Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pourquoi des Ephémérides...

1/3 : Non pas une millionième Histoire de France, mais bien plutôt une Balade dans notre Culture...

 

MONT SAINT MICHEL 11.jpgOn parle souvent de "la France", au risque de finir par en faire justement une formule creuse, à la longue, vide de substance en quelque sorte, voire une sorte d'abstraction.

Comment montrer "la" France, à travers toutes ces France(s) qui la constituent ? Comment la donner presque à voir, la rendre sensible et présente ?

Ainsi que cette Culture, cette Civilisation, ces Traditions, ces us et coutumes pour lesquels nous nous battons et qui fondent et justifient notre combat...

portrait-of-mme-alphonse-daudet-1876-artist-Pierre-Auguste-Renoir.jpgUne des façons possibles nous a semblé être, en se laissant mener par le hasard et la succession des dates et du calendrier, de suivre et de saisir au jour le jour, comme ils viennent, dans un joyeux désordre inattendu, les anniversaires de ce qui s'est passé, dit ou fait ce jour-là, en telle ou telle année. Ce qui permet, du premier au dernier jour de la dite année, de faire défiler personnages historiques, inventions et découvertes, artistes et faits marquants qui, tous, à leur façon et dans leur domaine, constituent et "font" justement "la France", comme les pierres constituent et font la cathédrale, qui sans elles n'existerait pas, pour reprendre l'image de Saint Exupéry...

Ces Ephémérides se veulent ainsi une modeste bouteille à la mer, lancée sur Internet, au bon vouloir de quiconque voudrait donc découvrir, connaître et aimer cette France charnelle et sa Civilisation. Nous savons bien que la Civilisation est un Capital transmis : voici donc une façon de mesurer l'importance, la beauté, la grandeur de cet héritage, depuis ses paysages (que l'on verra dans les sites des Parcs nationaux) et ses monuments, jusqu'aux hommes et aux femmes qui l'ont créé, aux faits historiques qui ont jalonné sa route. Voici donc exaltées toutes ces Frances qui constituent la France : les artistes (peinture, musique, architecture, jardins….), les scientifiques (médecine, physique, inventeurs, Prix Nobel….), bien sûr les gouvernants et les hommes proches du pouvoir, mais aussi les monuments, les us et coutumes, les traditions et faits de société (qui font évidemment partie de la Culture)...

VIADUC MILLAU 3.JPGNous avons souhaité montrer aussi que, si la France ne commence pas à la révolution, en 1789/1793, elle ne finit pas non plus avec la révolution ! Rien n’est terminé : nous sommes des pessimistes actifs et, comme l'écrivait Bainville, "...pour des Renaissances il est encore de la foi ". Et nous avons voulu ré-introduire dans notre Histoire ceux qui en avaient été exclus: les Vendéens, Maurras, Daudet, Bainville , toutes ces personnes, ces actes, ces faits qu’un régime né dans la violence mais aussi dans le mensonge, et se maintenant par le mensonge, a exclu de son histoire officielle. Parce que nous refusons, justement, cette amputation de la mémoire... 

Nous avons enfin pensé à tous ces jeunes qui ont été privés de leurs Racines et tenus de fait dans l'ignorance de leur Histoire par la faillite d'un Ministère de l'Education perverti jusqu'à la moelle par l'idéologie. Pour nous ce n'est pas un hasard, en effet, si tant et tant de jeunes ont été privés de Tradition, de la part d'un Ministère émanant d'un Régime qui s'est, précisément, construit contre notre Histoire, et en rupture radicale avec elle. Peut être sommes-nous naïfs, peut-être prenons-nous nos désirs pour des réalités, mais il nous a semblé qu'il fallait ré-ouvrir à ces jeunes les portes et fenêtres de cette grande demeure qui leur est fermée, et qui s'appelle, tout simplement, leur Histoire, leurs Racines, la France. Pour eux, ces éphémérides pourront être ainsi, nous l'espérons, un moyen assez vivant et commode d’avoir un premier contact avec leurs origines, et nous avons donc tâché de jouer un rôle de facilitateur, en mettant à disposition un maximum de résumés assez courts sur le plus grand nombre de sujets possibles.

 

8 janvier,philibert delorme,diane de poitiers,chenonceau,catherine de medicis,verlaine,stavisky,vincennes,tuileries

 

2/3 : Une balade dans notre Culture, pour y retrouver les raisons -et la force- de prolonger l'aventure...

 

Nous avons décidé d'appeler ces Ephémérides Balades dans notre Culture car il ne s'agit bien sûr ni de passéisme ni de nostalgie dans cette démarche. Ni de proposer une millionième Histoire de France. Mais bien plutôt d'une affirmation -dans une forme inattendue, certes...- de notre Être profond, de ce pourquoi nous nous battons, et qui s'appelle la France, tout simplement. Nous avons voulu la montrer, la donner à voir, la rendre sensible, d'une façon qui tranche un peu avec les habituelles façons de l'évoquer, parfois un peu théoriques et abstraites, il faut bien le reconnaître: elle apparaît ici en chair et en os,pour ainsi dire, dans le joyeux désordre inattendu qui fait voisiner, au hasard du jour concerné, le découvreur de l'hélium avec les reliques de la Passion amenées à Notre-Dame par Saint Louis; la musique du Moyen-Âge de Thibaut IV et le lancement du satellite Spot; les Essais de Montaigne et la remise du Nobel de Médecine à Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier; l'inauguration du Canal du Midi et l'installation d'Iter à Cadarache etc... etc....

MONTAGNIER BARRE SINOUSSI.jpgC'est tout cela, tous ceux-là, la France, notre France charnelle que nous aimons, que nous ne voulons pas voir diluée et disparaître, et dont nous voulons au contraire poursuivre et prolonger l'élan, en commençant d'abord par l'accepter et le connaître. Et le faire connaître (peut-être ces Ephémérides y aideront-elles...) à celles et ceux qui en ont été volontairement privés, par un système qui s'est construit en dehors de nos Racines profondes, sans elles et contre elles. Nous voulons parler de ces centaines de milliers de victimes de la (des)Éducation nationale, qui a privé, sinon toute la jeunesse, du moins la plus grande part qu'elle a pu, de son Héritage, de la connaissance même de ses origines, car elle n'aime pas cette Histoire, elle n'aime pas ces Racines: entre elles et elle, c'est un combat à mort.

Voilà, dit très simplement, ce qui nous a guidé pour la rédaction de ces Ephémérides. A partir de maintenant, elles sont là -même si nous allons travailler à les améliorer encore- comme autant de bouteilles à la mer. A la disposition de qui voudra, de qui sentira l'envie ou le besoin de s'informer sur ces Racines dont nous parlons si souvent, parce qu'elles sont aujourd'hui tout simplement menacées de disparition pure et simple.

Espérons qu'elles rendront le service pour lequel elles ont été conçues, et qu'à leur modeste niveau elles serviront à l'appropriation et au désir de perpétuation de cette belle aventure humaine qui s'appelle : la France.

 

8 janvier,philibert delorme,diane de poitiers,chenonceau,catherine de medicis,verlaine,stavisky,vincennes,tuileries

 

 3/3 : Pour retrouver un fait, un personnage, un sujet etc..., vous avez deux possibilités :

 

ARIANESPACE.jpgI : Soit consulter, sur la page d'accueil, colonne de droite, la rubrique Catégories. En cliquant sur "Ephémérides" vous verrez apparaître toutes les notes (366), classées par jour; plus sept notes, à la date du premier janvier :

• la Table des Matières (en quatre notes, une par trimestre);

une note sur l'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes...  

une note Musique dans les Ephémérides;

et cette note-ci, Pourquoi des Ephémérides...

 

II : Soit utiliser le cadre "Rechercher", en haut et à droite de la page d'accueil; il vous suffit alors d'y taper ce que vous recherchez...

Les commentaires sont fermés.