Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

education nationale

  • L’école contre le savoir , par Isabelle Stal...

                .....docteur en philosophie et professeur à l’IUFM de Nice

                Violence à l’école et recul du niveau de connaissance des jeunes générations sont souvent considérés comme la conséquence de problèmes de société, que l’Éducation nationale essaierait en vain de combattre. Éclatement des familles, télévision, chômage, immigration et laxisme des parents, les causes sociales possibles de l’échec scolaire semblent ne pas manquer, en effet. Victime de restrictions budgétaires et de suppressions de postes chaque année renouvelées, le système éducatif n’aurait pas les moyens de compenser et assisterait, impuissant, à son propre naufrage.

    Lire la suite

  • (Une fois de plus !...) D'accord avec.;. : L’analyse du désastre éducatif faite par Vincent Laarman, de SOS Education...

                Nos lecteurs le savent d’expérience : prenant modèle sur Montaigne, qui ne cherchait pas à redire ce qui avait été fort bien dit déjà et ailleurs, nous n’hésitons pas -et sans vergogne car c’est pour la bonne cause !...- à piller allègrement tout ce qui passe sur le Net et qui nous partaît aller dans le bon sens.

                C’est aussi une bonne façon de mener la quête des convergences avec toutes les intelligences de l’époque, un état d’esprit qui nous est cher et auquel nos lecteurs sont, également, habitués de notre part….

                Aujourd’hui, donc, nous sommes, une fois de plus,  "d’accord avec"... Vincent Laarman. Et même beaucoup plus : "totalement d’accord avec", et en tous points, sans restriction aucune, ni d'aucune sorte, avec son excellente analyse qui, dans un texte court et percutant, résume et ramasse, sous une forme accessible au grand public, l’ensemble des causes du « désastre éducatif dans lequel nous sommes entrés ».

               C’est dans le toujours excellent Blog de SOS Éducation ( http://www.soseducation.com/ ), que nous citons régulièrement.

               Pour tout commentaire, nous nous contenterons de redire que la toute première mesure à prendre -lorsqu'on décidera d'en sortir...- sera de ramener la scolarité obligatoire à quatorze ans (au lieu des seize actuellement), comme elle l'a été pendant longtemps; et de rétablir un examen d'entrée en sixième: on luttera ainsi efficacement à la base contre la surpopulation à l'école: ce n'est pas en fin de Terminale -ou en première année de Faculté !...- qu'il faut se rendre compte que des dizaines de milliers de jeunes sont à l'école alors qu'ils ne devraient pas y être, mais c'est en début de parcours qu'il faut éviter de les faire entrer dans ce qui ne peut que se réveler une impasse pour eux, après plusieurs années de gâchées pour tout le monde.....  

    sos education.jpg

    Lire la suite

  • Naufrage de l'éducation: Aldo Naouri et la necéssaire "réaction", même s'il ne veut pas le mot...

                "Réactionnaire": le mot lui écorche encore la bouche (reliquat des anathèmes dépassés d'une époque révolue...) mais, au fond, peu importe le mot, la forme, l'extérieur. L'important est que, sur le fond, Aldo Naouri a une vision des choses parfaitement juste, et que notre convergence de vues avec lui, sur ce point, est quasi complète.

                Tant psi s'il ne veut pas du mot: du moment qu'on a la chose, cette réaction qu'il appelle de ses voeux....

    img198.jpg

    aldo naouri.jpg
  • Qu'il soit aux mains des socialistes de gauche ou des socialistes de droite, la déraison perdure au Ministère de la des-Education nationale...

                Voici une information intéressante sur les programmes de cinquième de l'année prochaine, suivie de quatre commentaires qui valent la peine d'être lus.

                Le tout est tiré du Blog de Sos Éducation:

                http://soseducation-leblog.com/2010/01/10/ce-que-vont-apprendre-vos-enfants-en-cinquieme-lannee-prochaine/#comments

    KONK 23.png 
  • D'accords avec... SOS Education.

                Les "problèmes" de l'Education nationale ne viennent pas d'un manque de moyens mais d'un manque de bon sens. Et de l'idéologie.

                Refaire des classes en tenant compre du niveau des élèves est -ainsi- l'une des principales réformes à faire. Avec le retour de la sélection, c'est l'une de ces idées simples et de bon sens, mais fondamentales, que nous défendons depuis longtemps. Et c'est parce que, volontairement, les manitous du Ministère tournent le dos, depuis des décennies, à ces principes de bon sens élémentaire que le Ministère s'est transformé, justement, en une immense machine à... des-éduquer !

                Voici, ramassée et motivée par le toujours aussi excellent blog de SOS Education (http://www.soseducation.com/) une argumentation en faveur de ce retour aux classes de niveau; cela se trouve dans la note  intitulée Les enseignants sont mal à l’aise (1).

    sos education.jpg

    Lire la suite

  • Humeur : Rions d'eux : les profs trotskos versent des larmes de crocodiles sur la mort de l'histoire/géo !...

                Soyons sérieux: nous, on est logiques, en étant "contre" la disparition aberrante de l'histoire/géo en Terminale scientifique, même si le ministre veut la faire passer en arguant du fait qu'il a augmenté l'horaire en Première (!).

    RASSEMBLEMENTS ROYALISTES.jpg

                Mais "eux" ? Oui, "eux" les profs des syndicats démolisseurs de l'Education Nationale, qu'ils ont transformée patiemment et méthodiquement, depuis plus d'un demi-siècle- en immense machine à des-éduquer? Ils viennent verser des larmes de crocodiles sur l'Histoire qui... et l'Histoire que.... mais ils ont décrété que l'Histoire de France démarrait en 1789, rayant d'un trait de plume mille ans d'Histoire nationale ! Et, tant qu'il y étaient, ils ont aussi tiré un trait sur les deux mille ans de christianisme, et sur leur héritage consubstantiel à notre culture, à notre Être profond, indissociable de l'une comme de l'autre !

    Lire la suite

  • Humeur : Le Bac c’est comme le Tour …

                Ou plutôt, le Bac est devenu, en mal, ce qu’est devenu le Tour….

                Il ne faut voir dans cette note, et dans ce titre un brin provocateur, qu’une exaspération contre ceux qui cassent et l’un, et l’autre car, que l'on ne s'y trompe pas, nous faisons partie de ceux qui aiment bien et le bac, et le Tour...

    BAC 4.gif

    Lire la suite

  • Adieu Darcos (3/3) : III, "La" vraie réforme...

                La toute première chose à faire est d'agir sur la durée de la scolarité obligatoire. Celle-ci a d'abord été imposée de 6 à 13 ans révolus (loi de 1882), puis a été allongée par la loi de 1936 à 14 ans révolus. En juin 1947, le Plan Langevin Wallon proposa de la porter à I8 ans, ce qui ne fut partiellement réalisé qu'à partir de 1959, date à laquelle elle fut portée à 16 ans révolus.
     
                Ce mouvement insensé et néfaste d'une durée de scolarisation en perpétuelle expansion, joint au refus de toute sélection, doit être inversé: la scolarité obligatoire doit être ramenée à quatorze ans, et s'accompagner d'un développement massif de l'apprentissage, avec son corollaire: la revalorisation effective du travail manuel, dans toutes ses acceptions et l'affirmation permanente de son éminente dignité.
     
     
     
    Image23.png

    Lire la suite

  • Adieu Darcos (2/3) : II, Violences scolaires : fouilles des cartables et portiques de sécurité ? Non, merci !...

                Voilà maintenant que, pour réagir aux violences scolaires -dont le nombre et la gravité ne cessent de croître- il propose rien moins que de simples mesures techniques, relevant d’une répression qu’on pourrait qualifier de passive, qui passe complètement à côté du vrai problème, du vrai mal dont souffre notre Education nationale, et qui est l’idéologie....
     
     
     
     
    VIOLENCES SCOLAIRES 1.jpg

    Gendarmes en faction le 13 janvier 2009 dans le lycée de Château -Gontier, où un professeur vient d’être poignardé en plein cours par un élève.

    Lire la suite

  • Adieu Darcos (1/3) : I, La chute de la maison Darcos…

                C’est peu de dire que Xavier Darcos a déçu. Les lecteurs habituels de ce blog savent que nous avons soutenu plusieurs de ses décisions, allant même jusqu’à écrire, entre autres, que c’était décidemment un ministre à soutenir (il suffit de lire les notes le concernant dans notre Catégorie Education).

                Il  est malheureusement bien loin, le bon temps de celui qui signait de si bons articles dans la revue des Agrégés, et qui avait, de fait, si bien commencé son ministériat.... "Que les temps sont changés !..." comme dirait Racine....

    DARCOS 1.jpg

    Lire la suite

  • L'Education nationale, un grand corps malade...

                Nos lecteurs savent bien que nous parlons très souvent d'Enseignement sur ce blog, vu la crise gravissime qu'il traverse ( Alain Finkielkraut ne dit-il pas - et il a hélas mille fois raison... - que nous sommes la première génération dont les élites sont, et seront, sans Culture ?)

                Nous consacrons d'ailleurs l'une des 34 Catégories de ce blog ( "Education" ) à ce sujet, majeur et fondamental s'il en est.

                Arrêtons-nous aujourd'hui sur deux vidéos, de presque dix minutes chacune, qui circulent sur le Net. Leur intérêt n'échappera à personne : c'est révélateur !.....

    http://www.youtube.com/watch?v=cGSnh8akQmg

     http://www.youtube.com/watch?v=LCpxV664T68

  • A propos des manifs lycéennes...

                C'est cynique, et c'est même carrément moche, mais il y en a (des profs et des syndicalistes) qui ont dû bien rigoler, et même franchement se marrer en voyant les lycéens bien dociles et bien manipulés manifester "contre les suppressions de postes" et pour "sauver l'éducation" (sic !).

                Pourquoi ?

    reforme-education-darcos-lyceens-2720285dsqyb_1378.jpg

    Lire la suite

  • Ecole : Le pitoyable "plan" de Lang...

                Jack Lang a parlé ! Et pas pour ne rien dire, mais pour dire une ânerie : il a invité lundi le gouvernement à adopter "un plan fort et puissant sur l'économie de l'intelligence" qui accorde en particulier de nouveaux moyens à l'école !

     

                "Janvier sera chaud si des mesures d'envergure ne sont pas prises", il faut "un plan d'envergure", a-t-il plaidé sur France-Inter.

    Lire la suite

  • Marcel Gauchet et "Les conditions de l'Education"...

              Télescopage –heureux- de l’actualité : nous parlons une fois de plus d’Éducation, aujourd’hui et demain ; et justement, ce soir, mercredi 17 Décembre, la Nar accueille de nouveau Marcel Gauchet, directeur d'études a l'École des hautes études en sciences sociales et rédacteur en chef du Débat.

              La réflexion qu'il développera  est évidemment d'une pleine actualité , au moment ou de nombreux enseignants manifestent contre la réforme élaborée par leur ministère, et qui est pour l’instant reportée, en attendant peut-être d’être abandonnée : mais est-ce là le seul et le vrai problème ? est-ce  le plus important ?

              On voit bien qu’il est essentiel de s'interroger sur "Les conditions de l’éducation". Tel est le titre du récent ouvrage (1) co-écrit par Marcel Gauchet avec Marie-Claude Blais, maître de conférences a l'Université de Rouen et Dominique Ottavi, professeur a l'Université de Caen.

               

    9782234061798.jpg

    Lire la suite

  • Faut-il réformer les lycées ?...

              Il s'agit bien évidemment pour nous, avec cette formulation volontairement surprenante, de provoquer; pas de provoquer en soi, bien sûr, mais de provoquer le débat.

              On sait que nous avons souvent approuvé, et défendu Xavier Darcos, dans ces colonnes. Nous n'en sommes que plus à l'aise pour prendre du recul par rapport à sa proposition de réforme des lycées; et pour la juger non pas en tant que telle, mais en fonction de l'état général de notre enseignement.....

    2008071710299955663533.jpg

    Lire la suite