Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

canada

  • Ephéméride du 2 octobre

    Montréal aujourd'hui, dont Jacques Cartier découvre le site le 2 octobre 1535   

     

    1369 : Du Guesclin nommé connétable 

     

    Charles V, le Sage, fait ainsi de lui le commandant suprême de l'armée française.

    Le mot vient du latin comes stabuli, qui désigne le comte de l'étable (aussi appelé grand écuyer).

    Toujours fidèle, Du Guesclin obtiendra le privilège rarissime d'être inhumé à côté de ces Rois qu'il aura si fidèlement servis, dans la Basilique de Saint-Denis (ci dessous, son gisant) 

     

    http://www.lionsdeguerre.com/moyen-age/duguesclin-moyen-age.php

     

    du guesclin.JPG

    Lire la suite

  • Ephéméride du 28 juillet

     

    1659 : Départ de Louis XIV pour Saint Jean de Luz 

    L'une des clauses du Traité des Pyrénées, en cours de signature avec l'Espagne, stipule que le Roi de France doit épouser la fille du Roi d'Espagne.

    En réalité, les pourparlers et la signature du Traité traînant en longueur, le voyage durera presque un an, le Roi ne rentrant à Paris que le 13 juillet 1660.

    Il en profitera pour faire un long détour dans les provinces du Sud Est et y consolider son autorité...  

    28 juillet,grand derangement,canada,robespierre,guillotine,terreur,revolution,guizot,louis xiv

    Lire la suite

  • Ephéméride du 24 juillet

    Aujourd'hui, les illuminations de la cathédrale de Strasbourg 

     

    1439 : Achèvement de l'octogone et de la flèche de la cathédrale de Strasbourg  

    "Prodige du gigantesque et du délicat", selon Victor Hugo : 

    http://www.cathedrale-strasbourg.fr/horloge.aspx

     

    STRASBOURG CATHEDRALE.jpg
    STRASBOURG CATHEDRALE 1.jpg
     
     
     
    25 juillet,vezelay,henri iv,chartres,andre chenier,bleriot,manche,brasillach
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 17 mai

    La Patrouille de France - qui reçoit son nom le 17 mai 1953

     

    1642 : Fondation de Montréal

        

    Une cinquantaine de Français débarquent en Nouvelle-France (Québec) pour créer une communauté catholique. Emmenés par Paul Chomedey de Maisonneuve, ils fondent le village de Ville-Marie de Montréal, sur une île située à 1 500 kilomètres à l'intérieur des terres, au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Prairies.

    En 1535, l'explorateur Jacques Cartier l'avait baptisé "Mons realis" ("mont royal" en latin). Elle est aujourd'hui la deuxième ville francophone du monde, après Paris.

     

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo "Rêves d'Empire : aux Amériques (I/III)" et les deux suivantes

     

    montreal.jpg
     
     
    17 mai,montreal,québec,canada,patrouille de france,cartier,talleyrand,louis xvi,louis xviii,charles x,napoleon,revolution,1814,mistral,arles,festo vierginenco
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 18 avril

    Marcel PAGNOL. Il mourut le 18 avril 1974

     

    1601 : Début de la reconstruction de la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans

          

    Quasiment détruite en février 1568, durant les Guerres de religion (seules restèrent intactes les chapelles absidiales rayonnant autour du chœur, ainsi que les deux premières travées de la grande nef), Henri IV promit aux habitants sa reconstruction. Il posa la première pierre avec la Reine, Marie de Médicis, le 18 avril 1601.

    Mais, si le chœur fut terminé en 1623, le transept en 1636, il faudra attendre... le 8 mai 1829 pour l'inauguration du bâtiment totalement achevé : c'est le Roi Charles X qui présida la cérémonie... 

     

    18 avril,pagnol,champlain,canada,québec,ceca,gustave moreau,sainte crois,orleans,belgrand,bordeaux

     

    orleans.catholique.fr/cathedrale/

     

    cathedrale.chez-alice.fr/

     

    C'est peut-être à l'occasion de cette destruction/reconstruction des tours de la cathédrale d'Orléans que l'on peut dire un mot des Compagnons du Devoir. Cette sorte de confrérie regroupait ceux qui possédaient le savoir-faire - qui est bien l'une des plus belles formes du savoir... - et se proposait également de le transmettre aux jeunes générations, par le biais d'un apprentissage long - puisqu'il s'agissait d'effectuer un Tour de France - mais, du coup même, éminemment enrichissant et formateur, non seulement pour l'acquisition des gestes et savoirs, mais aussi pour la construction de la personnalité du jeune Compagnon...

    Ce mouvement est attesté dès les grands chantiers des cathédrales ogivales, un peu partout en France, et se reconnaît, curieusement pour certains, trois inspirateurs : le roi Salomon (constructeur du Temple de Jérusalem), Maître Jacques et le père Soubise.

    Ces deux derniers ont très probablement vécu en France, vraisemblablement lors des guerres de religion, qui ont provoqué la scission du compagnonnage, en 1401, pendant la construction des tours de la cathédrale d'Orléans : après la scission entre compagnons catholiques et compagnons protestants, ceux-ci détruisirent la flèche de la cathédrale d'Orléans, en 1568, dans la nuit du 23 au 24 mars : les quatre piliers de la croisée furent minés, leur chute entraînant l'écroulement de presque toute l'église, qui sera également pillée, et, donc, reconstruite à partir de 1601...

    18 avril,pagnol,champlain,canada,québec,ceca,gustave moreau,sainte crois,orleans,belgrand,bordeaux

    Le compas et l'équerre, "emblème" des Compagnons...

     

    18 avril,pagnol,champlain,canada,québec,ceca,gustave moreau,sainte crois,orleans,belgrand,bordeaux

    Lire la suite

  • Mais que se passe-t-il à Montréal, et au Canada ?.....

            Un article éclairant, publié sur prospective-sociale.org, le site de Philippe Kaminsky va nous aider à le comprendre, et à y voir plus clair (ou clair, tout court...) : il est intitulé Le carré rouge contre la gent jaune et, comme dirait un Guide bien connu, cet article "mérite le détour"...

              "Les lectures faciles ne conduisent jamais aux bonnes explications", dit Kaminski, avec raison....

           http://www.prospective-sociale.org/  Pour une économie sociale, créative, conquérante

     

    montréal,canada,québec

    Le "carré rouge", symbole de la jeunesse qui rejette Jean-John Charest, flotte sur le Québec.....

  • Lafautearousseau sur Radio Ville Marie, Québec

            Le mercredi  16 février, Lafautearousseau est passé sur Radio Ville Marie, reçu et interrogé fort amicalement par Jean-Philippe Trottier, un admirateur de Gustave Thibon.

            Voici l'adresse de cette sympathique radio Canadienne, qui touche près de six cent mille auditeurs : http://www.radiovm.com/ .

            Et voici la vingtaine de minutes de l'entretien :

  • Où en est l'esprit public en France, après 130 ans de république idéologique ?...

                Pourrait-on, par exemple, voir cela (envoi de lecteur) ?

    CANADIENS MORTS.ppt

  • "L'Héritier des siècles" (1), un plus pour la France.....

                Après s'être rendu au Liban, en Pologne, au Maroc, aux États-Unis.... (voyages dont on aura un aperçu en visualisant  l'album photos présenté en page d'accueil de ce blog....) le Prince Jean de France s'est envolé ce matin pour un voyage de 11 jours au Canada...                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

    Lire la suite

  • Une bonne nouvelle, mais il faut "transformer l'essai"...

              Le nombre de francophones  dans le monde a atteint pour la première fois le chiffre de 200 millions (175 millions en 1975), selon le rapport de l'OIF publié à Paris le 6 mars 2007; en outre, le nombre de personnes étudiant en Français est de 118 millions (90 millions en 2002); rappelons que le Français est Langue Officielle dans 29 états de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), qui regroupe 55 États ou Gouvernements, et 13 observateurs... Cette évolution favorable est, certes, très intéressante, mais elle pose le problème de l'action de la France dans ce domaine fondamental qu'est la défense, la promotion et l'illustration de la Langue Française; concrètement: que faisons nous? faisons nous assez? que pourrions nous faire?

     Il n'y a pas si longtemps, Mitterand a voulu une "Très Grande Bibliothèque": mais en fait celle ci n'est qu'une bibliothèque de plus, certes plus grande que les autres, mais absolument pas novatrice dans son concept, ni dynamique dans son fonctionnement et son rôle: on y vient pour lire, comme d'habitude, comme partout, comme toujours; en soi, ce n'est déjà pas si mal, mais la France a un urgent besoin d'autre chose,d'un projet véritablement novateur cette fois: un projet qui coûtera, certes, un peu d'argent mais qui nous en rapportera cent fois plus dans ce domaine vital qu'est l'indépendance nationale, dont le rayonnement culturel -par la Langue notamment- est l'un des fondements les plus sûrs et les plus authentiques.

    Pourquoi ne pas imaginer la création d'une banque de données, immédiatement consultable partout dans le monde et à tout moment, et par tous les publics (particuliers, chercheurs, organismes, gouvernements etc...) ; qui, le plus tôt possible ( dans la semaine, la quinzaine ou le mois tout au plus, selon la difficulté du sujet) offrirait la traduction en Français de la totalité de ce qui se publie de fondamental dans le monde (médecine, science, technologie, culture, droit, politique etc...); traduit et disponible dans une langue de référence, élégante et claire, ce service universel, tourné vers le monde extérieur, serait également le meilleur moyen d'enrichir notre langue, de la faire évoluer conformément à son génie propre, de créer le vocabulaire nouveau qui s'impose; nos amis francophones du Canada, d'Afrique, d'Asie et du monde entier seraient évidemment associés à cette grande tâche....; Louis XIV a crée l'Académie Française: n'aurions nous pas, dans cette grande Oeuvre, l'occasion de retrouver l'intuition, le souffle originel de cette grande vision, et de permettre ainsi à la France de continuer à remplir le rôle irremplaçable qui est le sien?