Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

castro

  • Nouvelles de Cuba (2/2) : quand Fidel donne une bonne leçon aux socialistes français !.....

    CASTRO CRITIQUE LE MODELE CUBAIN.jpg

                  Cuba va supprimer 500.000 postes de fonctionnaires d
    'ici au mois de mars. Et un million à terme ! Les autorités tenteront d'en transférer la plupart au secteur privé dans le cadre d'un mouvement sans précédent depuis les années 1960.

                  Voilà un signal fort pour nos Régions et municipalités boulimiques, grandes créatrices/dévoreuses d'emplois, non ? Il faut dire, c'est vrai, que dans le paradis Cubain où le communisme ne marche même plus (Castro lui-même dixit), plus de 85 % de la population active, soit plus de cinq millions de personnes, travaillaient dans la fonction publique en 2009, selon les statistiques gouvernementales.

                  "Notre Etat ne peut et ne doit pas continuer à soutenir des entreprises, des unités de production, des services et des secteurs à capitaux publics avec des personnels pléthoriques et des pertes préjudiciables à l'économie"

                       Depuis quelques jours, Cuba envoie des signaux forts à destination de la gauche française, dirait-on.....

  • Nouvelles de Cuba (1/2) : quand Fidel répond à Olivier !.....

    CASTRO BESANCENOT.jpg

    Ici, certains y croient encore. Pourtant, là où ils l'ont, la Révolution, ce serait plutôt "Noir, c'est noir ! Il n'y a plus d'espoir !..." (air connu)

     

                C'était il n'y a pas si longtemps, à l'époque où le facteur de Neuilly était en phase ascensionnelle, avant que son image et son aura ne descendent aussi vite qu'elles étaient montées.....

                Il avait déclaré, on s'en souvient : " Ce qu'il nous faut, c'est une bonne vieille Révolution !" 

                Las, pour lui, voilà qu'un pro, s'il en est, vient de lui répondre, et par une sacrée douche froide ! Dans un entretien accordé au magazine américain The Atlantic, Fidel Castro, le lider maximo, affirme que le modèle cubain "ne marche même plus" sur l'île communiste. 

                 Julliard l'avait dit, "...l'Orient rouge est délavé... l'un des plus beaux rêves de l'humanité s'est transformé en un immense cauchemar...". 

                    Mais, semble-t-il, Olivier ne l'avait pas cru. Croira-t-il davantage Fidel, aujourd'hui ?       

  • Ces "monarchies" que l'on instaure...

    bongo.jpg
     
                Et dire que, chez nous, ce pauvre Besancenot persiste à penser et à dire que Ce qu'il nous faut, c'est une bonne vieille révolution !... Mais comment ne voit-il pas que partout, dans le monde, des régimes essayent de se perpétuer en retrouvant au contraire les "bonnes vieilles" habitudes de l'hérédité ou de la cooptation, ce qui lui ressemble malgré tout assez (dans l'Empire romain, on appelait cela l'adoption) ?...
                Et le piquant de la chose est que, bien souvent, cette énormité est le fait de régimes prétendument progressistes voire carrément révolutionnaires. L'exemple le plus achevé en est l'extra-ordinaire monarchie marxiste de la dynastie des Kim en Corée du Nord, pays martyr qui, après la mégalomanie du père Kim Il Sung, doit encore se frapper la cinglerie du fils, Kim Jong Il, héritier biologique du roi marxiste-léniniste son père ! Et que dire des Castro à Cuba, des Assad en Syrie, des Khadafi en Lybie (où tout est près pour "après") ? Le "progressisme" (auto-proclamé...) mène à tout !...
     
                Il ne s'agit bien sûr que d'une ressemblance uniquement formelle avec les apparences extérieures de la monarchie, et on ne voit pas ces régimes créer ce qui fut chez nous un système politique avantageux, bénéfique et protecteur pour le Peuple et la Nation, oeuvrant sur le long terme dans la recherche du Bien commun. Il ne s'agit au contraire que de continuer à confisquer, pour la classe dirigeante, un pouvoir qu'elle a conquis et qu'elle n'entend pas rendre; il ne s'agit que d'un égoïsme de caste, dur égoïsme pratiqué par de durs petits esprits.
     
               Il n'empêche, si l'hypocrisie est bien un hommage que le vice rend à la vertu, cette transmission "monarchique" du pouvoir est bien un hommage que les mouvements révolutionnaires idéologiques rendent au pragmatisme de ces bonnes vieilles monarchies qu'elles ont cru pouvoir abolir...

  • Cuba : De bonnes nouvelles en provenance de la monarchie marxiste...

                  Voici ce qu'on pouvait lire, fin août, sur le fil AOL:

    castro 2009.jpg
    Dialoguant avec des étudiants vénézuéliens, le 22 août 2009....

    En tenue de sport, visiblement détendu, discutant de manière animée avec un groupe de jeunes gens : pour sa première apparition télévisée en 14 mois, Fidel Castro s'est montré en bonne forme. Les images diffusées dimanche à Cuba (23 août, ndlr) ont été tournées, semble-t-il, samedi matin (22, ndlr) lors d'une discussion de plus de trois heures du leader cubain avec des étudiants de l'université vénézuélienne de Carabobo venus le rencontrer chez lui. Avant cela, les dernières images vidéo de Fidel Castro diffusées par la télévision cubaine remontaient au 18 juin 2008. Il y apparaissait au côté du président vénézuélien, son allié et ami Hugo Chavez.

    Lire la suite

  • L’autre barbarie du XXe siècle : le communisme...

                Nous avons plus d'une fois, ici-même, dit et redit la nécéssité de procéder au second Procès de Nuremberg, qui n'a toujours pas eu lieu : celui du Marxisme-Léninisme.

                Voici qu'une lectrice nous communique les coordonnées d'un site sur lequel on ne perdra pas son temps (c'est le moins que l'on puisse dire !...) :

                http://www.granarolo.fr/medias/exposition-tous-les-murs-ne-sont-pas-tombes.html

                Il s'agit d'un site crée par Philippe Granarolo, dans lequel on trouvera un grand nombre de textes et de citations, dont nous avons extrait celle-ci, de Jean Sévillia (mais il y en aurait tant d'autres ! le mieux est d'aller voir par vous-même...) :

                Ils se sont toujours trompés

                « Cela fait cinquante ans que ça dure. A Paris, quelques dizaines d’hommes donnent le ton. Ils discourent à l’antenne. Ils publient des articles. Ils écrivent des livres. Ils enseignent en chaire. Ils interviennent dans les colloques. Ils signent des pétitions. Ils déjeunent ensemble. Ce n’est pas comme dans la chanson de Brel : chez ces gens-la, monsieur, on pense. On pense pour les autres.

     
                Ils auront épousé toutes les idéologies. En 1945, ils professaient que l’URSS était un paradis, et rédigeaient des poèmes à la gloire de Staline. En 1960, ils prétendaient que la décolonisation résoudrait miraculeusement les problèmes des peuples d’outre-mer. En 1965, ils saluaient la juste lutte de Fidèle Castro, Hô Chi Minh et Mao. En 1968, ils proclamaient que le bonheur naîtrait de la suppression de toute contrainte. En 1975, ils se réjouissaient de la prise de pouvoir par Pol Pot, au Cambodge. »
     
                Jean Sévillia, Le terrorisme intellectuel, p. 9.

                Voici comment Philippe Granarolo présente son site:         

    Lire la suite

  • On avait déjà eu Boutef après Boutef, et après Boutef, on a encore Boutef…..

                Dans un pays qui croule sous les pétro-dollars, mais où la jeunesse cherche à émigrer (et si on posait la vraie question, la seule : pourquoi ? qui et quoi fuient-ils ?...) le Barnum continue ! La pré-momie va se succéder à elle-même....

                On a beau se proclamer socialiste et révolutionnaire, et tout et tout (paroles, paroles…), il n’empêche que l’hérédité et la perpétuation du pouvoir dans les mêmes mains, on dirait que ça vous a un charme fou du côté de ceux qui s’affichent pourtant comme des progressistes dans l'âme: Kim Jong Il après son père, Bachar El Assad après son père, Raoul Castro après son frère... et, dans le cas présent, Boutef après lui-même....

                Félicitations, donc, (c'est l'usage...), au chef d’un État, qui a fait de sa présidence une affaire de famille et de réseaux d'intérêts, comme tant de ses congénères auto-proclamés socialo-progressistes.

                Félicitations à un système (le socialisme -prétendu...- du FLN) et à une religion (l’Islam pur et dur auquel il s’est inféodé) qui ont produit un tel…

                ...Au fait, un tel quoi ? et c’est quoi, ce drôle de salut qu’il fait ?...

    BOUTEFLIKA.jpg
    Ci dessous, Bouteflika vu par Aldo, qui se propose de nous envoyer ses dessins, selon l'humeur et l'inspiration.... En le remerciant, nous lui souhaitons la bienvenue.
    ALAIN D'ORSO BOUTEFLIKA.JPG
  • Transmission "révolutionnaire" du pouvoir à Cuba !...

              Ainsi donc Raul, le frère de Fidel, prend le pouvoir à Cuba. Un pouvoir que lui donne son grand frère !

    CASTRO 2.jpg

    Lire la suite