UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mattei - Page 4

  • Le dernier Mattéi: "Le XXème siècle est le siècle de la démesure..."

                C'est le dernier (en date) mais on espère bien que ce ne sera pas le dernier: Jean-François Mattéi sort, chez Sulliver, Le sens de la démesure.

    MATTEI 4.jpg
    180 pages, 19 euros

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 4.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 3.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Pour "approfondir" toujours plus Jean-François Mattéi...

                 Otton Wann nous indique, en guise de réaction laconique – mais positive… - à propos de l’extrait n° 2 de Jean-François Mattéi : « Il a publié récemment un article sur la pédagogie : La révolution copernicienne de l’enseignement. Les articles de la revue ( n°2) :

    http://soseducation-leblog.com/2009/09/13/la-nouvelle-revue-de-l%E2%80%99education-n%C2%B02/ ».

    C’est l’occasion de faire connaître cette adresse à celles et ceux qui ne la connaîtraient pas encore. Ils ne seront jamais déçus de s’y être rendus…

                  Dans ce numéro n° 2, à côté d’autres articles (David Mascré, Jacques Bichot...), celui de Robert Redeker et celui de Jean-François Mattéi…

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 2.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 1.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Discours du pape: nos lecteurs ont du talent....

                  A la suite de notre Ephéméride du 11 Août, consacré au Mont Saint Michel, il nous avait paru opportun de publier, le lendemain, l'intégralité du discours de Benoît XVI aux Bernardins, dans lequel le Pape évoque longuement le rôle positif des moines, et leur contrubution essentielle et décisive au développement et à l'éclosion de la Civilisation occidentale. Ces deux notes (du 11 et du 12) ont fait réagir nos lecteurs.

                 D'abord il y a eu Sebasto, qui a posté le mercredi 12 un texte très intéressant, de Christophe Geffroy (comparaison des propos de Benoit XVI et de Nicolas Sarkozy sur la relation du politique et du religieux); et qui a récidivé le lendemain (jeudi 13), pour notre plus grand plaisir, en postant un second texte non moins intéressant, une analyse de M. l'abbé Christian Gouyaud sur le rôle civilisateur du monachisme occidental, tel qu'il est évoqué par Benoît XVI. C'est avec intérêt et plaisir que ces deux textes consistants ont été lus; ils ont eu comme mérite supplémentaire de déclencher une réaction de Lori qui, à son tour, a posté le commentaire que nous reproduisons ci-après.

                C'était l'un des souhaits que nous formions, en lançant ce Blog: qu'il favorise et permette des échanges féconds, dans tous les sens, et de tous avec tous; à l'évidence, avec cet exemple-ci, cet objectif est atteint. Puisse-t-il l'être très régulièrement. Merci aux intervenants, qui font ainsi vivre et progresser notre Blog à tous...

                Voici le texte intégral de la réponse de Lori aux deux textes de Sébasto (que l'on peut bien sûr consulter dans les Commentaires). On notera juste qu'il semble bien que Lori, comme nous, soit un admirateur (ou une admiratrice...) de Jean-François Mattéi.....

    BenoitXVI-College-des-Bernardins-3.jpg
    Benoît XVI prononce son allocution

    Lire la suite

  • « Le PS est une maison morte » (Bernard-Henry Lévy) ? Mais c'est toute la gauche idéologique qui est un vaste cimetière !...

                Oui, nous pensons qu’il  a raison, BHL (1). Mais ce n’est pas seulement le PS qui est mort. On a bien vu récemment la mort du PC. En fait, c’est toute la gauche idéologique qui est morte. Morte de l’échec et de la mort de la révolution d’octobre,quintessence de la grande Révolution originelle, mère et matrice de toutes celles qui ont suivi, jusque dans l’extrême-orient  de Mao et de Pol Pot.

                 Le tsunami, né à Paris en 1789, a atteint sa limite extrême. Il est fini, il est mort. La vague reflue. C’est ce que BHL ne sait pas, ne peut pas ou ne veut pas voir.    

                 Pourtant, cela apparaît et apparaîtra de plus en plus comme une évidence aveuglante à tous, y compris dans les rangs de la gauche idéologique.

    BHL.jpg

    Lire la suite

  • A lire et à relire, à méditer et à approfondir : "Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne", de Jean-François Mattéi.....(1/2)

                Il faut être reconnaissant à Jean-François Mattéi d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, en effet, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

    182869853.jpg

    Lire la suite

  • Plein succès pour le colloque sur l'Identité européenne

    Image1.png

                S'il s'agissait d'élections, on appellerait cela un sondage sortie des urnes. Sitôt terminé le colloque organisé à Paris par Jean-François Mattéi et Chantal Delsol, nos amis présents nous ont appelés, enthousiastes, pour nous dire combien fut grande la qualité des débats, et enrichissant ce fourmillement d'idées, agitées par les nombreux intervenants de qualité qu'ont réunis les deux organisateurs.

    Lire la suite

  • "L'Identité européenne", colloque organisé par Jean-François Mattéi et Chantal Delsol

                 Jean-François Mattéi et Chantal Delsol organisent un colloque à la Sorbonne. Il aura pour thème L'identité européenne, et se tiendra le 15 mai. On aura ci dessous toutes les informations nécessaires concernant ce rendez-vous, qui promet d'être à la hauteur et de ne pas décevoir...

     

    MATTEI 2.png
     

    Jean-Auguste Ingres, Oedipe et le sphinx.

    Lire la suite

  • D'un colloque, l'autre... : après "Le Maurrassime et la Culture", "L'Identité européenne", colloque organisé par Jean-François Mattéi et Chantal Delsol

                Sous la direction d’Olivier Dard, Michel Leymarie et Neil McWilliam, s’est tenu à l’I.E.P. de Paris, du 25 au 27 mars, le troisième colloque « L’Action française - Culture, société, politique » sous le titre Le Maurras­sisme et la Culture.

                Reprenant les informations publiées par le site maurras.net ( http://maurras.net/ ) nous avions diffusé l’annonce de ce colloque et indiqué que, grâce à Tony Kunter, le site maurras.net avait déjà rendu compte du premier de ces colloques; et que seize contributions au deuxième colloque (Charles Maurras et l’Étranger, l’Étran­ger et Charles Maurras) étaient publiées chez Peter Lang.

    Lire la suite

  • Pierre Boutang préfacé par Jean-François Mattéi...

     BOUTANG.JPG

                On savait depuis pas mal de temps que c'était pour le printemps, on l'attendait : voici ré-édité l'Ontologie du secret, de Pierre Boutang, préfacé par Jean-François Mattéi (1):

                « La langue et la pensée de Boutang sont si belles que Gabriel Marcel dira de l’Ontologie du secret (en 1973) que c’est "un monument, et ceci de bien des manières : par la richesse de l’analyse, par la profondeur de la méditation, et surtout par quelque chose d’autonome qui est exceptionnel”.…

                George Steiner à son tour, à qui Boutang sera lié par une amitié d’étoiles, n’hésita pas à placer ce texte magnifique à côté des dialogues de Platon. » (J.-F. Mattéi, « Préface »).

    MATTEI 1.jpg
                Jean-François Mattéi a, par ailleurs, accédé à la demande qui lui était faite par la Fédération Royaliste Provençale, de prononcer très prochainement un Cours sur Pierre Boutang, afin de rendre plus aisé le contact avec son oeuvre et sa pensée. Etant bien précisé qu'il s'agira, justement, de parler non pas de la personne de Pierre Boutang (Jean-François Mattéi estime l'avoir trop peu connu pour cela) mais bien de faciliter l'accès à sa pensée et à ses raisonnements.
     
                Il faut bien le reconnaître, humblement et en toute modestie, Boutang est -doux euphémisme...- assez souvent difficile pour le commun des mortels. Nul doute que l'aide et les lumières de notre ami Mattéi seront donc de la plus grande utilité pour mieux le suivre sur les sommets où, justement, nous avons parfois -souvent- du mal à le suivre !....
     
                Jean-François Mattéi ayant également accepté que ce Cours soit enregistré, il est fort probable que nous pourrons publier dans lafautearousseau, et dans peu de temps, cette aide très utile et d'ores et déjà très attendue.
     
                Telle une bouteille à la mer, elle sera alors lancée sur internet, afin que quiconque souhaite se familiariser avec la pensée et l'oeuvre de Pierre Boutang puisse progresser dans sa compréhension et sa fréquentation.
     
     
     
     
     
     
    (1) : Ontologie du secret, de Pierrre Boutang, Préface de Jean-François Mattéi. Éditeur PUF, Collection Quadrige, 544 pages, 19 euros.

    BOUTANG 1.jpg

  • Adieu, Bruno Etienne !...

              Nous l'aurons donc vu, et écouté, pour la dernière fois pendant cette soirée où, avec Jean-François Mattéi, il avait animé une fort intéressante réflexion sur le thème la République brûle-t-elle?, à propos de la crise des banlieues.

              On le savait atteint d'un cancer depuis plusieurs mois, et nous lui avions souhaité ici-même, comme il le désirait tant, de pouvoir reprendre ses activités, et terminer la rédaction d'un ouvrage en cours.

              Bruno Etienne est décédé, à l'âge de 71 ans, à son domicile aixois.

    bruno etienne.JPG
  • Quand Jean-François Mattéi parle de Boutang, "géant de la pensée".....

                Dans Valeurs Actuelles du 2 Janvier, Paul-François Paoli (ci dessous) demande à quatre philosophes qui "se souviennent" d'évoquer chacun un maître.

    paoli_web.jpg

                BHL évoque Louis Althusser, radical et étincelant; Rémy Brague, Raymond Fontaine, un juste caché; Michel Maffesoli, Julien Freund, penseur libre et non libre penseur"; et Jean-François Mattéi choisit, lui, Pierre Boutang, l'homme en colère.

               Nous ne résistons pas au plaisir de reproduire ce petit billet. Merci à Paul-François Paoli de nous emmener ainsi, pendant quelques instants, sur les sommets....

    Lire la suite