Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

protestants

  • Ephéméride du 13 avril

     

    1598 : Henri IV signe l'Edit de Nantes

     

    edit de nantes.JPG

     

    De Jacques Bainville, Histoire de France, chapitre X, Henri IV restaure la monarchie et relève l'Etat :

    "...Presque en même temps que la paix de Vervins fut signé l'Édit de Nantes (13 avril 1598). Les protestants avaient été aussi longs que la Ligue et l'Espagne à reconnaître le fait accompli. Depuis la conversion du roi, ils ne cessaient de s'agiter, de tenir des assemblées, d'adresser au gouvernement des plaintes et des sommations, de chercher des appuis au-dehors, et même de profiter, pour accroître leurs exigences, des embarras et des revers du gouvernement, comme ce fut le cas au désastre d'Amiens. C'est quand ils virent que la paix avec l'Espagne allait être conclue qu'ils réduisirent leurs prétentions et acceptèrent un accord.

    Lire la suite

  • Le mot de la fin...

              Benoit XVI a donc promulgué son "motu proprio", accompagné d'une "Lettre aux évêques" dans laquelle il écrit, entre autre, que ce texte se propose essentiellement et explicitement "la réconciliation interne au sein de l'Église". C'est l'abbé Philippe Laguérie qui a fait le "commentaire" le plus serein, le plus apaisé et -somme toute- le plus juste et le plus intelligent sur ce "motu proprio": "Ce n'est pas la victoire d'un camp contre un autre, c'est la victoire de toute l'Église, qui reprend ses sources et ses fondements et les propose à l'ensemble de ses prêtres et à l'ensemble de ses fidèles. ...Personne n'a gagné, ou plutôt tout le monde a gagné aujourd'hui...."