Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

xénophobie

  • France info relance le débat sur les paroles odieuses (et aussi franchement ridicules) de La Marseillaise... (2/2)

                A ses origines même, la République idéologique a ainsi voulu se placer sous le signe de la violence. Et elle l'a fait en pleine connaissance de cause, en sachant très bien ce qu'elle faisait: quand elle n'existait pas encore, les révolutionnaires - pour l'établir - ont deversé des torrents de haine et d'hystérie (verbale puis physique) sur la Famille Royale; puis sur quiconque s'opposait un temps soit peu à eux, qu'ils soient catalogués fédéralistes ou, carrément, brigands en Vendée: on sait comment tout cela a fini, par le premier Génocide des Temps modernes, initiateur et modèle de tous ceux qui suivront, d'Hitler et Staline à Mao et Pol Pot....

     

    marseillaise%20de%20rude.jpg
    Même si - c'est évident - beaucoup s'y sont laissé prendre en toute bonne foi, le "message" véhiculé par le Chant de guerre de l'Armée du Rhin est violent et xénophobe; et il est, volens nolens, une voie "royale" - un comble !... - vers le racisme, dont l'idéologie qu'il véhicule peut être considéré comme l'une des sources lointaines...

    Lire la suite

  • France info relance le débat sur les paroles odieuses (et aussi franchement ridicules) de La Marseillaise... (2/2)

                Ce mardi 13 juillet, le commentateur passe en revue l'actualité, comme d'habitude. Et, après Sarko et les réactions à son intervention, il enchaîne "Et puis à la veille du 14 juillet, le débat est relancé sur les paroles de la Marseillaise..."

                Voici d'abord le scripte de son intervention, avant notre grain de sel :

    marseillaise%20de%20rude.jpg
     
    Même si - c'est évident - beaucoup s'y sont laissé prendre en toute bonne foi, le "message" véhiculé par le Chant de guerre de l'Armée du Rhin est violent et xénophobe; et il est, volens nolens, une voie "royale" - un comble !... - vers le racisme, dont l'idéologie qu'il véhicule peut être considéré comme l'une des sources lointaines...

    Lire la suite