Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

onfray

  • Pourquoi il est possible de s'abstenir ou de voter blanc... par Michel Onfray

    MICHEL ONFRAY.JPG        On n'est pas toujours d'accord, loin s'en faut, avec lui, mais dans notre quête constante des convergences, fussent-elles inattendues, ce qu'a dit Michel Onfray dans cet article que nous reproduisons aujourd'hui est, de toute évidence, intéressant, et mérite que l'on s'y arrête, et qu'on y réfléchisse.

            Car il en dit long sur le délabrement du Système, sur le désenchantement qu'il provoque, et son corollaire inévitable, le désamour... Dans bien des cas, on emploie l'expression "Grandeur et décadence de, ou des..." : le regard, lucide, d'Onfray sur l'état actuel de notre Système, c'est, sans contestation possible, "la décadence" qu'il retient...

            C'est dans Le Monde du 17 avril 2012 (Michel Onfray a fondé en 2002, faut-il le rappeler, l'Université populaire de Caen...)

    Lire la suite

  • Sur Mélenchon, un "bien vu" de Michel Onfray.....

    melenchon,onfray,islam,tibet,dalai lama        "Quand Mélenchon dit qu'il n'y a pas de problème avec l'islamisme mais qu'il y en a tout le temps avec le christianisme... Quand il nous dit : il vaut mieux que le Tibet soit chinois parce que quand le Tibet est chinois, on ne voit plus ces bonnets pointus des Tibétains avec leur Lama... On sait qu'il est franc-maçon. Je pense qu'avec son tablier, il a l'air aussi ridicule qu'un Tibétain !

               Voilà un homme qui nous dit toute la vénération qu'il a pour Saint-Just, pour Robespierre, pour la guillotine, pour la violence, pour la brutalité...
               Eh bien moi, je ne peux pas !" 

    (Michel Onfray, "On n'est pas couchés...", sur France 2, le 17 mars dernier.)

  • Encore un livre qui détricote encore un peu plus le(s) mythe(s) fondateur(s)...

                Voici le note de lecture proposée par Stéphanie Poupard (1) sur les Mémoires de Charlotte Corday, fiction historique de Catherine Decours.

                Rien de fondamentalement nouveau, bien sûr, ni dans le livre, ni dans la note, mais une confirmation supplémentaire de ce que nous avons déjà noté plusieurs fois: la Vérité se fait enfin jour, de plus en plus et, dirait-on bien cette fois-ci, d'une façon irrésistible. Un processus qui ne pourra certainement pas, à terme, rester sans conséquence(s)...

                L'intérêt principal, pour nous, de l'ouvrage est donc là: non dans des nouveautés qu'il ne peut apporter sur un sujet archi-connu, mais en ceci qu'il détricote encore un peu plus le mythe de la Révolution, qu'il la fait bien apparaître pour l'horreur absolue qu'elle a été, qu'il rétablit la vérité "tuée ou travestie par nos livres d'Histoire" et qu'il est ainsi, lui aussi, dans son genre et à sa façon, le cri: "Le Roi est nu !"....

    charlotte corday.jpg
    Plon, 528 pages, 21,90 euros

    Lire la suite

  • Bernard Henry Lévy défend Benoît XVI et Pie XII..

                 A lafautearousseau, on aime bien, lorsqu'on critique franchement quelqu'un, rétablir l'équilibre -si l'on peut dire- et faire ressortir, après s'être opposé à tel ou tel,  des points de convergence, chaque fois que cela est possible.

                 Nous l'avons fait avec Michel Onfray -avec qui nous n'avons pas été tendres à plusieurs reprises- mais chez qui nous notons avec intérêt une certaine évolution dans la pensée et le discours, depuis quelques temps....

                 Et nous le faisons bien volontiers, aujourd'hui, avec Bernard-Henry Lévy, avec qui non plus nous n'avons pas toujours été d'accord, loin s'en faut. Raison de plus pour apprécier, vraiment, les propos qu'il a tenu -sur Pie XII et Benoît XVI- dans le Corriere della Sera, et que rapporte ainsi le journal La Croix (1)

    Lire la suite

  • Philippe Val à France inter : et la "rupture, alors ?.....(2/3).

                Après tout, s'il le pense, il a bien raison de le dire. Patrick Besson livre un "plateau télé" vengeur contre Philippe Val (1), dans lequel il exprime son ras-le-bol face à l'insupportable contradiction entre le comportement du personnage et ses propos; c'est très bien vu, et nous partageons tout à fait cette analyse : Val hait, sous-titrée Philippe Val défend la liberté de penser....comme lui.

    besson.JPG

                Nous ajouterons notre petit grain de sel, dans le sens de Patrick Besson, après le texte, que voici :

    Lire la suite

  • Philippe Val à France inter : et la "rupture, alors ?.....(1/3).

                On le sait, Nicolas Sarkozy avait axé une partie de sa campagne sur le thème de la Rupture.

                Force est de constater, avec la nomination de Philipe Val à France inter, qu'il vient de rater une belle occasion de mettre son slogan en application.....

    PHILIPPE VAL.jpg

    Lire la suite

  • Val hait, d'après Patrick Besson...

                Après tout, s'il le pense, il a bien raison de le dire. Patrick Besson livre un "plateau télé" vengeur contre Philippe Val (1), dans lequel il exprime son ras-le-bol face à l'insupportable contradiction entre le comportement du personnage et ses propos; c'est très bien vu, et nous partageons tout à fait cette analyse : Val hait, sous-titrée Philippe Val défend la liberté de penser... comme lui.

                Nous ajouterons notre petit grain de sel, dans le sens de Patrick Besson, après le texte, que voici :

    Lire la suite

  • Benoît XVI et ceux "qui se sont proclamés Dieu eux-mêmes..."

                     Le pape Benoît XVI a ouvert, le dimanche 5 octobre, un synode des évêques du monde entier consacré à "la parole de Dieu" par une charge contre "une certaine culture moderne" ayant proclamé la mort de Dieu, durant une messe célébrée dans la basilique romaine Saint-Paul-hors-les murs.

                       Il a repris cette constatation que nous pouvons tous faire, avec le nazisme et les différentes déclinaisons du marxisme léninisme que le monde a subies au vingtième siècle :

    untitledHITLER.jpg

    Lire la suite

  • Qui est le plus en crise ? Michel Onfray et l’ambulance…

               A l’occasion de la dispute Siné –Val, Michel Onfray, prenant parti dans la bagarre, a déclaré incidemment que critiquer le christianisme c’était tirer sur une ambulance…..

    DERISOIRE.JPG

    Lire la suite

  • Le "style" Michel Onfray.....

              Michel Onfray publie un article définitif, comme d'habitude, une déclaration péremptoire dans Le Nouvel Observateur du 16 août (numéro 2232), "...l'éthologie est passée par là: elle nous montre que le singe est l'avenir de l'homme...".

              Ce n'est pas tant ce qu'il dit qui est exaspérant chez Onfray (et nous ne débattrons d'ailleurs pas du fond de son article en particulier ni de ses idées en général...), c'est sa façon de le dire (ici, à l'écrit, mais c'est la même chose à chacune de ses interventions radio ou télé...): Michel Onfray est exaspérant parce qu'il apparaît sans cesse comme celui qui sait tout, il assène "ses" vérités, qui ne doivent être ni discutées, ni mises en cause: seulement acceptées d'office par les incultes que nous sommes, car "Il" sait, "Il" parle, "Il" dispense le savoir; c'est Dieu le Père, et nous -la terre entière- les ignares, n'avons qu'une chose à faire, qui nous a été réservée de toute éternité: courber la tête, écouter et recevoir "la" parole.

              Michel Onfray ferait mieux, pour défendre ses idées, de se montrer un peu plus modeste et de prendre exemple sur un Max Gallo, un Jacques Julliard ou un Alain Finkielkraut, qu'il est plus agréable d'écouter, eux, car ils savent nuancer leurs propos....

              Le plus amusant est que, dans l'article pré-cité, et juste avant son affirmation qui clôt tout débat (puisqu"il" a parlé...) Michel Onfray écrit ceci : "La liste est longue des penseurs qui prétendent dire le vrai pour la totalité de la planète mais se couvrent de ridicule en débitant des âneries..." : ne s'est-il pas rendu compte, en écrivant cela, qu'avec le ton qu'il adoptait il pouvait tout aussi bien s'adresser le reproche à lui-même, qu'il faisait en quelque sorte son auto-portrait ?...

             Espérons qu'il va changer...

    MICHEL ONFRAY.JPG
  • Aux cuistres et pédants, qui prolifèrent...

              Ne semblent-elles pas écrites d'hier ces quelques phrases assénées par Chateaubriand dans ses "Mémoires d'Outre-Tombe" (Pléiade, Livre Treizième, chapitre 10, pages 463 et 464) ? Et ne semblent-elles pas s'adresser, par exemple, à un Dan Brown, et répondre à son "Da Vinci Code" ? Mais aussi à Michel Onfray, ou encore à tous leurs semblables ?...:

              "...Les diverses combinaisons abstraites ne font que substituer aux mystères chrétiens des mystères encore plus incompréhensibles...; le ton tranchant dont quelques uns parlent de tout cela révolterait, s'il ne tenait au défaut d'études: on se paye de mots que l'on n'entend pas, et l'on se figure être des génies transcendants.

              Que l'on se persuade bien que les Abailard, les Saint Bernard, les Saint Thomas d'Aquin ont porté dans la métaphysique une supériorité de lumières dont nous n'approchons pas; que ce que l'on nous donne pour des progrès et des découvertes sont des vieilleries qui traînent depuis quinze cents ans dans les écoles de la Grèce et dans les collèges du moyen âge...".