Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

notes

  • Education : Relayer l'action de SOS Education en faveur du maintien des notes...

           Supprimer les notes serait une aberration.

           SOS Education en a resumé les principales raisons dans le très bon texte que nous communiquons ici, et avec lequel on ne peut qu'être d'accord.

           Sauf à être un idéologue impénitent, du genre de ceux qui ont des yeux pour voir, mais ne veulent pas voir, et des oreilles pour entendre, mais ne veulent surtout pas entendre.... ce qui est la définition même du pédagogiste de base, façon Meirieu (et consorts...) dont les théories sont directement responsables du désastre éducatif français actuel :

    sos education.jpg

    Lire la suite

  • D'accord avec... SOS Education : Faut-il supprimer les notes ? Non !...

           C'est dans l'air, comme on dit.... Une nouvelle offensive des idéologues, pédagogistes et consorts... est en cours : supprimons les notes, ces abominations, remplaçons-les par des évaluations (!), et tout ira mieux ! On exagère à peine.....

          Écoutez l'émission de Radio Notre-Dame, dans lequel SOS Éducation donnes ses raisons, que nous approuvons, pour refuser la suppression des notes chiffrées :

           http://soseducation-leblog.com/2010/11/03/radio-faut-il-supprimer-les-notes-a-lecole/#comments

           Juste un commentaire sur cette réflexion d'une des participantes au débat, qui dit en substance : les notes , ça marche pour les "forts", mais ça ne marche pas pour ceux qui ont des problèmes...

           Cette personne s'est-elle demandé si, justement, "ceux qui ont des problèmes" ne font pas, bien souvent, partie de ces enfants que l'on oblige à rester dans l'enseignement général, alors qu'ils n'en ont ni le goût, ni l'envie, ni les capacités ?

            Leurs capacités étant ailleurs, il conviendrait de respecter ces enfants, en leur permettant de développer leurs dons et leurs qualités par l'apprentissage d'une formation. Plutôt que d'imposer le même moule à tous - avec pour conséquence, au final, le gâchis que l'on sait... - il faudrait enfin restaurer l'éminente dignité du travail manuel et de la formation professionnelle.

            Et déclarer enfin, haut et fort, qu'une bonne formation manuelle et professionnelle a autant de valeur, de noblesse et d'intérêt que la formation générale, surtout si celle-ci est subie, et sans profit aucun pour le premier intéressé : l'élève.

            Et qu'elle est, pour tant d'entre eux, une dé-formation générale.....

    caricature notes.jpg