Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephémérides - Page 5

  • Ephéméride du 16 septembre

     Louis XVIII (mort le 16 septembre 1824) assiste depuis le balcon des Tuileries au retour de l’armée d’Espagne

     

    1380 : Mort de Charles V, le Sage De Jacques Bainville (Histoire de France, chapitre VI) : 

    « ...Un grand règne de réparation et de restauration commençait. Charles V, qui fut surnommé le Sage, c'est-à-dire le savant, celui qui sait, n'est pas un personnage de Froissart. Il est dépourvu de panache. Il vit comme vivra Louis XI, renfermé. Il calcule, médite, thésaurise, il suit un plan, c'est un constructeur, l'homme dont la France a besoin. Il pansera ses plaies, il la remettra à son rang en moins de vingt années.   

    16 septembre,louis xviii,charles x,chateaubriand,restauration,bourbons,charcot,charles v,pourquoi pas,convention,sainte ampoule,bainville,robespierre,pont canal de briare

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 septembre

     

    1613 : Naissance de La Rochefoucauld 

    Auteur des Sentences et Maximes morales, La Bruyère lui décerne ce bel éloge :

    « (La Rochefoucauld)...est la production d'un esprit instruit par le commerce du monde, et dont la délicatesse était égale à la pénétration...; observant que l'amour-propre est dans l'homme la cause de tous ses faibles, l'attaque sans relâche quelque part où il le trouve ; et cette unique pensée, comme multipliée en mille autres, a toujours, par le choix des mots et par la variété de l'expression, la grâce de la nouveauté. » (Discours sur Théophraste) 

    LA ROCHEFOUCAULD.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 septembre

    Vladimir Volkoff au rassemblement royaliste des Baux de Provence (décédé le 14 septembre 2005)

     

    1419 : A Sartène, naissance d'une tradition : le Catenacciu 

    Chaque Vendredi saint, le catenacciu (de « catena », chaîne, en latin) effectue un Chemin de croix en pente à travers la ville, symbolisant la montée du Christ au Calvaire.

    catenacciu chaîne.jpgLe pénitent est vêtu d'une aube écarlate et d'une cagoule rouge; seul le curé de la paroisse connaît son identité.

    Il porte une croix de 37 kilos en chêne massif, des chaînes d'un poids de 17 kilos aux pieds, sur un parcours de 1,8 km et doit tomber trois fois sur son chemin, à l'image du Christ.

    Cette procession du Catenacciu date de l'arrivée sur l'île des moines franciscains  et des Aragonais, en 1419, qui ont introduit les Chemins de croix dans la culture insulaire : aux XIVème et XVème siècles, le pape avait « confié », en effet, la Corse (et la Sardaigne) aux Aragonais, dans la lutte pour la Reconquête des terres chrétiennes sur l'Islam (voir l'éphéméride du 15 mai sur l'origine du blason de la Corse).

    La procession  - conduite par la Confrérie de la Sainte-Croix - se déroulait jadis le 14 septembre, puis elle fut déplacée à la nuit du Vendredi saint, son caractère n'ayant pas été altéré et l'itinéraire à travers la ville étant demeuré le même.  

    CATENACCIU 3.jpg

    CATENACCIU CIRCUIT.jpg

      La première chute a lieu devant l'oratoire Sainte-Anne;

      la deuxième, Place Porta, devant l'église Sainte-Marie;

      la troisième, à l'intérieur de l'église Saint-Sébastien 

    CATENACCIU 1.jpg

     

    CATENACCIU 2.JPGhttp://infocatho.cef.fr/fichiers_html/cefpaques/rjcpqprocor.html 

    10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

    Lire la suite

  • Ephéméride du 13 septembre

    Parc Naturel régional Scarpe Escaut (créé le 13 septembre 1968)

     

    1077 : Consécration de l'Abbaye aux Hommes de Caen  

    Fondée par Guillaume le Conquérant en 1059, en même temps que l'Abbaye aux Femmes (les deux appartenant à l'ordre bénédictin), la construction avait débuté en 1066. Les ressources apportées par la conquête de l'Angleterre expliquent la rapidité de la construction.  

    CAEN ABBAYE AUX HOMMES.jpg 
     
    guillaume.JPG
     Guillaume le Conquérant y est enterré (ci-dessus) 
     
    10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

    Lire la suite

  • Ephéméride du 12 septembre

    La grotte de Lascaux (découverte en 1940) 

     

    1213 : Bataille de Muret 

     

    12 septembre,bouvines,bataille de la marne,francois premier,joliot curie,rameau,leonard de vinci,chambord,muret,grottes de lascauxCette bataille est une étape essentielle dans la formation de la France. 

     

    Ce jour-là, les Français du nord et du sud se livrent bataille à Muret, au sud de Toulouse. Le roi Pierre II d'Aragon s'est rangé aux côtés des méridionaux. Il vient de remporter un triomphe en Andalousie - à Las Navas de Tolosa - sur les musulmans l’année précédents (1212), sauvant ainsi l'Europe et la Chrétienté de l'invasion des Almohades du Maroc et de Mauritanie, ceux-ci formant la seconde vague de l'invasion musulmane, après la première, qui était entrée en Espagne, par Gibraltar, en 711. Les représentants les plus célèbres de cette première vague d'invasion furent les Almoravides, au XIème siècle, contre lesquels lutta le non moins célèbre Cid Campeador...

    Pierre d'Aragon songe peut-être aussi à prendre une sorte de revanche historique, et à revenir sur un événement qui s'était passé sept siècles auparavant : la bataille de Vouillé, en 507 (voir l'éphéméride du 25 mars), victoire par laquelle Clovis avait définitivement chassé les Wisigoth de la Gaule, donnant ainsi à ce qui allait devenir la France sa frontière naturelle des Pyrénées : une seconde grande victoire, dans le sud de la France cette fois, lui vaudrait de jouer un rôle d'arbitre au nord des Pyrénées aussi bien que dans la péninsule ibérique, et d'y ré-introduire une influence politique qui en avait été chassée depuis des siècles.

    Mais son imprudence et ses erreurs tactiques font que - au contraire... - la bataille tourne au désastre pour lui et son allié, Raymond VI. Leur armée est anéantie, Pierre II est tué, Raymond VI se réfugie en Angleterre (ci-dessus, enluminure des Grandes Chroniques de France, XIVème siècle). 

    Lire la suite

  • Ephéméride du 11 septembre

     

    909 : Fondation de l'Abbaye bénédictine de Cluny  

    C'est Guillaume le Pieux qui a voulu cette fondation : elle fut le centre de la réforme monastique en Occident et groupa dans sa mouvance jusqu'à 1.400 maisons, peuplées de 10.000 moines (« l'empire de Cluny »).

    Elle joua également un rôle important dans l'évolution artistique, son abbatiale ( 1088 - 1250 ) étant le chef d'oeuvre de l'art roman. 

    Détruite à la Révolution, comme tant d'autres joyaux de notre patrimoine, il ne reste aujourd'hui que moins de 10 % de ce qui fut, jusqu'à la construction de Saint Pierre de Rome, le plus grand édifice religieux de la chrétienté (ci dessous, reconstitution par images de synthèse).

    La dernière messe y fut célébrée le 25 octobre 1791 (voir l'éphéméride du 25 octobre)...  

    Lire la suite

  • Ephéméride du 10 septembre

     

    1524 : Naissance de Pierre de Ronsard 

    350px-France_Loir-et-Cher_La_possoniere_01.jpg Le manoir de la Possonière, dans le Vendômois, où est né Ronsard

    Lire la suite

  • Ephéméride du 9 septembre

    Louis de Funès dans L'Avare, comédie créée le 9 septembre 1668

     

    1087 : Mort de Guillaume le Conquérant

     

    guillaume.JPGSon tombeau, dans l'Abbaye aux Hommes de Caen...

    lafabuleuseepopee 

    10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 8 septembre

    Frédéric Mistral (né le 8 septembre 1830)

     

    1239 : Première représentation du Miracle de Théophile, de Ruteboeuf 

    8 septembre,mistral,lamartine,daudetSi l'on connait relativement bien la vie même de Ruteboeuf, et en tous cas ses moments les plus importants, on ne dispose, curieusement de presqu'aucune date en ce qui le concerne. C'est dans l'exposé suivant - très intéressant malgré son aspect un peu austère - que l'on trouve la date du 8 septembre pour la première représentation publique, sur le parvis de Notre-Dame, du Miracle de Théophile, oeuvre commandée au poète par l'évêque de la ville lui-même (ci contre, une partie du vitrail de la cathédrale de Beauvais, racontant le Miracle) : 

     http://books.openedition.org/pup/4481?lang=fr 

    On trouvera cette oeuvre expliquée et commentée dans notre Ephémeride/Evocation du 28 mai : 

     Quand la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais a reçu, au XIIIème siècle, son extraordinaire vitrail du Miracle de Théphile 

    Et, sur le lien suivant - très technique et sans intérêt pour le grand public et les non-spécialistes - un petit tableau, en haut à droite, qui donne accès à tous les textes de Ruteboeuf :  

    http://www.arlima.net/qt/rutebeuf.html 

    Bien sûr, pour le grand public, aujourd'hui, Ruteboeuf reste d'abord connu pour sa Griesche d'Hiver, ou Complainte Ruteboeuf (chantée ici par Léo Ferré) :  

    Que sont mes amis devenus
    Que j'avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L'amour est morte
    Ce sont amis que vent me porte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta

    Avec le temps qu'arbre défeuille
    Quand il ne reste en branche feuille
    Qui n'aille à terre
    Avec pauvreté qui m'atterre
    Qui de partout me fait la guerre
    Au temps d'hiver
    Ne convient pas que vous raconte
    Comment je me suis mis à honte
    En quelle manière

    Que sont mes amis devenus
    Que j'avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L'amour est morte
    Le mal ne sait pas seul venir
    Tout ce qui m'était à venir
    M'est advenu

    Pauvre sens et pauvre mémoire
    M'a Dieu donné, le roi de gloire
    Et pauvre rente
    Et droit au cul quand bise vente
    Le vent me vient, le vent m'évente
    L'amour est morte
    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta 

     

     8 septembre,mistral,lamartine,daudet

    Lire la suite

  • Ephéméride du 7 septembre

    Le 7 septembre 2014 : Première sortie en mer pour la réplique de L'Hermione 

     

    1008 : Valenciennes, protégée de Notre Dame du saint Cordon 

    Cette année-là est dure pour les Valenciennois, décimés par la peste.

    Un saint ermite, Bertholin, vivant retiré près des bords de l’Escaut, supplie la Vierge de secourir la ville. Marie lui demande alors de réunir tous les habitants sur les murailles. Elle leur apparait et fait entourer la ville, par un ange, d’un cordon écarlate. La peste cesse aussitôt, et ceux qui l’avaient contractée sont guéris.

    En guise de remerciement, les notables de l’époque s’engagèrent à organiser une procession chaque année, à la date anniversaire de ce miracle : le sept septembre. Aujourd’hui fixée au deuxième dimanche de septembre, le Tour du Saint Cordon est le plus ancien pèlerinage français: il a célébré ses mille ans en 2008. 

    7 septembre,buffon,saint cloud,saint cordon,saint louis,blanche de castille,regence,philippe le bel,napoléon,valenciennes,tristan bernard

    Il y a, en fait, deux Tours : le premier, ou petit tour le matin; et le grand tour, l’après midi, dans toute la ville :

    http://basiliquesaintcordon.valenciennes.fr/  

    Dans notre catégorie Racines, voir l'article Les mille et une processions de Notre-Dame du saint cordon de Valenciennes  

    10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

    Lire la suite

  • Ephéméride du 6 septembre

    Tombeau de Colbert à l'église Saint-Eustache de Paris, par Antoine Coysevox 

     

    1683 : Mort de Colbert   

    Chargé en premier lieu de veiller à la gestion des finances de l'état sous Louis XIV, Colbert, qui meurt à 64 ans, avait exercé peu à peu son pouvoir dans tous les domaines.  

    De Michel Mourre : 

    « ...C'était un travailleur acharné, épris d'ordre et de méthode, un homme de cabinet, aux dossiers bien tenus, un fonctionnaire sérieux, incontestablement dévoué à l'Etat... » 

    Colbert-5.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 5 septembre

    « Je salue nos rois, leurs descendants qui sont de très bons, de très nobles , de très dévoués serviteurs du pays. » (Charles De Gaulle, Amboise, le 10 mai 1959)

     

    1534 : Jacques Cartier revient de sa première expédition au Canada  

    Né à Saint-Malo, en 1491, Jacques Cartier, issu d'une modeste famille de pêcheurs terre-neuvas, souhaite trouver la route du Nord pour atteindre les Indes sans passer par la longue et périlleuse route du Sud. Il réussit à convaincre François 1er, et appareille le 20 avril 1534. Après Terre-Neuve, Cartier aborde sur la côte qui longe le golfe du Saint-Laurent.

    Il est accueilli par des Indiens avec qui il échange des cadeaux, et plante une croix portant l'écusson du roi de France. L'approche de l'hiver l'oblige à rebrousser chemin: il rentre en France avec deux Indiens qu'il présente à la cour. 

    JACQUES CARTIER MANOIR MUSEE LIMOELOU.jpg 
    Manoir musée Jacques Cartier, Limoëlou
     
     

    5 septembre,peguy,fouquet,vaux,louis xiv,cartier,percier et fontaine,auguste comte,lorraine,conscription,jourdan,sabatier

    Lire la suite

  • Ephéméride du 4 septembre

    Georges Simenon (décédé le 4 septembre 1989)

     

    1768 : Naissance de Chateaubriand 

    La fulgurance visionnaire dont Chateaubriand fait preuve dans le passage suivant n'est-elle pas, à proprement parler, fascinante ? Voici un extrait de L'Avenir du Monde, annexé en Variantes et Additions aux Mémoires d'Outre-Tombe (La Pléiade, tome II, pages 1051/1052). Et ces lignes ont été écrite vers 1834 ! 

    Il est d'ailleurs à noter - preuve supplémentaire de l'intérêt exercé par les Mémoires en particulier, et Chateaubriand en général... - que ce texte a été lu en direct par Jacques Julliard sur LCI, lors d'un de ses débats hebdomadaires avec Luc Ferry...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 3 septembre

    Déclaration de guerre à l'Allemagne, le 3 septembre 1939

     

    1120 : Mort de Gérard Tenque 

    3 septembre,seconde guerre mondiale,independance americaine,bainville,france,allemagne,hitler,nazisme,front populaire,petain,1939,tourguenievGérard Tenque est le fondateur de l'Ordre de Malte, dont le nom complet est Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte.

    Natif de Martigues (où il est né en 1040) Gérard fonda son Ordre en Palestine, en 1113.

    Celui-ci devait connaître l'immense essor que l'on sait.  

    Le 11 Août 1891, Martigues, sa ville, organisa une grande fête en son honneur : ce jour-là, Frédéric Mistral et des représentants de tout le Félibrige inaugurèrent une plaque en marbre, apposée au premier étage de la Mairie, l'Hôtel Colla de Pradines, pour rendre l'hommage qu'il méritait au fondateur de l'Ordre de Malte. 



    La plaque porte ces mots :

    L'AN DOU SAN CRIST MXL
    DINS NOSTO CIEUTA DOU MARTEGUE
    NASQUE LOUS BENUROUS
    GERARD TENQUE
    FOUNDATOUR DI MOUNGE ESPITALIE
    DE SAN JAN DE JERUSALEN
    E
    LOU XI D'AVOUST
    MDCCCXI
    LI CIGALIE ME LI FELIBRE
    AN OUNOURA PER AQUEST MABRE
    LA MEMORI
    DOU GRAND PROUVENCAU PIETADOUS

    L'an du saint Christ 1.040
    Dans notre ville de Martigues
    Naquit le Bienheureux Gérard Tenque
    Fondateurs des Moines Hospitaliers
    De Saint Jean de Jérusalem
    Et
    Le 11 Août
    1.891
    Les Majoraux (1) et les Félibres
    Ont honoré par ce marbre
    La mémoire
    Du grand provençal miséricordieux 

    3 septembre,seconde guerre mondiale,independance americaine,bainville,france,allemagne,hitler,nazisme,front populaire,petain,1939,tourgueniev

    Charles Maurras, l'autre gloire de Martigues, a également honoré la mémoire de Gérard Tenque. Il le fit dans le jardin de sa maison du Chemin de Paradis, à Martigues, quartier de Ferrières : voir notre album Une visite chez Charles Maurras 

    http://www.ordredemaltefrance.org/ 

    5 septembre,peguy,fouquet,vaux,louis xiv,cartier,percier et fontaine,auguste comte,lorraine,conscription,jourdan,sabatier

    Lire la suite

  • Ephéméride du 2 septembre

     

    1792 : Début des massacres de Septembre, à Paris 

    Tout va très vite depuis le 10 août dernier (voir l'éphéméride du 10 août) : c'est ce jour-là qui marque la « fin finale » des derniers restes de pouvoir que conservait encore Louis XVI, et qu'il pouvait conserver, s'il l'avait voulu, même ce jour-là : « Louis XVI a  pu sauver vingt fois son trône et sa vie » écrira, avec raison, Chateaubriand.

    Mais, pénétré de l'idée fausse et perverse que l'homme est bon - idée mise à la mode par Jean-Jacques Rousseau, entre autres - Louis XVI ne voulait pas se défendre, en tout cas pas par la force, et ne voulait pas faire couler le sang de quelques agitateurs et factieux. Moyennant quoi, il a « permis » la Révolution qui, elle et ses conséquences calamiteuses sortant sans fin les unes des autres jusqu'à nos jours, a fait couler le sang de dizaines de millions d'hommes, innocents, eux.

    Dès le lendemain du 10 août, le Roi, réfugié à l'Assemblée, est suspendu (comme le disait Bainville, ce qui revenait à la déchéance moins le mot) et l'Insurrection révolutionnaire, grosse du terrorisme, a, de fait, les pleins pouvoirs à Paris, alors que l'immense majorité du pays est monarchiste.

     dans trois semaines, en ce début de septembre, le Roi sera enfermé au Temple, avec toute la famille royale;

     dans trois mois s'ouvrira son pseudo-procès;

     et, dans moins de cinq mois, il sera assassiné : les terroristes révolutionnaires ne perdront pas de temps, eux, et n'auront pas, vis-à-vis de lui, la pusillanimité et les pudeurs d'humaniste qu'il eut, lui, vis-à-vis d'eux !

    Ayant pris le pouvoir par la force et l'émeute, l'insurrection va le conserver par les mêmes procédés, qui iront s'amplifiant, jusqu'à la proclamation de la Terreur : ainsi, trois semaines à peine après ce funeste 10 août, les massacreurs vont se déchaîner contre tout ce qu'ils appellent, un peu vite, les contre-révolutionnaires.

    Pour frapper les esprits, annihiler toute velléité de résistance et asseoir encore mieux leur pouvoir à Paris, où ils sont les maîtres absolus, les terroristes révolutionnaires vont massacrer 1.400 personnes; l'horreur durera quatre jours.

    Le peuple français commence à peine à payer le funeste aveuglement de Louis XVI, et sa bonté dénaturée et dévoyée, qui n'aura profité qu'au crime, au meurtre, à la violence sans bornes, à la Terreur. 

    massacre_septembre_2.jpg 

    Chateaubriand a été le témoin oculaire de ces monstrueux massacres de septembre :

    Lire la suite