Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ecole

  • La Dizaine de MAGISTRO...

                      * MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique, en ligne depuis 2008 : Présentation de Magistro par François Georges Dreyfus.pdf

    * Liens : - http://www.democratiedirecte.fr/  (Yvan Blot)   

                 - http://www.henrihude.fr/ (le Blog de Henri Hude)   

    * Aude MIRKOVIC, Maître de conférences à l'Université d'Evry : Le "mariage à trois"
    * Marie-Noëlle TRANCHANT, Journaliste culturelle : 'Superstar'

    * Sophie de MENTHON, Chef d'entreprise, Présidente du Mouvement ETHIC : François Hollande avait-il vraiment préparé l'alternance ?
    * Chantal DELSOL, de l'Institut : Une morale tout à fait immorale
    * Ivan RIOUFOL : Journaliste politique : Le mariage homosexuel

    * Alain CORVEZ, Conseiller en stratégie internationale : Syrie. Que peut faire la France ?
    * Alain JOLY, Pasteur luthérien : L'Eglise protestante unie de France

    D'accord avec... Chantal Delsol : Une morale tout à fait immorale...

    Lire la suite

  • "La révolution copernicienne de l'enseignement" : un nouveau PDF sur lafautearousseau....

    MATTEI.jpgNous entamons aujourd'hui, sur lafautearousseau, la publication d'une réflexion approfondie de Jean-François Mattéi sur l'école et l'enseignement : La révolution copernicienne de l'enseignement.

    Vu sa longueur et sa densité, nous allons présenter ce texte sur les cinq jours de cette semaine, jusqu'à vendredi prochain inclus : l'ensemble fera ensuite l'objet d'un unique PDF....), afin d'en faciliter l'accès et la lecture.

    Ce sera notre 33ème PDF, le second intégralement consacré à des écrits de Jean-François Mattéi, après celui sur Le Regard vide, Essai sur l'épuisemnt de la culture européenne...

    Aujourd'hui, le court résumé de ce que se propose l'auteur, que vous commencerez donc à découvrir, dès demain....

  • Folie scolaire et saccage des compétences : du bon sens au détour d'un reportage radio...

             Ce mercredi matin, France info diffuse un banal reportage sur une salle des professeurs au mois de juin, mois du Bac... Les enseignants sont stressés, car il faut "boucler le programme", tout le monde se retrouve à la photocopieuse : bref, rien que du très ordinaire et, pardon France info, mais du sans-grand-intérêt....

            Jusqu'au moment où une enseignante lâche, tout de go : "En Seconde, la moitié des élèves ne devait pas être là"; et sa voisine renchérit : "ils ont choisi par défaut..."

    Lire la suite

  • Désastre de l'Ecole : le Pacte immoral, de Sophie Coignard...

           A méditer... :

            - "...Quand j'étais ministre de l'Education nationale, j'ai tout de suite vu que, parmi les hauts fonctionnaires et les Inspecteurs généraux, la moitié était à fusiller, et l'autre à pendre..." (Jean-Pierre Chevènement).

            - Un élève en fin troisième de 1976 sortait du collège avec, dans sa besace intellectuelle, 2800 heures de Français depuis le cours préparatoire. En 2004, il en avait eu 800 de moins — soit deux ans et demi de cours de moins. Comme si, dit suavement Sauver les lettres (http://www.sauv.net/horaires.php), « il était passé directement de cinquième en seconde »

    ecole sophie coignard.jpg

    Albin Michel, 281 pages, 19,50 euros

    Lire la suite

  • Des-Education nationale : des "pédophobes" au Ministère ?...

            Les pédagogistes, qui saccagent et dévastent l’Ecole avec leurs réformes aussi incessantes qu’insensées, détestent-ils les enfants ?  C’est la question que pose Daniel Faivre, à qui SOS Education ouvre ses colonnes : à vous de vous faire votre opinion…..

           http://soseducation-leblog.com/2011/03/14/pedophobes/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+soseducation+%28SOS+%C3%89ducation%29

    sos education.jpg

  • De Marcel Gauchet à Jean-Marie Guénois

            Dans Le Figaro des samedi 4/dimanche 5 décembre, Marcel Gauchet répond à Jean-Marie Guénois et dénonce, pour le "démolir" (on nous pardonnera l'expression...) le pédagogisme si cher à Philippe Meirieu et aux siens, qui ont réussi à l'imposer partout à l'école, avec, à la clé, le désastre que l'on sait.....

            Tant de bon sens et de lucidité sont, évidemment, réjouissants. Comme il est triste, cependant, qu'il ait raison à ce point ! Le titre de l'article/entretien est déjà, en soi, explicite : "Dans les écoles, nous n'apprenons pas, ni ne transmettons !".....

            Extraits...

    Lire la suite

  • Education : Relayer l'action de SOS Education en faveur du maintien des notes...

           Supprimer les notes serait une aberration.

           SOS Education en a resumé les principales raisons dans le très bon texte que nous communiquons ici, et avec lequel on ne peut qu'être d'accord.

           Sauf à être un idéologue impénitent, du genre de ceux qui ont des yeux pour voir, mais ne veulent pas voir, et des oreilles pour entendre, mais ne veulent surtout pas entendre.... ce qui est la définition même du pédagogiste de base, façon Meirieu (et consorts...) dont les théories sont directement responsables du désastre éducatif français actuel :

    sos education.jpg

    Lire la suite

  • "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école", de Daniel Willingham...

            SOS Education attire l'attention sur le fait que l'ouvrage de Daniel T. Willingham, traduit de l'américain par Marie Antilogus, est disponible sur le catalogue de la Librairie des Ecoles :

            http://www.lalibrairiedesecoles.com/

    ecole willingham.jpg

    Lire la suite

  • Les ERS (établissements de réinsertion scolaire): une faillite de plus dans la faillite générale du Système éducatif...

            Déplacer un problème, cela n’a jamais été le régler ; de même que nous sommes contre les délocalisations de populations (il vaut mieux aider les Africains pauvres chez eux, en Afrique, plutôt que d’en faire des immigrés pauvres et, en plus, déracinés, en Europe…) ; de même nous sommes contre les déplacements d’élèves violents dans des zones où la violence n’existe pas.

            A coups de dizaines de millions d'euros, qui seraient bien mieux employés ailleurs.....

            On ne va que renforcer la violence et l’étendre en faisant cela. Pour ces élèves violents, il n’y a que deux façons d’aborder le problème :

    violences scoalires dna.jpg

     Ces dernières années, les collèges semblent concentrer la violence en milieu scolaire, avec 70 % des actes signalés via Signa ou Civis. (Photo archives DNA - Sébastien Bozon)

    Lire la suite

  • D'accord avec.... SOS Education, suite aux propos de Luc Chatel, sur l'autorité à l'Ecole.....

    Autorité à l’école : communiqué de presse de SOS Éducation  

    sos education.jpg

    Lire la suite

  • Education : Une grève de plus… pour rien

                SOS Education a publié hier, lundi, un communiqué relatif aux deux jours de grève décidés par le Snes en cette période de rentrée scolaire : deux jours, puisque la grève de lundi a précédé la journée d'action d'aujourd'hui. 

              Tout le monde a relevé le fiasco complet que fut cette journée (!) d'hier dans les Collèges et Lycées; un fiasco total, que les manifestations d'aujourd'hui vont probablement permettre de faire oublier....

              Il n'empêche : sur le fond du problème, la réponse de SOS Education à la démagogie du SNES est pertinente : ce n'est pas de plus d'argent que l'école a besoin (de l'argent que les syndicats enseignants gèrent en partie eux-mêmes : on comprend pourquoi ils en demandent toujours plus !...); c'est de retrouver le sens de sa mission (retrouver les intuitions de ses origines, pour parler comme Jean-Paul II...), et d'avoir le courage - à tous les niveaux... - de mener une politique d'effort(s).....

    Lire la suite

  • Libérer les enfants de l'idéologie...

                Un internaute (ou une...) nous écrit à propos de plusieurs de nos notes sur l'Education. Pour résumer, il (ou elle) nous demande de préciser notre critique du système scolaire actuel, et pourquoi nous parlons de gâchis à propos des collèges et lycées, et pourquoi nous trouvons qu'il y a trop d'élèves....

                Cela fait beaucoup de questions, mais nous allons essayer d'apporter, sinon une réponse, du moins un peu de clarté là-dedans : le sujet en vaut la peine.....

    education depenses.jpg

    Lire la suite

  • Trois textes de Maurras sur l'Enseignement : I : L'École laïque contre la France.

                Le site Maurras.net ( http://maurras.net/ ) a ressorti récemment deux textes de Maurras, portant sur l'Enseignement. Le premier est de 1928 et il nous a paru intéressant de le relire, accompagné d'une déclaration du Ministre de l'Education nationale faite en... 2010, et mis en note, plus bas, en fin d'article (1). Car si, dans l'article de Maurras, on voit apparaître un précurseur du chèque scolaire, on verra que l'idéologie dénoncée par lui en 1928 reste bien installée aujourd'hui dans le Pays Légal, qui n'entend pas, sur ce point, reculer d'un pouce.

                La comparaison des deux textes est donc éclairante, et pleine d'enseignements....

                L'article de Maurras est paru dans l’Almanach de l’Action française pour 1928, et s'intitule L'Ecole laïque contre la France.

                Le site l'accompagne d'un petit commentaire, dont voici quelques extraits : « ...On pourrait négliger ce fait, d’ailleurs patent, que cette école est une très mauvaise école. Du point de vue de la justice, il suffit pour condamner cette école que, enseignant la doctrine de quelques-uns, elle soit payée par tous et obligatoire pour tous, en particulier pour ceux qui n’ont aucun moyen de se défendre contre ses inventions, ses conjectures, ses frénésies et ses fanatismes. »

                Sans doute les insuffisances morales ou simplement intellectuelles de l’école de Jules Ferry sont présentées avant tout par Maurras : sa fausse neutralité qui en fait l’église ou du moins la salle paroissiale du culte républicain, sa vision de l’histoire qui est anti-nationale jusqu’à l’incohérence, et jusqu’à son élitisme masqué derrière la gratuité puisque seuls les enfants des bourgeois assez riches pour prendre soin par ailleurs de l’éducation de leur progéniture peuvent prétendre échapper à son influence.

                C’est en politique justement qu’il tire la seule leçon qui vaille, et pense à frapper cette école au seul endroit qui lui serait douloureux : cette école républicaine, républicaine militante, n’a pas à être payé par ceux qui ne sont pas républicains".

                L’article est accompagné dans l’Almanach du portrait de Charles Maurras reproduit ci dessous, et d’un fac-similé de sa signature, reproduit en fin d'article.

    MAURRAS ALMANACH AF 1928 1.jpg

     

    Lire la suite

  • Les étudiants préfèrent les écoles de commerce à la fac. Ou : le bon sens contre l'idéologie...

                C'est une bonne nouvelle que nous apprend l'AFP dans l'une de ses dépêches récentes. Bonne, parce qu'elle montre que le bon sens et le réalisme d'un nombre croissant de jeunes français sont, finalement, le meilleur remède aux errements dûs à l'idéologie.

                Et que, si les illusions -et les mensonges...- peuvent être officiellement maintenus sur l'état réel de notre enseignement, les jeunes étudiants en tout cas -eux qui sont les premiers concenés- sont de moins en moins dupes.

                Et ils le font savoir, en votant avec leurs pieds. C'est-à-dire en quittant ces facs souvent bidons. C'est leur variable d'ajustement à eux, la seule arme qui leur reste pour protester contre le gâchis qu'on leur sert et qu'on voudrait continuer à leur imposer: ils s'en vont....

                Mais commençons par lire la dépêche:

    Lire la suite

  • D'accord avec... Roman Bernard : "Un meurtre n'est pas un accident" (1).

                Hakim, élève au lycée Darius-Milhaud du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), est mort vendredi soir dernier (8 janvier, ndlr). Il a été poignardé le matin par un autre élève du lycée, prénommé Islam.

                Réaction immédiate du ministère de l’Éducation nationale : déclarer que le meurtrier n’était « concerné par aucun problème de discipline », dans des propos rapportés par l’agence de presse AEF. Pourtant, lors du reportage consacré à cette affaire dans le journal de 20 heures de France 2, lundi 11 janvier, le procureur de la République dans le Val-de-Marne en personne le décrit comme un élève « violent, qui avait des problèmes de discipline », notamment au lycée Romain-Rolland d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) où il était passé précédemment.

    lycee darius milkhuad le kremlin bicetre.jpg
    "Chassez le naturel, il revient au galop".
    C'est pareil pour la réalité: certains préfèrent la nier, et ont rempli les écoles de délinquants, qui n'ont rien à y faire, comme s'il s'agissait de bons petits élèves désireux d'apprendre, alors qu'ils ont tout autre chose en tête: on aura des "Darius Milhaud" à la pelle !....

    Lire la suite