas toujours les idées.

        Or, là, que vient-il de se passer ? Est-ce la totalité des rédacteurs ? Quoi qu'il en soit, quelqu'un parmi la rédaction (ou quelques uns, ou peut-être tous les journalistes, on ne sait pas), quelqu'un a cru bon de nous apprendre cette chose : pour un journaliste au moins de Libé (et, sans doute, plus d'un...) "l'horloge cérébrale et intellectuelle" s'est arrêtée en 1945.... C'est affligeant, c'est consternant, que dire de plus ?...

        Dans le petit monde de Marcel Pagnol, quand quelqu'un dit une énorme "hénaurmité", les autres, comme accablés pour lui par sa bêtise, haussent les épaules, accompagnant leur geste d'un "peuchère" attristé, qui veut tout dire...

        Rien d'autre à faire dans ce cas-là : la "Une" de Libé ? Peuchère...

        On peut intervertir les termes :

        Peuchère, la "Une" de Libé...

Commentaires

  • Chers amis,
    Il parait que la "Une" de Libé est affligeante, consternante, pire que honteuse, carrément débile.
    Mais encore ?
    Si vous ne nous en dites pas plus, il ne nous reste qu'à courir au kiosque le plus proche, et encore, à condition de ne pas lire votre papier le lendemain de sa publication…
    Quel est ce journaliste de Libé dont l'horloge cérébrale et intellectuelle s'est arrêtée en 1945 ?
    J'ai cherché en vain où cliquer sur "lire la suite", mais rien !
    Amitiés quand même !
    Rémy BERT

  • (A Rémy Bert) : inutile d'aller au kiosque, la "Une" de Libé passe presque en boucle sur les "télés permanentes" (LCI, BFM, I-télé...); et nous n'avons rien dit de celle de l'Humanité, parce que nous n'avons pas de Catégorie "Paléontologie" dans notre quotidien.....

  • Encore faudrait-il regarder la Télé (permanente ou non)...
    En tout cas, je n'en sais pas plus, sur cette "une" de Libé.
    J'ai quand même approché de la réalité en lisant le Salon Beige...
    Amitiés.
    RB

Les commentaires sont fermés.