UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LAFAUTEAROUSSEAU - Page 4

  • Dans le monde, et dans notre Pays légal en folie : la revue de presse de lafautearousseau...

    Elle a été élue "photo de la semaine"... et c'est vrai qu'elle est magnifique, émouvante; qu'elle parle, plus et mieux que de longs discours creux...

    Armée de Terre - 35eme Régiment d'infanterie
    Merci à tous pour cette belle reconnaissance, nous attaquons 2022 avec la même #DéTERREmiNation 
     
    Bravo au photographe du 357èmeRI, le CCH Matthieu L.  !
     

    1A.jpg

    Nous n'avons rien, mais alors rien du tout, contre le fait de mettre un genou à terre : tout dépend de la personne qui fait ce geste, et pourquoi (pour quoi...) elle le fait...

    Lire la suite

  • Alexandre del Valle : Qui sème la mondialisation récolte l'islamisme...

    Certes, une heure trois quart, c'est un peu long, mais on peut bien évidemment l'écouter en plusieurs fois...

    Et, surtout, les sujets évoqués ici en valent la peine !...

  • Éphéméride du 12 janvier

    Plat rustique aux reptiles et écrevisses (Bernard Palissy, 1550)

     

     

    1587 : Bernard Palissy est condamné au bannissement 

     

    12 janvier,charles perrault,querelle des anciens et des modernes,louis xiv,homère,boileau,racine,auguste,antiquité,la fontaine,louis le grand,siècle d'auguste,grand siècleLa vie de Bernard Palissy fut à l'image de son époque : troublée à l'extrême par les horreurs des Guerres de religion.

    Pourtant, les paradoxes n'y manquent pas : converti à la Réforme, il fut constamment protégé par de grands seigneurs catholiques, comme le connétable Anne de Montmorency, qui l'emmenait fréquemment chez lui, à Écouen (et c'est la raison pour laquelle la majeure partie de son œuvre est exposée au Musée national de la Renaissance du château d'Écouen); mais aussi par Catherine de Médicis, et par le roi lui-même : c'est tout simplement parce qu'il se trouvait dans ses appartements, le jour de la Saint-Barthélemy, qu'il échappa, lui réformé, au massacre quasi général...

    À partir de 1530, cet autodidacte - "peintre sur verre et faïence" - étudia la technique de cuisson des émaux. La découverte d'une coupe de céramique émaillée, d'un superbe blanc, dans la collection d'un grand seigneur, décida de sa carrière : il voulut à tout prix découvrir le secret de sa fabrication. De 1536 à 1556, il consacra vingt ans de sa vie à tenter de reproduire la glaçure de cette coupe qu'il avait vue : qui ne connaît l'histoire de Palissy ruiné, brûlant ses meubles et son plancher pour y parvenir ?

    C'est en 1555, après une vingtaine d'années d'épreuves physiques et morales, endurant les reproches de sa femme et les moqueries de ses voisins, qu'il put enfin couvrir ses poteries d'un émail jaspé. Il innova en adaptant à la céramique le goût des grottes (d'où le terme de grotesques) importé d'Italie vers le milieu du XVIème siècle. Ses pièces les plus connues sont des céramiques (vases, bassins, plats ou ustensiles divers) qui incluent des fruits, des feuilles ou des reptiles dans leurs décors naturalistes en relief (ci-dessous, son célèbre "plat à bestioles" du Musée de Sèvres).

    Anne de Montmorency, grand esthète, le fit travailler à la décoration de son splendide château d'Écouen, et le protégea comme de nombreux autres artistes tels que Jean Goujon.

    12 janvier,charles perrault,querelle des anciens et des modernes,louis xiv,homère,boileau,racine,auguste,antiquité,la fontaine,louis le grand,siècle d'auguste,grand siècle

    Plat "à bestioles", Musée de Sèvres

    Lire la suite

  • Dans le monde, et dans notre Pays légal en folie : la revue de presse de lafautearousseau...

    Le nouveau jeu de la "racaille" : attraper des piétons en voiture et les faire courir. Regardez jusqu'au bout...

    34 secondes d'horreur, inimaginable, impensable chez nous il y a encore quelques années. Et, pour une fois, lafautearousseau pas d'accord du tout avec Gilbert Collard :

    Gilbert Collard
    "Regardez le nouveau jeu cruel de la racaille ricanante : il est temps qu'elle aille faire mumuse en prison ! Y en a marre !"
     
    1A7.jpg
    Non, Gilbert Collard : ce n'est pas en prison qu'il faut mettre cette racaille-là ! Il faut en expurger la France, soit par expulsion immédiate, s'il s'agit d'étrangers; soit par déchéance de nationalité et expulsion immédiate s'il s'agit de "français de plastique". Certes, il faut pour cela changer radicalement nos lois... et en profiter pour changer de Système, et nous débarrasser de notre actuel, qui a précisément créé les conditions de l'horreur que nous voyons là, par sa politique voulue et assumée d'invasion démographique de la France...
     
    Une politique de libération nationale, vite ! 

    Lire la suite

  • La Turquie s'enfonce dans une grave crise économique, par Antoine de Lacoste

    Devenu Premier ministre en 2003, puis président de la République en 2014, Erdoğan n’a d’abord connu que des succès économiques. Une croissance remarquable et durable avait permis l’émergence de nouvelles classes moyennes et valu une popularité immense à l’ancien maire d’Istanbul.

    Depuis quelques années, le modèle se fissure. L’inflation augmente, les salaires ne suivent pas et le pouvoir d’achat des Turcs baisse inexorablement. L’effondrement de la livre turque depuis l’automne a accéléré le processus et, aujourd’hui, le mécontentement monte, alors que le tourisme, totalement en berne, n’est plus là pour apporter des devises.

    Lire la suite

  • Notre ami Antoine de Lacoste à Toulon, ce jeudi 13 janvier...

    Le café Histoire de Toulon vous informe de la conférence de son ami Antoine de Lacoste sur "La Chine, nouveau maitre du monde", qui aura lieu le jeudi 13 janvier 2022.

     
    Cette conférence sera  donnée au Graal dans le cadre du CAP.
     
    Un incontournable pour la compréhension de la Mondialisation.

    1A.jpg

  • Éphéméride du 11 janvier

    La Hire et Jeanne (une représentation de l'Alouette de Jean Anouilh)

     

     

     

    1443 : Mort d'Etienne de Vignolles 

     

    Bon compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, il est plus connu son son surnom de La Hire, qui lui a été donné par les Anglais, en raison de ses fréquentes et violentes colères.

    L'enluminure ci dessous le représente en compagnie de son ami, Jean Poton de Xaintrailles, autre capitaine de Jeanne d'Arc (sur la mort de Poton, voir l'Éphéméride du 7 octobre).

    Dans les registres du parlement de Bordeaux on trouve un document où il est écrit, pour parler de lui :

    "Un des plus vaillants capitaines du royaume de France, qui fut cause avec La Hire de chasser les Anglais". 

     

    vigiles4.jpg
     
     
    On lui attribue cette prière, avant l'assaut :  
     
    "Dieu, je te prie que tu fasses aujourd'hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fît pour toi, s'il était Dieu et que tu fusses La Hire" 
     

    11 janvier,jeanne d'arc,la hire,le france,roger guillemin,saint nazaire,haussmann,de lattre de tassigny,gifas,chapelle expiatoire,diamants de la couronne

     

    Lire la suite

  • A lire demain dans lafautearousseau : La Turquie s'enfonce dans une grave crise économique, par Antoine de Lacoste

  • Dans le monde, et dans notre Pays légal en folie : la revue de presse de lafautearousseau...

    Excellent docteur Géral Kierzek :

    "Nous sommes passés de l'autonomie des mandarins à l'autocratie des managers" 

    https://www.decision-sante.com/management/dr-gerald-kierzek-nous-sommes-passes-de-lautonomie-des-mandarins-lautocratie-des-managers

    1A.jpg

    Lire la suite

  • Marc Rousset répond à Riposte Laïque : Comment sauver la France en 2022 avec Eric Zemmour ! 

    1A.jpg

    https://ripostelaique.com/mon-programme-pour-sauver-la-france-en-2022-avec-eric-zemmour.html

  • Notre ami Antoine de Lacoste à Toulon, ce jeudi 13 janvier...

    Le café Histoire de Toulon vous informe de la conférence de son ami Antoine de Lacoste sur "La Chine, nouveau maitre du monde", qui aura lieu le jeudi 13 janvier 2022.

     
    Cette conférence sera  donnée au Graal dans le cadre du CAP.
     
    Un incontournable pour la compréhension de la Mondialisation.

    1A.jpg

  • LISEZ GRATUITEMENT LE NUMÉRO SPÉCIAL DE ROYALISTE CONSACRÉ AUX 50 ANS DE LA NAR !

    1A.jpg

    La Nouvelle Action Royaliste a publié le 27 décembre dernier un numéro spécial de Royaliste (n° 1224) consacré à ses 50 ans.
     
    Ce numéro sur 24 pages est organisé autour de sept thèmes :
     
    - notre parcours ;
    - ce que la NAR est aujourd’hui ;
    - nos combats politiques ;
    - notre mouvement ;
    - la NAR, un laboratoire d’idées ;
    - Une nouvelle étape pour la NAR ;
    - Un premier bilan.
     
    • Si vous souhaitez recevoir GRATUITEMENT ce numéro spécial en version PDF, il vous suffit d'en faire la demande à l'adresse internet suivante :
     
    lejournal@nouvelle-action-royaliste.fr
     
    • Si vous souhaitez acheter ce numéro en version papier :
     
     
    • Pour nous soutenir et “s'abonner” :
     
     
    • Pour nous écrire :
     
  • Éphéméride du 10 janvier

    1660 : Louis XIV visite le Pont du Gard 

     

    Le 28 juillet 1659, Louis XIV a quitté Paris pour Saint Jean de Luz : l'une des clauses du Traité des Pyrénées, en cours de signature avec l'Espagne, stipulait en effet que le Roi de France devait épouser la fille du Roi d'Espagne.

    En réalité, les pourparlers et la signature du Traité traînant en longueur - le mariage espagnol manquant même d'échouer, et le Roi étant presque sur le point d'épouser une autre princesse !... - le voyage durera presque un an, le Roi ne rentrant à Paris, avec sa jeune épouse Marie-Thérèse d'Espagne, que le 13 juillet 1660.

    La Cour quitta d'abord Fontainebleau pour Bordeaux, où elle resta du 19 août au 5 octobre; elle alla ensuite à Toulouse, du 14 octobre au 27 décembre, puis à Montpellier, du 5 au 8 janvier 1660; elle arriva à Nîmes le 9 janvier, et le Roi visita le Pont du Gard le lendemain, 10 janvier. Ensuite, le 17 janvier, la Cour arriva à Aix-en-Provence, où elle resta 12 jours, avant de se rendre à Toulon, pour douze jours également.

    Louis XIV en profita pour aller en pèlerinage à Cotignac, pour témoigner sa reconnaissance à Notre-Dame de Grâce, à qui il devait sa naissance. Le 2 mars, le Roi entra dans Marseille, mais pas par la porte de la Ville : il fit ouvrir une brèche dans le rempart, afin de punir l'indocilité des habitants (le 17 octobre précédent, un Ordre du Roi avait en effet été déchiré en pleine séance à l'Hôtel de Ville : voir l'Éphéméride du 11 février).  

    Le 27 mars, le Roi était à Orange : c'est là que, visitant le Théâtre antique, il eut le mot fameux : "Voici la plus belle muraille de mon royaume !..." (voir l'Éphéméride du 27 mars).

    Enfin, les choses finissant par se dérouler comme prévu, au départ, et le mariage espagnol se précisant, après avoir manqué d'échouer, le Roi, avec toute la Cour, se rendit à Saint Jean de Luz, pour s'y marier, le 9 juin 1660 (voir l'Éphéméride du 9 juin), avant de retourner à Paris, presque un an après l'avoir quittée. 

    10 janvier,cressent,trudaine,ponts et chaussees,sacré coeur,tintin,apostrophe,pivot,hergé,baron de batz

    Classé par l'UNESCO au Patrimoine mondial de l'Humanité, l'une des plus belles constructions du monde... :

    http://www.pontdugard.fr/fr 

     

    10 janvier,cressent,trudaine,ponts et chaussees,sacré coeur,tintin,apostrophe,pivot,hergé,baron de batz

     

    Lire la suite