Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephémérides - Page 5

  • Ephéméride du 25 janvier

    La salamandre, emblème de François Ier

     

    1515 : Sacre de François Premier 

    De Michel Mourre :  

    «...François premier fut le type accompli du gentilhomme de la Renaissance. D'une belle prestance, avec un air majestueux que tempérait son élégance fastueuse, c'était un guerrier d'une folle bravoure, un sportif accompli, qui excellait à la paume, à la chasse, au tournoi.

    Il possédait une intelligence rapide, curieuse de tout, un peu superficielle sans doute, mais qui faisait de lui le plus brillant causeur de son royaume.

    Il aimait les Lettres et les Arts, se fit le patron des humanistes, fonda le Collège de France (1530), et fut le grand introducteur en France de la Renaissance italienne : il attira auprès de lui des artistes comme Benvenuto Cellini, le Primatice, Léonard de Vinci, et c'est lui qui fit construire les châteaux de Chambord, de Villers-Cotterêts, de Saint Germain en Laye, ainsi que le château de Madrid, à Neuilly...» 

    2qs7p107.jpg

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo « Agrandissements de François 1er »

    Lire la suite

  • Ephéméride du 24 janvier

    Evocation de Lyon à l'époque romaine

     

    41 : Accession à l'Empire de Tiberius Claudius Drusus, né à Lyon en 10 avant J-C 

    Il devient le quatrième Empereur romain.

    claude.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 23 janvier

     

    52 Avant Jésus-Christ : Massacre des résidents romains de Cénabum (Orléans) 

    Ce massacre marque le début de l'insurrection générale de la Gaule, sous le commandement de Vercingétorix.

    De Jules César, La Guerre des Gaules, VII, 3 :

    «...Ce jour arrivé, les Carnutes, sous les ordres de Cotuatus et Conconnetaudumnos, hommes déterminés à tout, se jettent, à un signal donné, dans Cenabum, massacrent les citoyens romains qui s'y trouvaient pour affaires de commerce, entre autres C. Fusius Cita, estimable chevalier romain, que César avait mis à la tête des vivres, et ils pillent tous leurs biens ».

    César reprendra Cenabum, qu'il fera piller et incendier. Au IIIème siècle après J-C, elle changera de nom et s'appellera Aurelianum, d'où dérive son nom actuel : Orléans. 

    670-40555.jpg
     
     

    23 janvier,vercingetorix,orleans,gaule,cesar,mansart,louis xvi,pichegru,helder,capture de la flotte hollandaise,tocqueville,manet,stendhal

    Lire la suite

  • Ephéméride du 22 janvier

    Le 22 janvier 1751, Louis XV crée l'Ecole militaire. En 2015, le prince Jean reçoit les paras à Dreux. Les Princes de France sont toujours des militaires ...

     

    1516 : De retour de sa victoire de Marignan, François Premier arrive à Marseille 

    Il se rend au petit sanctuaire de la colline de Notre-Dame, et ordonne plusieurs constructions. Notamment, un fort sur la colline (qui deviendra de la garde) et la construction d'un fort sur la petite île d'Hypéa, de l'archipel du Frioul, dans la rade de Marseille : le château d'If.

    Celui-ci jouera tellement bien son rôle de défense de la ville que Marseille, attaquée neuf fois auparavant, et souvent pillée, ne subira plus jamais d'attaque venue de la mer : en effet, depuis sa grosse tour ronde, les canons pouvaient tirer à vue sur 360°. 

    IF 2.JPG
     
    L'archipel du Frioul, à l'entrée de la rade de Marseille, se compose de trois îles seulement : l'île de Ratonneau, que les Grecs appelèrent tout naturellement « Proté » (« premier », en grec), car c'est la première que l'on rencontre en venant du large; les deux autres, il les distinguèrent par leur taille, et appelèrent « Mésé » (« moyenne ») l'actuelle Pomègues, et « Hypea » (« la plus petite ») l'actuelle île d'If.
    165786_l.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 21 janvier

    21 janvier 1793

     

    1338 : Naissance du futur Charles V, le Sage 

    Christine de Pisan, femme de lettres du XIVème siècle, nous a laissé cette description du roi :

    « De corsage estoit haut et bien formé, droit et large d'épaules, étroit par les flancs, le visage de beau tour, un peu longuet, grand front et large, les yeux de belle forme, bien assis, châtains de couleur, haut nez assez et bouche non trop petite, le poil ni blond ni noir, la charnure claire brune mais il eut la chair assez pâle et je crois que le fait qu'il était si maigre était venu par accident, non par tempérament. Sa physionomie était sage, raisonnable et rassise, à toute heure en tous états et en tous mouvements ; on ne le trouvait furieux et emporté en aucun cas, mais modéré dans ses actions, contenance et maintien. Eut belle allure, voix d'homme de beau ton, et, avec tout cela, certes, à sa belle parleuse était si bien ordonnée et si belle à entendre, sans aucune superfluité de discours, que je ne crois pas qu'aucun rhétoricien en langue française n'eût rien à en reprendre. »  

    CHARLES CINQ.JPG

    Lire la suite

  • Ephéméride du 20 janvier

     

    1601 : Henri IV ratifie le Traité de Lyon 

    Signé le 17 janvier par les plénipotentiaires de France et de Savoie, ce traité met fin à la guerre entre les deux pays.

    La France s'agrandit du Bugey, de la Bresse, du Valromey et du Pays de Gex (dont elle perdra une partie lors du désatreux Traités de 185, consécutif aux folies révilutionnaires et napoléoniennes : voir l'Ephéméride du 20 novembre) 

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo « Traité de Lyon (17 janvier 1601) ».

                        FRANCE HENRI IV TRAITE DE LYON 1601.gif

    http://ch.revues.org/index227.html

     

    21 janvier,henri iv,bugey,pere la chaise,anne d'autriche,louis xiii,louis xiv,louvre,mazarin,val de grace,moliere,ampere,la fontaine

    Lire la suite

  • Ephéméride du 19 janvier

    Gustave THIBON [décédé le 19 janvier 2001] au rassemblement royaliste des Baux de Provence. Il y est venu pendant plus de vingt ans ... 

     

    1771 : Renvoi des Parlements 

    « Y a-t-il un seul souverain ? Ou la France est-elle soumise à douze aristocraties ? » (Maupeou).

    Dans la nuit du 19 au 20 janvier 1771, Louis XV et Maupeou (ci dessous) cassent les Parlements, et leurs membres sont exilés. Chaque parlementaire reçoit par huissier copie de l'arrêté du Conseil du roi confisquant les charges et interdisant aux magistrats de rendre des arrêts sous peine de faux.

    Maupeou forme un nouveau Parlement avec les magistrats qui approuvent sa politique, supprime la vénalité des offices et introduit l'égalité de tous les sujets devant la justice...

    Les parlementaires avaient contre eux une bonne partie des « philosophes », Voltaire en tête, qui écrivait à d'Alembert : « Quoi les boeufs-tigres pleurent ? On ne rend plus la justice ? Les plaideurs sont réduits à s'accommoder sans frais...»

    La "destruction" des Parlements, qui bloquaient toute réforme, par égoïsme corporatiste et en fonction de la préservation de leurs seuls intérêts et privilèges, était le début, et la condition sine qua non,  de la Révolution royale ; celle qui aurait apporté au pays les réformes nécessaires, et donc empêché la funeste Révolution idéologique.

    Celle-ci se produira malheureusement moins de vingt ans plus tard : le jeune Louis XVI (20 ans) commettra l'erreur et la folie... - , à son avènement, en mai 1774, de restaurer les magistrats dans l'intégralité de leurs charges !...

    Fatale décision : « On peut sans exagération dire que la Révolution date de 1774 », écrit l'historien Jean Tulard... 

    maupeou.jpg
    Amer, et surtout lucide, Maupeou déclara : « ...le roi ne peut avoir d'autre reproche à me faire que mon trop de zèle pour le maintien de son autorité. Je lui avais fait gagner un procès qui durait depuis trois cents ans. Il veut le reprendre; il en est le maître...»
    Certains contemporains affirment l'avoir entendu dire, en aparté, « ...il est perdu...» (sur ce désastreux "rappel des Parlements, voir l'éphéméride du 12 novembre)

    Lire la suite

  • Ephéméride du 18 janvier

     Les Hospices de Beaune aujourd'hui

     

    1462 : Mort du Chancelier Nicolas Rolin 

    Grande figure politique de la Bourgogne et de la France du XVème siècle, il fut chancelier de Philippe le Bon, duc de Bourgogne durant 40 ans.

    Fondateur du célèbre Hospice de Beaune, il fut un homme politique clairvoyant et iintelligent : il sut gagner la confiance du duc de Bourgogne, Jean sans Peur, qui lui décerna le titre de conseiller et fit de lui son avocat au parlement de Paris. Après l'assassinat de Jean sans Peur, par des Armagnacs, en 1419, il se mit au service de Philippe le Bon, qui le nomma chancelier de Bourgogne en 1422.

    Après l'épopée de Jeanne d'Arc, Rolin jugea la cause anglaise perdue et incita Philippe le Bon à quitter la famille des Lancastre pour celle des Valois et à obtenir les faveurs de Charles VII, ce que fit Philippe le Bon lors du congrès d'Arras (1435), où le chancelier Rolin était le porte-parole du duc et de la duchesse de Bourgogne.

    C'est lui qui commanda la célébrissime Vierge du Chancelier Rolin, aujourd'hui unique oeuvre de Jan Van Eyck que possède la Louvre : 

    18 janvier,fronde,bainville,louis xiv,banque de france,napoleon,louvois,pontmain,becquerel 

    Sur la fondation des Hospices de Beaune, le 4 août 1443, voir notre éhéméride du 4 août; et l'éhéméride du 1er janvier, jour où ces Hospices ont reçu leur premier patient...

     

    18 janvier,fronde,bainville,louis xiv,banque de france,napoleon,louvois,pontmain,becquerel

    Lire la suite

  • Ephéméride du 17 janvier

    La montagne Sainte-Victoire

     

    86 Avant Jésus-Christ : Mort du Consul Caius Marius  

    En 102 Avant Jésus-Christ, en Provence, il avait écrasé les Cimbres et les Teutons, sauvant Rome et la Civilisation. 

    gaius-marius-1.jpg
    Caius Marius, consul
     
     

    Faisons mémoire de ce grandiose évènement : on verra qu'il renferme bien des leçons pour le temps présent, et que dans nos angoisses d'aujourd'hui concernant la survie et la continuation de notre Civilisation, de notre Culture, de notre Être profond, nous pourrons trouver une splendide leçon de courage et d'espérance chez ce grand et noble romain qui, avec ses légions, est venu dans le pays qui est aujourd'hui « chez nous » pro salute non pro gloria certari (combattre non pour la gloire mais pour sa propre survie, nous dit Salluste) écrivant ainsi l'une des pages les plus extraordinaires non seulement de notre propre histoire mais de toute l'Histoire universelle. 

     
    17 janvier,caïus marius,rome,provence,cimbres,teutons,légion romaine,cesar,marthe,massalia,marseille,fos,aix• Évocation courte (12'2") : au Rassemblement Royaliste des Baux de Provence : http://vimeo.com/9698887
     
    • Évocation plus longue (26'26") : devant la stèle des Tremaïe, aux Baux : http://vimeo.com/15878420
     
    (Illustration : "Les Antiques", à Glanum, élevés en commémoration de l'évènement)

    Lire la suite

  • Ephéméride du 16 janvier

    Lérins, aujourd'hui

     

    430 : Mort d'Honorat d'Arles 

    Egalement appelé Saint Honorat, ou Honorat de Lérins, il est le fondateur de l'Abbaye de Lérins (vers 400-410). 

    16 janvier,saint simon,vauban,louis xiv,versailles,le régent,louvois,memoires de saint simon

     Juste en face de Cannes (ci-dessous) les îles de Lérins abritent un monastère florissant, autrefois protégé par une forteresse aujourd'hui en partie ruinée (ci-dessus).

    16 janvier,saint simon,vauban,louis xiv,versailles,le régent,louvois,memoires de saint simon

    http://www.abbayedelerins.com/ 

    http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/synaxaire/stHonorat.htm

     

    16 janvier,saint simon,vauban,louis xiv,versailles,le régent,louvois,memoires de saint simon

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 janvier

    Le choeur de la Basilique Saint Remi de Reims

     

    533 : Fête de Saint Remi 

    Mort le 13 janvier, il est fêté le 15, jour de sa mise au tombeau (et, à Reims, le 1er Octobre, conformément à une tradition locale remontant à la fin du IVème siècle).

    Ci-dessous, son tombeau dans la très belle basilique de Saint Rémi, à Reims. 

    800px-Tombeau_St_Remi.jpg
     
     
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 janvier

    La Philarmonie de Paris, inaugurée le 14 janvier 2015

     

    1684 : Naissance de Jean-Baptiste van Loo 

    Il est l'auteur de portraits fameux : ci dessous, Louis XV (dont il recevra deux commandes successives de portraits, ce qui est assez rare) :

    LOUIS XV.JPG
     

    14 janvier,jean-baptiste van loo,louis xv,albert schweitzer,de grasse,washington,rochambeau,ingres,axa,louvre

    Lire la suite

  • Ephéméride du 13 janvier

    Poitiers, de nos jours

     

    367 ou 368 : Mort d'Hilaire de Poitiers 

    Né dans une famille gallo-romaine païenne d'Aquitaine, noble et riche, Hilaire demande le baptême à 30 ans, puis est élu évêque de Poitiers. Il rencontre saint Athanase d'Alexandrie, alors en exil en Gaule à cause de l'hérésie arienne.

    Combattant à son tour cette hérésie, il est exilé en Phrygie sur ordre de l'empereur Constance pour avoir défendu la foi trinitaire dans une Gaule acquise à l'arianisme. Il revient d'Orient après la mort de Constance pour finir ses jours à Poitiers en 367 ou 368.

    En accueillant saint Martin, pour fonder le monastère de Ligugé, il favorisa l'instauration du monachisme. 

    13 janvier,suger,saint denis,art gothique,art roman,ogive,croisée d'ogive,sainte chapelle,amiens,notre-dame de paris,richelieu,lemercier

    Saint Hilaire et Saint Athanase, champions de l'orthodoxie chrétienne face à l'arianisme. 

    http://sainthilaire-culture.monsite-orange.fr/hilairedepoitiers/index.html

     

    13 janvier,suger,saint denis,art gothique,art roman,ogive,croisée d'ogive,sainte chapelle,amiens,notre-dame de paris,richelieu,lemercier

    Lire la suite

  • Ephéméride du 12 janvier

    Plat rustique aux reptiles et écrevisses, Bernard Palissy, 1550

     

    1587 : Bernard Palissy est condamné au bannissement 

    12 janvier,charles perrault,querelle des anciens et des modernes,louis xiv,homère,boileau,racine,auguste,antiquité,la fontaine,louis le grand,siècle d'auguste,grand siècle

    La vie de Bernard Palissy fut à l'image de son époque : troublée à l'extrême par les horreurs des Guerres de religion.

    Pourtant, les paradoxes n'y manquent pas : converti à la Réforme, il fut constamment protégé par de grands seigneurs catholiques, comme le connétable Anne de Montmorency, qui l'emmenait fréquemment chez lui, à Ecouen (et c'est la raison pour laquelle la majeure partie de son œuvre est exposée au Musée national de la Renaissance du château d'Ecouen); mais aussi par Catherine de Médicis, et par le roi lui-même : c'est tout simplement parce qu'il se trouvait dans ses appartements, le jour de la Saint-Barthélemy, qu'il échappa, lui réformé, au massacre...

    À partir de 1530, cet autodidacte - « peintre sur verre et faïence » - étudia la technique de cuisson des émaux. La découverte d'une coupe de céramique émaillée, d'un superbe blanc, dans la collection d'un grand seigneur, décida de sa carrière : il voulut à tout prix découvrir le secret de sa fabrication. De 1536 à 1556, il consacra vingt ans de sa vie à tenter de reproduire la glaçure de cette coupe qu'il avait vue : qui ne connaît l'histoire de Palissy ruiné, brûlant ses meubles et son plancher pour y parvenir ?

    C'est en 1555, après une vingtaine d'années d'épreuves physiques et morales, endurant les reproches de sa femme et les moqueries de ses voisins, qu'il put enfin couvrir ses poteries d'un émail jaspé. Il innova en adaptant à la céramique le goût des grottes (d'où le terme de grotesques) importé d'Italie vers le milieu du XVIème siècle. Ses pièces les plus connues sont des céramiques (vases, bassins, plats ou ustensiles divers) qui incluent des fruits, des feuilles ou des reptiles dans leurs décors naturalistes en relief (ci-dessous, son célèbre « plat à bestioles » du Musée de Sèvres).

    Anne de Montmorency, grand esthète, le fit travailler à la décoration de son splendide château d'Ecouen, et le protégea comme de nombreux autres artistes tels que Jean Goujon...

    12 janvier,charles perrault,querelle des anciens et des modernes,louis xiv,homère,boileau,racine,auguste,antiquité,la fontaine,louis le grand,siècle d'auguste,grand siècle

    Plat « à bestioles », Musée de Sèvres

    Lire la suite

  • Ephéméride du 11 janvier

    La Hire et Jeanne Une représentation de l'Alouette de Jean Anouilh

     

    1443 : Mort d'Etienne de Vignolles 

    Bon compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, il est plus connu son son surnom de La Hire, qui lui a été donné par les Anglais, en raison de ses fréquentes et violentes colères.

    L'enluminure ci dessous le représente en compagnie de son ami, Jean Poton de Xaintrailles, autre capitaine de Jeanne d'Arc (sur la mort de Poton, voir l'éphéméride du 7 octobre).

    Dans les registres du parlement de Bordeaux on trouve un document où il est écrit : « Un des plus vaillants capitaines du royaume de France, qui fut cause avec La Hire de chasser les Anglais ». 

    http://duguesclin.free.fr/guerre_de_cent_ans/page/La_hire.htm 

    vigiles4.jpg
     
    On lui attribue cette prière, avant l'assaut :  
    « Dieu, je te prie que tu fasses aujourd'hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fît pour toi, s'il était Dieu et que tu fusses La Hire. » 

    11 janvier,jeanne d'arc,la hire,le france,roger guillemin,saint nazaire,haussmann,de lattre de tassigny,gifas,chapelle expiatoire,diamants de la couronne

    Lire la suite