Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nazisme

  • Ephéméride du 3 septembre

    Déclaration de guerre à l'Allemagne, le 3 septembre 1939

     

    1783 : Fin de la guerre d’Indépendance américaine 

    Le traité de Paris est signé entre la France et l'Angleterre, qui reconnaît l'indépendance des treize colonies américaines. Le traité de Versailles est signé le même jour entre l’Angleterre, la France et l’Espagne.

    La France se voit reconnaître la possession de comptoirs aux Indes et au Sénégal, et celle de Saint-Pierre-et-Miquelon. En outre, la Grande-Bretagne perd Minorque et la Floride (qui devient espagnole) mais conserve Gibraltar.

    La reddition de Lord Cornwallis à Yorktown (ci dessous), le 19 octobre 1781, avait marqué la défaite inéluctable de l'Angleterre (voir l'éphéméride du 19 octobre).

     

    3 septembre,seconde guerre mondiale,independance americaine,bainville,france,allemagne,hitler,nazisme,front populaire,petain,1939,tourgueniev

    Tableau du Musée national de Versailles : devant la tente, à gauche, tendant le bras droit et regardant vers sa droite, Rochambeau; Washington, plus grand, est à droite (donc, à la gauche de Rochambeau, et regarde dans la direction opposée; les deux généraux sont "coiffés"; seul le jeune La Fayette (vingt-quatre ans) est tête nue, juste derrière Washington, et à sa gauche.

     

    5 septembre,peguy,fouquet,vaux,louis xiv,cartier,percier et fontaine,auguste comte,lorraine,conscription,jourdan,sabatier

    Lire la suite

  • Ephéméride du 20 avril

    A Martigues, la maison de Charles Maurras, né le 20 avril 1868

     

    1251 : Dédicace de la cathédrale Saint Maurice de Vienne

     

    C'est en 1130 que débuta la construction de l'édifice, dans le style roman; Guillaume de l'Oeuvre en serait l'architecte...

    Aujourd'hui, les parties les plus anciennes de la cathédrale restent romanes, alors que, à partir du XIIIème siècle, le chœur, le début et les parties hautes de la nef sont construits au goût du jour, c'est-à-dire en style "ogival". Mais la construction se poursuivra jusqu'au XVIème siècle - avec, notamment, la façade - la dernière pierre étant posée en 1529. 

     

    20 avril,charles maurras,jean paulhan,marx,camus,philosophes,xviii° siècle,siècle des lumières,communisme,nazisme,avenir de l'intelligence

    diocese-grenoble-vienne.fr/cathedrale_vienne.html

     

    lieuxsacres.canalblog.com/archives/vienne___la_cathedrale_primatiale_saint_maurice__38_isere_/index.html          

     

    20 avril,charles maurras,jean paulhan,marx,camus,philosophes,xviii° siècle,siècle des lumières,communisme,nazisme,avenir de l'intelligence

    Lire la suite

  • Trop "gros", trop facile ! : Anne Hidalgo, ou comment parler de 45, pour ne pas parler, par exemple, du Système qui échoue, partout ?

    anne hidalgo,le pen,front national,nazismeAnne Hidalgo n'est pas n'importe qui. Premier Adjoint au Maire de Paris, elle aspire à devenir son successeur. Ses propos ne sont donc que très rarement anodins...

    Or, elle a cru bon, récemment, de devoir attaquer le Front national, "un parti qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis"...

    Dans un domaine un peu différent, mais qui rejoint notre propos malgré tout, on avait eu, il y a quelques mois, une autre savoureuse illustration d'inculture stupéfiante lorsq'un chroniqueur radio avait déclaré, sans sourciller, que les Antilles faisaient partie de la République française depuis le XVIème siècle... A ce stade, comme le disait Bainville, on n'a  qu'une envie, c'est de tirer l'échelle !

    Nous ne reprochons pas à Madame Hidalgo de ne pas aimer le Front national, ni Marine Le Pen, ni son père. Et nous n'avons pas pour but, ni pour désir, de nous substituer à ce parti pour le défendre, ce qu'il est parfaitement capable de faire tout seul.

    Notre but, il est bien connu, est de proposer une autre politique "étant réellement d'opposition, c'est-à-dire prêchant ouvertement la subversion du Régime"... (Léon Daudet).

    Lire la suite

  • Bernard Henry Lévy défend Benoît XVI et Pie XII..

                 A lafautearousseau, on aime bien, lorsqu'on critique franchement quelqu'un, rétablir l'équilibre -si l'on peut dire- et faire ressortir, après s'être opposé à tel ou tel,  des points de convergence, chaque fois que cela est possible.

                 Nous l'avons fait avec Michel Onfray -avec qui nous n'avons pas été tendres à plusieurs reprises- mais chez qui nous notons avec intérêt une certaine évolution dans la pensée et le discours, depuis quelques temps....

                 Et nous le faisons bien volontiers, aujourd'hui, avec Bernard-Henry Lévy, avec qui non plus nous n'avons pas toujours été d'accord, loin s'en faut. Raison de plus pour apprécier, vraiment, les propos qu'il a tenu -sur Pie XII et Benoît XVI- dans le Corriere della Sera, et que rapporte ainsi le journal La Croix (1)

    Lire la suite

  • Quand Marianne offre un bel exemple d'honnêteté intellectuelle...

                En effet, c'est un geste à signaler, que celui d'offrir une pleine page en dessous du titre suivant:

    Pie XII : et si Marianne se trompait?

    Notre une du samedi 02 janvier « le pape qui garda le silence face à Hitler », qui traitait de la possible béatification de Pie XII, a fait réagir. Y compris parmi nos chroniqueurs réguliers. Parmi eux, Roland Hureaux estime que, face à la Shoah, Pie XII a agi en homme responsable plutôt qu'en donneur de leçons....

               Vous lirez l'article entier en cliquant sur ce lien:

              http://www.marianne2.fr/Pie-XII-et-si-Marianne-se-trompait_a183428.html?com

     

    Pie XII - Deutsches Bundesarchiv - Wikimedia Commons - CC

  • Michel Vauzelle, et ces "valeurs " de la République, qui conduisent aux horreurs...

                En page 21, dans La Provence du 5 décembre, Florent PROVANSAL rapporte ainsi les stupéfiants propos de Michel Vauzelle, président PS de la Région, à propos du débat sur l'Identité nationale: 

                "Sarkozy est brouillon. Après l'affaire Jean Sarkozy, il a voulu reconquérir son électorat de droite avec des vieilles recettes. Voyant qu'au contraire il faisait le jeu du FN, il a tendance à revenir en arrière."

    michelvauzelle.jpg

    Lire la suite

  • Staline = Hitler ? Juste, mais incomplet...

                Ou: Staline et Hitler, les deux enfants de Robespierre et de la Convention.....

                Voici ce qu'on pouvait lire sur la page d'accueil du site Radio Vatican, le 22 août dernier:

                http://www.radiovaticana.org/FR1/Articolo.asp?c=311285

    cariacture staline hitler.jpg

    Lire la suite

  • Du prix attribué à Yannick Haennel pour son Jan Karski à... la réhabilitation de Pie XII (2/2).

                Comme convenu, voici, pour clôturer notre réflexion entamée à propos de Patrick Haennel et de son Jan Karski, une information qui pourra apparaître sensationnelle à certains -désinformés et intoxiqués comme ils l'ont été: elle est tirée du blog de Daniel Hamiche, Americatho :  http://www.americatho.org/article-36668973.html).

                Pour l'association israélite Pave the Way, Pie XII doit être proclamé Juste parmi les nations ! Pourquoi ?....

    Lire la suite

  • Du prix attribué à Yannick Haennel pour son Jan Karski à... la réhabilitation de Pie XII (1/2).

                Le 8e prix du Roman Fnac a été attribué à Yannick Haenel pour son livre intitulé «Jan Karski» (Gallimard). C'est ce qui nous a valu l'intéressant article de Gilles-Martin Chauffier, dans Paris Match, que nous reproduisons ci-dessous.
                On va voir que ce Prix va beaucoup plus loin qu'un simple Prix littéraire. Mais commençons par le commencement, et par parler un peu du livre d'Haennel...
     
                Jan Karski, résistant polonais, qui tenta en vain d'alerter les Alliés sur le sort réservé aux juifs par les nazis, publia ses Mémoires en 1944. Quelque 40 ans plus tard, en 1985, il sortit du silence et apporta son témoignage dans le film de Claude Lanzmann, «Shoah».
                C'est ce personnage dont s'est emparé Yannick Haennel.
                Et voici ce qu'en dit Gilles-Martin Chauffier:
     
     
    haenel.jpg

    Lire la suite

  • 14 Juillet : Le bon grain et l'ivraie, ou : la fête ambiguë...

     

    armee francaise.jpg

                De nombreux bons moments dans cet hommage traditionnel à l'Armée française. Notamment celui où les noms des dix soldats tombés en Afghanistan le 19 août 2008 sont apparus sur le sol. Ce fut là un moment d'émotion, et de justice aussi. Pour parler comme Jeanne d'Arc, il est naturel que ceux qui sont -et ont été- à la peine soient à l'honneur...

                N'ayant pas, pour l'instant, de photo de ce moment, nous nous contentons de redonner leurs noms ici:

    Damien Buil, 8e RPIMa (8ème régiment parachutiste d'infanterie de marine)
    Kevin Chassaing, 8e RPIMa
    Sébastien Devez, 8e RPIMa
    Damien Gaillet, 8e RPIMa
    Nicolas Grégoire, 8e RPIMa
    Julien Le Pahun, 8e RPIMa
    Rodolphe Penon, 2e REP (Régiment étranger parachutiste)
    Anthony Rivière, 8e RPIMa
    Alexis Taani, 8e RPIMa
    Melan Baouma, RMT (Régiment de marche du Tchad)

    Lire la suite

  • Un maire contre tous les totalitarismes...

                Philippe Pennezec, maire UMP du Plessis-Robinson, a inauguré une statue, L'Homme libre, dédiée aux "victimes de tous les totalitarismes du XXème siècle", après avoir projeté le Katyn, d'Andrezj Wajda.

                Il a bien précisé qu'il voulait condamner aussi bien le nazisme que le communisme: on finissait par être un peu saturés des condamnations du seul nazisme, le communisme échappant souvent (trop souvent...) aux dites condamnations, opprobres et flétrissures...

                 Philippe Pennezec a le cran de prendre ainsi à rebrousse poil les tenants d'une certaine amnésie officielle, qui pensent que l'on peut condamner indéfiniment un totalitarisme (le nazisme, qui doit l'être évidemment) en ne disant jamais un traître mot contre l'autre, son frère jumeau, le marxisme-léninisme, qui doit l'être tout autant que lui : où est leur logique, où est leur cohérence ? Ce n'est pas si vieux: tout le monde se souvient qu'en février 1976 Jacques Chirac, alors premier ministre pour quelques mois encore, avait refusé à Léonid Plioutch de "dénoncer les crimes contre l'humanité perpétrés par le régime soviétique". Sans parler de la grandiose déclaration de Giscard, le jour de la mort de Mao, en septembre de la même année (décidément...) où notre (!) président appela celui-ci un phare de l'humanité !...

                Au moins, au Plessis Robinson, les choses sont claires : les totalitarismes du XXème siècle sont renvoyés dos à dos, et condamnés également; et pas l'un sans l'autre.

                Restera encore à établir la filiation de ces totalitarismes, et à remonter à leur source commune: la Révolution de 1789/1793...

  • L’autre barbarie du XXe siècle : le communisme...

                Nous avons plus d'une fois, ici-même, dit et redit la nécéssité de procéder au second Procès de Nuremberg, qui n'a toujours pas eu lieu : celui du Marxisme-Léninisme.

                Voici qu'une lectrice nous communique les coordonnées d'un site sur lequel on ne perdra pas son temps (c'est le moins que l'on puisse dire !...) :

                http://www.granarolo.fr/medias/exposition-tous-les-murs-ne-sont-pas-tombes.html

                Il s'agit d'un site crée par Philippe Granarolo, dans lequel on trouvera un grand nombre de textes et de citations, dont nous avons extrait celle-ci, de Jean Sévillia (mais il y en aurait tant d'autres ! le mieux est d'aller voir par vous-même...) :

                Ils se sont toujours trompés

                « Cela fait cinquante ans que ça dure. A Paris, quelques dizaines d’hommes donnent le ton. Ils discourent à l’antenne. Ils publient des articles. Ils écrivent des livres. Ils enseignent en chaire. Ils interviennent dans les colloques. Ils signent des pétitions. Ils déjeunent ensemble. Ce n’est pas comme dans la chanson de Brel : chez ces gens-la, monsieur, on pense. On pense pour les autres.

     
                Ils auront épousé toutes les idéologies. En 1945, ils professaient que l’URSS était un paradis, et rédigeaient des poèmes à la gloire de Staline. En 1960, ils prétendaient que la décolonisation résoudrait miraculeusement les problèmes des peuples d’outre-mer. En 1965, ils saluaient la juste lutte de Fidèle Castro, Hô Chi Minh et Mao. En 1968, ils proclamaient que le bonheur naîtrait de la suppression de toute contrainte. En 1975, ils se réjouissaient de la prise de pouvoir par Pol Pot, au Cambodge. »
     
                Jean Sévillia, Le terrorisme intellectuel, p. 9.

                Voici comment Philippe Granarolo présente son site:         

    Lire la suite

  • KATYN, l'insoutenable audace de la Mémoire... (1)

                Septembre 1939 . Brisée par l'écrasante supériorité militaire allemande, l'armée polonaise capitule. Soldats et réfugiés qui fuient l'avancée hitlérienne sont soudainement pris en tenaille par l'Armée rouge qui, sous couvert du pacte secret Molotov-Ribentropp, a envahi la Pologne sans déclaration de guerre.

                Commandement allemand et russe livrent alors tous les officiers polonais faits prisonniers au NKVD, la police politique soviétique, qui les déporte aussitôt dans les régions de Katyn, Kharkov et Kalinine où, au printemps 1940, Staline donne personnellement l'ordre d'exécuter 25.700 d'entre eux.

                Béria se charge de la besogne selon la bonne vieille méthode bolchévique : une balle dans la nuque de chaque condamné.... des bulldozers qui creusent des fosses, y poussent les cadavres et les recouvrent hâtivement de terre.

    KATYN 2.jpg

    Lire la suite

  • Gros plan sur les crimes soviétiques et la collaboration des communistes aux crimes nazis

             "The Soviet Story" est un documentaire sans complaisance du réalisateur letton Edvins Snore.

              Il s'agit d'une impressionnante récapitulation des crimes de masse du communisme, de la famine planifiée en Ukraine (7millions de morts en 1932-1933) à l'extermination stalinienne des ennemis de classe (11millions entre 1937 et 1941).

    Lire la suite

  • Condamner les crimes du communisme...

              Nous ne sommes pas les seuls à poser régulièrement la question: A quand le procès de Nuremberg du marxisme-léninisme ?...

    Lire la suite