Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guerre de cent ans

  • Ephéméride du 19 mars

    L’indétermination, l’incertitude, la probabilité, l’acausal, le non local, l’atemporel  : quelques uns des concepts étranges formant le socle de la physique quantique. [Mort de Louis de Broglie, Nobel de Physique 1929]

     

    1315 : Louis X, le Hutin, octroie la Charte aux Normands 

    charte aux normands.jpg
    Ci dessus, « Le grand coutumier de Normandie. Charte aux Normands donnée en 1314 par Louis X le Hutin », artiste Anonyme (14ème siècle)

    Lire la suite

  • Ephéméride du 25 février

    Cloitre de l'abbaye royale de Fontevraud

     

    1116 : Mort de Robert d'Arbrissel 

     

    Ermite et moine breton, né vers 1047 dans le village d'Arbrissel, Robert fonda d'abord l'abbaye de la Roë, en 1096, qui devint rapidement le monastère le plus influent de la Mayenne, avant de connaître le déclin : détruite en bonne partie durant la Révolution, elle conserve encore de beaux bâtiments conventuels et son logis de l'Abbé.

    Cette première fondation peut être regardée comme la sœur aînée de l'abbaye royale de Fontevraud que Robert fonda en 1101 et qui eut, comme l'abbaye de la Roë, une histoire mouvementée (jusqu'à devenir une prison, réputée la plus dure de France !).

    Aliénor d'Aquitaine y est enterrée, ainsi que son fils Richard Coeur de Lion : épousée d'abord par le roi de France Louis VII, sur les conseils du sage Suger, mais répudiée ensuite après la mort de celui-ci, elle se remaria immédiatement avec Henri Plantagenêt (lui aussi enterré à Fontevraud, véritable nécropole des Plantagenêts), lui apportant en dot ses possessions : tout le Sud-Ouest, presque le quart de la France actuelle ! Et Henri Plantagenêt devait, en plus, devenir deux ans plus tard roi d'Angleterre !

    L'abbaye de Fontevraud était l'abbaye de coeur d'Aliénor: c'est là qu'elle s'était retirée à la fin de sa vie agitée, et qu'elle mourut, deux ans après la chute de Château-Gaillard - construit en un an par son fils Richard... - et la reconquête de la Normandie par Philippe Auguste.

    Comme une sorte de réconciliation entre les familles, la petite-fille d'Aliénor, Blanche de Castille, devait peu après épouser, sur les instances d'Aliénor, le nouveau roi de France, Louis VIII, et devenir la mère de Louis IX. 

    25 fevrier,jeanne d'arc,chinon,guerre de cent ans,charles vii,reims,bourges,bainville,stofflet,renoir

     Vue aérienne de l'abbaye (ci-dessus) et (ci-dessous) l'extraordinaire cheminée romane de la cuisine, qui conserve cinq de ses huit absidioles primitives.

    25 fevrier,jeanne d'arc,chinon,guerre de cent ans,charles vii,reims,bourges,bainville,stofflet,renoir

     http://lettrevolee.irht.cnrs.fr/robert.htm

     

    25 fevrier,jeanne d'arc,chinon,guerre de cent ans,charles vii,reims,bourges,bainville,stofflet,renoir

    Lire la suite

  • Ephéméride du 21 février

    Naissance de Sacha Guitry le 21 février 1885 - Photo : Si Versailles m'était conté 

    1322 : Sacre de Charles IV, le Bel 

    Mort sans enfants - comme ses deux frères, ayant régné avant lui, Louis X et Philippe V - Charles est le dernier des trois garçons de Philippe le Bel, qui a eu également une fille, Isabelle, mariée au roi d'Angleterre. Il sera le dernier « capétien direct » : après lui, la couronne passera aux Valois, avec Philippe VI.

    Mais ce sera le prétexte, et le début, de la Guerre de Cent ans : en tant que petit-fils de Philippe IV, le roi d'Angleterre, Edouard III, fils d'Isabelle, quatrième enfant de Philippe le Bel, estimera avoir autant de droits, sinon plus, que Philippe VI de Valois. 

    CHARLES IV.JPG
    Pour un « Essai de bilan » des capétiens directs, par Michel Mourre, voir notre éphéméride du 2 février 

    21 fevrier,charles iv,capetiens,guerre de cent ans,philippe vi,valois,sacha guitry,verdun,pétain,falkenhayn,sanson

    Lire la suite

  • Ephéméride du 16 décembre

    Notre Dame de Paris, aujourd'hui

     

    1431 : Henri VI d'Angleterre sacré roi de France à Notre Dame de Paris 

    C'est le cardinal de Winchester qui officie; à ses côtés, l'évêque Pierre Cauchon, celui-là même qui a « orienté » dans le sens que l'on sait le procès de Jeanne d'Arc...

    Mais il est trop tard pour les prétentions anglaises. Si celles-ci ont paru plus d'une fois être sur le point de l'emporter, lors de cette interminable Guerre de Cent Ans, le vent a tourné, définitivement.

    D'abord, les droits d'Henri VI sur le Trône de France sont révoqués, en vertu de l'adage « Nemo ad alium transfere potest quam ipse habet » (on ne peut transmettre plus de droits que l'on en possède), qui implique que sa mère, Catherine de Valois, fille de Charles VI de France, ne pouvait lui transmettre des droits à la succession de la Couronne, puisqu'elle-même n'en possédait pas.

    Mais, surtout, tout tourne maintenant en la faveur de Charles VII, sacré Roi à Reims deux ans et cinq mois auparavant, grâce à l'intervention de Jeanne d'Arc (voir l'éphéméride du 19 mai).

    La fin de la guerre interviendra dans une vingtaine d'années, marquée par la bataille de Castillon (voir l'éphéméride du 17 juillet) ... 

    200px-KarlVII.jpg
     
     
     
    11 décembre,le grand condé,rocroi,petit palais,bainville,louis xiii,richelieu,concorde,turcat,berlioz,musset,fabry,aerospatiale
     
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 1er décembre

    La professionnalisation totale de l'Armée française a eu lieu le 1er décembre 2001 

    660 : Mort de Saint Eloi

     

    Evêque de Noyon, il est devenu Ministre des Finances de Dagobert 1er 

     

    1er decembre,henri v,guerre de cent ans,charles vi,prisunic,musee d'orsay,charles de foucauld,tunnel sous la manche,madame tussaud,musée grevin

    Missel de saint Eloi (IXème siècle) - très antique Missel originaire de Corbie (Bibl. Nat., lat. 12051)
     
    3 décembre,louis xvi,robespierre,danton,terreur,convention,totalitarisme,malesherbes,tronchet,de seze,georges claude,l'air liquide,jules monnerot,mazenod
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 7 Octobre

    Le Canal du Midi [voir plus loin]

     

    1337 : Début de la Guerre de Cent Ans 

    A l'abbaye de Westminster, le roi d'Angleterre, Édouard III revendique officiellement le trône de France, le contestant à son cousin, Philippe VI.

    Édouard III est le fils d'Isabelle (fille du roi de France Philippe le Bel) et du défunt roi d'Angleterre, Édouard II. 

              http://duguesclin.free.fr/guerre_de_cent_ans/page/guerre_cent_ans.html 

    Ces prétentions ne se concrétiseront finalement jamais, mais les choses semblèrent parfois désespérées pour la France, comme le montre la carte ci dessous : au début de son règne, Charles VII Le Victorieux ou Le Bien Servi, qui devait justement mettre fin à cette Guerre, ne semblait vraiment pas en mesure de l'emporter...

     

    guerre de cent ans.JPG
     
     

    10 octobre,watteau,coysevox,coustou,chevaux de marly,louis xiv,versailles,invalides,largillier,claude simon,yves chauvin

    Lire la suite

  • Ephéméride du 20 août

     

    2 après J.C. : Mort de Lucius Caesar, l'un des deux "Princes de la Jeunesse", successeurs désignés de l'empereur Auguste 

    Petit neveu et fils adoptif de Jules César, Octave (appelé parfois aussi Octavien) n'eut de cesse de le venger, après son assassinat.

    S'étant peu à peu emparé de la totalité des pouvoirs dans l'ensemble du monde romain, il établit le Principat, qui, tout en respectant les formes traditionnelles de la vie politique d'alors, instituait, de fait, l'Empire romain, dont, devenu Auguste, Octave fut le premier Empereur : c'est en 28 avant J.C. que le sénat lui conféra le titre de Princeps senatus, le premier du sénat (ce qui signifie qu'il est le premier à prendre la parole devant l'assemblée); et l'année suivante que le Sénat lui décerna le titre d’Augustus, qui signifie sacré.

    A dater de ce jour, Auguste, qui n'avait pas d'enfants, fut hanté par le problème de sa succession. Ayant délivré Rome de la guerre civile et de ses horreurs, il souhaitait tout naturellement voir son oeuvre se poursuivre, après lui.

    Sa nièce, Claudia Marcella l'Aînée, avait épousé Marcus Vipsianus Agrippa, brillant général et homme politique de premier plan, lequel, dès le début, mit toutes ses compétences au service d'Octave, durant la guerre civile, pour sa conquête du pouvoir : c'est donc tout naturellement que l'empereur adopta les deux enfants d'Agrippa, Caius et Lucius, à la mort de celui-ci. Caius et Julius, devenus héritiers présomptifs de l'empereur, furent tous les deux nommés consuls et fêtés en tant que princes de la jeunesse (principes iuventutis).

    Des statues et des temples furent érigés en leur honneur, comme la Maison Carrée de Nîmes (ci dessous).

    Cependant, ces plans de succession ne se réalisèrent pas : Lucius mourut le premier, prématurément, à Marseille, à dix-neuf ans, d'un mal inconnu, et son frère Caius le suivit, deux ans plus tard, à l'âge de 23 ans.

    Du Figaro hors série, Auguste, les promesses de l'âge d'or  :

    "...Adoptés par Auguste dès leur plus tendre enfance, les fils d'Agrippa et de Julie ressemblaient à des demi-dieux. Beaux, jeunes, téméraires. Leur grand-père n'était pas le moins enthousiaste. Frappé par un mal qu'aucun médecin n'a pu guérir, Lucius est mort le 20 août de l'an 2 après Jésus-Christ, à Marseille, alors qu'il partait pour une tournée d'inspection en Hispanie. Deux ans plus tard, Rome apprenait que son frère Caius n'avait pas survécu à une blessure reçue en Orient au cours d'un guet-apens. Ils avaient respectivement dix-neuf et vingt-quatre ans. Leurs cendres reposent dans le mausolée d'Auguste..."  

    20 aout,citeaux,cistercien,bernard de clairvaux,pigalle,poincare,philippe vi,guerre de cent ans,diderot,dictionnaire de l'academie francaise

    La Maison Carrée est un temple romain hexastyle (six colonnes en façade), édifié au début du 1er siècle. Il fut dédié par Auguste à la gloire de ses deux petits-fils, les consuls et chefs militaires Lucius Caesar et Caius Julius Caesar.

    Il s'agit aujourd'hui d'un des temples romains les mieux conservés au monde. 

    http://www.nimes.fr/index.php?id=2258 

     

    20 aout,citeaux,cistercien,bernard de clairvaux,pigalle,poincare,philippe vi,guerre de cent ans,diderot,dictionnaire de l'academie francaise

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 8 mai

    Jeanne d'Arc, place des Pyramides, Paris

     

    1429 : Jeanne d'Arc libère Orléans        

            

    Avant l'arrivée de Jeanne, il y a "grande pitié au royaume de France" : les anglo-bourguignons tiennent tout le nord du pays; Orléans, assiégée depuis sept mois, va succomber à la famine; Charles VII, le "gentil dauphin", est réfugié à Chinon; la capitale est aux mains des anglais : Henri VI, le "petit roi godon", y règne...

    A l'arrivée de Jeanne, tout change : dans l'enthousiasme qui suit la libération d'Orléans, Jeanne électrise ses soldats et , dans la foulée, va bousculer les Anglais à Patay; elle a compris que Charles VII (dont la naissance légitime avait été mise en doute par sa propre mère, Isabeau de Bavière) ne sera pas reconnu Roi légitime à la suite d'une ou deux victoires : c'est à Reims qu'il faut aller !...

    Comme l'écrit Jacques Bainville, "la grande idée de Jeanne, c'est le sacre de Reims..."

    jeanned'arc.jpg

     

    Et, depuis, chaque année, la ville d'Orléans commémore l'évènement en organisant les très belles Fêtes Johanniques à Orléans durant lesquelles la ville entière entonne la Cantate à Jeanne d'Arc :

     

     

    www.stejeannedarc.net/chroniques/journal_siege_orleans.php

     

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes , voir la photo "Guerre de Cent ans (4/4) : deuxième rétablissement".  

     

     

    La Geste héroïque de Jeanne est un moment fondamental de notre Histoire nationale : ses moments essentiels en sont relatés dans ces Ephémérides aux 25 février (rencontre de Jeanne et du Dauphin, à Chinon), 8 mai (libération d'Orléans), 18 juin (victoire de Patay), 17 juillet (sacre de Reims), 23 mai et 21 novembre (capture, et livraison aux Anglais), 30 mai (martyre), 16 mai (canonisation), 10 juillet (instauration de la Fête nationale).

     

    8 mai,jeanne d'arc,orleans,guerre de cent ans,lavoisier,bainville,charles vii,chinon,dumont d'urville,montagne pelée,antilles

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 1er avril

    1er avril 1933 : naissance de Claude Cohen-Tannoudji, prix Nobel de physique 1997 pour ses travaux sur « le développement de méthodes pour refroidir et piéger des atomes avec des faisceaux laser ». Photo : l'ordinateur quantique

     

    1328 : Avènement de Philippe VI de Valois

     

    Il est le cousin de Charles IV le Bel, le dernier des Capétiens directs (voir les éphémérides des 1er et 2 février).

    Son accession sur le trône de France en 1328 découle d'un choix politique, déjà fait à la mort de Louis X le Hutin en 1316, et donc renouvelé à celle de Charles IV, afin d'éviter que la couronne ne passe dans les mains d'un étranger. Édouard III d'Angleterre, pourtant petit-fils de Philippe le Bel, est donc évincé au profit du neveu de ce dernier.

    C'est le prétexte direct, sinon la cause réelle, de la Guerre de cent ans...

     

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes voir la photo "La France de 1180 à 1328", c'est-à- dire de l'avènement de Philippe Auguste à la mort de Charles IV, le dernier "capétien direct". 

     

    philippe vi.jpg
    Philippe VI de Valois
     
    1er avril,philippe vi,charles ix,guerre de cent ans,poissons d'avril,premier janvier,premier mai,napoleon,joseph de maistre,louis xvi,la tour du pin
     

    Lire la suite