Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nantes

  • Ephéméride du 16 décembre

    Notre Dame de Paris, aujourd'hui

     

    1431 : Henri VI d'Angleterre sacré roi de France à Notre Dame de Paris 

    C'est le cardinal de Winchester qui officie; à ses côtés, l'évêque Pierre Cauchon, celui-là même qui a « orienté » dans le sens que l'on sait le procès de Jeanne d'Arc...

    Mais il est trop tard pour les prétentions anglaises. Si celles-ci ont paru plus d'une fois être sur le point de l'emporter, lors de cette interminable Guerre de Cent Ans, le vent a tourné, définitivement.

    D'abord, les droits d'Henri VI sur le Trône de France sont révoqués, en vertu de l'adage « Nemo ad alium transfere potest quam ipse habet » (on ne peut transmettre plus de droits que l'on en possède), qui implique que sa mère, Catherine de Valois, fille de Charles VI de France, ne pouvait lui transmettre des droits à la succession de la Couronne, puisqu'elle-même n'en possédait pas.

    Mais, surtout, tout tourne maintenant en la faveur de Charles VII, sacré Roi à Reims deux ans et cinq mois auparavant, grâce à l'intervention de Jeanne d'Arc (voir l'éphéméride du 19 mai).

    La fin de la guerre interviendra dans une vingtaine d'années, marquée par la bataille de Castillon (voir l'éphéméride du 17 juillet) ... 

    200px-KarlVII.jpg
     
     
     
    11 décembre,le grand condé,rocroi,petit palais,bainville,louis xiii,richelieu,concorde,turcat,berlioz,musset,fabry,aerospatiale
     
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 29 juin

    Le 20H aujourd'hui (Pierre Sabbagh lance le premier journal télévisé le 29 juin 1949 ) 

     

    1786 : Fin du voyage triomphal de Louis XVI à Cherbourg 

     

    Il avait débuté le 21 de ce mois de juin : on aura un début de relation de cette "anecdote triomphale dans un règne malheureux" ici : 

    http://www.jstor.org/pss/20527905 

    et plus de choses ici :

     

    http://dumouriez.free.fr/pdf/chap4.pdf

     

    LOUIS XVI MEDAILLE CHERBOURG 1786.jpg
     
    La mer domptée à Cherbourg, Médaille commémorative de la visite de Louis XVI (cuivre, 64mm, signée Duvivier)
     
     
    louis xvi cherbourg 1786 CREPIN.jpg
    Louis XVI visite les travaux du port de Cherbourg, par Louis-Philippe Crépin
     
     
    Témoignage parlant et émouvant : à Houdan, l'Auberge de la fleur de lys témoigne du passage de Louis XVI lors de ce voyage triomphal : dans notre album Fleur de lys, fleurs de lys... voir la photo Auberge de la fleur de lys, à Houdan
     
     
    24 juin,loi d'exil,orléans,du pont de nemours
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 12 juin

    Le 12 juin 1867, naissance de Charles Fabry, co-découvreur - avec Alfred Perot - de la couche d'ozone 

     

    1672 : Ils ont traversé le Rhin !           

     

    Lors de la guerre contre la Hollande, les Dragons de Louis XIV franchissent le Rhin au Gué de Tolhuys et envahissent les Pays-Bas. Le lieu-dit Tolhuys désigne la maison de douane, près d’Arnhem, où l’armée franchit le Rhin à gué (Arnhem fait, aujourd'hui, partie de l'agglomération Arnhem-Nimègue). 

    Les Dragons de Noailles sont nés en 1688 sous la direction de la famille de Noailles. Dès l’hiver 1674-75, ils ont à leur tête Henri de la Tour d'Auvergne-Bouillon, maréchal de France et vicomte de Turenne, connu comme Monsieur de Turenne...

    Ci dessous, Dragon vers 1705.

     

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo"Vers le Rhin" et les deux suivantes

     

    12 juin,louis xiv,guerre de succession d'espagne,philippe v,audimat,cathelineau,nantes,saumur,vendéens,grande armée catholique et royale,turenne,dragons de noailles

    Écouter :

     

    Les Dragons de Noailles (chanté).mp3

     

    Les dragons de Noailles.mp3 (43ème Dragons de Lille)

     

    12 juin,louis xiv,guerre de succession d'espagne,philippe v,audimat,cathelineau,nantes,saumur,vendéens,grande armée catholique et royale,turenne,dragons de noailles

     

    Lire la suite

  • Ayraultport : le "bon" mot de Thomas Legrand, sur France Inter...

    fabius,legrand,nantes,notre dame des landesCe mercredi 28, Thomas Legrand pose une question pertinente -et impertinente... - à Laurent Fabius, qui vient de parler de "responsabilité", d' "urgence", de "gravité"... à propos du sommet sur le climat de l'ONU à Doha.

    En substance, la question est : comment conciliez-vous cela avec vos propos en faveur de l'aéroport Notre-Dame des Landes (alors qu'il est de notoriété publique que l'actuel aéroport de Nantes est loin, très loin de la saturation...). Et, peut-on indéfiniment continuer l'orgie de carburant fossile ?

    Devant le "blanc" de Fabius, ce qu'au théâtre on appellerait un trou de mémoire (mais, au théâtre, il y a le petit trou du "souffleur"...) Thomas Legrand prend la chose du bon côté, et rigole un bon coup, ce qui n'en fait que plus mal : "Puisque les réponses se font de plus en plus courtes, on va arrêter là."

    On connaissait Pépin le Bref. On vient à peine de découvrir François normal que voici le petit dernier dans la famille "le bref", Laurent le bref : on vit décidemment une époque épatante !

  • La France perd pour la 2ème fois son "Triple A" ? Pas grave ! Ayrault nous sort de son chapeau un "Triple P"...

    (du Blog de Patrice de Plunkett, citant le Canard enchaîné du 21 novembre 2012) : 

    "Le lundi 19 novembre, le très chic hôtel quatre étoiles Radisson Blu, installé dans les murs de l'ancien palais de justice de Nantes, a ouvert ses portes. La chambre standard y coûte 195 euros la nuit, et la suite 345 euros..."

    ayrault,ayraultport,nantes,radisson,canard enchainéCe palace "est parfaitement de gauche" : "les murs appartiennent au conseil général (de gauche), lequel en a concédé l'usage à une filiale d'Axa pour, excusez du peu, les quatre-vingts ans à venir. Tous les hommes politiques du coin, Ayrault le premier, vous le diront : la ville de Nantes avait grand besoin de cet hôtel chic. Tout comme elle a grand besoin du nouvel aéroport. Les deux projets obéissent à la même logique."

    Au delà des prétextes ("tous bidons") invoqués pour imposer la construction de l'ayraultport, ses promoteurs donnent en effet la vraie raison : "Les territoires sont entrés dans une logique de compétition pour attirer les investissements ainsi que les événements porteurs d'image et de retombées économiques tels que les congrès, salons ou événements culturels majeurs." D'où l'idée d'un aéroport prestige-paillettes-people : "D'un coup d'avion, faire Nantes-Berlin pour voir une expo, attirer l'élite londonienne pour le nouveau spectacle de Royal DeLuxe, remplir les salles de congrès internationaux et le Radisson Blu..."

    Vous avez dit : "socialistes" ?