UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Transmission "révolutionnaire" du pouvoir à Cuba !...

          Ainsi donc Raul, le frère de Fidel, prend le pouvoir à Cuba. Un pouvoir que lui donne son grand frère !

CASTRO 2.jpg

          On imagine que Philippe Val a dû légèrement sursauter, lui dont nous avons commenté les propos sur "la fin de la transmission biologique du pouvoir", grâce à la révolution française (1). Comme ont peut être sursauté aussi les membres de "la race des signeurs": le trio Royal, Bayrou, Villepin qui, dans "Marianne", a trouvé des accents martiaux pour affirmer sa "vigilance républicaine" et marquer son "refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective" (sic !).

          Une suggestion: et si on envoyait aux Cubains notre trio de faillis -de toute façons au chômage technique ici, pourrait-on dire...-? Car là bas, si c'est bel et bien une transmission familialo-monarchique du pouvoir, elle n'est même plus élective: elle est purement discrétionnaire, c'est à dire de fait dictatoriale.

          Ou révolutionnaire, ce qui est la même chose....

(1): voir la note "Une aide inattendue, ou quand Philippe Val travaille pour nous", dans la catégorie "République ou Royauté ?"; et écouter la chronique de Philippe Val dans la Catégorie "Documents Audio".

CASTRO.jpg
Ces monarchies qu'ils instaurent, les révolutionnaires, comme ici à Cuba, ou en Corée du Nord....

Les commentaires sont fermés.