Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mattei

  • Ephéméride du 27 juin

    Pierre Boutang parmi ses livres (décédé le 27 juin 1998)

     

    49 avant J-C : Première victoire de la flotte de César - qui assiège Massalia - sur la flotte Massaliète.

     

    Depuis le 19 avril, César assiège Massalia. Il n'arrive pas à vaincre militairement la ville, abritée derrière ses murailles infranchissables et remarquablement armée, et décide donc d'établir un blocus total de la cité, aussi bien sur terre que sur mer.

    Le 27 juin, la flotte massaliète - avec 17 navires - tente de briser le blocus maritime et attaque la flotte romaine - forte de 12 navires seulement - commandée par Decimus Junius Brutus Albinus.

    Ne pouvant passer plus de temps devant une ville qui lui résistait avec tant d'énergie, et comprenant bien que seule la famine - donc, le temps... - lui livrerait la cité, César part combattre Pompée en Espagne,  laissant le commandement des opérations terrestres à Caius Trebonius, et des opérations navales à Albinus...

     

    31 juillet,albi,jacques coeur,etienne marcel,saint exupery,le petit prince,diderot,hachette,jaurès,bainville

    L'archipel du Frioul - où s'était installée la flotte romaine - peut à la fois bloquer et protéger la rade de Marseille. Il se compose de trois îles : Ratonneau, à gauche sur la photo, qui est la première que l'on rencontre en venant du large et que les Grecs appelèrent donc, tout naturellement, "Proté" (qui signifie "premier", en grec); Pomègues, (du grec "Mésé", qui signifie "moyenne"), ici à droite; et If, la plus petite des trois (petit se disant "Hypea", en grec) que l'on voit devant les deux autres.
     
    La première des deux batailles navales du siège de Massalia - le 27 juin - eut lieu dans la rade même, à quelques encablures des murailles de la ville; la seconde - le 31 juillet - eut lieu un peu plus loin, à Saint-Cyr/Les Lecques, à une vingtaine de kilomètres, les Massaliotes ayant réussi à percer le blocus maritime, « profitant d'un vent favorable », dit César...
     
    Sur les raisons de la guerre que mena César contre Massalia, voir notre éphéméride du 19 avril; sur la seconde victoire navale remportée par la flotte de César sur celle de Massalia, voir notre éphéméride du 31 juillet; et, plus généralement, notre évocation : Quand Massalia, la plus ancienne ville de France, rayonnait sur toute la Gaule et, préparant la voie à Rome, inventait avec les Celtes, les bases de ce qui deviendrait, un jour, la France.
     

    Lire la suite

  • Paul-François Paoli présente "L'Homme indigné", de Jean-François Mattéi

    (dans Le Figaro du jeudi 27 décembre, pages Débats) 

    BIBLIOTHÈQUE DES ESSAIS

     L’Homme indigné, Le Cerf, 299 pages, 28 euros. Par PAUL-FRANÇOIS PAOLI 

    paoli,mattei,l'homme indigné

    Lire la suite

  • Maurras, entre Shakespeare, Baudelaire et Edgar Poe par Jean-François Mattéi

    mattei en attente.jpg

    Jean-François Mattéi a bien voulu nous transmettre - et nous l'en remercions - une rédaction de son intervention lors du colloque "Maurras 60 ans après", organisé, le samedi 27 octobre, à Paris, par le Cercle de Flore. Nous publions, ici, ce remarquable article.  

    Baudelaire écrivait dans son recueil de Fusées : « De Maistre et Edgar Poe m’ont appris à raisonner » (aphorisme 27). Pour suivre le principe d’analogie, on pourrait dire aussi bien de Maurras : « Shakespeare et Edgar Poe m’ont appris à raisonner ». Ces cinq auteurs, Shakespeare, De Maistre, Baudelaire, Poe et Maurras envisagent en effet la réalité de l’homme et de la politique à partir de ce que Baudelaire nommait « l’universelle analogie », et Mallarmé « le démon de l’analogie ».

    Remarquons au passage que la formule de Mallarmé relève elle-même de l’analogie puisque le poète compare l’« analogie », qui est une ressemblance entre deux éléments, à un « démon », au sens grec, qui est une ressemblance avec un dieu et une ressemblance avec la figure rhétorique en question. On pourrait plus simplement parler de « correspondance », dans le sens baudelairien, pour définir le principe qui met en relation deux mondes, le monde matériel et le monde spirituel, ou le monde humain et le monde divin. Disons plus simplement la terre et le ciel. C’est d’ailleurs ce que laisse entendre le mot grec d’analogia qui implique un mouvement ascensionnel de pensée, logos, de bas en haut, ana. Pour qu’il y ait analogie, ou correspondance, il faut que le monde et les êtres qui l’habitent soient disposés selon une hiérarchie naturelle, comme l’échelle de Jacob ou la relation du microcosme au macrocosme. L’analogie est verticale et, à ce titre, inégalitaire.

    Lire la suite

  • « Le procès de l’Europe » de Jean-François Mattéi, par Pierre de Meuse

    PdM AG DREUX 026.jpgJean-François Mattéi nous a donné il y a déjà trente mois un nouveau sujet de réflexion avec un livre intitulé « le procès de l’Europe ». La lecture de cet ouvrage est, comme toujours, pleine d’enseignements et même dispensatrice de plaisir. Jamais, en effet, on n’y trouve d’austères périodes, ni surtout de langage obscur ou ampoulé comme malheureusement de nombreux philosophes nous en infligent trop souvent le déchiffrement. Non, Mattéi parle en clair, dans un français hellénique, nous donnant sans cesse à penser avec le jeu des étymologies, un exercice que nous ont transmis les grecs, et qui révèle le sens des mots cachés sous l’acception commune. Parler avec élégance et naturel des choses graves et essentielles est le propre des grands esprits. Ils ne sont pas très nombreux par les temps qui courent. A l’érudition et la clarté, Mattéi ajoute le courage, puisque le sujet de son livre est  la culpabilisation de l’Europe et sa mise en accusation par la pensée dominante. A-t-on le droit de vouloir que l’Europe soit autre chose qu’un marché ou une expression géographique ? Peut-on être fier de son identité européenne alors que tant de penseurs, de Julien Benda à Bédarida, en passant par Frantz Fanon, pointent du doigt les crimes qui jalonnent l’Histoire de notre vieux continent, simple excroissance à l’extrémité de l’Asie ? Mattéi, non seulement se refuse à plaider coupable, mais réclame le non-lieu.  

    Avec sa connaissance exceptionnelle de la philosophie, notamment celle de Platon, mais aussi des sciences et de la musique, le philosophe montre comment la connaissance et la mesure du monde ont été possibles, non seulement par l’expérience de la main, comme l’ont fait toutes les cultures humaines, mais par deux inventions des grecs : la logique et l’abstraction, qui procèdent par généralisation et progression dialectique. Ainsi les Européens ont accumulé des inventions permettant de dominer la nature comme personne ne l’avait fait avant eux. Grâce à eux, selon Mattéi, le monde est devenu intelligible. De sorte qu’aujourd’hui, s’il existe encore des sciences et des musiques propres à certaines cultures, personne ne conteste que LA science et LA musique sont celles que les Européens ont conçues. Les fils de l’Europe ont créé un modèle universel de la raison et l’ont offert à l’humanité. Leur société, ouverte sur les autres et sur l’extérieur, a permis l’invention de l’humanisme. En effet, c’est l’Europe et l’Europe seule, éclairée par la pensée grecque et le christianisme, qui a imaginé que l’homme, l’homme en soi, pouvait exister. Et Mattéi d’égrener les étapes de cette naissance : de la Magna Carta à la controverse de Valladolid et aux bills of Rights, jusqu’à la déclaration des Droits de l’homme de 1948.mattei en attente.jpg

     

    Lire la suite

  • Liberté de conscience : Jean-François Mattéi nous informe...

    MATTEI 1.jpgChers amis,

    Le Figaro  m'a demandé de tenir une tribune régulière sur les faits de société. La première paraîtra demain samedi 24, du moins si un événement imprévu ne bouscule pas l'économie du journal, sur le mariage homosexuel ("pour tous") à la suite de la remarque du président de la République sur la liberté de conscience des maires.

    Bien amicalement,

    Jean-François Mattéi

     

  • Colloque du Cercle de Flore, "Maurras, 60 ans après..." : I. relation et photos

    Il faut se rendre à l’évidence : Maurras intéresse toujours... 60 après sa mort, à l’aube du 16 novembre 1952, à la clinique de Saint-Symphorien-lès-Tours. Nous n’en donnerons pour preuve que le très grand succès du colloque organisé, samedi dernier 27 octobre, à Paris, à la Maison des Mines, par le Cercle de Flore, un succès auquel a également contribué une impeccable logistique. 

    Lire la suite

  • Intervention de Jean-François Mattéi, le samedi 1er septembre 2012, journée d'hommage à Charles Maurras, dans le jardin de sa maison de Martigues, pour le soixantième anniversaire de sa mort

     Le Chemin de Paradis

    Nous sommes dans la Maison du Chemin de Paradis. Elle tire son nom du recueil de neuf contes qu’a publié Maurras en 1895 après cinq ans de rédaction, et qui ouvre le tome I des Œuvres capitales. Le jeune écrivain, dont c’est le premier livre important, n’a alors que 27 ans. L’ouvrage s’attirera les louanges d’Anatole France et de Marcel Proust.  Il s’inscrit dans la vogue de l’hellénisme fin de siècle, mais le dépasse pour proposer, à partir de ce que Stéphane Giocanti appelle une « poétique méditerranéenne », une réflexion sensuelle et païenne sur l’homme et sur le monde. Maurras joue ici de toute une mythologie tissée de réminiscences antiques pour mettre en scène sa philosophie en terre grecque, romaine et provençale. 

    aquarelle de germez 3.jpg

    Aquarelle de Gernez pour la Préface de l'Edition de luxe du Chemin de Paradis

    Lire la suite

  • "La confusion des genres", Préface de Jean-François Mattéi pour "La querelle des genres", du docteur Christian Flavigny...

    Jean-François Mattéi nous avait signalé, il y a quelques jours, la sortie du livre du docteur Flavigny, en soulignant l'importance de cet ouvrage par le message que nous avions reproduit :

    Chers amis,

    Si la question des Gender studies vous intéresse, ne serait-ce que pour en réfuter les sophismes, reportez-vous à La Querelle du genre, du Docteur Christian Flavigny (pédopsychiatre)  que les PUF m'ont demandé de préfacer.

    L'ouvrage vient de paraître ou va paraître incessamment, et c'est l'exposé le plus remarquable que l'on trouve sur le sujet.

    Bien amicalement à tous,

    Jean-François Mattéi   

    mattei,theorie du genre,gender,gender studies 

    Presses universitaires de France, 168 pages, 15,20 euros

    Aujourd'hui, Jean-François Mattéi nous envoie la Préface qu'il a rédigée, accompagnée, du petit billet suivant (extrait) : 

    "...Je vous envoie ci-dessous la préface, intitulée "La confusion des genres", que j'ai rédigée pour le livre du Dr Christian Flavigny La Querelle du Genre qui vient de paraître. Je n'ai rédigé que la préface, mais elle est très critique sur les "gender studies". Cela pourra intéresser les lecteurs du site..."

    Nous l'en remercions vivement; voici le texte :

    La_confusion_des_Genres.pdf

  • Théorie du Genre : le bon conseil de Jean-François Mattéi

    Merci à Jean-François Mattéi, qui nous fait parvenir le petit message suivant :

     

    Chers amis,

    Si la question des Gender studies vous intéresse, ne serait-ce que pour en réfuter les sophismes, reportez-vous à La Querelle du genre, du Docteur Christian Flavigny (pédopsychiatre)  que les PUF m'ont demandé de préfacer.

    L'ouvrage vient de paraître ou va paraître incessamment, et c'est l'exposé le plus remarquable que l'on trouve sur le sujet.

    Bien amicalement à tous,

    Jean-François Mattéi  

     

    mattei,theorie du genre,gender,gender studies 

    Presses universitaires de France, 168 pages, 15,20 euros

    Date de parution : 12 septembre 2012 

    Présentation de l'Editeur :

    Lire la suite

  • Comme annoncé lundi, notre 33ème PDF, La révolution copernicienne de l'enseignement, par Jean-François Mattéi, est en ligne...

    MATTEI 5.jpg        Nous achevons aujourd'hui la publication des réflexions de Jean-François Mattéi sur l'école et l'enseignement. Vu la longueur et la densité du texte, nous l'avons, en effet, scindé en cinq parties, mises en lignes ces derniers jours. Pour un sujet de cette importance, ainsi a-t-on pu, tout à son aise, suivre la démonstrration de Jean-Françosi Mattéi, et y réfléchir posément.

            Cependant, il est évidemment indispensable de disposer aussi du texte en son entier, et c'est pourquoi nous avions annoncé qu'il constituerait, sitôt sa publication achevée, notre 33ème PDF (le second formé à partir des réflexions de Jean-François Mattéi). Voilà donc qui est fait :

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/list/documents/j-f-mattei-la-revolution-copernicienne-de-l-enseignement.html

            Les PDF se trouvent sur la colonne de gauche de la Page d'accueil du Blog, en dessous des rubriques "Contactez-nous", "Liens" et "Catégories" : bonne(s) lecture(s) !.... 

  • "La révolution copernicienne de l'enseignement" : un nouveau PDF sur lafautearousseau....

    MATTEI.jpgNous entamons aujourd'hui, sur lafautearousseau, la publication d'une réflexion approfondie de Jean-François Mattéi sur l'école et l'enseignement : La révolution copernicienne de l'enseignement.

    Vu sa longueur et sa densité, nous allons présenter ce texte sur les cinq jours de cette semaine, jusqu'à vendredi prochain inclus : l'ensemble fera ensuite l'objet d'un unique PDF....), afin d'en faciliter l'accès et la lecture.

    Ce sera notre 33ème PDF, le second intégralement consacré à des écrits de Jean-François Mattéi, après celui sur Le Regard vide, Essai sur l'épuisemnt de la culture européenne...

    Aujourd'hui, le court résumé de ce que se propose l'auteur, que vous commencerez donc à découvrir, dès demain....

  • Réflechir sur - et à partir de - l'art contemporain : cela donne 52 minutes chez Finkielkraut : Qu'est-ce que l'hubris ? Invités : Jean Clair et Jean-François Mattéi...

    (émission Réplique du 16 juin 2012, sur l'art contemporain....)


    http://www.franceculture.fr/emission-repliques-qu-est-ce-que-l-hubris-2012-06-16

     

    hubris,jean clair,mattei

    Gallimard, 189 pages, 27 euros

     

    hubris,jean clair,mattei,finkielkraut

     Sulliver, 210 pages, 18 euros

  • Préfacé par Jean-François Mattéi, "L'expérience critique". L’aventure de la raison dans la philosophie française après Heidegger".

    lorenzo-ramella.jpg         Jean-François Mattéi a conseillé à Lorenzo Ramella - docteur en philosophie à l’Université Catholique de Milan - dont il préface le dernier ouvrage, de nous adresser sa présentation, afin que nous en fassions état : nous le faisons bien volontiers, ce quotidien étant ouvert à tout ce qui se passe aujourd'hui en France. Y compris, bien sûr, et même surtout, dans le domaine des Idées....

           On comprendra, à la simple lecture de cette note de présentation qu'il s'agit d'un sujet difficile, et qu'on prendra, en s'y intéressant, de l'altitude par rapport à l'insignificiance et à la vacuité de tant de choses qui composent, justement, l'extrême indigence de notre "paysage culturel" d'aujourd'hui, comme on dit dans le jargon...

            Jean-François Mattéi nous a habitué à prendre de la hauteur, avec le grand nombre de ses livres, de ses conférences, de ses interventions à la radio ou à la télé; et nous avons consacré un PDF à son Regard vide.

            Aujourd'hui, il préface Lorenzo Manella et nous invite à le lire : c'est noté....

    Fiche-l'expérience_critique.pdf 

    lorenzo ramella livre.jpg 

     162 pages, 20 euros

  • Jean-François Mattéi sur FR3 Provence, à propos de la Guerre d'Algérie

    Jean-François Mattéi participe, en direct, à une émission de télévision d'une heure consacrée à la guerre d'Algérie sur FR 3 région Provence.

    Avec J. J. Jordi , Fatima Besnaci et, malheureusement, un représentant de la FNACA.

    L'émission a lieu dans les locaux de FR 3 à Antibes : elle est visible sur internet :

    * tapez : FR3 côte d'azur en direct, vous l'aurez tout de suite. Sinon, c'est là .... :

    http://cote-d-azur.france3.fr/la-voix-est-libre/index.php?page=article&numsite=6881&id_article=21917&id_rubrique=6887

     

  • Marseille, deuxième partie du reportage vidéo sur le 21 janvier : les interventions de Gilbert Collard et Jean-François Mattéi lors du Dîner-débat à l'Holiday Inn....