Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

allemagne

  • Ephéméride du 27 novembre

     

    511 : Mort de Clovis, à l'âge approximatif de 46 ans 

    Il faudra attendre encore presque cinq cents ans pour que les Capétiens, inaugurant la troisième dynastie (après celle des Mérovingiens - fondée par Clovis - et celle des Carolingiens) posent les bases de "la France", dans l'acception actuelle du terme.   

    Pourtant le rôle, l'oeuvre et l'action de Clovis sont immenses, et à cet égard, celui qui s'est fait baptiser à Reims le 25 décembre 498 est bien le premier Roi de France :  

    « Pour moi, l'histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L'élément décisif pour moi, c'est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l'histoire de France à partir de l'accession d'un roi chrétien qui porte le nom des Francs » (Charles de Gaulle). 

    Sur Clovis, et l'importance capitale de son règne, voir : l'éphéméride du 25 décembre (baptême de Clovis); sur le sens véritable de l'épisode du vase de Soissons, voir l'éphéméride du 1er mars; et, sur les batailles décisives de Tolbiac et Vouillé, l'éphémeride du 10 novembre (bataille de Tolbiac), et l'éphémeride du 25 mars (bataille de Vouillé)

     

    CLOVIS.JPG

    Lire la suite

  • Ephéméride du 3 septembre

    Déclaration de guerre à l'Allemagne, le 3 septembre 1939

     

    1783 : Fin de la guerre d’Indépendance américaine 

    Le traité de Paris est signé entre la France et l'Angleterre, qui reconnaît l'indépendance des treize colonies américaines. Le traité de Versailles est signé le même jour entre l’Angleterre, la France et l’Espagne.

    La France se voit reconnaître la possession de comptoirs aux Indes et au Sénégal, et celle de Saint-Pierre-et-Miquelon. En outre, la Grande-Bretagne perd Minorque et la Floride (qui devient espagnole) mais conserve Gibraltar.

    La reddition de Lord Cornwallis à Yorktown (ci dessous), le 19 octobre 1781, avait marqué la défaite inéluctable de l'Angleterre (voir l'éphéméride du 19 octobre).

     

    3 septembre,seconde guerre mondiale,independance americaine,bainville,france,allemagne,hitler,nazisme,front populaire,petain,1939,tourgueniev

    Tableau du Musée national de Versailles : devant la tente, à gauche, tendant le bras droit et regardant vers sa droite, Rochambeau; Washington, plus grand, est à droite (donc, à la gauche de Rochambeau, et regarde dans la direction opposée; les deux généraux sont "coiffés"; seul le jeune La Fayette (vingt-quatre ans) est tête nue, juste derrière Washington, et à sa gauche.

     

    5 septembre,peguy,fouquet,vaux,louis xiv,cartier,percier et fontaine,auguste comte,lorraine,conscription,jourdan,sabatier

    Lire la suite

  • Ephéméride du 9 août

    Salle, dite salle de l’Édit, du château de Roussillon où Charles IX fixa au 1er janvier le début de l'année calendaire dans toute la France. (9 août 1564)

     

    870 : La fin de la Lotharingie 

     

    Après s'être alliés contre lui, et l'avoir vaincu, Louis le Germanique et Charles le Chauve, petits-fils de Charlemagne, se partagent le territoire de leur frère Lothaire II, la Lotharingie...

    Bien loin d'être un simple souvenir lointain, ce fait recouvre une réalité qui va accompagner la France pendant mille ans, expliquant une grande part de ses difficultés. Une fois de plus, on en a l'explication lumineuse grâce à Jacques Bainville. 

    9 aout,charles ix,edit de roussillon,premier janvier,lotharingie,charlemagne,carolingiens,france,allemagne

    Lire la suite

  • Ecoutez Todd. Cela en vaut la peine.....

    todd,euro,allemagneEcoutez Todd. Cela en vaut la peine.

    Concernant l'Allemagne, il fait une analyse que l’on ne peut partager en totalité. L’on peut, en effet, comprendre l'attitude allemande. Et, en même temps, la considérer sur des points fondamentaux, tout simplement comme contraire à nos intérêts. Ce sont des choses qui arrivent, même entre amis. Et qui, parfois, peuvent s’arranger. Il n’est donc pas intéressant de faire la leçon à l’Allemagne. Ce qui le serait, si nous en sommes capables, ce serait de définir notre politique et de la faire savoir, notamment de la lui faire savoir. Jusqu’à présent, il est vrai qu’en dehors de la phraséologie européiste habituelle, une telle volonté politique propre, de la part de la France, ne s’est pas affichée.     

    Concernant l'euro, Todd a raison de dire que c'est une usine à gaz condamnée en l'état ; mais, c’est dans sa manière, il est trop péremptoire sur sa mort définitive (rien n'est vraiment sûr à ce jour).

    Sur le plan « politique », en revanche, il n'est qu'un piètre idéologue puisqu'il s'imagine que la gauche va en quelque sorte, à la faveur de la crise, redevenir la Gauche (trémolos dans sa voix) .... Ce qui est un contre-sens car la gauche est elle-même, en (très) grande partie, l'inspiratrice et l'instigatrice de la situation actuelle (Mitterrand, Jospin et consorts).

     
    Bourdin 2012 : Emmanuel Todd par BFMTV

    A propos de la crise de l’Euro, Emmanuel Todd, historien, démographe et politologue était l’invité de Jean-Jacques Bourdin le 9 décembre 2011 (RMC/BFM TV)

  • "A la Bainville", sur France 3, avec Marie-France Garaud.....

            On l'avait "laissé passer" : le site du Craf a présenté cet extrait de Marie-France Garaud, qui intervient le 13 décembre 2010 dans l'émission de Frédéric Taddeï au sujet de l'idéologie première de l'Euro, Deutschmark déguisé.

            Les  rapports France-Allemagne et les ambitions souveraines de celle-ci, les abandons successifs de souveraineté consentis par le Pays Légal, les rendez-vous manqués, les occasions perdues, une politique étrangère (?) non conforme aux intérêts nationaux....: c'est du "Bainville continué", une critique de la mauvaise gouvernance du Système "poursuivie jusqu'à aujourd'hui"... 

  • GRANDS TEXTES XXVII : Chapitre VII (et dernier) de L'Histoire de deux peuples : Le reveil de la Walkyrie, par Jacques Bainville

                Devant l'Histoire.....

                Voici l'intégralité du chapitre VII (et dernier) de L'Histoire de deux peuples, de Jacques Bainville : Le réveil de la Walkyrie. 

                Dans cet ouvrage, remarquable en tous points, Bainville explique les causes lointaines de la Seconde Guerre mondiale et, pour ce faire, remonte aux sources, c'est à dire au calamiteux Traité de Versailles de 1918, qui a gâché la paix, après une guerre qui avait coûté tant de sacrifices matériels et humains au peuple français; et il montre bien comment le Régime en est responsable.....

    BAINVILLE 8.jpg

    Lire la suite

  • Inattendue mais pertinente : une autre façon d'envisager les "racines chrétiennes" de l'Europe....

            Rappeler les racines chrétiennes de l'Europe sans faire référence à un lointain Moyen-Âge, mais à la plus efficace des économies européennes ? C'est possible...

            C'est inattendu, et même surprenant : c'est dans Famille chrétienne n° 1725, du 5 au 11 février 2011, et c'est signé Pierre-Yves Gomez, Directeur de l'Institut français de gouvernement des entreprises, à Lyon :

            fc economie.jpg

  • Islam en Europe : Un peu partout, les langues se délient, les oppositions s’affirment. Le début d’un raz-de-marée ?....

                Un peu partout, en Europe, les partis qui font campagne pour l’arrêt de l’immigration, voire pour une « politique de retour », remportent succès électoraux sur succès électoraux ; et entrent dans les gouvernements.

                Le 19 septembre, c'est la Parlement suédois qui a vu l’entrée en son sein des représentants des partis que l’on appelle maintenant, chez les idéologues, des populistes. Avec un amusant mélange d'effroi et d'horreur... Puis les Pays-Bas, la Hongrie, le Danemark, la Norvège et l'Autriche ont enregistré une forte poussée des mouvements hostiles à l’Islam.

                Un nouvel exemple de cette prise de conscience :  Le Premier ministre bavarois veut fermer les portes de l’Allemagne aux immigrants musulmans.....

    horst seehofer.jpg

    Lire la suite

  • France - Allemagne : Relation de couple ou dangereuse compétition ?

                Dans le numéro d'octobre de Politique Magazine, François Reloujac, comme chaque mois, analyse la situation économique.

                Il y définit remarquablement les lignes de force des rapports France-Allemagne et de façon si précise, si fondamentale que nous publions, ici, cet article in extenso.

                Ses conclusions nous paraissant pérennes, du moins pour longtemps, nous l'incluons, aussi, dans nos "pages" (bas de la colonne de droite du blog) où l'on pourra toujours le consulter.

    Lire la suite

  • Réflexion sur cette Europe qui craque... Ou : quand les fourmis ne supportent plus les cigales....

              C'est clair et net, ils le disent et ils l'assument : quelles que soient les tractations entre les gouvernements, l'opinion publique outre-Rhin y est farouchement hostile, les Allemands ne veulent pas payer pour la Grèce !...

    MERKEL.jpg
    La crise grecque met à mal la solidarité européenne, titrent pudiquement la plupart des journaux.
    Angela Merkel, confrontée à une opinion hostile à l'idée de régler les impayés de la Grèce et décidée dorénavant à faire clairement passer les intérêts de son pays avant ceux de l'Europe, est au centre des critiques...

    Lire la suite

  • L'exaspération des peuples européens, qui monte, qui monte....

                Le bourrage de crâne et l'intox permanente ont leur limite. Il est de plus en plus difficile aux médias de cacher l'exaspération de l'opinion, prémice -il faut le souhaiter- d'un sursaut général qui permettra de régler le problème.....

                Dans Le Monde, Marie de Vergès a relaté (1) comment Thilo Sarrazin -un personnage influent outre-Rhin- a osé briser le tabou; mais, surtout, comment l'opinion le suit et l'approuve.

                Prometteur... 

    Thilo_Sarrazin_056_D_68592b.jpg

    Lire la suite

  • De 1453 à 2009, la Turquie en deux chiffres : 100%, 0%.....

                Il y a maintenant plusieurs mois, nous recevions un message furibard, à propos d'une de nos notes sur la Turquie, dans lequel NAG (qui selon toutes les apparence devait représenter un groupe, puisqu'il y avait des "s" partout, mais lequel ?...) se déclarait "scandalisés" par nos "raccourcis et approximations", et terminait en disant que la France avait commis un "génocide en Algérie".

                Tout cela en moins de dix lignes ! Nous avions répondu à ce message, et pensions que le débat était clos. Un nouveau correspondant, seul cette fois, nous envoie sur maisaquilafaute un nouveau billet, du même tonneau, et reprenant, pour l'essentiel, les thèses du précédent Nag. Nous avons laissé passer un peu de temps, hésitant à parler de nouveau de ce sujet, que nous avons déjà traité plusieurs fois. Et puis, nous nous sommes dit qu'il fallait être logiques, et que si nous mettions une possibilité de "nous contacter" sans répondre aux contradicteurs, ce n'était pas très cohérent..

                Allons-y donc, de nouveau, sur la Turquie....

    sainte sophie.jpg
    Sainte Sophie, transformée en mosquée....

    Lire la suite

  • Les Turcs sont francs, pourquoi pas nous ?...

                Oui, pourquoi ne pas être francs avec eux ? Et, en particulier, avec Egemen Bagis, ministre Turc en charge du dossier de l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne ?

               Au vu des déclarations qu'il a faites au Monde (1), le ton qu'il emploie n'est d'ailleurs plus tout à fait de la franchise, c'est même presque de l'arrogance...

    TURC.jpg

      Egemen Bagis, 39 ans, négociateur en chef avec l'Union européenne.

    Lire la suite

  • Intégration de la Turquie : Le sophisme de Baylet...

                En réponse aux propos de Nicolas Sarkozy, réitérant son opposition à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne, Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, a réitéré à son tour sa vieille idée (?) : l'intégration de la Turquie dans l'Union européenne est "une priorité si on souhaite que la démocratie se fortifie dans ce grand pays musulman et moderne".

     

    BAYLET.jpg

    Lire la suite

  • Les relations franco-allemandes, expliquées par François Husson

                Dans le cadre des Mercredi de la Nar, la parole sera donnée ce soir à Edouard Husson (1), maître de conférences et directeur de recherches sur l’histoire contemporaine de l’Allemagne et de l’Europe à l’Université Paris-Sorbonne, et co-directeur du département de recherche « Paix, liberté, société » au Collège des Bernardins.

    EDOUARD HUSSON.jpg

    Lire la suite