Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la marseillaise

  • Paroles de "La Marseillaise" : dans la série "il vaut mieux entendre ça que d'être sourd..."

                ... voici une suite inattendue à nos deux notes sur les paroles de La Marseillaise, publiées les 14 et 15 juillet dernier : France info relance le débat sur les paroles odieuses.pdf

                Lors de quelques recherches, durant la préparation de ces deux notes, nous sommes tombés tout à fait par hasard sur quelque chose d’assez surprenant (on va rester gentils…) pour vous faire partager un mélange de franche hilarité et de consternation navrée pour l’auteur qui a pondu cet immortel « poulet »

                Parce que mieux vaut en rire, et que c’est bon pour le moral…. Voici une abracadabrantesque défense (?) de La Marseillaise et de ses paroles…

    marseillaise%20de%20rude.jpg
     
    Même si - c'est évident - beaucoup s'y sont laissé prendre en toute bonne foi, le "message" véhiculé par le Chant de guerre de l'Armée du Rhin est violent et xénophobe; et il est, volens nolens, une voie "royale" - un comble !... - vers le racisme, dont l'idéologie qu'il véhicule peut être considéré comme l'une des sources lointaines...

    Lire la suite

  • France info relance le débat sur les paroles odieuses (et aussi franchement ridicules) de La Marseillaise... (2/2)

                A ses origines même, la République idéologique a ainsi voulu se placer sous le signe de la violence. Et elle l'a fait en pleine connaissance de cause, en sachant très bien ce qu'elle faisait: quand elle n'existait pas encore, les révolutionnaires - pour l'établir - ont deversé des torrents de haine et d'hystérie (verbale puis physique) sur la Famille Royale; puis sur quiconque s'opposait un temps soit peu à eux, qu'ils soient catalogués fédéralistes ou, carrément, brigands en Vendée: on sait comment tout cela a fini, par le premier Génocide des Temps modernes, initiateur et modèle de tous ceux qui suivront, d'Hitler et Staline à Mao et Pol Pot....

     

    marseillaise%20de%20rude.jpg
    Même si - c'est évident - beaucoup s'y sont laissé prendre en toute bonne foi, le "message" véhiculé par le Chant de guerre de l'Armée du Rhin est violent et xénophobe; et il est, volens nolens, une voie "royale" - un comble !... - vers le racisme, dont l'idéologie qu'il véhicule peut être considéré comme l'une des sources lointaines...

    Lire la suite

  • France info relance le débat sur les paroles odieuses (et aussi franchement ridicules) de La Marseillaise... (2/2)

                Ce mardi 13 juillet, le commentateur passe en revue l'actualité, comme d'habitude. Et, après Sarko et les réactions à son intervention, il enchaîne "Et puis à la veille du 14 juillet, le débat est relancé sur les paroles de la Marseillaise..."

                Voici d'abord le scripte de son intervention, avant notre grain de sel :

    marseillaise%20de%20rude.jpg
     
    Même si - c'est évident - beaucoup s'y sont laissé prendre en toute bonne foi, le "message" véhiculé par le Chant de guerre de l'Armée du Rhin est violent et xénophobe; et il est, volens nolens, une voie "royale" - un comble !... - vers le racisme, dont l'idéologie qu'il véhicule peut être considéré comme l'une des sources lointaines...

    Lire la suite

  • Michel Vauzelle, et ces "valeurs " de la République, qui conduisent aux horreurs...

                En page 21, dans La Provence du 5 décembre, Florent PROVANSAL rapporte ainsi les stupéfiants propos de Michel Vauzelle, président PS de la Région, à propos du débat sur l'Identité nationale: 

                "Sarkozy est brouillon. Après l'affaire Jean Sarkozy, il a voulu reconquérir son électorat de droite avec des vieilles recettes. Voyant qu'au contraire il faisait le jeu du FN, il a tendance à revenir en arrière."

    michelvauzelle.jpg

    Lire la suite

  • Humeur : Faire chanter La Marseillaise une fois par an aux "jeunes", pour les intégrer ? Réponse (inspirée de Juliette Greco) à Eric Besson....

               Oui, la drôle d'idée d'Eric Besson ne fait-elle pas penser, irrésistiblement même, à ce refrain -déjà fort ancien- de Juliette Gréco: "Si tu t'imagines, fillette, fillette.... qu'est-ce que tu te goures, qu'est-ce que tu te goures !...". Ce qui donnerait, adapté à la nouvelle situation des "jeunes" des cités quelque chose comme: s'il s'imagine, le ministre, que c'est en leur faisant chanter une fois par an un hymne raciste qu'ils vont devenir de bons petits français, qu'est-ce qu'il se goure !.....

    violences bandes.jpg
    Leur apprendre La Marseillaise suffirait-il à en faire des civilisés ?.....

    Lire la suite

  • D'accord avec Antiquus, à propos d'un chant à connotation raciste sifflé au stade de France...

              En réaction à notre note du vendredi, 31 octobre 2008, "Les sifflets du stade (suite …) : Jacques Chirac, le baril de poudre et la boite d’allumettes…", Antiquus a écrit :

              "Et alors, en quoi cela nous concerne-t-il ? La belle affaire! les tunisiens, algériens et marocains ne se sentent pas français? C'est bien normal ! Et la Marseillaise est sifflée ? Le royaliste que je suis n'a jamais chanté de sa vie ce chant sanguinaire et populacier..." (lire son commentaire après la note du 31...).

              Mais, Antiquus, nous sommes tout à fait d'accord avec vous, en ce qui concerne ce chant "sanguinaire et populacier" ! Avez-vous lu la note du 17 octobre ? La voici "Réaction n° 2 : Un chant à connotation raciste sifflé au Stade de France : indignation du gouvernement de la république..."

    Lire la suite

  • Réaction n° 2 : Un chant à connotation raciste sifflé au Stade de France : indignation du gouvernement de la république....

               Une phrase de ce chant qualifie en effet d’ « impur » le sang des adversaires, et ceux qui le chantent continuent en demandant que ce sang impur « abreuve nos sillons ». Charmant…

               Que l'on sache, le sang, quelle que soit la personne dont on parle, est toujours du sang; s'il est "impur" ce ne peut qu'être d'un strict point de vue médical, parce qu'il est contaminé par un virus ou quelque chose de ce genre.

    Lire la suite

  • Réaction n° 1 : « Ils » s’étranglent parce que La Marseillaise a été sifflée… : mais l’étonnant n’est-il pas que l’on s’étonne ?......

                On laissera ici ceux qui s’en tiennent à l’écume des choses disserter longuement, mais inutilement , sans poser le fond du problème.

                En effet, ce qui s’est passé au Stade de France le mardi 14 au soir – à savoir une Marseillaise sifflée pour la troisième fois lors d’un match disputé contre un pays du Maghreb (1) – n’est pas un fait divers, un évènement banal.

                C’est au contraire la manifestation d’un problème grave, d'un mal profond ; au sens fort du terme, totalement et essentiellement politique...

    Lire la suite