Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pape

  • JMJ/Madrid : deux ou trois réflexions générales, alors qu'un Roi reçoit un Pape...

           ...sur fond d'effondrement général des valeurs réputées, un temps, celles de la modernité....

           Commençons d'abord par le plus immédiat, ce qui se voit, s'entend, se perçoit en premier, mais qui n'est pas le plus important. Péniblement, et à grand peine, 140 Associations, à grand renfort d'aides venues de partout, notamment bien sûr des ondes, ont réussi l'exploit de ne réunir que 4.000 personnes à Madrid pour protester contre les JMJ !

            En face, si l'on peut dire, une véritable marée humaine de centaines de milliers de jeunes (on en attend jusqu'à deux millions, dit-on...), polis, calmes, souriants et sympathiques. Les commerçants eux-même en témoignent : pas de vitrines brisées ni de boutiques saccagés, pas de bagarres, ni d'agressions, ni d'abribus ou mobilier urbain détérioré : des sourires et de la joie partout, au contraire.

            Mais cela ne fait rien: les journalistes mesquins et bas de plafonds ont choisi de commencer, à chaque fois, leur sujet par évoquer le quarteron de hargneux qui "manifestent" contre le Pape. Laissons-les, tous ces tristes sires, à leur triste nullité : ils ne comprennent rien à ce qui se passe, tant pis pour eux..... 

    benoit xvi,jules ferry,pape,roi d'espagne,juan carlos,jmj,madrid

             Venons-en, maintenant, à quelques réflexions sur le fond. Dans l'état actuel des choses, qu'un Roi reçoive un Pape - cauchemar posthume pour Jules Ferry et consorts, mais cauchemar bien réel pour leurs héritiers.... - cela signifie-t-il quelque chose ? Cela a-t-il, et aura-t-il de l'importance et des repercussions, que l'on espère, évidemment positives ?....

             Certes, les monarchies d'aujourd'hui ont bien "pâli", par rapport à celles "d'hier", et l'on peut légitimement émettre des réserves ou des doutes sur la valeur intrinsèque - en l'occurrence - de la Royauté espagnole, sur sa force ou son influence réelle sur la Société. La papauté aussi, par rapport à "autrefois", a bien perdu de son influence réelle. Quant à certains aspects de son discours parfois "mondialisateur" - dans le mauvais sens du terme - malgré toute l'estime que nous avons pour Benoît XVI, et tout le respect qu'il mérite, nous ne perdons jamais une occasion, dans ce Blog, de marquer notre désaccord avec les propos de tel ou tel Prince de l'Eglise, voire du Pape lui-même, lorsqu'ils nous paraissent - dans l'ordre et le domaine du politique - dangereux pour la stabilité et la perennité de nos Sociétés européennes.. Notamment dans le domaine sensible de l'immigration...

            Cependant, la remarque est réversible : l'idéologie révolutionnaire elle aussi est dans un triste état, et elle ne ressemble plus guère au courant dévastateur qu'elle a été jadis. Elle est essoufflée, elle a failli partout et, pour de nombreuses décennies semble-t-il, les résultats concrets de l'action de ceux qui ont prétendu organiser l'humanité sans Dieu et sans Roi  - comme le disait Jules Ferry... - ne plaideront pas, ou plus, en leur faveur...

            Même chez des personnalités de qualité, qui restent fidèles à leurs idéaux de jeunesse, comme Edgar Morin, on ne veut plus employer le terme de Révolution, à cause de toutes les horreurs qu'elle a engendrées; on admet qu'il était fou de proposer le meilleur des mondes, alors qu'il fallait se contenter d'oeuvrer humblement pour un monde meilleur; on rejette la croyance naïve en un progrès linéaire et indéfini...

            Alors, dans cet effondrement général et cataclysmique des certitudes qui ont cru orgueilleusement, un temps, remplacer les fondements traditionnels de la Société, il reste quoi, pour reconstruire ? Le Père Javier Igea, présenté un peu partout comme l'une des chevilles ouvrières des JMJ de Madrid met le doigt sur l'essentiel lorsqu'il explique à la presse : "...La Révolution française a constitué une lutte titanesque entre la Tradition et les Lumières". 

            L'avant-dernier Éditorial de Politique  magazine s'intitulait Dieu et le Roi.... 

  • Faut-il brûler le Pape ? A écouter demain matin, vendredi, sur Sud Radio...

     

    benoit xvi,jules ferry,pape,roi d'espagne,juan carlos,jmj,madrid

    http://www.sudradio.fr/index.php?id=6&art=230#newsart

  • Politique Magazine et le voyage du pape en Grande-Bretagne...

    POLITIQUE MAGAZINE OCT 2010.jpg

                Dans ce numéro d'octobre de Politique Magazine ( http://www.politiquemagazine.fr/  ) l'Editorial revient sur le succès du voyage du Pape en Grande-Bretagne (lire ci-après : Le Pape, ça marche !).

                Et François Reloujac, comme chaque mois, analyse la situation économique. Dans ce numéro, les lignes de force des rapports France Allemagne..... Nous y reviendrons.

    Lire la suite

  • Miracle ! La totalité des médias est devenue "pro pape" !.....

                Même à Lourdes, on n'en voit pas tous les jours, des miracles pareils : pensez, tous, absolument tous, tous ce que nos chaînes comptent de journalistes bobos/gauchos/trotskos - et Dieu sait qu'elles en comptent !... - tous, donc, et toutes, ont applaudi le pape en boucle, à partir du dimanche 22 après-midi. Et ont cité à l'envi ses paroles de l'Angélus du même jour....

                Ces mêmes journalistes qui n'ont reculé devant rien, il y a peu, pour lyncher le pape, ni devant le mensonge, ni devant la désinformation la plus cynique et la plus ehontée....

                 Les voilà maintenant, en boucle sur LCI ou BFM/TV et, bien sûr, aux JT des grandes chaînes, qui nous enjoignent de prendre pour argent comptant ce que le pape a dit, ou ce qu'ils ont voulu entendre de ce que le pape a dit...

                 Après ce petit clin d'oeil amusé, rendez-vous demain matin pour notre réaction de fond à ces propos.....          

  • Sur le Blog d'Hilaire de Crémiers...

    Sous le titre Une bonne nouvelle (retour sur l’encyclique Spe salvi, de Benoît XVI), le Blog d’Hilaire de Crémiers a publié hier le texte écrit au lendemain de la parution de l’encyclique. C’est peu de dire que ce texte est remarquable.

     Nous en passons l’extrait suivant, en encourageant vivement à lire l’original, bien sûr, mais aussi à fréquenter régulièrement ce Blog, dont nous avons salué l’avènement sitôt qu’il a vu le jour : "Une chance, un gage de sérieux pour le royalisme... par la hauteur de ses vues et la pertinence de ses analyses..." écrivions-nous ici-même, en vous signalant la sortie de ce Blog. Ce nouvel article le confirme :

     

    http://leblogdhilairedecremiers.hautetfort.com/

     

    HILAIRE DE CREMIERS 2.jpg

    Lire la suite

  • Patrice Bertin a raison, hélas (pour lui) : la vieillesse est un naufrage...

                Mais ses propres propos s'appliquent certainement plus à lui - Patrice Bertin - qu'à la personne objet de son ire et de sa vindicte : le pape Benoît XVI.

     

    patrice bertin.jpg            Patrice Bertin, plus tout jeune lui non plus, a sans doute cru malin d'ironiser sur le vieux pape. Cette attaque ad hominem, sur l'âge de quelqu'un, c'est tout simplement vil et bas.. :

               "Idem pour Benoit XVI , le chemin de Croix du vieux Pape incapable de trouver des mots justes ou simplement humains pour parler des scandales de la pédophilie dans l'Église est plus consternant qu’autre chose".

                Manifestement, Patrice Bertin ne connaît pas le dossier. On ne lui en ferait pas le reproche, s'il ne se mêlait de transgresser le vieil adage du solide et robuste bon sens populaire: "Quand on sait pas, on parle pas..."

               Que Patrice Bertin n'aime pas le pape, c'est son problème et c'est même son droit. Mais qu'il soit - pour reprendre ses propres termes - "incapable de trouver les mots justes" pour parler de lui, là c''est un signe d'incompétence notoire.

                Et, comme il le dit lui-même, c'est "plus consternant qu'autre chose...".       

  • Discours du pape: nos lecteurs ont du talent....

                  A la suite de notre Ephéméride du 11 Août, consacré au Mont Saint Michel, il nous avait paru opportun de publier, le lendemain, l'intégralité du discours de Benoît XVI aux Bernardins, dans lequel le Pape évoque longuement le rôle positif des moines, et leur contrubution essentielle et décisive au développement et à l'éclosion de la Civilisation occidentale. Ces deux notes (du 11 et du 12) ont fait réagir nos lecteurs.

                 D'abord il y a eu Sebasto, qui a posté le mercredi 12 un texte très intéressant, de Christophe Geffroy (comparaison des propos de Benoit XVI et de Nicolas Sarkozy sur la relation du politique et du religieux); et qui a récidivé le lendemain (jeudi 13), pour notre plus grand plaisir, en postant un second texte non moins intéressant, une analyse de M. l'abbé Christian Gouyaud sur le rôle civilisateur du monachisme occidental, tel qu'il est évoqué par Benoît XVI. C'est avec intérêt et plaisir que ces deux textes consistants ont été lus; ils ont eu comme mérite supplémentaire de déclencher une réaction de Lori qui, à son tour, a posté le commentaire que nous reproduisons ci-après.

                C'était l'un des souhaits que nous formions, en lançant ce Blog: qu'il favorise et permette des échanges féconds, dans tous les sens, et de tous avec tous; à l'évidence, avec cet exemple-ci, cet objectif est atteint. Puisse-t-il l'être très régulièrement. Merci aux intervenants, qui font ainsi vivre et progresser notre Blog à tous...

                Voici le texte intégral de la réponse de Lori aux deux textes de Sébasto (que l'on peut bien sûr consulter dans les Commentaires). On notera juste qu'il semble bien que Lori, comme nous, soit un admirateur (ou une admiratrice...) de Jean-François Mattéi.....

    BenoitXVI-College-des-Bernardins-3.jpg
    Benoît XVI prononce son allocution

    Lire la suite

  • Darcos se rachète ?

                Nous n'avons pas été tendres, récemment, avec Xavier Darcos, juste avant ce que nous avons appelé sa chute (1). Une double chute, en fait, puisqu'il s'agissait à la fois de sa fin de gestion désastreuse au Ministère de l'Education nationale, mais aussi -chute "morale" cette fois...- de sa participation inattendue, qui l'avait totalement discrédité, à "l'énorme opération contre Benoît XVI". 

                On se souvient que, hurlant avec les loups et ajoutant sa voix à celle des insensés et des manipulés, il avait qualifié de "criminelle" (2) la pensée et l'action du Pape....

    DARCOS 2.jpg

    (1): voir les trois notes "Adieu Darcos !..." (I, La chute de la maison Darcos….. / II, Violences scolaires : fouilles des cartables et portiques de sécurité ? Non, merci !..... / III, "La" vraie réforme...), dans la catégorie "Éducation".

    (2) : citation complète: en mars, encore ministre de l'Education nationale, il avait affirmé qu' "Aller dire en Afrique qu'il ne faut pas utiliser le préservatif, c'est criminel".

    Lire la suite

  • Gérard Leclerc : Benoît XVI, ou "la pastorale de l'intelligence".....

                 Dans son brillant exposé sur Benoît XVI, à Marseille, le 27 mai dernier, Gérard Leclerc a su trouver, avec bonheur, cette très heureuse formule pour caractériser l'ère Benoît XVI: oui, on peut bien qualifier ce pontificat, et l'action du pape, de "pastorale de l'intelligence".

    Image1.png

    Lire la suite

  • Adieu Darcos (3/3) : III, "La" vraie réforme...

                La toute première chose à faire est d'agir sur la durée de la scolarité obligatoire. Celle-ci a d'abord été imposée de 6 à 13 ans révolus (loi de 1882), puis a été allongée par la loi de 1936 à 14 ans révolus. En juin 1947, le Plan Langevin Wallon proposa de la porter à I8 ans, ce qui ne fut partiellement réalisé qu'à partir de 1959, date à laquelle elle fut portée à 16 ans révolus.
     
                Ce mouvement insensé et néfaste d'une durée de scolarisation en perpétuelle expansion, joint au refus de toute sélection, doit être inversé: la scolarité obligatoire doit être ramenée à quatorze ans, et s'accompagner d'un développement massif de l'apprentissage, avec son corollaire: la revalorisation effective du travail manuel, dans toutes ses acceptions et l'affirmation permanente de son éminente dignité.
     
     
     
    Image23.png

    Lire la suite

  • La crise, le pape, l'Homme : Andréa Riccardi ? un Sage...

                Fondateur de la Communauté Sant'Egidio, Andréa Riccardi vient de recevoir le Prix Charlemagne, qui récompense une personnalité ayant oeuvré pour l'Europe.

                Sur la crise, il tient des propos (1) avec lesquels nous ne pouvons qu'être d'accord, et dans lesquels on retrouve,  comme en écho, beaucoup de ce que disait récemment Yvan Blot...

    BENOIT XVI ANDREA RICCARDI.JPG

    Lire la suite

  • Adieu Darcos (2/3) : II, Violences scolaires : fouilles des cartables et portiques de sécurité ? Non, merci !...

                Voilà maintenant que, pour réagir aux violences scolaires -dont le nombre et la gravité ne cessent de croître- il propose rien moins que de simples mesures techniques, relevant d’une répression qu’on pourrait qualifier de passive, qui passe complètement à côté du vrai problème, du vrai mal dont souffre notre Education nationale, et qui est l’idéologie....
     
     
     
     
    VIOLENCES SCOLAIRES 1.jpg

    Gendarmes en faction le 13 janvier 2009 dans le lycée de Château -Gontier, où un professeur vient d’être poignardé en plein cours par un élève.

    Lire la suite

  • Adieu Darcos (1/3) : I, La chute de la maison Darcos…

                C’est peu de dire que Xavier Darcos a déçu. Les lecteurs habituels de ce blog savent que nous avons soutenu plusieurs de ses décisions, allant même jusqu’à écrire, entre autres, que c’était décidemment un ministre à soutenir (il suffit de lire les notes le concernant dans notre Catégorie Education).

                Il  est malheureusement bien loin, le bon temps de celui qui signait de si bons articles dans la revue des Agrégés, et qui avait, de fait, si bien commencé son ministériat.... "Que les temps sont changés !..." comme dirait Racine....

    DARCOS 1.jpg

    Lire la suite

  • Mieux comprendre qui est réellement Benoît XVI, avec Gérard Leclerc...

                Pour traiter le thème "Politique et doctrine de Benoît XVI" Gérard Leclerc sera à Marseille le mercredi 27 mai prochain (1).

    4.png

    Lire la suite

  • Philippe Val à France inter : et la "rupture, alors ?.....(2/3).

                Après tout, s'il le pense, il a bien raison de le dire. Patrick Besson livre un "plateau télé" vengeur contre Philippe Val (1), dans lequel il exprime son ras-le-bol face à l'insupportable contradiction entre le comportement du personnage et ses propos; c'est très bien vu, et nous partageons tout à fait cette analyse : Val hait, sous-titrée Philippe Val défend la liberté de penser....comme lui.

    besson.JPG

                Nous ajouterons notre petit grain de sel, dans le sens de Patrick Besson, après le texte, que voici :

    Lire la suite