Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le mot de la fin...

          Benoit XVI a donc promulgué son "motu proprio", accompagné d'une "Lettre aux évêques" dans laquelle il écrit, entre autre, que ce texte se propose essentiellement et explicitement "la réconciliation interne au sein de l'Église". C'est l'abbé Philippe Laguérie qui a fait le "commentaire" le plus serein, le plus apaisé et -somme toute- le plus juste et le plus intelligent sur ce "motu proprio": "Ce n'est pas la victoire d'un camp contre un autre, c'est la victoire de toute l'Église, qui reprend ses sources et ses fondements et les propose à l'ensemble de ses prêtres et à l'ensemble de ses fidèles. ...Personne n'a gagné, ou plutôt tout le monde a gagné aujourd'hui...."

Commentaires

  • on verra bien

Les commentaires sont fermés.