UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LAFAUTEAROUSSEAU - Page 4

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse de lafautearousseau...

     

    Évidemment d'accord avec Geoffroy Lejeune :
    "Le domaine culturel est aux mains de la gauche, c'est une catastrophe pour eux si le film #VaincreOuMourir fonctionne. Dès que vous irez voir ce film, vous mettrez un petit coup de boutoir dans ce système de la culture française qui nous a été confisqué."

    https://twitter.com/GeoffroyLejeune/status/1620050363725357057?s=20&t=_g1fUrukpviLLJP1PvLsgw

    Salles qui programment "Vaincre ou mourir"...

    • Un peu partout :

    https://www.cineserie.com/movies/4984510/sessions/UGC/

    • À Paris et en Île de France :

    https://www.offi.fr/cinema/evenement/vaincre-ou-mourir-90246.html

    1A.jpg

     
     

    lfar espace.jpg

     

    Lire la suite

  • Au Cinéma : Vaincre ou mourir, par Guilhem de Tarlé

    1A.jpgAu cinéma : Vaincre ou mourir:  un film français  de Vincent Mottez et Paul Mignot, produit par Nicolas de Villiers, le Puy du Fou et Saje Distribution, avec Hugo Becker (Général François-Athanase Charette de La Contrie)

    Au cinéma… Je n’ose pas écrire mon habituel « A l’affiche » puisque ce film sorti mercredi 25 janvier est présenté dans seulement 300 salles de cinéma sur les 5 250 dont nous bénéficions en France… Nous avons dû, pour le voir, nous déplacer à Bourges, à 60 km de chez nous…

    A vrai dire, on comprend l’hostilité et la fureur de la classe politico médiatique en regard de ce réquisitoire contre la Révolution française qui, au nom des « droits de l’homme » a voulu exterminer le peuple vendéen… «Suivant les ordres que j’ai reçus (…) Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher –dira le général Westermann – j’ai tout exterminé ».

    Nous avions déjà vu avec beaucoup d’intérêt en avril 2020 un DVD de Daniel Rabourdin, La Rébellion cachée – Ils défient la Terreur…

    Avec ce long-métrage, le grand public prend connaissance de ces heures les plus sombres de notre histoire : de mars 1793 à mars 1796, du soulèvement vendéen qui refuse la levée en mars de 300 000 hommes décrétée par la Convention, jusqu’à l’exécution du général Charette .

    Tout est dit, tout est montré, de la guillotine aux « Colonnes infernales » de Turreau, en passant par les noyades de Carrier à Nantes.

    « Liberté, que de crimes on commet en ton nom »… Chacun connaît la formule de Mme Roland avant de monter sur l’échafaud le 8 novembre 1793… les réalisateurs et les producteurs commettent précisément le « crime » de les dénoncer, et le site Allociné affiche 10 critiques de presse dont 7 sont « très mauvais », de L’obs au quotidien progressiste mondain Le Figaro.

    Vaincre ou mourir… La formule n’est-elle pas magnifique pour finir de présenterguilhem de tarlé.jpg nos vœux en ces derniers jours de janvier ?

    Vaincre ou mourir… n’est-ce pas ce que nous devrions nous répéter sans cesse face au totalitarisme rampant que l’on subit dans tous les domaines jusqu’à, précisément, vouloir nous interdire d’aller voir ce film…

    Bon sang ne saurait mentir, le capitaine Sergent avait écrit de même « Ma peau au bout de mes idées »… C’est l’honneur du général Charette !

    Requiescat in pace !

  • Dans notre Éphéméride de ce jour : dans L'Action française, Léon Daudet annonce la guerre avec Hitler...

    1933 : Léon Daudet annonce la guerre avec Hitler...

     

    1A.jpgEn première page de L'Action française, ce 1er février 1933, Léon Daudet met en garde contre l'ancien putschiste de Munich, devenu légalement et au gré de la logique démocratique, Chancelier d'Allemagne.

    Sous le titre Hitler et l’œuvre de Briand, l'ancien député royaliste de Paris alerte ses lecteurs devant le péril qui se précise :

    "...Voici Hitler dans le fauteuil de Bismarck. Le "chef de bande" du Petit Parisien, le "peintre en bâtiment" du Journal, le "maboul" du Matin est aujourd'hui, avec son programme guerrier, le maître absolu, en l'absence du Kronprinz, d'un pays de soixante-dix millions d'habitants, qui ne rêve que plaie et bosse. Les bonnes gens de chez nous ne se doutent pas qu'ils ne sont plus séparés d'une guerre d'extermination que par une feuille de papier à cigarette..."

     

    1AA.jpgLa même année, un peu plus tard, en novembre, c'est Jacques Bainville qui alertera, dans son Journal, contre Hitler, et sera le premier à dénoncer les persécutions juives dans sa note du 9 novembre.

    Trois ans plus tôt, le 26 juin 1930, et dans son même Journal, Jacques Bainville dénonçait "l'énergumène", le "monstre", le "Minotaure"...

    L'Action française a fait tout ce qu'elle a pu. Elle a analysé, froidement, lucidement, la réalité. Elle a annoncé les conséquences tragiques des renoncements et des "nuées". Le Pays légal n'a pas voulu entendre, trahissant le pays qu'il avait la charge de servir; l'opinion publique a préféré le lâche assoupissement, et ne rien voir.

    On a eu les conséquences...

  • Éphéméride du 1er février

    1669 : Première représentation du Tartuffe (ici, à la Comédie française) 

     

     

     

    1328 : Mort de Charles IV, le Bel, fin des Capétiens directs  

     

    C'est la fin de la lignée des Capétiens directs, dont Bainville avait signalé l'exceptionnelle longévité en donnant pour titre au chapitre V de son Histoire de France : 

    Pendant 340 ans, l'honorable maison capétienne règne de père en fils 

    CHARLES IV.JPG
    Gisant de Charles IV - le dernier "Capétien direct" - et de sa femme, Jeanne d'Évreux, musée du Louvre

    Lire la suite

  • Éphémérides du mois de Février : Table des matières

    FLEURDEL CHAP S HUBERT AMBOISE.jpg1 : 1328 : Mort de Charles IV, fin des Capétiens directs. 1669 : Première de Tartuffe. 1801 : Naissance de Littré. 1920 : Premier Grand Prix d'Amérique... 1933 : Léon Daudet annonce la guerre avec Hitler... 1954 : Appel de l'Abbé Pierre. 

    2 : Évocation : Essai de bilan des Capétiens. Menton et Roquebrune deviennent françaises...

    : 1190 : Premier Conseil municipal de Paris. 1590 : Mort de Germain Pilon. 1689 : Première d'Esther. 1753 : Naissance de Stofflet. 1909 : Naissance de Simone Weil. 1924 : Mort du président Woodrow Wilson, utopiste naïf et malfaisant... 1945 : Maurras compose en prison son poème Où suis-je ?

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse de lafautearousseau...

     

    Il y a les paroles, et puis il y a les actes, après... Ou, plutôt, en l'occurrence, "il n'y a pas"...

    Selon le Canard Enchainé du 25 janvier dernier, Macron a "pulvérisé la requête" du CEMA sur l'achat de chars et canons supplémentaires lors d'un conseil de défense en décembre. L'armée de Terre devra, jusqu'en 2040, "se contenter de 200 Leclerc rénovés".
     
    Et croiser les doigts pour le MGCS  ? (anglicisme pour "Main Ground Combat System"), ou : "Système Principal de Combat Terrestre" (quel charabia, inutile et grotesque !), projet d'armement franco-allemand qui était conçu pour remplacer les chars Léopard et Leclerc.
     
    La seule question est : le Canard dit-il vrai ? On attend avec impatience un démenti de l'Élysée, sinon cela voudra dire que, comme d'habitude, le Système et la République idéologique nous désarment...

    1A.jpg

     

    lfar espace.jpg

     

    Lire la suite

  • Les hérésies chrétiennes dans le Coran (1/3), par Annie Laurent

    Annie_Laurent.jpgOn a longtemps voulu croire, y compris dans les milieux académiques, que l’islam serait apparu par la seule prédication de son prophète, à l’instar du récit traditionnel musulman.

    On expliquait alors sa similarité avec nombre d’hérésies et mouvements religieux du VIIe siècle comme résultant de leur influence sur Mahomet, qui aurait en quelque sorte composé sa religion comme un cocktail savant à partir d’elles.

    C’est dans cette pensée que s’inscrivait encore l’académicien Roger Arnaldez (1911-2006) : « Persuadé de la vérité du monothéisme, le Prophète [Mahomet] se trouvait plongé dans un milieu d’une complexité extraordinaire. Il est peut-être vain de chercher à déterminer quelles sectes il a connu, comme s’il avait été à l’école de l’une d’elles. En réalité, il a dû entendre, et sans doute écouter, un ensemble hétéroclite de doctrines qui lui parvenaient pêle-mêle, au hasard des rencontres » (À la croisée des trois monothéismes, Albin Michel, 1993, p. 55).

    Lire la suite

  • Éphéméride du 31 janvier

    1977 : Inauguration du Centre Culturel Georges Pompidou (Beaubourg), l'horreur absolue à côté de la grande beauté de l'église Saint Eustache

     

     

     

    1375 : Pose de la première pierre de la Chapelle du Collège de Beauvais

     

    Aujourd'hui totalement disparu, le Collège de Beauvais se trouvait dans le Vème arrondissement, dans l'actuelle rue Jean-de-Beauvais, anciennement rue du Clos-Bruneau.

    Il avait été fondé le 8 mai 1370, par Jean de Dormans, évêque de Beauvais et Chancelier de France. Seule sa chapelle, dite de Saint-Jean l'évangéliste, est parvenue jusqu'à nous (ci dessous, au 9 bis, rue Jean de Beauvais) : c'est aujourd'hui une église roumaine orthodoxe, l'Église des Saints-Archanges.

    Elle fut édifiée en 1375 par l'architecte Raymond du Temple, qui travailla également au Louvre et de Vincennes : elle est le seul monument qui nous reste de lui, et l'un des témoin de la splendeur et de la grandeur de l'université parisienne au Moyen-Âge; et l'un des rares vestiges des nombreux collèges médiévaux de la rive gauche (avec bien sûr, le Collège des Bernardins et La Sorbonne).

    Aujourd'hui église roumaine de Paris, elle possède un somptueux plafond peint du XVème siècle, et porte, sur sa façade, une plaque en cuivre rendant hommage à Constantin Brancusi, ainsi qu'un panneau de la ville de Paris sur Cyrano de Bergerac, ancien résident du collège de Beauvais. 

    31 janvier,giraudoux,centre pompidou,beaubourg,jean d'ormesson,danton,frontieres naturelles

       http://www.aeof.fr/site/486/cathedrale-des-saints-archanges.htm 

     

    31 janvier,giraudoux,centre pompidou,beaubourg,jean d'ormesson,danton,frontieres naturelles

     

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Éphéméride du jour...

    lfar flamme.jpgPremier février 1933 : dans les colonnes de L'Action française, Léon Daudet annonce la guerre avec Hitler.

    Dans ces mêmes colonnes, quinze ans ans auparavant, Jacques Bainville dénonçait le calamiteux Traité de Versailles, et annonçait "la guerre pour dans vingt ans" avec une Allemagne laissée intacte, et conduite par un parti "social-nationaliste"...

    Trahissant les intérêts supérieurs du peuple français, et agissant en intelligence de fait avec l'ennemi, le Système, représenté alors par Clemenceau préféra ne pas démembrer l'Allemagne : il nous "donna" Hitler et les horreurs de la Seconde Guerre mondiale...

    lafautearousseau

  • Au Cinéma : L'envol, par Guilhem de Tarlé

    1A.jpgArt et Essai : L’Envol :  un film italien de Pietro Marcello, avec Raphaël Thiéry (Raphaël, le père), Juliette Jouan (Juliette, sa fille), Noémie Lvovsky (Adeline), Louis Garrel (Jean) et Yolande Moreau (la fée),

    librement adapté du roman russe Les Voiles écarlates d’Alexandre Grine


    L’Envol… La bande-annonce était tentante, avec de très belles photos, mais l’heure quarante de ce long-métrage nous a paru longue avec un scénario confus que ni mon épouse ni moi-même n’avons réussi à comprendre. Entrant dans la salle, j’ai entendu une spectatrice dire que le nomguilhem de tarlé.jpg seul du réalisateur la faisait venir « les yeux fermés »… Les a-t-elle ouverts ? C’est vrai que les critiques étaient positives du précédent Martin Eden (2019), que mon épouse avait bien aimé, même si, personnellement, « j’aurais pu ne pas le voir »…

     

    Peut-être cet Envol est-il trop intellectuel pour moi, qui fait lire et chanter par l’héroïne l’Hirondelle de Louise Michel, dont, attendant la fin, je faisais mien la supplique :

    « Écoute, je voudrais m’en aller avec toi ».

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse de lafautearousseau...

    De l'Ambassade d'Arménie :

    "En ce jour du 31ème anniversaire de l’Armée arménienne, nos pensées vont à tous nos #soldats qui protègent les frontières et la paix de notre #Patrie, ainsi qu’à leurs #familles et à leurs proches."

    1A.jpg

    VIVE L'ARMÉNIE !

    SOUTIEN À NOS FRÈRES CHRÉTIENS AGRÉSSÉS PAR LES NAZÉRIS D'AZEBAÏDJAN

    ET EN PREMIÈRE LIGNE FACE À LA GRANDE OFFENSIVE EXTERMINATRICE LANCÉE PAR L'ISLAM CONQUÉRANT, TOTALITAIRE ET GÉNOCIDAIRE CONTRE L'OCCIDENT CHRÉTIEN... 

     

    lfar espace.jpg

     

    Lire la suite