UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paroles de "La Marseillaise" : dans la série "il vaut mieux entendre ça que d'être sourd..."

            ... voici une suite inattendue à nos deux notes sur les paroles de La Marseillaise, publiées les 14 et 15 juillet dernier : France info relance le débat sur les paroles odieuses.pdf

            Lors de quelques recherches, durant la préparation de ces deux notes, nous sommes tombés tout à fait par hasard sur quelque chose d’assez surprenant (on va rester gentils…) pour vous faire partager un mélange de franche hilarité et de consternation navrée pour l’auteur qui a pondu cet immortel « poulet »

            Parce que mieux vaut en rire, et que c’est bon pour le moral…. Voici une abracadabrantesque défense (?) de La Marseillaise et de ses paroles…

marseillaise%20de%20rude.jpg
 
Même si - c'est évident - beaucoup s'y sont laissé prendre en toute bonne foi, le "message" véhiculé par le Chant de guerre de l'Armée du Rhin est violent et xénophobe; et il est, volens nolens, une voie "royale" - un comble !... - vers le racisme, dont l'idéologie qu'il véhicule peut être considéré comme l'une des sources lointaines...

            Cela se trouve ici :

http://www.eteignezvotreordinateur.com/la-marseillaise-polemique-autour-des-paroles/

“Qu’un sang impur abreuve nos sillons” : c’est le fameux passage polémique de l’hymne national français, qui aurait essuyé les critiques de bon nombre de personnalités parmi lesquelles Jamel ou encore Lambert Wilson. Explications et décodage des paroles de La Marseillaise.

Dans l’esprit commun, la phrase “Qu’un sang impur abreuve nos sillons” semble signifier que le sang impur est celui des armées étrangères. D’où les fameuses critiques, sur ce chant désigné comme sauvage ou encore raciste.

En fait, à en croire certains spécialistes, il n’en est rien. Le “Sang impur” désignerait en fait le sang du peuple français, impur par opposition à l’époque au sang des Nobles, jugé comme pur.

Ainsi, le “sang impur” serait donc bien celui des gens du peuple, qui prenaient les armes contre les armées royalistes. C’est ce sang là qui, dans l’hymne national, abreuve les sillons (tranchées creusées lors des batailles), et nourrit donc les terres françaises.

Ainsi, il ne reste plus que l’aspect guerrier de La Marseillaise qui semble déranger certains, bien que cette facette-là lui donne, je trouve, un côté patriote et motivant, contrairement à d’autres hymnes beaucoup plus déprimants.

L’un des plus beaux hymnes du monde n’est donc en aucun cas raciste.

            Fermez le ban !... Les pauvres ! Si cela leur suffit, et s'ils sont contents avec "çà" !...

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL