Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephéméride du 13 avril

 

1598 : Henri IV signe l'Edit de Nantes 

edit de nantes.JPG

De Jacques Bainville, Histoire de France, chapitre X, Henri IV restaure la monarchie et relève l'Etat :

« ...Presque en même temps que la paix de Vervins fut signé l'Édit de Nantes (13 avril 1598). Les protestants avaient été aussi longs que la Ligue et l'Espagne à reconnaître le fait accompli. Depuis la conversion du roi, ils ne cessaient de s'agiter, de tenir des assemblées, d'adresser au gouvernement des plaintes et des sommations, de chercher des appuis au-dehors, et même de profiter, pour accroître leurs exigences, des embarras et des revers du gouvernement, comme ce fut le cas au désastre d'Amiens. C'est quand ils virent que la paix avec l'Espagne allait être conclue qu'ils réduisirent leurs prétentions et acceptèrent un accord.

philippe_II_espagne.JPG
Philippe II d'Espagne 
 

             

En effet, l'Édit de Nantes ne fut pas un acte gracieux, dû à la volonté du roi, dans la plénitude de sa souveraineté, mais un traité dont les articles furent débattus comme avec des belligérants. Si Henri IV l'avait pu, il n'aurait pas payé l'apaisement d'un tel prix, ni accepté des conditions aussi dangereuses. Si les calvinistes n'avaient été remplis de méfiance, s'ils avaient désiré rentrer dans la communauté au lieu de rester organisés en parti, ils se fussent contentés de la liberté de conscience. À cette liberté, il fallut, pour obtenir leur signature, ajouter les garanties non seulement politiques, mais territoriales : plus de cent villes, dont quelques-unes très importantes et capables de soutenir un siège, La Rochelle, Saumur, Montauban, Montpellier. Et ces places de sûreté devaient être entretenues aux frais du Trésor, c'est-à-dire par tous les contribuables, même catholiques. En outre, avec leur synode et leurs assemblées, les calvinistes gardaient les organes d'un gouvernement, une autonomie, ce qu'on a pu définir une "république autorisée".

Un pareil démembrement de la souveraineté publique serait inconcevable de nos jours. Même alors, quand le régime des privilèges et des franchises était couramment admis, les concessions accordées au parti protestant parurent fortes. Il ne devait pas tarder à paraître qu'elles étaient dangereuses. Ces conditions s'accordaient mal, de part et d'autre, avec l'idée de tolérance. Henri IV signa sans doute avec l'espoir que c'était un premier pas, que l'apaisement définitif viendrait... Il dut surtout considérer que le parti protestant était toujours capable de mettre sur pied vingt-cinq mille soldats et de reprendre la guerre. Les huguenots lui avaient arraché l'Édit de Nantes par la force comme la Ligue lui avait arraché sa conversion. L'opinion publique ne s'y trompa pas et l'Édit ne passa qu'avec peine : c'était l'annonce de la future révocation (document ci dessous, ndlr). Il fallut, pour obtenir l'enregistrement, que le roi négociât, que le traité subît des retouches, enfin qu'il agît sur les Parlements soit par son éloquence, soit par autorité. Celui de Rouen ne s'inclina tout à fait qu'en 1609..."

 

edit_de_nantes revocation.jpg
 
 Dans notre Ephéméride du 18 octobre, nous laissons la parole à François Bluche, qui explique magistralement pourquoi Louis XIV a bien fait de révoquer l'Edit que son grand-père avait bien fait de signer...
 
 
 

13 avril,henri iv,édit de nantes,bainville,jean de la fontaine,charles perrault,oudry,ligue,espagne,calvinistes,protestants

             

 

1696 : Mort de Jean de La Fontaine

          

Il avait 74 ans : on aura une biographie écrite par Perrault et des illustrations de Jean-Baptiste Oudry pour une vingtaine de fables, ainsi que beaucoup d'autres renseignements, en cliquant sur le lien suivant : 

  

http://17emesiecle.free.fr/La_Fontaine.php 

 

la fontaine.JPG
 
 Dans notre Ephéméride du 20 janvier, voir les deux épitaphes composées par La Fontaine pour lui-même et pour son ami Molière, qui reposent tous deux, côte à côte, dans le cimetière du Père Lachaise...
 
 
 
 
13 avril,henri iv,édit de nantes,bainville,jean de la fontaine,charles perrault,oudry,ligue,espagne,calvinistes,protestants
 
 
 
 
1836 : Mort de Sol de Grisolles       

13 avril,henri iv,édit de nantes,bainville,jean de la fontaine,charles perrault,oudry,ligue,espagne,calvinistes,protestants

Portrait d'après signalements, réalisé par la police de Paris, vers 1800-1804.
 
 
 
 
 
13 avril,henri iv,édit de nantes,bainville,jean de la fontaine,charles perrault,oudry,ligue,espagne,calvinistes,protestants
 
 
 
1895 : Découverte du trésor de Boscoreale
 
          
Le trésor de Boscoreale est un ensemble de plus d'une centaine de pièces de vaisselle, objets de toilette et bijoux, essentiellement en argent, découverts dans les vestiges d'une ancienne villa romaine de Boscoreale, près de Pompéi, au sud-est du Vésuve, détruite et ensevelie par l'éruption de 79.
Acquis par Edmond de Rotschild, qui l'offrit au musée, il est aujourd'hui conservé au Musée du Louvre.
 
          

persee.fr/web/revues/home/prescript/article/piot_1148-6023_1899_num_5_1_1160

 

edrfoundations.org/partenariats/arts-et-culture/musee-du-louvre.aspx 

 

13 avril,henri iv,édit de nantes,bainville,jean de la fontaine,charles perrault,oudry,ligue,espagne,calvinistes,protestants

Triomphe de l'empereur Tibère : Skyphos (gobelet) en argent repoussé, fin du 1er siècle avant. J.-C./début du 1er siècle après. J.-C.

Provenance : villa della Pisanella à Boscoreale, 1895

 
 

3 fevrier,philippe auguste,paris,esther,racine,boileau,lully,phedre,louis xiv,simone weil,thibon,mauriac,stofflet

 

 

2 fevrier,capetiens,mourre,merovingiens,carolingiens,hugues capet,philippe auguste,plantagenets,croisades,bouvines,charlemagne,saint louis,senlisCette Ephéméride vous a plu ? En cliquant simplement sur le lien suivant, vous pourrez consulter, en permanence :

la Table des Matières des 366 jours de l'année (avec le 29 février des années bissextiles...),

l'album L'Aventure France racontée par les cartes (211 photos),

écouter 59 morceaux de musique,

et découvrir pourquoi et dans quels buts lafautearousseau vous propose ses Ephémérides  :

Ephémérides de lafautearousseau.pdf

 

Écrire un commentaire

Optionnel