Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

royal

  • Mieux vaut en rire ! Les cambrioleurs de Royal en fuite : ils sont « trop » ces roumains !...

             Comme on ne sait plus trop s’il faut en rire ou en pleurer, le mieux est, très certainement, d'en rigoler un bon coup, et carrément ! L'affaire en est, en effet, révélatrice : le foutoir/pétaudière continue de plus belle….

             On apprenait dans Le Parisien du 6 janvier (source : dépêche AFP) que les deux adolescents soupçonnés du cambriolage de l’appartement de Ségolène Royal le 1er décembre dernier à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) étaient… en fuite !.

    Lire la suite

  • Amusant : "Ils" ont descendu la Canebière pour célèbrer la fin des privilèges, mais pour dénoncer leur retour !..... Ou : "ils" savent casser, mais quand construiront-ils?

                Oui, on a beau chercher, on a du mal à trouver un autre adjectif pour qualifier leur démarche, et surtout pour les qualifier, eux.

                "Eux", c'est-à-dire, en l'occurrence cette petite "cinquantaine de manifestants affiliés à des syndicats, associations et partis de gauche" qui - raconte La Provence du 5 août - ont défilé sur la Canebière pour célébrer cette journée du 4 août "où, en 1789, les privilèges furent officiellement abandonnés, faisant entrer la France en République" !

                Comme c'est beau ! On en pleurerait presque... Sauf qu'on a franchement envie de rigoler un bon coup.

                Car, enfin, si c'était vrai, ce que dit La Provence, si on avait basculé dans la République, si c'en était fini des privilèges, pourquoi manifester, après 135 ans de République, héritière de la Révolution, contre le retour de ces mêmes privilèges ? Serait-ce que ce merveilleux système, cette merveilleuse république les crée, ou les re-crée, ou est impuissante à les annihiler ?

                On nage en pleine aberration, mais cela ne semble pas troubler un seul instant la cinquantaine de marcheurs et, à travers eux, toutes celles et tous ceux qui ont leur réflexion anesthésiée par l'idéologie.....

                Car, enfin, en être réduits, 135 ans après l'instauration d'une République qui règne sans partage, à demander "un sursaut républicain à l'heure où le peuple est constamment obligé de courber l'échine", cela devrait, semble-t-il, les interpeller quelque part, et leur faire se poser la question : tout çà, pour çà ?

                Mais non, ils ne veulent pas voir ce qui crève les yeux : leur merveilleux système n'a pas tenu ses promesses, il a échoué, tout simplement.....

    republique privileges.jpg

    TERREUR.jpg
    La République idéologique n'a pas tenu ses promesses; elle a échoué, tout simplement;
    elle a été incapable de supprimer ces "abus" qu'elle prétendait combattre
    et les a au contraire laissé proliférer,
    multipliant Bastilles, privilèges et privilégiés...
    Tout çà, pour çà !.....

    Lire la suite

  • Entre tartufferie et piège mortel : la différence et la diversité, ou l'arnaque du siècle. I : Obama, l’immense espoir ? Soyons sérieux : amusons-nous d’eux !...

                Ou :  Sexistes et discriminants hier, carrément racistes aujourd’hui, mais toujours indéfectiblement contents d’eux-mêmes : vous les avez reconnus, ce sont nos journalistes et nos mentors de l’opinion officielle.

                Ou, ce qui revient au même, du conformisme bêlant du politiquement correct…..

    obama.JPG

    Lire la suite

  • Ah, le vache !...

              Le 9 juillet, Christophe Barbier dialogue - comme tous les jours sur LCI - avec Jean-François Rabilloud. Le thème du jour: les dérapages de Ségolène et ce que Rabilloud appelle "son coup de sang"...    

    Lire la suite

  • Ca tangue pour Ségo...

              A l'époque de Villepin, elle avait déclaré qu'elle ne donnerait pas de subventions aux entreprises qui appliqueraient le CPE (d'ailleurs finalement abandonné...). Il y a quelques jours, elle a dit qu'elle n'appliquerait pas le service minimum dans sa région si Sarkozy le faisait voter. On peut donc légitimement se demander qui elle est, pour se permettre ainsi de refuser des décisions parfaitement légales prises par des décideurs parfaitement légitimes.

              Si elle est au-dessus des lois et règlements, et qu'elle a le droit de se dispenser de les appliquer, il faut qu'elle le dise franchement; mais on voit bien que, sur le fond, ces deux prises de positions, qui se voulaient fermes, ne la font pas apparaître comme une dirigeante très crédible, ni très sérieuse...

    Lire la suite

  • L'AFP aime-t-elle trop Sègolène Royal ?...

              C'est ce que semble penser Frédéric Lefebvre, l'un des porte-parole de l'UMP, qui, le premier mai, a écrit au PDG de l'AFP pour se plaindre que l'agence n'ait pas traité un communiqué dans lequel il attaquait le PS et Ségolène Royal.

    Lire la suite

  • Et ça donne des leçons, et ça reprend les autres !...

              Ségolène Royal a bien tapé sur Sarko, après l'affaire du Salon de l'Agriculture.

    Lire la suite

  • Transmission "révolutionnaire" du pouvoir à Cuba !...

              Ainsi donc Raul, le frère de Fidel, prend le pouvoir à Cuba. Un pouvoir que lui donne son grand frère !

    CASTRO 2.jpg

    Lire la suite

  • Ainsi va le monde: Ségo a sorti ses griffes...

    04224bc640a5fac274f116c8d22e36f2.jpg

              ...pour critiquer l'opération policière du lundi 18 à Villiers-le-Bel: 1200 policiers sont venus, dès six heures du matin, arrêter 33 malfaiteurs (ils en cherchaient 38...)

    Lire la suite

  • D'un "TSS" l'autre...

              Ainsi donc, le Parti Socialiste est passé du 'Tout sauf Sarkozy" au "Tout sauf Ségolène"...

              Dans les deux cas, un Parti qui en est réduit à cette formulation de "tout sauf..." est un parti aux abois, qui n'a pas grand'chose -voire rien du tout- à proposer, et qui se condamne lui-même, en étalant et en reconnaissant son vide intellectuel aux yeux de tous; il ne propose plus rien, il ne suscite plus aucun enthousiasme, il se contente de tâcher d'aller de ce qu'il croit être un moindre mal à un autre moindre mal: ce n'est pas très reluisant...

              Quant à la principale intéressée, elle confirme qu'elle est bien et pleinement socialiste: en effet, comme tout socialiste qui se respecte, elle refuse absolument d'être responsable ou coupable de quoi que ce soit; c'est la faute des autres, tout est toujours de la faute des autres: de Sarkozy bien sûr, mais aussi des machos, des éléphants, du PS...

               Bref c'est la faute de tout le monde, sauf d'elle; tout le monde l'a trahi, attaquée, desservie, mais, elle, elle n'a rien a se reprocher: esprit et attitude typiquement PS, perinde ac cadaver...

    caricature segolene 1.jpg
  • Ségolène Feydeau et François Courteline...

              On n'en est même plus au niveau zéro de la politique: le PS de Ségolène et François c'est un bathyscaphe, c'est le Titanic ! Profondeur: quatre mille mètres ! Même les membres du parti sont exaspérés: Manuel Valls n'a pas mâché ses mots pour dire ce qu'il pensait des démêlés tragi-comiques du maintenant ex-couple Royal-Hollande...

              Il est certain que le dernier avatar de ce duo -qui se sera plus apparenté à une étoile filante qu'à autre chose- tient plus de Feydeau ou de Courteline que de la Politique avec une majuscule !

              Passée de l'obscurité de ses débuts, quand elle n'était qu'une simple collaboratrice de Mitterand, à une certaine notoriété en tant que présidente de Région, Ségolène Royal a largement déçu pendant sa campagne -avec ses bourdes et ses gaffes - pour finir enfin par étaler au grand jour ses déboires intimes, dont du reste tout le monde se contrefiche...

              Elle fait penser à ce Ginguené dont parle Chateaubriand, qui le croque ainsi: "...tombé de la médiocrité dans l'importance, de l'importance dans la niaiserie, et de la niaiserie dans le ridicule...": n'est-ce pas tout Ségolène ?...